lienlien












 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Finale rocambolesque au Corrida Colosseum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vivi Nefertari
avatar
Gouvernement Mondial

Féminin « Age : 28
« Messages : 1042

» Niveau : 5.
» Surnom : Miss Wednesday.
» Rôle / Grade : Princesse du royaume d'Alabasta. Alliée du Mugiwara.

MessageSujet: Finale rocambolesque au Corrida Colosseum   Dim 12 Oct 2014 - 1:26

Corrida Colosseum



35ème édition de cet événement guerrier, en cette année marquant la gloire réaffirmée du souverain Doflamingo sur son peuple en Dressrosa.
Pour l'occasion, des combattants issus des quatre coins des Mers bleues ont rallié le Colisée, briguant la récompense promise au vainqueur. Cependant, à la plus grande surprise des spectateurs amassés dans les tribunes, il semble qu'un accord ait été trouvé entre les finalistes. Au lieu que les quatre lascars se cognent joyeusement, sans autre stratégie que de frapper plus fort que les autres et d'être le dernier à rester debout, on assiste à un authentique deux-contre-deux...
Gatz en a avalé son Den Den Mushi, c'est dire !
Aucun des protagonistes n'est véritablement connu du grand public, seul Monkey D. Luffy ayant commencé à se faire un nom sur Paradise. Quant à cet Isshou, un sabreur aveugle qui a largement contribué au spectacle, il semble familier d'une petite portion de la foule. Son attirail ne trompe pas, ce gars-là est de la Marine... Les deux autres combattants n'évoquent rien à l'assistance, la rumeur courant même comme quoi ils feraient partie de la Marine, eux aussi. À croire que les forces de l'ordre contournent les accords établis avec la royauté. Dans quel but ?
Quoi qu'il en soit, alliance ou pas, un seul d'entre eux empochera le gros lot !


princess of alabasta | alabasta no hime
My citizens : ask not what your country can do for you – ask what you can do for your country. Ask of us here the same high standards of strength and sacrifice which we ask of you. With a good conscience our only sure reward, with history the final judge of our deeds.
Revenir en haut Aller en bas
Zachary Brown
avatar
Nouveau/Nouvelle
Masculin « Age : 20
« Messages : 24

» Rôle / Grade : Sergent

MessageSujet: Re: Finale rocambolesque au Corrida Colosseum   Dim 12 Oct 2014 - 21:57

Mes jambes tremblaient d'excitation. L'euphorie, tel un torrent en ébullition, affluait dans mes veines. Je n'en croyais encore pas mes oreilles, fallait-il encore que je puisse entendre l'annonce récemment dite. Cependant, mes sens ne me trompaient pas. Mon corps ne gisait pas dans la flotte aux côtés des fighting fishes et n'avait pas été mis en lambeaux par les autres prétendants au titre de vainqueur. Non ! D'une improbable façon, j'avais réussi à me frayer un chemin parmi de redoutables adversaires, à coups de lame et d'esquives. C'était comme si j'avais eu à creuser un tunnel à la seule force de mes bras afin de m'extirper d'une tombe. Désormais, on me comptait parmi les finalistes, mais une grosse question me taraudait. Est-ce que j'avais une chance de m'en sortir face à la crème de la crème de ce tournoi ? Frappant ma poitrine du poing, comme si ce geste ranimerait la flamme vacillante qui habitait mon corps, je me convaincs qu'il n'y avait pas de crainte à avoir. Ma présence en finale n'avait rien d'un coup de chance et c'était une raison suffisante pour ne pas laisser une miette de terrain à la faiblesse. Les ondes négatives n'apportaient rien de bon.

Mais ce ne serait pas facile de les repousser. Au lieu d'une bonne castagne entre les quatre finalistes, il avait été décidé d'effectuer un deux contre deux. Cependant, le problème ne se trouvait pas là. Je ne voyais aucun inconvénient à me serrer les coudes avec un compagnon, mais avec un parfait inconnu, ça me froissait. De plus, mon équipier n'était pas n'importe qui. C'était Mugiwara no Luffy ! J'avais frôlé la crise cardiaque lorsque cette nouvelle parvint jusqu'à moi. Bien évidemment, j'avais protesté contre ce choix, mais le sort avait déjà pris sa décision. Franchement, un fervent sergent de la Marine faisant face à l'adversité avec un vil pirate. Dans une telle situation, je connaissais des gens qui seraient prêts à déclarer forfait, mais quelque chose en moi m'interdisait cette voie. C'était bête, mais un objectif m'obsédait, et c'était la victoire.

Je ne me regarderais plus jamais dans un miroir si j'osais fuir le Colisée. Il n'y avait plus qu'à croire que les rumeurs qui circulaient autour de ce Luffy étaient vraies. La victoire ne serait pas facile à obtenir, c'était certain, mais pour l'obtenir, il fallait savoir faire des concessions.

*Allons-y*

Mettant pied sur la plateforme de combat, je constatais que mes deux adversaires étaient un vieil homme et une sorte de pistolero. Soudain, je reconnus le soi-disant papy qui n'était autre que le Vice-Amiral Isshou. Destin ! Pourquoi t'acharnes-tu sur moi ? Sur le moment, j'avais honte d'affronter l'un de mes supérieurs, mais rapidement, cet état d'esprit s'évapora. Nous n'étions pas sur un champ de bataille, mais dans un tournoi. Encore une fois, j'essayais par une auto-conviction d'oublier mes soucis. Cependant, le fait que mes mains s'assuraient que mes sabres coulissaient bien dans leur fourreau, dévoilait mon évidente nervosité.


Dernière édition par Zachary Brown le Mar 14 Oct 2014 - 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PasIsshou
avatar
Vice-Amiral

Masculin « Age : 32
« Messages : 32

» Niveau : 5
» Surnom : Fujitora
» Akuma no Mi : Beko Beko no Mi
» Rôle / Grade : Vice-Amiral

MessageSujet: Re: Finale rocambolesque au Corrida Colosseum   Lun 13 Oct 2014 - 22:36

Boni/Mali aléatoires::
 

Assis à même le sol en tailleur, sa canne posée à sa droite comme à son habitude, Isshou tentait de faire le vide dans son esprit malgré les clameurs extatiques de la foule. Les paupières closes, le Vice-Amiral se remémorait les événements qui l'avaient amené à prendre place dans ce tournoi. Les faits remontaient à quelque jours où cet agent du CP1 prétendant s'appeler Joe Striker l'avait contacté. Taciturne, Isshou se contenta d'écouter les informations que lui donnait son collaborateur sans ciller. Si ses sources s'avéraient exactes, l'actuel Roi de Dressrosa, Donquixote Doflamingo, prévoyait d'organiser un grand tournoi où un grand nombre de pirates et autres hors-la-loi notoires étaient invités. Bien sûr, il n'y avait rien qu'ils ne puissent faire officiellement pour empêcher cela, ni en tant que Marine ni même en tant qu'agent du Gouvernement Mondial, mais peut-être pouvaient-ils sous couvert de participation faire quelques coups de filet. A l'intérieur même du Colisée ils ne pourraient agir car sous la juridiction de Doflamingo y imposant ses propres lois mais rien ne les empêchait de cueillir quelques malheureux perdants trop fatigués ou blessés pour se défendre à la sortie de l'immense arène de gladiateurs. Le rôle de Isshou se résumant à s'arranger pour que les plus gros poissons constituant les cibles prioritaires soient effectivement mis hors d'état de nuire. Bien que l'aveugle ait fait part à Joe Striker de son ressentiment face à de telles méthodes, il ne pouvait néanmoins pas refuser des ordres venant d'aussi haut dans la hiérarchie. Se conformant sans joie à l'ingrate besogne qui lui avait été attribuée, le duo informel qu'il formait avec l'agent du CP1 avait su tirer son épingle du jeu et s'était retrouvé à collaborer pour cette dernière épreuve. Aucun doute que tout ceci avait été arrangé dans les coulisses avec les organisateurs du tournois, voire Donquixote Doflamingo lui-même.

