lienlien












 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Au pays de Gorly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joy Boy
avatar
Nouveau/Nouvelle
RP Master - level over 9000 !
Masculin « Messages : 14

» Surnom : Celui qui post plus vite que l'ombre de son ombre.
» Rôle / Grade : RP Master. Parangon d'Awesomeness.

MessageSujet: Au pays de Gorly   Lun 15 Sep 2014 - 23:02

+++ Pnj joués : Gorly & Nick-Nack +++


------------------------------

"Tu poseras tes questions au daron, m'sieur l'baron ! On y est bientôt, prépare-toi pour le show !"

Ces mots avaient constitué la seule réponse de Nick-Nack aux questions de celui qu'il avait mené à bon port, comme convenu. Non que le jeune garçon ait été incapable de répondre lui-même, simplement savait-il que ledit daron en savait plus que lui et que toute décision de s'ouvrir ou non aux étrangers lui revenait de droit. L'âge, l'expérience, la sagesse, le savoir et toutes ces choses. Combien de fois double-N n'avait-il pas eu droit à l'énumération de ces termes, lesquels résonnaient comme des carillons à même de lui perforer les tympans ? Trop de fois, assurément. Pourtant, il ne manquait pas de rendre honneur à la sagacité de son tuteur et modèle. Certes, le panneau "Chez Gorly" qui ornait la devanture valait quelques grimaces convenues au gamin, mais il n'était plus à une excentricité près venant du concerné. Par ailleurs, lui-même n'était pas en reste lorsqu'il s'agissait de sortir du lot, aussi n'était-il pas le mieux placé pour pointer un doigt accusateur sur quelque trait d'originalité que ce soit. En tous les cas, il ne pouvait que se féliciter de son initiative et lorgnait bien sur une récompense amplement méritée. Avec un peu de chance, papy Gorly lui apprendrait peut-être autre chose que la culture du Tag Tea, cette fois-ci...

En parlant du loup, le doyen venait de franchir le pas de la porte pour accueillir ses nouveaux invités. Du moins, était-ce l'impression que donnait son pas nonchalant, tandis qu'il était entouré d'un élégant sabreur et d'un type au teint blême, peinant à tenir sur ses guiboles. Nick-Nack remarquait que son grand-père l'avait devancé dans sa volonté de collaborer avec des allochtones face aux ravages sévissant ça et là sur Bangarang. Plus Rang que Bang, dernièrement... Tous ces duos mal assortis se fixèrent ainsi, l'espace de quelques instants, tandis que leurs expressions faciales dénotaient quelque chose qui se situait à mi-chemin entre incompréhension et expectative. Désireux de briser le silence, Gorly émergea du silence tel un grand clerc improvisé, décrétant qu'il fallait éviter de céder à la panique dans cette situation...sans quoi ça finirait mal pour quelqu'un. Et quand un Aki à moitié inconscient lui demanda pour qui ça finirait mal, l'aïeul joignit ses mains dans son dos avant de dire le plus solennellement du monde...


"Pour moi."

À des lieues de là, sans se douter de rien, Crocus éternua sous le regard ébahi de Laboon. Intelligent bestiau, l'ancien compagnon des pirates de Yorky sembla amusé. En des temps immémoriaux, le choc des titans avait opposé les deux médecins lorsqu'ils durent débattre du bien-fondé de leurs arts respectifs. Car si le gardien du Phare des Jumeaux se faisait l'apôtre d' une approche "massive", l'ancien mentor de Bodenpower y préférait la valorisation des vocalises curatives. D'où la genèse du Rapp, encore que sa démocratisation et son développement demeurent le fait du porté disparu. Instigateur instillant respect d'un claquement de doigt, le vieil homme signifia à son petit-fils que l'heure du Rapp était passée pour ce soir. Car déjà la lune ocre recouvrait-elle les nimbes ténébreuses du tout Bangarang, happant les sinistres décors sous son étreinte liminaire. Et les Bangers de céder à leur collier de misère, dès lors que les hommes de Pete s'en donneraient certainement à cœur joie s'il s'agissait de passer à tabac les éventuels irresponsables. Stakhanovistes dans l'âme à défaut de se montrer esthètes, les hommes de main du mal nommé "I am Pee" n'avaient que trop alimenté les affaires du croque-mort, dernièrement. Autant éviter aux derniers arrivés d'allonger la liste.

