lienlien












 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

  Danse endiablé à Mirābōru Airando

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
T-Bone
avatar
Colonel
Masculin « Age : 32
« Messages : 18

» Niveau : 10.

MessageSujet: Danse endiablé à Mirābōru Airando    Mar 25 Nov 2014 - 20:26

L'île de Mirorr Ball, un lieu de villégiature pour de nombreuses personnes ! L'île discothèque était carrément une terre inconnue pour l'officier. La raison de sa présence ? Un repos qu'il jugeait comme non mériter, on avait juste voulu l'éloigner quelque temps du quartier général. On pouvait croire qu'il y avait pire comme punition, surtout pour ses nombreux débordements qui n'était que peu appréciée lors des briefings. Le QG avait réuni nombre d'officier en urgence, une quelconque mission d'importance sans nul doute possible et lui avait été envoyer ici pour remplacer le colonel en poste pour une durée de deux semaines. Des joyeux drills s'amusant, chantant en chœur, dansant en rythme, cela réchauffait son cœur décharner, la paix existait même si finalement ici, c'était le maitre mot. Depuis plusieurs jours qu'il était présent, il n'avait eu à aider finalement que très peu de monde. L'officier patrouillait les rues seul aujourd'hui, ces hommes lui avaient annoncer être malade, il leur fallait du repos, même si à les voir jouer aux cartes et boire dans leur chambrée, il savait qu'ils se remettraient tous rapidement. Pourtant, l'île était bien trop paisible, trop d'incidents pour faire vibrer son âme de chevalier pour la première fois depuis des lustres, il s'ennuyait.

* Hum, tellement de sérénité je pourrais peut être profité pour prendre un peu de bon t... *

Suite à cette pensée infâme qui venait de lui traverser l'esprit T-Bone se donna deux grosses claques simultanées sur les joues pour se ressaisir.

« Aie aie aiee »

C'est toujours difficile de supporter une volée ganter de fer, le Marines y était aller de bon cœur pour chasser cette pensée négative et voilà qu'il était au sol à se masser ses joues décharner. Le choc avait été rude bien plus qu'il ne l'aurait du, mais ces idées étaient bien plus claires maintenant son air placide était de retour et il scrutait à droite à gauche en quête d'innocent à aider.

Ce relevant d'un trait pour se remettre sur pied, il était à nouveau le torse bombé aussi raid que la justice.Le chevalier ce déplaçait avec rapidité, le bretteur des forces gouvernemental avait tout du prédateur traquant son gibier, la différence était qu'il cherchait des gens en quête d'une main secourable. L'officier décharner était tellement concentrer sur son désir qu'il accélérait encore et toujours le pas si bien qu'il finît par trébucher sur un pavé et heurter quelqu'un. Ce ne fut pas une énorme collision certes. Le chevalier avait cependant stoppé sa course et sans même regarder il ce mis à genoux. S'inclinant respectueusement en direction du choc, il répéta à plusieurs reprises l'action de se remonter son buste puis de reposer son front sur le sol dur. Il parlait à toutes vitesses d'une voix gêner.


« Je suis absolument désolé, désoler, désoler et confus, mais surtout désoler. J'espère ne pas vous avoir blessé dans cette bousculade. Mon acte est très grave, vraiment, vraiment, si il vous faut des soins je rametterai tout les médecin de l'île dite moi comment régler ce problème et me faire pardonner. »


T-Bone ne savait plus vraiment où se mettre, lui qui voulait régler des problèmes et voilà qu'il en causait. La situation était critique, que deviendrait-il s'il avait blessé un innocent ? Jamais il s'en remettrait, peut être devrait-il abandonner son épée voir bosser toute sa vie pour aider la victime. Quel scénario cauchemardesque.
Revenir en haut Aller en bas
Öko "Drop" Lazarus
avatar
Colonel
Masculin « Age : 60
« Messages : 168

» Niveau : 6
» Surnom : Öko le sobre, Double Officier Lazarus
» Akuma no Mi : /
» Rôle / Grade : Colonel/Instructeur de la Marine