L'un des encadrants en ridicule costume de gladiateur qu'il ne pouvait fort heureusement pas contempler le troubla dans son introspection, lui disant que cela allait être leur tour de fouler à nouveau les pavés suintant de sang encore tiède du Colisée. En guise d'acquiescement, le Vice Amiral à l'imposante stature se leva à la surprise de l'employé des arènes qui le croyait assoupis. Sans mot dire, Isshou retira le manteau d'un blanc pur frappé des deux idéogrammes "Seigi" ceignant ses épaules et le tendit au quidam. Ces méthodes ne correspondaient pas à la vision personnelle de l'infirme de la Justice. S'il ne pouvait pas se soustraire à son rôle de bourreau, il pouvait néanmoins le faire en son nom propre afin de ne pas salir ses idéaux représentés par ce sacro-saint pardessus. Paré uniquement de son yukata aux nuances de pourpre, Isshou suivit l'homme portant dans ses bras le manteau qu'il avait eu la bonté de plier avec soin.

S'il avait pu y voir, l'enfant de Wa no Kuni aurait sans nul doute été ébloui par la lumière de cette journée d'été. L'atmosphère était particulièrement lourde et les relents cuivrés du sang emplissaient l'atmosphère. Les poissons arpentant les alentours de l'arène de combat semblaient excités comme des squales à cette saveur si particulière. Sans réagir à l'annonce de son propre nom, Isshou vint s'arrêter à quelque distance de son partenaire d'infortune qui n'était autre que Joe Striker. Il n'y avait rien que les mots ne sauraient exprimer des sentiments d'Isshou en cet instant. Les noms de leurs autres adversaires tombèrent comme deux couperets: Zachary Brown, manifestement une jeune pousse de la Marine, et Monkey D. Luffy que personne ne présentait plus. Isshou ouvrit ses paupières, découvrant son regard vide de tout iris. Il sembla fixer ainsi ses deux adversaires l'espace de quelques secondes avant de se tourner subrepticement dans la direction de Joe:

-"Striker-Dono, je n'étais pas au courant que nous serions amené à combattre également de précieuses recrues de la Marine. Permettez-moi de vous faire part de ma désapprobation... Néanmoins, les ordres sont les ordres. Terminons ceci rapidement, voulez-vous. Veuillez m'excuser pour cela, Brown-Dono."

Le combat était déjà commencé depuis quelques instants, Isshou était presque étonné que personne n'en ait profité avant lui pour ouvrir les hostilités. Refermant son emprise sur le bois de sa shikomizue, le Vice-Amiral ne laissa de visible aux spectateurs comme à ses adversaires qu'une traînée pourpre évanescente. Passant près de chacun d'eux comme un soudain coup de vent, le son métallique d'un sabre que l'on dégaine avec une rapidité divine se fit entendre à deux reprises. Lorsque le sabreur aveugle redevint visible, il était en train de rengainer son arme tout doucement, tournant le dos à ses deux adversaires alors qu'il revenait se placer aux côtés de Joe Striker. Le doux crissement du métal tranchant regagnant son fourreau de bois se termina ponctua d'un cliquetis bien audible de tout l'auditoire s'étant tut, tentant de comprendre ce qu'il s'était passé. Isshou ponctua ce son en nommant la technique qu'il venait d'effectuer:

-"Jigoku Otoshi."

A cet instant précis, Zachary Brown et Monkey D. Luffy furent plaqués sur le sol par une force gravitationnelle irrésistible. Ce même sol imbibé de sang sembla se craqueler sous leur poids, une fosse s'ouvrant sous eux comme si la terre elle-même les engloutissait en son sein. Les mâchoires des spectateurs comme du commentateur tombèrent sous la surprise, l'un des duos disparaissant ainsi dans les profondeurs de la terre. Les organisateurs furent prompts à dépêcher des Escargophones vidéos dans la fosse afin de fournir des images du combat sur un écran géant prévu à cet effet. Isshou découpa une fois de plus avec une célérité étonnante une partie du sol où il se tenait et utilisa les pouvoirs de son fruit afin de le faire léviter. L'aveugle déplaça l'îlot de pierre où il se tenait au-dessus du vide de la fosse et commença à y descendre. Sans se retourner, il ponctua son départ de quelques instructions à l'attention de son partenaire.

-"Striker-Dono, il n'est pas nécessaire que vous descendiez avec moi, si j'ai bien compris votre spécialité est le combat à distance n'est-ce pas? Je compte sur votre support depuis cet endroit."

Se dirigeant donc vers le fond du trou béant dont il était à l'origine, Isshou restait de marbre, espérant seulement qu'il n'y avait pas été trop fort sur son jeune collègue de la Marine...


Actions de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://goo.gl/b6tqKV
Monkey D. Luffy
avatar
Capitaine Mugiwara

Masculin « Age : 24
« Messages : 1946

» Niveau : 7
» Surnom : Luffy au Chapeau de Paille.
» Akuma no Mi : Gomu Gomu no Mi.
» Rôle / Grade : Capitaine de l'Équipage du Chapeau de Paille.
» Prime : 100.000.000 Berries.

MessageSujet: Re: Finale rocambolesque au Corrida Colosseum   Mer 15 Oct 2014 - 17:54


Luffy n'était pas impressionné par l'ampleur du stadium, pour n'y avoir que peu prêté attention. Ce qui retenait tout son intérêt en revanche était celle du buffet proposé aux participants en coulisses. Il avait d'ailleurs manqué de rater l'appel quand son tour était venu, son activité digestive continue le gardant de toute distraction. Ce n'était que quand d'impatients concurrents, attendant de monter à leur tour sur le ring, l'avaient saisi pour le jeter dans l'arène qu'il avait enfin cessé de s'empiffrer – mais pas sans avoir mordu à belles dents le bras de l'un d'eux, pris par erreur pour un jambon dodu en quête de dégustation. Bien mal leur en avait pris puisqu'ils avaient tous goûté à l'amertume de la défaite, et bon nombre d'entre eux de sa main – ou plutôt de ses poings. N'étaient restés en lice que trois autres personnes en plus de lui-même. L'heure avait maintenant sonné de les faire compatir à la défaite de ceux qui étaient tombés les premiers.

Tout d'abord contrarié d'avoir été arraché à son repas, bien qu'il n'en fût de son propre avis qu'aux hors d'oeuvre, l'enfant terrible d'East Blue avait été bien vite ramené à de meilleurs sentiments. S'il voulait pouvoir retourner banqueter à son gré, il lui suffisait d'étaler tous ceux que l'on expédiait en même temps que lui sous les regards inquisiteurs d'une foule sanguinaire. Facile. Mettre des baffes à des types jusqu'à ce que plus un seul ne se relève, il savait faire. Il se pouvait même qu'il y prenne un certain plaisir. Sans être d'un tempérament querelleur à l'excès, une bonne bagarre était ce qu'il préférait – en troisième position après la bonne bouffe et les aventures épiques. À condition tout du moins d'avoir un adversaire potable sur qui frapper, ce qui n'avait hélas pas été le cas jusque là – ce qui menait tout de même déjà aux phases finales. Les joutes consécutives avaient été bouclées plus vite qu'il ne l'aurait cru, peut-être parce que la plupart buvaient la tasse au premier geste trop large de sa part... Mais les choses pouvaient encore changer.

Et elles n'allaient pas s'en priver. Las de ne tomber que sur des avortons – décortiquer les homards qu'il avait repéré lui prenant plus de temps que de vaincre -, Chapeau de Paille avait bien volontiers consenti à ce que l'ultime confrontation se fasse en équipe. Faute d'avoir suivi de près ou de loin les résultats des autres blocs, il n'avait aucune idée de ce qui l'attendait. L'unique soupçon de réflexion dont il ait pu se targuer avant d'accepter consistait à se dire que ce ne serait que plus aisé d'en venir à bout, et plus rapide surtout. Se battre à pleine puissance pour écourter les pugilats précipitait son retour à table, mais consommait au moins autant d'énergie que ses en-cas successifs lui en faisaient récupérer entre deux combats. En plus de quoi il finirait barbouillé s'il continuait comme ça, mener une activité physique le ventre plein pouvant être nuisible même pour lui. Une fois fait, il n'y aurait plus personne pour zigzaguer entre les constructions instables en vaisselle sale afin de venir lui dire qu'on l'attendait au-dehors.

