lienlien












 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Rencontre musclée! [Pv Luz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sakazuki
avatar
Amiral

Masculin « Age : 23
« Messages : 74

» Niveau : 3
» Surnom : AkaInu
» Akuma no Mi : Magu Magu no mi
» Rôle / Grade : Amiral de la Marine
» Prime : /

MessageSujet: Rencontre musclée! [Pv Luz]   Dim 5 Oct 2014 - 18:43

Tous les signes étaient formels: l'une des plus grosses prises de la carrière de Sakazuki approchait. D'après les rumeurs, qui tendaient de plus en plus vers la fiabilité, Shanks le Roux, Yonkou et pirate renommé s'il en était, s'était rendu seul sur une île quelconque de Grand Line. C'était là l'occasion parfaite pour frapper: loin de son équipage, il était vulnérable. La proie parfaite pour un solitaire comme le Chien Rouge. Intimement convaincu de sa victoire, sitôt le rapport final reçu, le colosse mit en route toutes les machines et partit tous azimuts: en naviguant sur Calm Belt grâce aux vaisseaux propres à la Marine, il pourrait être sur la dite île en quelques heures à peine. Certes, il gardait une part de méfiance, puisqu'il était étonnant de la part d'un tel calibre qu'il aille sur Paradise. Toutefois, comprendre les motivations de l'engeance n'intéressait nullement le détenteur du Magu Magu no mi: non, ce qui l'intéressait réellement, c'était leur extermination pure et simple. Utilisant son autorité quasi-divine, le confrère de Kuzan et de Borsalino réclama le navire le plus rapide ainsi que le meilleur des équipages. Son voyage ne souffrirait d'aucun délai, puisque Sakazuki savait ô combien un homme seul se révélait plus rapide que tout un équipage. Déployant des trésors de rigueur si propres à la fière institution qu'ils servaient, les hommes apprêtèrent un vaisseau en moins d'une heure, et environ une heure après l'ultime confirmation, le titan de magma faisait déjà route vers sa destination, le terminus d'un des Yonkou.

C'était une île quelconque sur la première voie de Grand Line, un endroit qui ne payait pas de mines. Bien sûr, Aka Inu surveillait chaque recoin du monde avec beaucoup de zèle, mais il se concentrait plus sur le Quartier Général, contraint à une certaine immobilité par la politique du vieux Sengoku. Toutefois, ses fidèles lui fournissaient régulièrement des rapports, et il n'avait jamais entendu parler de gros malfrats sur cette île, sans doute parce qu'elle était placée à l'entrée de la première moitié de Grand Line. Il n'y traînait que des cloportes dont les officiers en charge étaient parfaitement capables de s'occuper. Que le Roux s'y rende, et seul, sentait le soufre. Quelque chose devait se tramer sur cette île. Et Sakazuki entendait bien savoir quoi. Serrant un poing ganté de noir sur la balustrade du croiseur de la Marine, il exhorta ses hommes à presser le pas. Peut-être qu'ils donnaient déjà leur maximum, mais cela n'intéressait pas le bouillant officier: le temps était compté! Ses injonctions semblèrent faire mouche, toutefois, puisque le croiseur fendit les flots de plus belle, direction l'île de Ametomuchi.

Dès que les abords furent en vue, le Chien Rouge distribua ses ordres: tout l'équipage resterait au navire et se préparerait au combat, mais n'interviendrait que s'il réclamait leur présence. Il voulait éviter de s'embarrasser de soldats, qui ne seraient qu'un poids pour gérer le Roux. Il en était parfaitement capable seul! Une fois assuré de la coopération des troupes par leur salut parfaitement exécuté, l' Amiral bondit sur le sol pavé des docks de la ville, et huma l'air, plissant le nez: l'odeur habituelle de la racaille. Particulièrement forte aujourd'hui. En attendant de trouver le Roux, il allait régler leur compte à quelques pirates d'ici. En le voyant, la plupart des gens prirent leurs jambes à leur cou, pour se cacher, pour prévenir proches, amis... exactement comme des vermines fuyant devant un exterminateur. Le guerrier de la Marine ne leur accorda pas même un regard, et progressa vers son objectif, se fiant à son intuition et à son Haki: la seule taverne de l'île, où étaient massés tous types de profils. Pas de Shanks, mais peut-être des infos sur lui. Ou peut-être un piège tendu à Sakazuki. Mais le meilleur moyen de déjouer un piège, c'était encore de l'activer.