"On ne peut pas parler de couvre-feu, ces gars-là n'ont sans doute jamais eu vent de telles choses réglées comme du papier à musique. Et la vraie musique, bien de chez nous. Non, c'est juste un prétexte pour détrousser les malheureux qui avancent sans repère. Bodenpower, boussole humaine... Les aiguilles ont cessé de tourner, mes braves. Entrez donc, le petit me dit que vous avez des questions. Et l'estomac vide, si j'en juge par l'odieuse mélodie qui émane du ventre de la jeunotte. Quant à vous, les deux téméraires... Bah, cet Oyaji a le sentiment que vous pourrez vous entendre avec ces deux autres aventuriers. Enfin, je dis "vous" mais le mollusque m'a l'air frais pour un roupillon prolongé. Zéhéhéhé !"

Nick-Nack souriait, voilà longtemps qu'il n'avait pas vu ni entendu son grand-père rire de bon cœur, de la sorte. Il ne connaissait pourtant pas ces drôles de bonhommes, mais il était doté d'un talent incomparable lorsqu'il s'agissait de sonder le cœur des gens. Sans doute était-ce le signe de la confiance accordée aux visiteurs, tout comme l'asile en était une autre preuve. Intrigué, l'apprenti-Rappeur s'orienta vers la cuisine pour y aider à la confection de Tag Tea, tandis que les inconnus se voyaient indiquer quatre chaises et une table. Enfin, trop tard pour le "mollusque" : il était affalé au sol, misérable. À s'y méprendre, on aurait même cru que le filet de bave s'échappant de sa lippe formait un petit cratère, contre le plancher. Déplorable.
Revenir en haut Aller en bas
Yoshikage Kira
avatar
Hors-la-loi

Masculin « Age : 23
« Messages : 49

» Niveau : 10
» Surnom : Atom Heart
» Akuma no Mi : Aucun
» Rôle / Grade : Escroc au grand coeur

MessageSujet: Re: Au pays de Gorly   Lun 15 Sep 2014 - 23:47

Le vieux Gorly était des plus tenaces, puisqu'après avoir consigné Kira et son équipier du moment dans son salon, il n'était pas même revenu leur jeter un œil, s'affairant toujours dans sa cuisine. Et le sabreur d'attendre, d'attendre... Aucune horloge n'était visible chez l'ancien, et le natif de Shimotsuki préférait éviter de fouiner. Au fil des heures, il avait pu observer le teint d'Aki tendre vers le blanc. Le jeune homme était parfois pris de spasmes et frissonnait, avant de recommencer à émettre des gémissements des plus pathétiques. Qu'est-ce qui arrivait à celui-là, encore? Il digérait mal les biscuits, pourtant délicieux? Ou avait-il avalé son Tag Tea de travers? Quoi qu'il en soit, esthète, Kira détourna le regard de ce gougnafier, préférant s'abîmer dans la contemplation du petit salon cosy de Gorly. Et puis, après un moment, la situation évolua d'une manière assez inattendue. Deux invités surprises, accompagné par un jeunot visiblement de Bangarang, pénétrèrent dans la demeure du vieil homme. Et quels invités! L'un d'entre eux n'était personne d'autre que le fameux Trafalgar Law, ce pirate qui faisait du bruit sur Grand Line. Pas le genre de type auquel Kira voulait se frotter: trop gros poisson, trop d'ennuis. Quand à la jeunette qui l'accompagnait, elle était plutôt mignonnette. Peut-être un peu trop jeune de visage, toutefois, mais, hé, c'était la première demoiselle potable sur Bangarang.