Non, nul ne l'empêcherait plus de se repaître aux frais de la princesse – on avait eu beau lui répéter que c'était un roi qui chapeautait l'événement, il n'arrivait pas à assimiler le flamant rose qu'il avait pour emblème à autre chose qu'à une fille. Ce dont il était sûr, c'était qu'il ne partirait pas d'ici sans avoir mangé autant qu'il pouvait contenir – soit l'intégralité des mets mis à disposition, la nappe et la table avec, en gardant encore de la place pour le dessert. Pour une fois qu'on le laissait manger à sa faim, il n'allait pas s'en priver ! Pour être restés longtemps en mer avant de jeter l'ancre sur cette île, les membres de son équipage avaient dû se rationner quelque peu au cours de ces derniers jours pour ne pas épuiser leurs réserves de vivres. En conséquence, Sanji avait été plus protecteur encore que de coutume avec la clé du frigo. La crise de somnambulisme vorace prétextée par son capitaine pour justifier d'en avoir forcé la serrure n'avait semble-t-il pas été à son goût, son régime personnel s'en étant trouvé réduit à encore moins que les autres en plus d'un passage à tabac.

Premier à effectuer son retour sous les feux des projecteurs et les vivats des spectateurs, Luffy n'en tint toutefois que peu de compte. Seul lui importait d'en finir avec ces formalités, ce qui par ailleurs lui ferait en même temps voir la couleur du butin tant promis. En plus de la perspective de mesurer à de sérieux rivaux – raté ! -, c'était aussi le mystère l'entourant qui avait attisé le feu de sa curiosité au moment de remplir le bulletin d'inscription. Quoi qu'elle puisse être, l'on ne met pas en place un tel attroupement sans que l'enjeu en soit à la mesure. Le goût pour l'opulence de l'organisatrice (?) se ressentant jusque dans l'aménagement du terrain, l'on était en droit de douter qu'elle soit pingre au sujet du gros lot. Accroupi non loin du bord du terrain, c'était sur les poissons qui en occupaient les points d'eau que Mugiwara avait choisi de s'attarder. Faisant peu de cas de son équipier, même quand celui-ci l'eût rejoint – qu'il dise quelque chose, aussi ! -, il se contenta de tenter d'en attraper un. Il trouverait bien quelqu'un pour le lui faire frire s'il y parvenait...

Le son du gong vibrait encore dans l'air quand il se remit debout sur ses jambes avec une souplesse faisant honneur au nom de sa lignée. Mais alors qu'il se retournait pour faire face à ses adversaires, il n'arrivât pas au bout de son geste que l'un d'eux venait déjà le saluer à sa manière. Ses mâchoires se crispèrent par anticipation et il leva les bras devant lui pour s'en faire faire un bouclier, bien qu'il sache qu'il était déjà trop tard. Étonnamment, bien qu'il ait distinctement vu l'éclat de la lame sous le soleil d'été, celle-ci parut ne pas l'avoir atteint. Son propriétaire avait pourtant été jusqu'au bout de son geste, aucun doute là-dessus, alors pourquoi était-il encore indemne ? Perplexe, Luffy palpa son corps de part et d'autre, tâtonnant frénétiquement à la recherche d'une plaie dont il ne se serait pas aperçu. Rien. Qu'il ait échoué à placer sa botte était peu probable, mais l'animosité patente qui avait émané de lui pendant un battement de cils faisait tout autant douter qu'il ne soit question que d'une mise en garde.

« ...Eh ? »

À peine eût-il exprimé en ces termes son incrédulité que les premiers effets s'en faisaient sentir – à croire qu'ils n'avaient attendu que d'être sûrs de la surprise qu'ils engendreraient. La paume encore plaquée sur le buste, Chapeau de Paille eut soudain l'impression de peser une tonne, si ce n'est plus – ce qui, malgré ses soupçons initiaux, n'était aucunement la retombée d'une denrée qui serait mal passée. Son corps n'avait pas encore heurté le sol sous l'action de l'accroissement subit de sa masse que déjà il se dérobait sous ses pieds, lui ouvrant la voie royale jusqu'au fond de l'abîme. Mais, sans aller jusqu'à n'en éprouver aucune douleur, ce qu'il y a de bien à être élastique lorsque l'on chute de haut, c'est ce que l'on rebondit. Ainsi les témoins de la scène eurent-ils la surprise de le voir revenir bien malgré lui des entrailles de la terre avant de retourner s'écraser pesamment en bas – cette fois pour y rester. Gisant au milieu de la poussière et des débris, Luffy n'en avait pas moins eu la chance de tomber en deux temps, surnageant par rapport au reste.

Son binôme ne pouvait en dire autant... La fosse nouvellement creusée ayant été approvisionnée en gravats de toutes tailles et de toutes formes dès sa formation, ne voir aucun signe de vie en émerger laissait à penser qu'il était en-dessous. Que ce soit l'ensevelissement ou les dégâts de chute, sa peau avait dû y être laissée avant même qu'il n'ait pu penser à la vendre chèrement. Jaillissant d'entre les fragments épars de ciment et de carrelage, Mugiwara retrouva d'abord la station assise, se massant le bas de l'échine. Les cheveux en bataille, encore hagard, il tenta de reprendre ses esprits alors que son autre main se lançait sur la trace du galure dont la cabriole l'avait dépouillé. Sitôt celui-ci remis à sa place sur son crâne, ses idées parurent s'éclaircir, comme si le fait de s'en vêtir agissait comme un interrupteur sur le fil de ses pensées. Campant ses sandales sur ce sol de fortune en attendant de trouver un appui fiable, il posa genou à terre, s'adressant à son partenaire comme s'il pensait le voir surgir du cratère d'un moment à l'autre.

« Aïe aïe aïe... C'est qui ce vieux ? Sûrement un fruit du démon, en tout cas... Hé, tu m'écoutes ou quoi ? »

Tout en se disant qu'il pourrait au moins répondre, oubliant quelque peu que son propre sens de la politesse était pour le moins sélectif, le petit-fils de Garp ne put s'y atermoyer. Déjà se projetait sur eux – enfin, sur lui et le plâtras qui avait accompagné sa descente – l'ombre de la plate-forme mise au point par son tortionnaire. Les faits d'armes aidant, l'homme qui valait cent millions s'était taillé une solide réputation ; son pouvoir était probablement connu de tous ou presque. Si ce n'était point le cas, sa démonstration involontaire n'avait pas dû manquer de les mettre au parfum. À contrario, lui ne savait rien du vétéran et de ses talents. D'ordinaire, il aurait sans doute redoublé de vitesse et d'agilité pour le balader, tant pour l'épuiser un tant soit peu que pour se payer le luxe d'obtenir une idée plus sagace de ses capacités. Dans cet espace réduit, les chances qu'il y parvienne étaient hélas plus que minces... Tant pis, il n'avait plus qu'à mettre en pratique le plan B : lui rentrer dans le lard.

« Oï, ossan ! C'était pas très sympa, ton truc... On y voit déjà pas grand chose ici, tu devrais ouvrir les yeux avant de te prendre les pieds dans ton peignoir ! »

Actions de combat:
 

Boni/Mali aléatoires:
 


« So, you don't like to get hit, huh ? Well, you're about to have a very bad day. »



Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t500-monkey-d-luffy-equipage
Joe Striker
avatar
Nouveau/Nouvelle
Masculin « Age : 32
« Messages : 130

» Niveau : 9
» Surnom : Mad Dog
» Rôle / Grade : Agent du CP1

MessageSujet: Re: Finale rocambolesque au Corrida Colosseum   Jeu 16 Oct 2014 - 18:58

Boni/Mali a écrit:
Initiative: la première attaque du personnage est imparable.
Puissant: les coups du personnage ont tendance à envoyer ses adversaires valser dans le décor, dommages supplémentaires infligés.

C'est sous un soleil de plomb que Joe Striker se souvint du déroulement des événements qui l'avait amené ici avec l'assistance du Vice-Amiral Isshou. Un ordre annoncé des hautes sphères du gouvernement avait imposé la mission à l'agent Striker qui l'avait accepté sans sourciller. Au cours de celle ci il a obtenu des informations sur le déroulement du tournois de Dressrosa et ses futurs participants et a transmis les informations à ses supérieurs. L'agent pensait avoir fini sa mission, mais au final il fut berner car ce n'était que la première étape. Avec l'aide d'un autre membre du gouvernement, qu'il dût contacter, il devait capturer le plus grand nombre de pirates lors de ce tournois. Ce membre n'était autre que le Vice-Amiral Isshou, membre estimé de la marine qui a une renommé dépassant les limites du nouveau monde … Celui ci avait signalé son mécontentement mais aussi son ressenti face à de tes méthodes, l'agent Striker était d'accord avec lui et tous les deux eurent une longue discussion sur les priorités de la marine mais aussi sur la hiérarchie.