Le temps qu'il atteigne la taverne, les rues étaient désertes, et seul le bruit du vent venait troubler la quiétude alentour. Le bruit du vent et les vociférations venant du tripot, qui avait l'air de regorger de crétins. De ses deux bras, le colosse repoussa les deux battants de la porte, et s'avança dans la vaste salle commune, jetant un froid, ironiquement: il n'était pas Kuzan, pourtant. Regardant à gauche, puis à droite, il grimaça: que de vermines ici. D'un ton méprisant, il annonça à la cantonade:


- Que personne ne bouge. Je veux toutes les informations que vous avez sur les allées et venues de ces derniers jours, en particulier sur la présence ou l'absence du pirate Shanks le Roux. Je ne vous garantis pas la liberté si vous ne parlez pas, mais je vous promets une fin rapide.


Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t534-sakazuki-qg-de-la-marin
Luz Misson
avatar
Hors-la-loi

Féminin « Age : 23
« Messages : 230

» Niveau : 11.
» Surnom : Le Moineau.
» Akuma no Mi : Aucun, on y va AU TALENT.
» Rôle / Grade : Messagère/cryptographe indépendante.
» Prime : 15.000.000 de Berrys.

MessageSujet: Re: Rencontre musclée! [Pv Luz]   Sam 11 Oct 2014 - 12:32

« Il arrive les gars ! » s’époumona un local en entrant en trombe dans la taverne, faisant bondir Luz qui pesta contre lui, déçue de voir s’interrompre une sieste si méritée. Arrivée sur l’île Ametumochi quelques heures plus tôt après un voyage particulièrement mouvementé qui avait inclus une tempête, une mutinerie, et une attaque pirate, la messagère avait estimé avoir bien droit à un peu de repos, et à défaut d’une auberge avait trouvé refuge dans ce tripot où une table en bois avait largement rempli son office de support pour ses bras et sa tête… Au moins pour une demi-heure. Puis ce type était entrée en beuglant, brisant là tout espoir de sommeil réparateur. D’autant plus qu’il avait l’air sacrément paniqué, et quand quelqu’un entrait dans une taverne d’un air paniqué, ça annonçait généralement les ennuis. Frottant ses yeux encore à moitié endormis, la jeune fille observa l’assemblée, maintenant paniquée, les hommes se disputant pour savoir quoi faire, certains d’entre eux prenant même la tangente par la porte de derrière. Bien, non seulement elle ne pourrait pas dormir, mais en plus quelque chose de gros se préparait. Et dans son sommeil, elle avait visiblement raté cette information cruciale : qui, quoi, quand ? Attrapant par le col un type qui essayait d’aller derrière le comptoir, elle le ramena à lui et lui demanda :

« Hé, qu’est-ce qui se passe ici ? Ca veut dire quoi, toute cette agitation ? »
« T’as rien entendu ou quoi ? » Non, je dormais. Songea-t-elle tout en haussant un sourcil interrogateur. « C’est l’Amiral Aka Inu ! Il vient d’arriver sur l’île et il se dirige par ici ! Il faut fuiiiiir ! »

L’Amiral Aka Inu ? Aussitôt le sang de Luz se glaça dans ses veines. Elle n’avait jamais eu affaire à un membre aussi haut placé de la Marine auparavant, et elle doutait fort qu’il vienne pour s’occuper d’elle d’ailleurs, mais sa réputation le précédait et elle savait déjà qu’elle n’avait aucune envie de se retrouver dans ses pattes. Ce qu’il venait fabriquer sur cette île ne l’intéressait pas, et elle n’avait aucunement l’intention de faire du zèle et s’éterniser pour voir ce qui allait se passer. De ce qu’elle en avait entendu, l’Amiral constituait un spectacle intéressant, mais fort potentiellement létal. Et elle n’avait aucune envie de trépasser aujourd’hui. Bondissant de son tabouret, elle enfila son manteau, attrapa son sac contenant le peu d’affaires qu’elle avait incluant son Eternal Pose pour Codex, et marcha d’un pas assuré vers la sortie…