Comme pour briser le silence semi-étrange, semi-gêné devant cette situation si incongrue, Kira connaissant Law mais pas son équipière, cette dernière ne connaissant sans doute ni le sabreur ni le clampin à ses côtés, le dit clampin étant dans un état trop pitoyable pour savoir s'il connaissait ou non les deux nouveaux arrivants, et enfin le capitaine pirate n'ayant sans doute aucune idée de qui étaient ses deux prédécesseurs chez le vieux rappeur, ce dernier se lança dans un monologue, dont le hors-la-loi aux cheveux sombres tira immédiatement l'essentiel: enfin, il comptait fournir des réponses. Enfin, la situation serait plus éclairée. Ça ferait au moins une chose de claire, vu l'obscurité épaisse qui avait confortablement calé ses volutes sur l'île... Cela dit, même si la table désignée par le maître de maison était entourée de quatre chaises, l'une d'entre elles resterait vide: succombant à son mal mystérieux, Aki était tombé par terre inanimé. Kira le tapota du bout des orteils, histoire de s'assurer qu'il n'était pas mort, puis haussa les épaules: au pire, tant pis. Le disciple du Bushido n'avait pas pour habitude de s’embarrasser d'imbéciles, préférant cent mille fois se débrouiller seul. Ramassant au passage son sabre, lové dans son fourreau et posé contre le fauteuil qu'il occupait précédemment, l'élégant guerrier s'installa sur l'une des chaises.

Fixant le pirate primé et la demoiselle, Kira haussa un sourcil. Son instinct, ainsi que quelques détails, lui disaient que les deux se connaissaient, mais rien n'est plus trompeur qu'une apparence. Après tout, Aki était beaucoup plus incapable que son physique ne le laissait présager, et il avait pourtant une belle tête de vainqueur. Mais dire du mal des disparus ne ferait pas avancer les choses. Le passé était le passé, il fallait passer à la prochaine étape! Puisque Gorly et le jeune nouvel arrivant étaient dans la cuisine, où il devait décidément y avoir quelque chose de formidable pour qu'ils y restent si longtemps, l'affable criminel se décida à lancer la discussion:


- Excusez-moi pour le comportement de ce gars-là, je n'ai pas choisi mes équipiers et je me dédouane totalement de son ridicule. Je suis Yoshikage Kira, mais vous pouvez m'appeler Kira. Ton nom est déjà parvenu à mes oreilles, Trafalgar Law... et là-dessus, le disciple de Koshiro porta un regard rieur et un sourire amical à l'adresse de la fille aux cheveux roses ... mais je n'ai pas le plaisir de connaître cette charmante demoiselle. Son prénom est sans doute aussi joli que son visage, à n'en point douter.


Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t355-kira-sabreur
Minako Eriko
avatar
Pirate Trafalgar
Féminin « Age : 24
« Messages : 320

» Niveau : 12
» Surnom : /
» Akuma no Mi : /
» Rôle / Grade : alchimiste des heart pirate

MessageSujet: Re: Au pays de Gorly   Dim 21 Sep 2014 - 7:46

Un vieux bonhomme à lunette, sortit. C'était le fameux Gorly, que l'on mentionne depuis déjà un moment. Comme à son habitude, Eriko avait plutôt tendance à ce montrer méfiante. Même, si au final l'homme paraissait plutôt sympathique et un peu nonchalent, vaux mieux pas juger d'après l'apparence. Gorly nous accueilli avec un large sourire et le sale mioche d'a côté avait plutôt l'air heureux de voir sourire le vieux. Il n'empêche que malgré cette scène émouvante, où l'on voit deux êtres sourire.... Eriko avait toujours, car sa ne pars pas comme ça, une faim de loup. Et vu le gabarit du vieux, impossible d'en remplir son estomac. Ah, mince ! Eriko a oublier de mentionner, que parfois elle a des tendances au cannibalisme. Ceci ce produit, quand elle est affamé, très affamé. *J'ai faim, j'veux du poulet, du bœuf, cochon, cheval...Peut importe, même le vieux cuit avec du beurre sa peut passer.... Non, en faites du poulet sera très bien*. Alors que notre pirate était en train de ce faire un film sur ce qu 'elle désirait manger, le vieux intervenu... Oh, oh, oh..