MessageSujet: Re: Danse endiablé à Mirābōru Airando    Mar 25 Nov 2014 - 23:52

Mirror Ball Island. Ce nom résonnait agréablement dans l'esprit de Drop et lui faisait l'effet d'une madeleine de Proust -surtout celles au beurre, les meilleures de toutes-, il ne rechignait jamais à revenir dans son voisinage, ni même à sa surface d'ailleurs, quant à parler de l'intérieur de ses bars ou le dessous des barres de Limbo, c'en était presque un besoin vital. Aussi loin que remonte sa mémoire, le vieux Colonel s'était toujours débrouillé pour passer ses permissions en ces lieux, comme s'il était un natif du coin, comme si dans une vie antérieur, il était déjà venu y faire la fête, une fête sans fin et sans lever du jour. Pour le moment il y était surtout pour le travail, même si en général, on l'envoyait ici pour contourner sa propension à refuser les permissions. On s'arrangeait donc pour lui faire avaler des ordres de mission plus exagéré et sur-réaliste les uns que les autres, comme prétendre de la nécessité absolue pour lui de goûter toutes les boissons de l'île pour détecter les traces d'un éventuel poison, ou encore d'inspecter minutieusement toutes les barres de Limbo afin d'éviter tout accident qui potentiellement blesser ceux en faisant usage. Même si Drop savait très bien que ce genre avait pour but de lui faire prendre des congés -encore qu'il ne considérait pas la vie sur son navire comme un travail.-, il était bien content de ne rien trouver à y redire.

Et il prenait sa tâche très au sérieux. Le Sobre n'était pas là depuis une semaine qu'il s'était déjà fait expulser de tous les bars de la ville trois fois. Non pas qu'il soit un mauvais client -les chiffres affichés en bas de ses notes à régler parlant d'eux même- ou que sa présence nuise à l'ambiance, non. Cependant il est des heures où même certains bar ferment et où les poivrots ivre mort sont priés de rentrer chez eux, même les gradés restant seul à survivre dans la marée de pochtrons soiffards assez fous pour avoir osé les défier dans un combat de boisson ou pire, dans un duel sans merci de Limboisson, art à la fois de table et dansé, assez peu connu du fait du haut taux d'accident passablement mortel engendré par la pratique, et aussi pour le taux élevé de bêtise nécessaire à son exercice, puisqu'il consiste à boire une quantité obscène d'alcool tout en passant sous une barre de Limbo enflammé au dessus d'un nid de cobra ivres morts. Autant dire que le fédération officielle est régulièrement en négatif pour ce qui est de ses effectifs. La légende prétend même que sa rubrique nécrologique ne tiendrait pas sur quatre volumes plus épais que des annuaires.

C'est donc après avoir déclenché un incendie dans plusieurs des rades de l'île que Drop se retrouvait à errer dans les rues en effervescence de Mirror Ball Island, une bouteille vide à la main. Voir des gens en liesse réchauffait son âme de vieux soldat, quelque part, les sacrifices consenties par tant d'hommes et de femmes de la Marine n'étaient pas vain, et si tous les jours n'étaient pas rose -plutôt rouge sang dans bien des cas- , une seule minute passé sur cette île suffisait à remotiver le Colonel Spectral pour les années à venir. A voir tant de monde danser autour de lui, le Double Officier Lazarus finit par se laisser aller à faire l'imbécile, gesticulant en rythme, donnant alors quelque chose qui se placerait volontiers entre une crise d'épilepsie et de delirium tremens et qui, dans tout autre lieux, passerait pour une tentative d'agression caractérisé. Occupé à faire l'idiot, il ne vit pas ce qui lui arrivait droit dessus.


-"Grog de...Grog!"


Comme frappé de plein fouet par un mort-vivant qu'on aurait engoncé dans une armure de chevalier, le vieil homme fut littéralement projeté à travers un groupe de jeunes gens qui passait par là avant d'aller terminer sa course en plein milieu d'un tas de poubelle, dans un grand fracas de verre brisé et de tôle froissé. Une demi-seconde, il en jaillit tel un diable en boite.