Au final le binôme était prêt à découdre, les deux duos étaient face à face. Une légère brise souffla sur le stade brisant ainsi le silence qui venait de s'installer. Deux jeunes adversaires leur faisaient face, un certains Zachary Brown et le chef du Mugiwara, Monkey D Luffy. Le duo semblait improbable, un bleu de la marine qui semblait stressé par cette confrontation et le pirate qui portait bien son nom avec son air simiesque. D'un autre côté lui et le Vice amiral était aussi un duo original, son supérieur prenait souvent l'initiative du combat laissant peu de réflexion à la stratégie, un point qui faisait râler Joe. A nouveau se fut le cas, le cowboy en pleine réflexion fut coupé par les sages paroles de l'aveugle


-"Striker-Dono, je n'étais pas au courant que nous serions amené à combattre également de précieuses recrues de la Marine. Permettez-moi de vous faire part de ma désapprobation... Néanmoins, les ordres sont les ordres. Terminons ceci rapidement, voulez-vous. Veuillez m'excuser pour cela, Brown-Dono."

Joe répondit simplement d'un ton gêné :

- Je n'ai pas eu le temps de recueillir toutes les informations nécessaire Vice-Amiral, toutes mes excuses.

Puis le cowboy se retourna d'un coup vers son compagnon de mission, celui ci avec la vitesse d'un hérisson bleu passa à proximité de ses adversaires et les toucha avec son sabre. Le combat était finalement lancé et ce n'est que quelques secondes plus tard que l'art de l'aveugle apparut, lorsque celui ci revint à côté de Joe, il prononça les mots suivant :

-"Jigoku Otoshi."

*Sorry Gamin*

Joe avait pour habitude ne pas échanger trop de regard avec l'adversaire, mais il regarda Zachary avec compassion et laissa la technique agir. Quelques secondes suffirent pour que le stade subisse les effets du pouvoir du Vice Amiral. Les deux adversaires disparurent dans les profondeur du cratère. Après s'être égaré à la compassion se rappela les ordres de la mission. L'homme respira profondément puis il observa la fosse qui venait d'être créée d'un air sévère. Ensuite le Vice-Amiral apparut à ses côtés lévitant sur une plate forme. L'agent connaissait cette technique, il l'avait vu précédemment, une technique défensive relativement utile. Joe comprit que le combat n'était pas fini, il restait encore le pirate et pas n'importe lequel, Luffy.

-"Striker-Dono, il n'est pas nécessaire que vous descendiez avec moi, si j'ai bien compris votre spécialité est le combat à distance n'est-ce pas? Je compte sur votre support depuis cet endroit."

- Vous pouvez compter sur mon assistance Vice-Amiral, je ne vous décevrai pas.

Le pirate était bel et bien debout et près à en découdre. Son attention était focalisé sur le Vice-Amiral, la situation était trop avantageuse pour passer à côté. Le cowboy observa la scène. L'adversaire étant en profondeur la distance était de rigueur, comme l'avait si bien dit son allié. Ajouté à cela l'adversaire est dans un espace confiné, réduisant ainsi ses chances d'esquive et pour finir il est entouré d'eau alors qu'il a mangé un fruit du démon. L'occasion était à saisir. L'agent tourna donc autour du trou pendant que Luffy agressait verbalement le supérieur aveugle.

L'agent du Cipher Pol eut la patience d'attendre la fin du discours du Luffy, pour calmer ses ardeurs Joe se mit en position pour exécuter sa technique. Dos au Soleil celui se concentra pour enfin asséner son coup. Il envoya un coup de pied dans la direction de Luffy dans le vide. Cela peut paraître idiot à première vue, mais en réalité juste après avoir réalisé le geste une lame d'air apparut fendant l'air mais aussi tout sur son passage. Avec la puissance qu'avait mis le cowboy et l'effet de surprise le pirate pris l'attaque de plein fouet pour finir contre la paroi de la fosse qui se fissura suite à la puissance de l'attaque.

- Eagle Wing

A la suite de l'attaque Joe prit la décision d'utiliser une technique défensive. La technique Kamie du Rokushiki lui permettrait d'esquiver une des attaques de Luffy, bien qu'il était décidé à en finir avec le Vice-Amiral, il ne pouvait pas mettre de côté le fait qu'il lui avait assené de plein un coup. Se concentrant sur l'adversaire au fond du gouffre le cowboy était prêt à réagir. L'agent commençait à être las des agressions de Luffy, au fil des mots il sentait que sa patience s'effritait. Il finit par ajouter ceci en guise de réponse en hurlant de toutes ses forces pour attirer son attention :

- Hé macaque ! Surveille ton langage ! Sinon je vais venir moi même te botter le cul !

Les mots étaient lourd de sens mais il fallait attirer l'attention du pirate pour que son supérieur agisse sans contrainte. Dans le feu de l'action, le cowboy se sentait fier de ses mots, galvanisé il était près à en découdre avec le pirate. Quelques secondes plus tard il vit Isshou léviter, il avait presque oublié sa présence avec les propos douteux qu'il avait prononcé. En réaction Joe rougit, et ne put s'empêcher d'ajouter :

- Veuillez m'excuser pour ces mots Isshou-dono ...


Actions de combat a écrit:

Action neutre : Marcher le long de la fosse

Action offensive :
¤ Eagle's Wing (Rokushiki - Ran Kyaku) : Joe a appris le rokushiki en entrant dans le CP. Le cowboy n'avait pas de pas de prédispositions pour le corps à corps. La technique du Ran Kyaku a été la dernière qu'il a réussi à maîtriser. Il ne l'utilise qu'en dernier recours, c'est une technique qui l'incommode, et qu'il ne trouve pas assez classe. Il a tendance à l'utiliser en défense pour contrer un adversaire cherchant à l'atteindre au corps à corps. C'est un coup de pied fendant l'air à une vitesse impressionnante, la coupe se propage dans l'air et peut couper tout ce qui se trouve sur son passage.
¤ Amélioration(s) : Joe a modifié cette technique si bien que ce Ran Kyaku lui permet de repousser son adversaire d'une dizaine de mètre en plus de le blesser.
¤ Limite(s) et contrecoup(s) éventuel(s) : Peut être dévié ou paré par une arme, monocible. La technique perd de son intensité à mesure où la cible est éloignée.

Action défensive :
¤ Rokushiki - Kamie : La technique favorite de Joe, il arrive à devenir aussi souple qu'un roseau ainsi, cela lui permet d'esquiver bon nombre de techniques simples.
¤ Amélioration(s) :
¤ Limite(s) et contrecoup(s) éventuel(s) : Nécessite une grande concentration de l'utilisateur et la pleine possession de ses moyens. Certains coups ne peuvent être évités par cette technique car imprévisibles, trop rapides ou affectant une zone.

Luffy subit l'attaque grâce à mes bonus, (puissance et initiative) c'est pour cela que je me suis permis certaines libertés.
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t738-joe-striker-cp1-agent-d
Zachary Brown
avatar
Nouveau/Nouvelle
Masculin « Age : 20
« Messages : 24

» Rôle / Grade : Sergent

MessageSujet: Re: Finale rocambolesque au Corrida Colosseum   Dim 19 Oct 2014 - 0:03

Il n'y avait plus aucun moyen pour faire marche-arrière. Un mur venu tout droit de mon imagination, formé par mon égo, s'était comme dressé dans mon dos, m'empêchant de rebrousser chemin. Je ne voulais pas faire honte à mon camp, en déclarant forfait dès le lancement de l'affrontement. Que penserais donc la foule de la Marine et de ses recrues ? Je me rendus compte alors que le pistolero me jetait un regard plein de compassion. Serrant les lèvres afin de ne pas éclater bêtement en sanglots, il ne fallait pas attirer davantage de pitié sur moi. Comme pour mon infirmité, je ne voulais pas que l'on me rabaisse et qu'on me sous-estime. De la tristesse emplissait toute mon âme, mais il m'était interdit de la laisser apparaître au grand jour. Elle venait peut-être d'un sentiment de trahison, le fait de menacer ses pairs par les armes. Prêt à passer à l'assaut, je me mis sur mes appuis avec l'idée de me préparer au premier coup porté par l'un de mes opposants du jour. Cependant, rien ne m'avait préparé à faire face à la puissance d'Isshou.