« Il est là ! Tout le monde, asseyez-vous et faites comme si de rien n’était ! »

… Flûte. Retournant en une fraction de seconde à sa position initiale, elle laissa retomber ses affaires sur le sol et s’efforça de se faire toute petite petite petite alors que tout le monde faisait de même, avec plus ou moins de succès. Au moins, elle avait la chance d’être assise dans un recoin de la pièce et d’être particulièrement insignifiante de nature. Avec un peu de chance, l’Amiral ne s’apercevrait même pas de son existence. Du moins était-ce ce dont elle essayait de se convaincre lorsqu’elle entendit dans un tressaillement la porte s’ouvrir avec fracas derrière elle. Convaincue que rester immobile ne ferait que rendre son attitude suspecte, elle se retourna… et ne put retenir un frisson qui lui glaça l’échine lorsque ses yeux se posèrent sur le si redouté Amiral Sakazuki.

Même sa voix était terrifiante. Profonde, caverneuse, il avait tout d’un ogre prêt à dévorer tous ceux qui se dresseraient sur son chemin. Et curieusement, elle n’avait aucune envie de faire partie du club. Elle dressa l’oreille pour écouter ce que l’homme avait à dire, et haussa un sourcil à la mention de Shanks le Roux. Elle le connaissait de nom bien entendu, mais n’avait jamais entendu quoi que ce soit sur sa présence sur cette île. Après tout, elle venait d’arriver, et si elle avait tendance à s’attirer naturellement des ennuis, ceux-là ne lui étaient pas encore tombés sur la tête. Pas encore.

« Ahem… Sire, je me souviens avoir vu la fille là-bas avec un homme roux lorsqu’elle a accosté ! »

Le temps de réaliser que c’était vers elle que le doigt était pointé et d’elle qu’on parlait, le sang de Luz ne fit qu’un tour. Quel abruti celui-là ! Sûrement un type tellement terrifié qu’il était prêt à balancer n’importe quoi pour faire du zèle et être épargné ! Se retenant de le fusiller du regard, l’attention de Luz fut bien vite détournée par les yeux de l’Amiral qui la scrutaient de part en part… Elle aurait donné n’importe quoi pour se trouver ailleurs. N’importe où, même en enfer. Mais pas ici. Même le diable devait sembler sympathique comparé à cet homme-là.

« Hé ho, doucement toi là-bas ! Je suis arrivée ce matin sur l’île sur un bateau dont le capitaine était roux c’est vrai, mais ce n’était pas Shanks le Roux ! Apprends à regarder un peu autour de toi avant de balancer des trucs comme ça ! » répliqua-t-elle aussitôt en se levant de son tabouret. Puis elle se tourna bravement vers l’Amiral, et avec un manque d’assurance flagrant, reprit : « Je vous assure Amiral, si j’avais voyagé avec le Roux je le saurais ! S’il est sur cette île, je n’en ai pas la moindre idée… »

Sentant les regards de toute l’assemblée rivés sur elle, elle jura intérieurement. Pourquoi c’était elle qui se retrouvait à faire le porte-parole, hein ? Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t597-luz-misson-hors-la-loi-
Sakazuki
avatar
Amiral

Masculin « Age : 23
« Messages : 74

» Niveau : 3
» Surnom : AkaInu
» Akuma no Mi : Magu Magu no mi
» Rôle / Grade : Amiral de la Marine
» Prime : /