-"Kalamundi! Rassurez-vous citoyens, je n'ai rien!"


Le vaillant officier poivrot, comme un phœnix recouvert de ketchup, émergea des détritus, victorieux, avec pour nouveau couvre chef, une peau de banane en cours de décomposition, bientôt rejoint par un énorme pot de fleur jeté depuis un des étages surplombant le tas d'ordure.

-"Moins, fort dans les poubelles, on s'entend plus danser!"



Sous l'impact, Drop resta silencieux, bien qu'une grosse larme de Ketchup roulant le long de sa joue d'un blanc morbide vint trahir la douleur aigu qui était maintenant la sienne. Finalement submergé, mais toujours sans un mot et peut-être par peur de devoir essuyer un autre tir végétal, il se mit à sautiller un peu partout en tenant son crâne douloureux, sans en faire tomber le pot brisé pour autant. Un peu par hasard -mais rapidement- il revint à son point de départ pour trouver celui qui était "responsable" de ses malheurs. Le vieux Colonel allait lui dire aimablement que ce n'était pas bien grave, que c'était déjà oublié et qu'il en fallait plus pour le tuer, mais les mots se bloquèrent au fond de sa gorge brûlé par des décennies d'alcool. Son interlocuteur venait de relever la tête et Drop eut un mouvement de recul.

-"Bordel de Martini! Un zomb..."

Pour éviter l'incident diplomatique, le vieux Lazarus se mordit la langue. Il allait crier au zombi et tenter de trouver du sel pour purifier la créature d'outre tombe mais au dernier moment, il reconnu son collègue, le célèbre, l'inénarrable, le puissant, le Colonel Bone du Quartier Général, dit " Le trancheur de navire." et peut-être bien l'un des rares membre humain de la Marine a avoir un potentiel horrifique supérieur à celui du vieux Drop. Bien que le Double Officier ne connaissait surtout son coreligionnaire que par sa réputation et quelque rencontre professionnel, il avait pour lui un grand respect, comme pour tout officier faisant preuve d'une telle droiture et d'un tel sens du devoir. Maladroitement, Öko tenta de sauver les meubles.

-"...euh...Un Zombh Radnagrah Colonel Bone! Comme on dit sur mon île, ce qui équivaut à la fois à dire "Bonsoir", un "Je vous pardonne et un "Et si on allait s'en jeter un p'tit derrière l'armure pour s'en remettre?!", une langue incroyable que la notre. Bloody Mary! Je ne sais pas si vous me remettez, Colonel Drop, du Jigoku-maru."


Comme pour terminer de se convaincre de la réalité de celui lui faisant face ,et au risque de ruiner ses efforts pour ne pas mettre les pieds dans le plat, Drop s'appliquait à tapoter le visage juste au dessus de la fente buccale de son interlocuteur, à l'aide d'une fine branche d'arbre trouvé dans les poubelles. Deux précautions valaient mieux qu'une. Après tout, on était jamais à l'abris d'une attaque de zombi, où qu'on se trouve. Voir même de disco-zombi -les pires- dans un lieu tel que Mirror Ball Island.

-"Jaqu'line! Vous avez une mine superbe en tous cas!"
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t739-oko-drop-lazarus-marine
Youdaime Ryuka
avatar
Nouveau/Nouvelle
Féminin « Age : 20
« Messages : 62

» Niveau : 8
» Surnom : Kuuki no Tenshi / Ange de l'air
» Prime : 53 millions de Berries

MessageSujet: Re: Danse endiablé à Mirābōru Airando    Dim 7 Déc 2014 - 21:09



Danse endiablé à Mirābōru Airando

« La prochaine fois on fera preuve de discrétion..»