Aussi vif que l'éclair, le Vice-Amiral s'effaça de mon champ de vision. Mes yeux clignèrent à plusieurs reprises, afin de voir si ce n'était pas un tour de mon imagination. Faisant un pas en arrière, comme pour échapper in-extremis à un ennemi devenu invisible, je n'eus pas le temps de me protéger de l'attaque qui arriva. Le vent en personne paraissait avoir voulu me frapper. Un sabre qui frappe puis plus rien. J'avais le souvenir très distinct d'avoir senti une lame me trancher, mais aucune goutte de sang tâchait mes vêtements. A quelques pas de là, l'aveugle nous tournait le dos, avançant tout en rengainant son arme. Il était donc à l'origine de l'étrange phénomène. Observant mon équipier, Luffy, je compris qu'il avait aussi été la victime de mon supérieur. Malheureusement, nous n'eûmes pas le temps de communiquer nos impressions, car une étrange pression s'exerça sur nos corps.

Une force étrange avait l'air de m'attirer vers les entrailles de la terre. J'essayais de lutter, mais rien à faire, c'était comme si un géant m'étreignait dans l'une de ses mains. Emporté vers la terre, je n'avais plus le contrôle de l’entièreté de mon corps. Il était impossible de crier ma douleur, car de la terre s'était engouffré dans ma bouche. Isshou n'était vraiment pas allé de main morte avec moi, d'où ses excuses après l'exécution de sa technique. Je ne lui en voulais pas, car après tout, j'étais une gêne pour la mission. Il avait bien fait de m'éliminer dès le début, afin que ma souffrance soit brève. Gisant à ce moment-là au fond de la fosse, j'essayais péniblement de rester conscient, mais mon esprit n'était plus capable de maintenir dans la réalité. Sombrant peu à peu dans l'inconscience, je rêvais déjà d'un lit douillet, loin des armes et du Colisée.
Revenir en haut Aller en bas
PasIsshou
avatar
Vice-Amiral

Masculin « Age : 32
« Messages : 32

» Niveau : 5
» Surnom : Fujitora
» Akuma no Mi : Beko Beko no Mi
» Rôle / Grade : Vice-Amiral

MessageSujet: Re: Finale rocambolesque au Corrida Colosseum   Dim 19 Oct 2014 - 14:13

Boni/Mali aléatoires:
 

Isshou continua sa descente, sans acquiescer les excuses de son partenaire. Par égard envers lui, le sabreur avait choisit de feindre de ne pas l'avoir entendu, considérant que la faute de cette issue n'était pas à lui imputer. Il se tourna légèrement quand il sentit quelque chose remonter bruyamment à grande vitesse juste à côté de lui. Sachant que son pouvoir de gravité affectait encore cette chose qui était à n'en pas douter l'homme-élastique, ce dernier rejoignit bien sagement le fond du trou avec son malheureux partenaire. Sa plate-forme atteignant le fond du cratère, Isshou s'arrangea pour atterrir non lui de Zachary dont quelques morceaux dépassaient des gravats où il était enseveli pendant que Mugiwara no Luffy rebondissait comme une balle en caoutchouc et se remettait de sa propre chute. Il ne fallut qu'un rapide examen pour avoir la confirmation qu'un faible son de respiration se faisait entendre, attestant que la jeune recrue de la Marine n'avait pas encore passé l'arme à gauche.

Son partenaire en la personne de Joe Striker avait enchaîné avec un Rankyaku d'une puissance rare qui avait bien atteint sa cible. Tout chewing-gum qu'il était, Mugiwara no Luffy ne manquerait pas de ressentir les effets d'un coup de pied dont l'onde de choc avait tranché sa chair comme l'aurait fait le sabre du Vice-Amiral. Ainsi donc le premier sang était versé. Portant à nouveau la main à son sabre, Isshou porta un rapide coup au-dessus de lui. La vitesse de son sabre coulissant dans son fourreau permettant le déploiement d'une telle vélocité empêcha quiconque de voir la lame sortie. Mais tout attestait que coup il y avait eu, encore une fois ce son métallique cinglant et, nouveauté, une colonne d'anneaux pourpres s'élevant jusque dans sa stratosphère dont le point d'origine n'était autre que le sabreur lui-même. Presque instantanément, une vive lueur se fit visible dans le ciel. Une fois de plus, le commentateur et le public du Colisée étaient dans tous leurs états: une météorite venait d'entrer dans l'atmosphère et, incandescente, elle se dirigeait en plein vers le centre de la fosse crée par Isshou. Le visage de l'aveugle et de Luffy au fond du trou s'illuminèrent d'une aveuglante lueur rouge provoquée par l'objet céleste en approche. Les yeux irrémédiablement vides d'Isshou fixaient intensément le pirate au chapeau de paille depuis le centre de la cicatrice barrant son visage:

-"Mugiwara no Luffy... Ne vous inquiétez pas pour moi, souciez-vous plutôt de votre propre sort. J'aurais préféré que nous nous rencontrions dans d'autres circonstances. Maintenant que nous sommes suffisamment éloignés des spectateurs, permettez-moi un petit test de vos capacités."

La météorite pénétra l'entrée du cratère, dépassant Joe Striker à une vitesse fulgurante. Dans les gradins, plusieurs spectateurs démarrèrent un mouvement de panique à cette vision d'apocalypse. Attendant le dernier moment, Isshou fit une nouvelle passe en diagonale, dans la direction du météore, créant une sorte de coussin fait des mêmes cercles pourpres vus précédemment. L'objectif était double: protéger Zachary à ses pieds et lui-même des effets de l'impact de la météorite et la décaler légèrement dans la direction de Mugiwara no Luffy. Isshou n'étant pas né de la dernière pluie, l'angle diagonale qu'il avait donné à son pouvoir de répulsion prenait également en compte la position de son adversaire, repoussant ainsi tout petit malin cherchant à s'abriter sous ce para-météore providentiel. A moins que le Capitaine pirate n'ait une carte dans sa manche qu'il n'avait pas jouer, il ne manquerait certainement pas de devoir concentrer son attention pleine et entière à la roche en fusion lui tombant dessus. Le Vice-Amiral était bien certain que cela ne suffirait pas à tuer un homme du calibre de son adversaire mais blessures et fatigue intense due à l'effort fournit faisaient partie des effets escomptés par la sabreur aveugle. Après tout, cela n'était plus qu'une question de temps avant qu'il ne tombe, autant réduire cette durée au maximum car ce n'était pas une sinécure pour Isshou lui-même qui n'approuvait pas d'être l'outil de ce massacre prémédité.


Actions de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://goo.gl/b6tqKV
Monkey D. Luffy
avatar
Capitaine Mugiwara

Masculin « Age : 24
« Messages : 1946

» Niveau : 7
» Surnom : Luffy au Chapeau de Paille.
» Akuma no Mi : Gomu Gomu no Mi.
» Rôle / Grade : Capitaine de l'Équipage du Chapeau de Paille.
» Prime : 100.000.000 Berries.

MessageSujet: Re: Finale rocambolesque au Corrida Colosseum   Mer 22 Oct 2014 - 10:37

Le niveau de jeu – si on pouvait appeler ça un jeu – n'avait plus rien à voir avec celui rencontré lors des phases précédentes. Au petit gibier auquel il avait eu à faire jusqu'alors avait cédé sa place à des prédateurs, et aussi déplaisant que ce soit, il semblait qu'il en soit devenu la proie. Et aussi étriqué que soit son esprit, c'était là une configuration qu'il pouvait comprendre d'instinct. Un instinct que l'on pourrait qualifier de presque animal, ne donnant que davantage de sens à ce nom de famille si tristement célèbre désormais. Et ce même si les singes n'étaient pas les plus réputés qui soient pour leur sens du danger. Mais n'avait-il pas aussi du sang de Dragon dans les veines ? Littéralement au fond du gouffre, Luffy mit lui-même à profit le conseil donné à son adversaire, clignant des yeux de sorte à ce qu'ils s'habituent à l'obscurité. Non pas qu'il comptât faire de vieux os dans ce trou, mais en attendant de pouvoir remonter, autant que ce ne soit pas un handicap.

