lienlien












 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [Événement historique : l’exécution du seigneur des pirates ] La fin d'une ère !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baggy le clown
avatar
Pirate Baggy
Masculin « Age : 30
« Messages : 334

» Niveau : 11
» Surnom : Le légendaire
» Akuma no Mi : Bara Bara no mie
» Rôle / Grade : Capitaine pirate
» Prime : 15.000.000 Berries.

MessageSujet: [Événement historique : l’exécution du seigneur des pirates ] La fin d'une ère !   Sam 4 Oct 2014 - 16:35

Toutes les légendes ont un commencement. Durant des dizaines d'années j'ai caché au monde mes origines. Mes premiers pas dans la piraterie furent si glorieux, que l'évoquer devant tous à chacun suffirait à chambouler la face du monde. Je me souviens parfaitement de cette époque, ce temps ou rêves et liberté avait encore un sens. Et plus particulièrement de cette nuit qui marqua le début de la fin. Il y a vingt d'an de ça...

La nuit était déjà bien avancée. Tout comme mon état alcoolisé d'ailleurs. Eh c'est que c'était un grand jour, il fallait fêter ça, pardi ! Je déambulais sur les ponts du Oro Jackson, la démarche hésitante et le rire facile. Mes joues étaient aussi rouge que mon pif et mon regard vitreux admirait fébrilement la bouteille de rhum que je tenais fermement dans ma main droite. J'avais 17 ans et déjà une sacrée descente. Et malgré mon jeune age, je venais d'accomplir un exploit digne des plus grandes légendes ! Non, je ne parle pas du tonneau de rhum que j'avais vidé cul sec un peu plus tôt dans la soirée ! Non ! Croyez-le ou non, mais j'avais atteint Rought Tell : la dernière île du nouveau monde. Le lieu de tout les périls, une terre de légende qui symbolise tant et plus pour les pirates du monde entier. L’aboutissement des plus téméraires ! Et moi, le grand Baggy, j'avais foulé cette terre de mon pieds conquérant ! Enfin techniquement, je n'avais pas vraiment posé mon orteil sur ce rivage, car le capitaine Roger avait décidé de me coller de faction de garde sur le navire, tout ça à cause d'une sombre histoire de trésor volé. Sur mon honneur, ce n'est pas moi qui avait volé ce rubis ! Et je ne sais vraiment pas comment il s'est retrouvé dans ma poche ! Quoi qu'il en soit, je ne peux en vouloir à mon fabuleux mentor pour cette corvée de garde de faction. A dire vrai, Rought Tell me m'inspirait pas confiance et j'avais été soulagé d'être confiné à bord. Et puis, moi aussi j'avais été héroïque. J'avais inventé quelques attaques imaginaires du bateau par des hordes de mutants inconnus que j'avais bravement combattu et repoussé à moi seul, histoire de me faire mousser par l'équipage. Et malgré ma persuasion et ma capacité incroyable a inventé des histoires cohérentes, mes compagnons de bord s'étaient montrés dés plus septique... Enfin tout cela n'enlevait rien à la fête n'est-ce pas ?

-"Eeeh Baggy ! Combien de pattes as-tu dis, qu'avait l’araignée géante qui a attaqué le Oro Jackson et que tu as repoussé, déjà ?" M'apostropha le vieux Gleen, un des canonnier de la troupe.

-"Six grosses pattes avec des épines acérées sur chacune ! Je vois que tu as été attentif à mon récit sur mon exploit à bord pendant que vous vous la coulez douce sur la terre ferme." Lui répondis crânement, un sourire orgueilleux et fier dessinait sur ma face d'alcoolique.

-"Boahahahaha !!! Il est TROP c'gamin !!!" Éclata-il de rire, immédiatement suivit par les trois clampins qui lui tenaient compagnie sur le pont à vider les restes d'alcool de la fête.

Quel bande de vieux cons ! Se moquer de moi de la sorte ?! Rouge de colère, je pris la tangente le plus dignement possible en les snobant de toute ma classe innée. Avant de me prendre les pieds dans un cordage qui traînait sur le pont et de m'affaler à plat ventre, faisant redoubler les éclats de rire des vieux croulants. Je me relevais précipitamment et m'isolais promptement à la proue du navire. Au moins je n'avais pas brisé ma bouteille d'alcool lors de ma chute... Un peu de calme après cette nuit de folie. Je portais le précieux breuvage à mes lèvres et y bu une bonne et longue rasade rafraîchissante. Tonnerre de dieux, cette bibine que c'était procuré ce bon vieux Roger-san, était tout simplement exquise. Pour ça et de nombreuses autres choses encore, je lui étais redevable. Le capitaine était certainement l'homme que j'admirais le plus au monde. Grace à lui j'avais vécu des aventures incroyables, admirer des trésors fabuleux dont j'avais eu ma modeste part et navigué sur des mers de légendes. Servir sous les ordres de l'homme ayant acquit le titre de seigneur des pirates, était un immense honneur. La seule ombre au tableau demeurait cet imbécile de Shanks qui était responsable de ma nouvelle condition d'enclume : incapable de nager. Foutu fruit du démon et maudit rouquin ! C'était de sa faute si les trésors sous-marin demeureraient à tout jamais hors de ma porté ! Moi qui été un si bon nageur !! Ce mauvais souvenir me fit grincer des dents et un air patibulaire s'accrocha à mon faciès contrarié. Et d'ailleurs, il était passé ou cet imbécile de roux ? Je ne l'avais plus vu depuis le début de la soirée, suite à notre dispute pour savoir qui de nous deux avaient raison. C'était évident que le soleil tournait autour de la terre ! Et non que la terre tourne autour du soleil. Quel abruti celui-là !