MessageSujet: Re: Rencontre musclée! [Pv Luz]   Sam 11 Oct 2014 - 18:30

Personne n'osait esquisser un mot ou un geste, la foule étant comme statufiée en présence de l' Amiral. Tous devaient avoir quelque chose à se reprocher, mais aucun n'éveillait particulièrement l'instinct du détenteur du Magu Magu no mi: sans doute avait-il seulement à faire à des escrocs de bas étage, le genre de larves qui font les coqs et se retrouvent à l'état de poussin dès qu'ils ont affaire à quelqu'un d'un minimum compétent. Il aurait suffi à l'Amiral d'à peine quelques instants pour réduire en cendre cet endroit et tous ceux qui l'emplissaient, il ne trouverait donc sûrement pas Shanks ici. Par contre, le seul qui osa parler était formel: il avait vu une femme de l'assemblée avec un Roux. Ne bougeant pas d'un pouce, le colossal officier se contenta de tourner son regard acéré vers la cible du délateur: une petite jeune femme, aux cheveux sombres et à l'air incroyablement prosaïque. Aka Inu ne jugeait jamais un livre à sa couverture, et ne sous-estimerait pas cette femme, mais il doutait qu'elle ait pu intéresser le Roux, qui était plus fantaisiste dans ses relations. L'intéressée se défendit comme elle put, et Sakazuki plissa le nez: elle n'avait pas l'air de mentir.

Lentement, il s'approcha d'elle, un pas, puis l'autre, ses chaussures de cuir claquant lourdement sur le plancher sale du bar en un rythme évoquant des tambours de guerre. Il surplombait aisément la femme, et baissa la tête, lui accordant un regard condescendant et plein de mépris, mais aussi incroyablement froid. D'une main au moins aussi large que la tête de la brune, gantée de noir, il la saisit sous le menton, et lui releva le visage, de manière à pouvoir la regarder dans les yeux. Sans violence excessive, mais sans non plus la ménager: procéder ainsi était généralement la meilleure façon pour pousser les gens à craquer. Soit parce qu'ils pensaient que l' Amiral n'était peut-être pas si terrible, soit parce qu'ils espéraient la pitié. Mais le confrère de Kuzan et Borsalino n'était pas le genre à apprécier la maxime "Faute avouée, à moitié pardonnée". Le géant observa quelques instants la fille, puis la lâcha avec rudesse: elle ne savait rien, effectivement.

Maintenant, que faire? Personne d'autre dans l'assemblée ne semblait vouloir parler, et il n'était pas à exclure qu'ils ne sachent rien. Le Roux était parfaitement capable de discrétion quand il le fallait, aussi insidieux que le Serpent, se terrant dans l'ombre pour mordre quand on s'y attend le moins. Sakazuki décida toutefois d'être un peu plus démonstratif, et s'approcha de l'entrée, à pas aussi lents que tout à l'heure. Le crâne d'un quelconque animal était accroché au mur, ses orbites vides jetant un regard que l' Amiral estimait désapprobateur sur les exactions des occupants de l'endroit. Tendant le bras, il décrocha le squelette de son perchoir, et le pointa face à la foule, avant de dire de son ton habituel:


- Si je n'ai pas de véritables informations dans les dix secondes...

Laissant la suite en suspens, il serra le poing et brisa le crâne aussi facilement que s'il avait été en verre, laissant les miettes blanchâtres se déverser sur le sol. Les respirations s'accélèrent, les langues tournèrent, les bouches séchèrent. A la neuvième seconde, un soldat pénétra dans la salle avec fracas, sauvant sans doute les occupants du tripot, puisqu'il annonça que le Roux avait été repéré dans les hauteurs de la ville. Sakazuki jeta un dernier regard aussi glacial que son rival et s'attarda un instant sur la jeune femme de tout à l'heure, se promettant de lancer des recherches pour être fixé à son sujet. Il annonça qu'il reviendrait ici une fois le Roux attrapé, et que si une seule racaille manquait pour recevoir son châtiment, il s'assurerait qu'elle n'ait plus jamais à se soucier de rendez-vous à tenir. Et il quitta la salle en faisant claquer la double porte, la laissant aussi silencieuse qu'un cimetière... ce qu'elle pouvait peut-être devenir s'il ne trouvait pas Shanks.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t534-sakazuki-qg-de-la-marin
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Rencontre musclée! [Pv Luz]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre musclée! [Pv Luz]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG One Piece : Rise of a New Era :: 03 (Rp / HRp) :: RP Libres :: RP improvisés-