Facile à dire puisque même en recouvrant un semblant de visibilité, il n'en était pas moins toujours pris au piège de cette cuve de terre. Et sans être nullement atteint de claustrophobie, le petit-fils de Garp avait un penchant avoué pour les grands espaces – surtout quand il était question de combat. Et pour cause ; ce qui ne tenait que de l'opinion personnelle en temps normal (son agitation proche de l'hyperactivité ne s'acclimatant guère d'endroits étroits...) devenait quasi-vital quand les poings prenaient la parole. Sans en être scellés, les pouvoirs conférés par son fruit y étaient drastiquement bridés : comment profiter de son élongation alors qu'il pouvait à peine faire un pas sans percuter la paroi ? Même si sa force physique seule était considérable, ce en quoi il pouvait remercier son aïeul et ainsi que Bellamy s'en souviendrait, l'ensemble de ses technique de combat en étaient mises hors d'usage. Un problème qu'il allait lui falloir résoudre, sans quoi...

À l'inverse, ses opposants, non contents de ne pas se priver de recourir aux leurs, s'en donnaient à cœur joie. Car si le vieil homme avait ouvert le bal – de manière magistrale, il fallait bien lui donner cela –, son partenaire n'attendit pas de carton d'invitation pour se joindre la fête. Par pur hasard ou après analyse minutieuse, la fine gâchette laissa ses pistolets à sa ceinture sans avoir fait honneur à son titre et lui décocha un violent coup de pied... Sans prendre la peine de descendre les mètres qui les séparaient. Se demandant où il voulait en venir, Luffy se ratissa le crâne de ses ongles, sans rien cacher de sa perplexité. Avec un peu plus de luminosité dans les parages, peut-être aurait-il eu une idée sommaire de ce qui l'attendait. À défaut de quoi ne put-il que l'apprendre à ses dépens, la lame d'air mordant sa chair sans faire grand cas du gilet carmin qui l'en séparait.

En plus de la profonde lacération qui lui barra la poitrine, l'onde de choc le repoussa au mépris de son poids, l'encastrant dans la cloison de terre et de pierre. Ses dents se serrèrent machinalement pour retenir toute exclamation de douleur qui aurait pu vouloir en jaillir. Si l'entaille oblique qui lui mutilait le torse était déjà d'une largeur préoccupante – de même que le saignement en résultant –, les éclats de roche qui s'étaient fichés dans son dos n'avaient selon toute vraisemblance pas ménagé leur peine pour lui en arracher la peau. Le pire étant sans doute que le renfoncement que lui avait ménagé sa rencontre avec la talanquère minérale n'en faisait qu'une meilleure cible pour l'offensive suivante du vice-amiral. Mais d'ailleurs... Vice-amiral ? Où avait-il entendu ça ? Ah ! Ce devait être son allié qui l'avait appelé comme ç... Attendez un peu.

« Hé ! Toi, là-haut ! Je t'ai pas demandé ton avis, commence par arrêter de te planquer et... Vice-amiral ?... Quoi, vous êtes de la Marine ?! »

Passer à côté de l'évidence-même était une chose dont Luffy s'était fait une spécialité malgré lui. En le cas présent, cette étourderie pourrait bien lui être fatale – ou du moins l'enliser dans une mouise dont même lui aurait du mal à s'extirper. Dans un guêpier où nul, pas même ses amis, ne pourrait venir l'aider... S'il ne se réclamait pas nécessairement ennemi de la Marine, pour y avoir des amis et même de la famille, il n'était pas stupide ni assez mauvais en mathématiques pour ne pas connaître le résultat final de cette mauvaise addition. Et c'était dire, les chiffres et lui n'ayant jamais été très compatibles ; qu'il retienne son âge était déjà un triomphe en soi. Sa paume tenta sans trop y croire d'endiguer le saignement, appliquant une pression vigoureuse sur son sternum balafré. Pas de quoi suturer la plaie mais au moins pouvait-il en espérer un peu de répit avant qu'elle ne le fasse tourner de l'oeil.

Il n'en était pourtant pas encore au bout de ses peines. Voir le bretteur lever ses paupières sur des yeux vides de toute lumière l'avait troublé, sans aucun doute, entre curiosité et répulsion. Pas assez toutefois pour que son attention y reste rivée alors que le ciel prenait feu, faisant pleuvoir sur eux les messagers ardents du firmament. L'étroitesse du conduit où le bretteur l'avait rejoint lui coupait toute retraite. Quant à remonter, encore fallait-il qu'il y parvienne avant que le corps céleste ne soit sur eux – et en admettant que l'aveugle ne cherche pas à l'en empêcher, encore fallait-il que l'autre au sommet ne le renvoie pas au fond du trou sans délai. Beaucoup de « si », en somme, et trop peu de temps pour les mettre au défi. Maintes fois par le passé, ses idées saugrenues l'avaient sauvé des pires traquenards, mais la marge de manoeuvre lui semblait ici trop mince pour y faire quoi que ce soit. Cherchant du regard un improbable abri inespéré, Mugiwara n'eut que le temps de s'élancer avant que la violence de l'impact ne fasse trembler le colisée.

« ...Crois pas que tu vas m'avoir comme ça, enfoiré ! »

Le corps du pirate déchira le rideau de fumée formé par l'explosion, fort d'un élan absurde au vu du manque de place flagrant au creux de cette faille. Fait plus étrange encore, il semblait arriver par le haut, comme la comète l'avait fait une poignée de secondes plus tôt. Quantité de brûlures et débris jonchaient sa silhouette encore fumante, mais ce n'était pas suffisant pour l'arrêter. Du haut de son perchoir, le tireur embusqué avait pu voir une paire de bras s'étendre, s'élever, crever les nuages, si tant était qu'il y voie encore quoi que ce soit. Or, à fortiori considérant qu'il avait dû se reculer pour éviter d'être happé lui aussi, croire qu'il était aussi aveugle que son collègue au milieu de toutes ces vapeurs n'était pas un mauvais pari. S'il ne pouvait agir selon son habitude, qu'à cela ne tienne : le ciel, lui, ne connaissait aucune limite. De la capacité du malvoyant à contrer une attaque venue du dessus, il ne savait rien : ce serait la surprise.

Son corps tout entier irradiait d'une douleur telle qu'il aurait été plus qu'en droit de se demander si le tir aérien ne lui avait pas bouté le feu – ce qui était probablement le cas, à bien y penser. Mais il ne pensait plus à rien, l'ensemble de sa conscience vacillante se raccrochant à la seule volonté de lui en coller une. Il ne serait pas dit qu'il s'était laissé malmener sans avoir rendu les coups – même si, pour bénéficier de cette occasion, il avait dû recevoir le projectile de plein fouet. Il n'y avait pas que du mauvais dans cette souffrance, cependant, car s'il était loin de l'apprécier, la ressentir dans tout son être était justement ce qui l'empêchait de vaciller – le motivait à l'y faire goûter lui aussi, à aller au bout de ce qu'il avait entrepris. Avant de tomber. Le sempiternel « Gomu Gomu no Bazooka ! » annonçant sa frappe se réverbéra en un écho infini sur les parois lisses de la cachette pas si secrète, ses paumes retombant abruptement sur leur cible avec la gravité pour les aider.

L'action n'était pas calculée, mais improvisée : si la déflagration ne l'avait pas projeté en hauteur, il n'en aurait peut-être jamais eu l'idée. Aussi n'avait-il pris aucune mesure concernant l'atterrissage, et dire que celui-ci fût agité eût été bien en-dessous de la vérité, puisqu'il alla s'écraser au sol après une dernière pirouette. Ce n'était pas qu'il n'avait pas souhaité se rétablir en vol mais bien qu'il n'en avait déjà plus la force, toute celle qui l'habitait encore après avoir survécu à une chute de météorite étant passée dans cet assaut acharné. À ce titre, au moins pouvait-il présumer que l'officier ne s'en remettrait que difficilement. Non pas qu'il puisse faire grand chose d'autre pour y remédier si cela devait s'avérer inexact, son énergie l'abandonnant alors même que les dernières flammèches sur sa tenue s'éteignaient une à une. Dans un dernier sursaut de lucidité, le capitaine décolla sa joue de la boue où elle s'était écrasée pour jauger du résultat de son attaque, mais, exténué, retomba aussitôt cela fait, sans avoir pu y réagir d'une quelconque manière.