Jamais Ryuka n'aurait dû s'éloigner autant pour arriver sur une île aussi... paisible. Après avoir vu le monde de Grand Line, des simples disputes de couples ne l'effrayaient plus et ne l'amusaient pas non plus. Amarrer une simple petite embarcation au port sans que les soupçons ne règnent, à tout point de vue, elle ressemblait simplement à une voyageuse vêtue d'une cape beige un peu trop longue descendant jusqu'à ses chevilles. Certes, ce n'était pas tape à l'oeil ni un vêtement destiné à une demoiselle mais au moins, ses poignards et couteaux ne risquaient pas d'être vus tout comme son arbalète accrochée dans son dos. Elle quitta le port dans une démarche posée, aujourd'hui aucun vol ne serait commis chose plutôt rare voir même totalement improbable. Une quelconque justification ? Eh bien si jamais elle dévoilait son identité à East Blue, peut-être que les stupides marines feraient plus surveiller la zone. Dans ce cas, il lui serait difficile de joindre sa mère surtout pour la mettre en danger, tiens d'ailleurs l'île n'était pas très loin. Elle pourrait y passer pour raconter les nouvelles, à savoir qu'un imbécile aux poings de feu s'était mis à la recherche d'une personne totalement méprisable pour se venger. Heureusement que la généreuse Ryuka le recherchait pour lui remettre les idées en place au risque que son Père ne découvre cela !

Mais ce n'était pas ce qui l'importait à l'heure actuelle. Il n'y avait pas un endroit où elle pourrait trouver facilement de l'argent à piller ? Mince, la voilà qui repensait immédiatement à sa spécialité, elle toussota en détournant son regard pour observer les bâtiments. Ordinaires, des enfants qui couraient après un ballon et tiens, une perche avec une cape blanche 'Justice', quoi de plus stupi..- ! Une cape blanche avec le kanji de la justice ?! La demoiselle écarquilla doucement des yeux en attrapant le bout de sa capuche pour le tirer et s'enfouir dedans. Pourquoi il y avait un de ses soldats ici ? Est ce qu'il était au courant qu'elle viendrait ici par pur hasard sans raisons particulières ? Non, c'était trop improbable comme situation, sûrement un perdu ou en patrouille, inoffensif qui se mit à courir extrêmement vite...? Elle était repérée ?! Il était devin ou avait un don spécial, peut-être le flair d'un chien, il avait bien les jambes... En tout cas, juste pour être sûre qu'il n'avait rien remarqué -à son sujet-, Ryuka accéléra sa marche pour garder une distance convenable. Toutefois, s'il y avait bien une chose à laquelle elle ne s'attendait pas c'était de le voir tomber tout seul. Mais ce n'était pas tout, il avait bousculé un vieil homme qui traversa l'allée perpendiculaire à sa position pour s'engouffrer dans des sacs poubelles.

Elle qui s'était plaquée contre le mur, sifflotant doucement d'une manière naturelle finit par éclater de rire. C'était plus fort qu'elle, impossible d'atténuer son fou rire face à ses deux marines totalement maladroits voir même imbéciles ! C'était bien la preuve que jamais aucun ne pourrait faire régner sa justice et que les pirates demeuraient rois ! Ryuka posa une main sur sa bouche pour finalement parvenir à se calmer, il était trop tard, sûrement qu'elle s'était faite remarquée mais tant pis. Si jamais un combat devait avoir lieu, au moins elle gagnerait. Pourquoi ? L'un ressemblait à un grand père barbu qui ferait mieux de prendre sa retraite et l'autre était un squelette, il pourrait s'inscrire dans un bateau fantôme, cela rendrait les légendes bien réelles...
Pas de quoi l'inquiéter quoique si le zombie se mettait à courir, il serait sûrement un adversaire effrayant qui voudrait être traqué comme une biche?. La pirate passa une main dans sa capuche pour replacer l'une de ses mèches rebelles derrière son oreille, ce fut à ce moment qu'elle se figea sous la surprise. Qu.. Quoi ? Ce vieil homme était un colonel ? Ah non elle n'avait pas du tout peur ! C'était juste difficile à croire qu'un grand père pouvait être à ce rang, elle ne connaissait pas les autres rangs d'ailleurs, c'était fort ou pas?. C'est vrai que son capitaine, Barbe Blanche n'était pas très jeune mais la comparaison n'était même pas permise, ce serait le ridiculiser de le faire !