Après plus d'une heure à inventer de nouvelle insultes pour en affubler Shanks et à vider une dernière bouteille de rhum, je me décidais enfin a regagné mes quartiers. Le soleil commençait à poindre à l'horizon et la grosse majorité de l'équipage avait rejoint les bras de Morphée. Zigzaguant entre les divers obstacles sur ma route. Et une fois n'est pas coutume, je trébuchais, l'alcool ayant vaincu temporairement mon équilibre. Maudissant ce maudit pont de traviole, je remarquais que je m'étais écroulé juste sous la fenêtre donnant sur les quartiers du brave Roger-san.

-"Tient ? Il y a encore de la lumière dans la cabine du capitaine ?" Marmonnais-je, hésitant et nauséeux.

La fenêtre était entre-ouverte. Éprit d'une curiosité subite, je me relevais pour glisser un regard discret à l'intérieur. Le médecin de l'équipage semblait en grande conversation avec le seigneur des pirates. Je tendis mon oreille, décidé à jouer les indiscrets...

-"... traitements reste sans effets. Je suis désolé mon capitaine, je n'ai rien pu faire.... Il ne vous reste plus qu'un mois à vivre, tout au plus."

Le choc ! Non c'était impossible !! Mes oreilles me jouaient des tours ?! Mon légendaire capitaine, l'homme qui m'avait permit d’acquérir une expérience inestimable sur les mers et avait toujours été bon avec moi malgré mes bourdes et mauvais tours, était mourant !? J'étais tétanisé, paralysé par cette nouvelle inconcevable. Mon état d'ébriété se volatilisa à la seconde, l'agréable flottement d'un état second lié à la consommation d'alcool s'estompa pour ne laisser qu'un froid mordant dans mes entrailles. Mon souffle resta bloqué dans ma gorge tandis que mes yeux s’écarquillèrent marqué par des vaisseaux sanguin colorant de rouge mes globes oculaires vibrants. Un bourdonnement sourd cogna dans ma tête et ma mâchoire tombante se mit à trembler... Mes yeux se brouillèrent de larmes naissantes. Mon mentor allait mourir ? Comme ça ? Aussi subitement ? Alors qu'on avait enfin accomplit l'impossible ! Le règne du seul et unique seigneur des pirates aura été trop bref. Toutes les richesses et la gloire inhérente à ce statu, allaient sombrer dans le néant. Mais c'était surtout la perte de ce grand homme qui me chamboulait. Le légendaire pirate répondit quelque chose mais ses mots ne m’atteignirent pas. Seul l'essence : le ton et le timbre des paroles de ce dernier, me fut identifiable. La voix de mon capitaine était si sereine, si paisible, qu'il était difficile de croire qu'il venait t'entendre sa sentence de mort imminente. Il avait toujours été comme ça, Roger-san. Un roc inébranlables et doté d'un charisme divin. J'entendis le seigneur des pirates se lever : accompagnait par le doc, ils quittèrent la cabine, prêt à annoncer la nouvelle qui marquera la fin de l'équipage de L'oro Jackson. Je me mis à courir, comme un fou, comme un damné, ne sachant que faire, l'esprit confus et le corps tremblant... Je trébuchais une fois encore, la troisième fois depuis le début de la soirée et m'écroula misérablement sur le pont : seul et bouleversé. Et soudainement, la pluie tomba. Une averse dru qui avala les larmes ruisselant sur mon visage... D'ici quelques minutes, le rassemblement de l'équipage serait sonné, apportant avec lui l'ultime mauvaise nouvelle que je connaissais déjà. Je ne trouvais même plus le courage de me relever. Je restais là, secoué de sanglots incontrôlables. Une ombre m'enveloppa. Quelqu'un s'était approchait de moi. Je l'ignorais, qui que cela puisse être. La tristesse qui pesait sur ma tête était bien trop lourde pour que je la relève...


Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t635-baggy-le-clown-equipage
 

[Événement historique : l’exécution du seigneur des pirates ] La fin d'une ère !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG One Piece : Rise of a New Era :: 03 (Rp / HRp) :: RP Libres :: Memories-