So Elastic:
 

Boni/Mali aléatoires:
 


« So, you don't like to get hit, huh ? Well, you're about to have a very bad day. »



Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t500-monkey-d-luffy-equipage
Joe Striker
avatar
Nouveau/Nouvelle
Masculin « Age : 32
« Messages : 130

» Niveau : 9
» Surnom : Mad Dog
» Rôle / Grade : Agent du CP1

MessageSujet: Re: Finale rocambolesque au Corrida Colosseum   Ven 24 Oct 2014 - 21:58

Boni/Mali a écrit:
Initiative: la première attaque du personnage est imparable.
Puissant: les coups du personnage ont tendance à envoyer ses adversaires valser dans le décor, dommages supplémentaires infligés.

« Hé ! Toi, là-haut ! Je t'ai pas demandé ton avis, commence par arrêter de te planquer et... Vice-amiral ?... Quoi, vous êtes de la Marine ?! »

Sans aucun tact, Joe venait de révéler l'identité de son coéquipier. De nature discrète, Joe avait toujours l'habitude de garder les informations sous clé. Confronter au danger, celui ci était sortit de ses gonds et avait révélé l'identité d'Isshou. Aucune règle n'avait été imposé par le Vice-Amiral, mais il était préférable de cacher que la marine participait à des jeux aussi violent, l'image de celle-ci pouvait en prendre un coup. Après si le duo gagnait, le coup de pub pouvait faire son petit effet au public. Joe faillit de nouveau s'excuser auprès de son supérieur, mais l'heure était au combat et non aux politesses.

Le combat était devenu intense, les deux équipes s'affrontaient dans un combat épique. Malheureusement pour le pirate, son coéquipier sombrait dans les tréfonds du sommeil. Finalement heureusement que Zachary était resté allongé car la suite du duel prit des dimensions titanesques. Au final le Ran Kyaku de Joe avait bel et bien touché le capitaine pirate. La frappe avait été puissante au point de fissuré la fosse, prison de l'équipe adverse. L'agent avait beau avoir touché son adversaire, celui ci était encore debout prêt à réagir. Luffy était reconnu comme un ennemi imprévisible, ses actes étant parfois dénué de sens, il pourrait être un adversaire difficile face à Joe, un ennemi imprévisible et puissant qui plus est, est un homme dangereux. Mais Joe avait un allié qui avait préparé son combat et qui sans aucune hésitation continua de plus belle.

Sans prévenir Joe, Isshou invoqua une météorite qui apparut dans le ciel quelques secondes après son attaque. Un pressentiment traversa l'échine de l'agent du Cipher Pol, celui ci s'écarta donc de quelques mètres. Au fil de ses pas, Joe sentit l'atmosphère se réchauffer. La boule de feu chutait avec une grande vitesse et son incandescence réchauffait l'air ambiant au fur et à mesure que le projectile approchait. Durant ce laps de temps le cowboy prit l'initiative de changer de munitions. Il sortit ses deux colts argentés et y ajouta des munitions enflammés. Même si son allié était de poids, l'adversaire était capable de s'extirper du gouffre en clin d'oeil. Au vue de ce qu'il arrivait sur le stade et dans la fosse Joe fit confiance au vice-amiral et à la protection du jeune marin. Son aide n'aurait été qu'un poids, et le cowboy n'était pas suffisamment entraîné au combat rapproché.

Puis après une dizaine de secondes la météorite s'abattit de plein fouet sur le stade, en plein dans la fosse. Le choc fut retentissant, si bien qu'il ébranla les fondements du stade. A la seconde ou l'astre enflammé entra en contact avec le sol, une colonne de feu jaillit de la fosse, aveuglant tout le public. Quelques secondes après l'impact Joe était sous le choc physique de la lumière et aussi sous celui de la fumée dense qui émanait du cratère. Son état critique s'accentua par une brève réflexion qu'il ressentit à la vue des dégâts occasionnés par son coéquipier ...

Joe ressentit de la frustration face à la situation. Malgré le fait qu'il soit une équipe, le Vice-Amiral ne s'était jamais concerté avec l'agent. Certes il avait plus d'expérience, mais Joe avait une bonne capacité d'analyse et celle ci aurait pu être utile au lieu d'utiliser des techniques barbares et dangereuses pour l'ensemble des personnes du stade. Peut être était cela qui différenciait Joe des nombreux autres agents de la marine, un calcul des gestes au point de limiter les dégâts, c'était peut être l'une des autres raisons pour laquelle L'amiral Kuzan avait un lien avec le cowboy et que ce lien était réciproque.

Quelques minutes après que la météorite se soit abattu sur le stade Joe aperçut des bras sortir de la prison. Il n'y avait aucun doute possible, des bras qui s'allongent de façon démesurée, cela ne pouvait être que le macaque ! Ils étaient prêt à frapper, par le passé dans l'arène Luffy avait déjà utilisé cette technique, il fallait réagir au plus vite. En guise de réponse Joe s'élança vers le gouffre pour porter secours à son coéquipier, mais le bruit assourdissant du coup retentit avant qu'il ne puisse le prévenir. Pendant une seconde le cowboy resta silencieux, puis quelques secondes après s'être ressaisi il interpella le Vice-Amiral.


- Vice-Amiral ?... Vice-Amiral ??? Vice-Amiral !!

Ne laissant plus de secondes passer, Joe sauta dans le gouffre sans réfléchir. Un officier de la marine était en danger, il était nécessaire de lui porter secours. Le cowboy dévala la fosse pour atterrir sur le sol encore fumant du cratère. La vision était encore limitée par la fumée dense et sombre de la météorite. Joe avança à tatons dans la fosse, cherchant le moindre petit indice qui pourrait l'alerter … Les derniers mots qu'ils prononcèrent furent :

- Vice-Amiral ?

Actions a écrit:
- S'écarter de la fosse

¤ Blaze Bullets : Joe a plus d'un tour dans son sac. Quand le combat devient trop long et qu'il est face à un adversaire coriace qui sait encaisser ses tirs, le cowboy sait dégaigner l'artillerie lourde. Il change de munitions, troquant ses munitions conventionnelles contre les Blaze Bullets. Ses munitions ont un effet supplémentaire aux munitions standard. La faculté de celles ci est d'explosé à leurs impacts si bien que les dégâts sont multipliés par … 2 ?
¤ Amélioration(s) :
¤ Limite(s) et contrecoup(s) éventuel(s) : La durée ne peut que durer trois tours, au vue de la rareté des munitions.

- Se jeter dans la fosse
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t738-joe-striker-cp1-agent-d
PasIsshou
avatar
Vice-Amiral

Masculin « Age : 32
« Messages : 32

» Niveau : 5
» Surnom : Fujitora
» Akuma no Mi : Beko Beko no Mi
» Rôle / Grade : Vice-Amiral

MessageSujet: Re: Finale rocambolesque au Corrida Colosseum   Dim 26 Oct 2014 - 18:54

Boni/Mali aléatoires:
 

Le météore entra avec une précision effrayante l'abîme où Isshou et Luffy se trouvaient. L'explosion de l'impact fit s'élever une colonne de flammes qui ne manqua pas d'effrayer l'auditoire croyant déjà sa dernière heure arrivée. Beaucoup avaient perdu l'équilibre et s'étaient étalés sur le sol. Il faudrait quelque temps avant que l'image de leur combat ne soit à nouveau disponible sur les grands écrans du Colisée car les escargophones vidéos se trouvaient au fond du trou, carbonisés. Isshou et Zachary toujours inconscient étaient intacts. La technique de répulsion de l'aveugle les avaient protégés de la destruction massive causé par l'impact de l'objet céleste. S'il comptait sur sa vue comme la plupart de ses semblables, Isshou aurait sans nul doute été gêné par la fumée s'échappant des pierres incandescentes autour de lui mais ce n'était nullement le cas. Il savait parfaitement que Mugiwara no Luffy n'avait pas été mis hors de combat. Le confirmation vint bien rapidement, un double coup de poing fulgurant venant frapper son abdomen à une vitesse et une puissance rare. Il fut ainsi projeté violemment dans la paroi du gouffre dont une partie de la roche vola en éclat sous l'impact. Isshou se releva, crachant une bolée de sang dans sa paume. Essuyant la commissure de ses lèvres, son expression faciale ne montrait aucune émotion même après ce coup inattendu. Mais Mugiwara no Luffy n'était-il pas justement connu pour être imprévisible? Ses sens exacerbés n'eurent aucune difficulté à le renseigner sur la position de son partenaire qui avait foncé le rejoindre tête baissée à la première difficulté. Dans un soupir, il rassura son émotionnel collègue:

-"Striker-Dono, cessez de rappeler sans cesse mon rang, vous êtes bien prompt à perdre votre sang froid. Descendre ici est à vos risques et périls, je ne peux plus assurer votre sécurité. L'exécution qui va avoir lieu ici n'aurait pas dû avoir de témoins oculaire..."