- Jaqu'line! Vous avez une mine superbe en tous cas !
- Personnellement je trouve plus adapter de dire qu'il a une mine de mort...

C'était toujours comme cela, depuis le temps elle aurait dû le savoir que jamais elle ne pourrait tenir sa langue et observer tranquillement. Ryuka poussa un léger 'Hips', se rendant compte après coup qu'elle avait laissé la pensée passer par la parole. Bah de toute façon, ils n'avaient pas preuve qu'elle était une pirate, tant qu'elle restait discrète sur son identité rien de mal ne pourrait lui arriver. C'est bien connu que les marines n'attaquent pas les simples citoyens passant tranquillement dans les rues... Mais est ce qu'au moins elle avait l'air normale avec sa cape, ses armes.. ? Les excuses seraient vites trouvées ah et sinon ça finira en un petit combat ou en fuite vers Grand Line !

Spoiler:
 

© Yamashita sur épicode

Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t790-youdaime-ryuka-equipage
Nakatomi no Arisu
avatar
Nouveau/Nouvelle
Féminin « Age : 22
« Messages : 26

» Niveau : 13
» Surnom : Little Alice

MessageSujet: Re: Danse endiablé à Mirābōru Airando    Lun 8 Déc 2014 - 15:04



Arisu avait débarqué sur l'île dans la matinée. Ou avait-elle encore bien pu atterrir ? Elle n'en avait pas la moindre idée. Ayant embarqué clandestinement dans un navire marchand, elle n'avait aucune idée de l’itinéraire que ce dernier avait bien pu embarqué. Et oui, voilà ce que c'est d'être spontané et de ne pas réfléchir avant d'agir. Ce n'était donc pas la première fois qu'Arisu débarquait débarquait sur une île sans en avoir la moindre information.

Pour un fois elle pouvait s’estimer heureuse d'être tombé sur une île ou il semblait y faire bon vivre. Car le fait de voyagé clandestinement n'avait pas que des avantages. Il n'était pas rare qu'elle atterrisse sur des territoires hostile où elle devait faire face à des situation critique. Et avoir sa tête mise à prix n'arrangeait pas vraiment les choses, il n'était donc pas rare qu'elle se retrouve avec la marine ou bien des chasseurs de prime à ses trousses. Et oui, les joie d'une vie de fugitive !

Ayant passé sa journée à écumé la ville à la recherche d'informations quelconques, et restant au aguets, tentant de rester la plus discrète possible. Même si le climat et l'ambiance qui ce dégageait de se lieu aspirait à la paresse et au festivité, il y avait toujours un risque de se retrouvé nez-à-nez avec des soldats de la marine.

Pourtant après une demi journée passé sur cette île, commettant de temps à autre quelques méfait du types dépouillé discrètement un où deux noble passant par là, elle avait finit par baissé sa garde et prendre part à son tour au festivité. Après tout, qui donc aurait pu résisté à ces rythme endiablé ?
La jeune fille en yukata avait donc elle aussi cédé à l'ivresse générale, buvant quelques verres en compagnie de parfait inconnus.

C'est le visage un peu rosi et avec une allure un peu débraillé, mais marchant encore plus ou moins droit qu'elle sorti d'un des nombreux bar de l'île et s'engouffra dans une ruelle au hasard à la recherche d'un quelconque hôtel pour y passé la nuit.
Ses sens était encore quelque peu engourdi, sans doute par l'alcool, même si cette dernière n'avait pas réellement abusé de la boisson. Elle se surpris à observé le ciel tout en avançant sans vraiment regarder ou elle allait. Elle ne pris pas non plus garde au voix qui s'élevait près d'elle, et pas non plus à la bouteille vide qui gisait au sol, du moins pas avant de s'être pris les pied dedans et avoir fait un vol plané magistral, se retrouvant face contre terre.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Danse endiablé à Mirābōru Airando    

Revenir en haut Aller en bas
 

Danse endiablé à Mirābōru Airando

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG One Piece : Rise of a New Era :: 03 (Rp / HRp) :: RP Libres :: RP improvisés-