Tenant à nouveau devant lui sa shikomizue, les geta d'Isshou résonnaient autour d'eux, le son régulier des claquements secs du bois sur la pierre se répercutant sur les murs jusqu'en surface, faisant s'interroger les spectateurs restants ne pouvant voir de quoi il s'agissait. Comme un métronome annonçant un décompte vers une mort certaine, le Vice-Amiral se rapprochait de Mugiwara no Luffy pourtant déjà à bouts de force. Un dernier pas claqua plus fort que les autres, explosant la roche où le sabreur venait de prendre appui. La seconde suivante, ce n'étaient plus que des éclats de pierre qui retombaient. Isshou semblait s'être littéralement téléporté tant sa vitesse avait atteint des sommet défiant les lois mêmes de la physique. Ses geta touchèrent à nouveau se sol, ayant dépassé Mugiwara no Luffy. Le rythme régulier de ses pas se fit à nouveau entendre, ponctué du son de la lame que l'on rengaine doucement, comme avec une certaine délectation. Isshou s'arrêta enfin de marcher, nommant la technique qui avait été déjà effectuée dans un battement de cil:

-"Batsu..."

Le cliquetis de son sabre se rengainant vibra dans l'air. A moins d'un miracle ou d'une nouvelle facétie du prétendant au trône de Roi des Pirates, ce dernier n'allait pas manquer d'être gratifié d'une profonde blessure en forme de "X" marquant les deux frappes que l'aveugle pensait bien lui avoir infligé. Tournant toujours le dos à Luffy, Isshou se concentra sur ses environs, bien décidé à terminer cette rencontre une bonne fois pour toutes si l'enfant au chapeau de paille avait à nouveau l'audace de se relever après tout cela...

Actions de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://goo.gl/b6tqKV
Joe Striker
avatar
Nouveau/Nouvelle
Masculin « Age : 32
« Messages : 130

» Niveau : 9
» Surnom : Mad Dog
» Rôle / Grade : Agent du CP1

MessageSujet: Re: Finale rocambolesque au Corrida Colosseum   Dim 2 Nov 2014 - 21:42

L'agent du Cipher Pol était descendu sans réfléchir dans la fosse. Après quelques secondes à paniquer, l'épaisse fumée noire qui troublait la vision se dissipa. Ainsi il put apercevoir le Vice Amiral blessé mais toujours debout contre la paroi du trou. Derrière lui allongé sur le sol inconscient le jeune marin, il avait été protégé par son supérieur, Joe fut rassuré en le voyant. Malgré la situation le combat ne semblait pas fini. Isshou se permit de réagir face à l'inquiétude de Joe par un sermon digne d'une des plus hautes entités de la marine, le cowboy subit un affront par son manque de Sang Froid près à rétorquer il n'insista pas. Il avait déjà perdu son calme une fois, répondre à un vice-amiral aurait pu être pris comme une entorse au règlement. L'agent ravala donc son orgueil et écouta attentivement le sermon ainsi que la suite.

-"Striker-Dono, cessez de rappeler sans cesse mon rang, vous êtes bien prompt à perdre votre sang froid. Descendre ici est à vos risques et périls, je ne peux plus assurer votre sécurité. L'exécution qui va avoir lieu ici n'aurait pas dû avoir de témoins oculaire..."

Isshou s'avança vers le pirate et utilisa une technique pour l'achever. Son adversaire n'eut aucune réaction car il était déjà vaincu. De fatigue le pirate au chapeau de paille n'avait pas pu endurer la puissance du Vice Amiral Isshou. Les techniques dévastatrices de l'aveugle avait été tellement efficace face à Luffy qu'il s'était évanoui après sa première et unique attaque. Face à ce spectacle la majorité du public s'était enfui de l'enceinte de l'arène, la météorite avait été un peu trop impressionnante pour les spectateurs. Au final Isshou utilisa sa dernière technique pour rien.

Joe n'ajouta rien à la vision de cette scène, sa pensée était encore troublé de ce qu'il avait vu. La volonté du Vice Amiral d'écraser son adversaire avait été telle qu'il en avait ébranlé le cowboy. Au final était il nécessaire d'employer autant de force dans cette lutte ? L'agent du Cipher Pol n'était pas satisfait de ce combat, il avait été inutile et en plus l'équilibre des forces n'avait pas attiser sa détermination à se dépasser. Peut être aurait il fallu que le Vice Amiral reste en retrait pour qu'il puisse montrer sa valeur mais cela n'était pas la volonté d'Isshou. Joe conclut la scène par ces derniers mots, leurs adversaires étaient inconscients, ils avaient donc gagné ce duel. Mais est ce que les règles de ce tournois avaient été respectés ? Seuls les juges pourront répondre à cette question.


- Ne vous donnez point la peine de sortir à nouveau votre sabre, Isshou-dono, vous avez déjà achevé votre adversaire, le duel est terminé ...

Silencieusement et sans se poser de questions le cowboy se dirigea vers le jeune marin, Zachary Brown, qu'il souleva pour le mettre sur son dos. Le bleu avait besoin de soins, certes mineurs, mais il fallait le ménager un minimum. La situation de ce combat avait été en sa défaveur. Ainsi Joe resta à côté d'Isshou attendant la suite des événements, de nouvelles caméras étaient descendu dans le gouffre entre temps affichant ainsi le résultat du duel.
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t738-joe-striker-cp1-agent-d
Roronoa Zoro
avatar
Sabreur Mugiwara

Masculin « Age : 31
« Messages : 3451

» Niveau : 8.
» Surnom : Zoro le chasseur de pirates.
» Rôle / Grade : Sabreur.
» Prime : 60.000.000 Berries.

MessageSujet: Re: Finale rocambolesque au Corrida Colosseum   Jeu 6 Nov 2014 - 19:42

° Post d'arbitrage, jeunes.

Les critères retenus sont les suivants :
» Respect des délais (2 jours).
» Cohérence des posts avec le contexte de départ, en ce compris la prise en compte de l'environnement.
» Cohésion entre les membres de chaque duo.
» Qualité du RP, en ce compris la concordance des actions de combat vis-à-vis des actions adverses.
» Réalisation de 3 tours pleins, effectifs.
» Éventuels bonii.

----------------------------------------

Brown et Paille


» 6/10 pour les délais, des retards (dont deux légers) et deux posts manquants.
» 8/10, peu à faire au vu du caractère expéditif d'Isshou. Mais ça a eu le mérite d'être fait.
» 3/10, le minimum aurait été de communiquer, fut-ce par le non-verbal.
» 7/10, le RP n'est pas mauvais malgré le peu de matière. Manque de fidélité à la règle, tout de même, mais c'est contrebalancé par la concordance à une logique plus transversale.
» 6/10, deux posts manquants alors que les règles précisaient qu'il n'y aurait pas de KO avant le dernier tour.
» 1 point de bonus, par clémence vis-à-vis du tirage défavorable.
==> 31/50 !


Isshou et Joe


» 9/10 pour les délais, deux retards minimes chez Joe.
» 9/10, bonne utilisation de l'environnement de la part d'Isshou.
» 7/10, cohésion mais Joe se contente trop d'un rôle de suiveur alors qu'il devait se mettre plus en avant.
» 8/10, le RP est très bon et se lit facilement. Par contre, j'en ai oublié que c'était un tournoi.
» 10/10, bonne dynamique.
» Pas de bonus, vous avez déjà eu la main assez heureuse au tirage.
==> 43/50 !


Undisputed.

« My swords ? Sorry, they're really howlin' for blood..! »
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t312-roronoa-zoro-equipage-d
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Finale rocambolesque au Corrida Colosseum   

Revenir en haut Aller en bas
 

Finale rocambolesque au Corrida Colosseum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG One Piece : Rise of a New Era :: 03 (Rp / HRp) :: Zone de Combats :: Concours RP-