« Ah ! Désolé, mais Mr Gorly à raison. L'odieuse mélodie de mon estomac , veux bien dire que j'ai extrêmement la dalle. »


Le vieux Gorly, nous fit entrer dans son salon. Un jeune homme était déjà là, tiens, en voilà une surprise. Qui est ce Monsieur ? Ah ! Il est venu manger lui aussi ! C'est un diner familial ? Pourtant il ne me semble pas que avoir de la famille dans le coin. Eriko était intriguer par ce jeune homme, plus que par ce vieux Gorly. Ce vieux est inoffensif, il doit même avoir de l’arthrose à son âge. Tandis que cet homme au long cheveux noirs, était dans la fleur de l'âge et donc peut être un ennemis ? Peu importe, la jeune fille était bien décider à défendre son bifteck. Au sens propre, comme au sens figuré du terme. Assise sur une chaise, la jeune pirate se jeta sur les biscuits qu'il y 'avait sur la table. Une vorace, une lionne, son estomac était passer bien avant la politesse ou la tenue. A vrai dire, elle n'en avait que faire et se demandait même qu'es qu'il pouvait avoir d'autre de bon dans le frigo ? Impossible, de penser à autre chose, le « mode » concentration était hors-d'usage. Veuillez l'excusez, elle est esclave de son estomac. Gorly était dans la cuisine, depuis un moment et les quelques biscuits qui étaient sur la table avaient été avaler à une vitesse fulgurante. D'ailleurs, notre jeune pirate avait encore une faim de loup. Bien que délicieux ces biscuits, l'estomac de la jeune fille était plutôt grandiose et demandait énormément de bouffe. *Ah, j'ai encore une faim d'ogre, moi ! Il est où le poulet ou l'cochon grillé ? *

Après un moment, passer au côté du jeune homme au long cheveux, celui-ci dit :

"Excusez-moi pour le comportement de ce gars-là, je n'ai pas choisi mes équipiers et je me dédouane totalement de son ridicule. Je suis Yoshikage Kira, mais vous pouvez m'appeler Kira. Ton nom est déjà parvenu à mes oreilles, Trafalgar Law..." mais je n'ai pas le plaisir de connaître cette charmante demoiselle. Son prénom est sans doute aussi joli que son visage, à n'en point douter".

Ah, tiens Eriko avait été tellement préoccuper par la bouffe qu'elle n'avait même pas remarquer cet homme. Il n'avait pas l'air en forme le bonhomme. Affalé là, tel un mollusque à son rocher. Faudrait penser à l'achever, il doit souffrir dans un tel état ! C'est vrai... L'achevé était une solution un peu radicale en y réfléchissant. Mais peut être lui donner un lit, déjà. Le plancher ce n'est peut être pas le mieux quand on est pas bien. Enfin, cet homme n'avait pas perturbé la jeune fille jusqu'à là et ce n'est pas maintenant que sa va la chambouler. Elle regarda l'autre jeune homme, celui qui tiens encore sur ses deux jambes. Elle lui repondit

«  Enchanté, Kira moi c'est Eriko ! »
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t457-minako-eriko-heart-pira
Trafalgar Fils
avatar
Nouveau/Nouvelle

Masculin « Messages : 399

» Niveau : 7
» Surnom : Chirurgien de la Mort
» Akuma no Mi : Ope Ope no Mi
» Rôle / Grade : Capitaine - Médecin
» Prime : 133.000.000 Berries

MessageSujet: Re: Au pays de Gorly   Mar 23 Sep 2014 - 16:20

L’intérieur de la maisonnée était aux antipodes du tout Bangarang que la petite équipe avait pu voir jusqu’alors. Si l’extérieur était sombre, sanglant et pollué, la demeure de Gorly était rutilante, propre et ordonnée. Les sièges et mobiliers séjournaient de part et autres des pièces, impeccables. La surprise était de bon ton, jusqu'à ce que le chirurgien se trouve face à, non pas un individu comme l’avait mentionné Double N, mais à trois hommes. Dont l’un d’entre eux gisait à même le sol, remplaçant l’abject chevet par le doux filet de bave. Le daron dont parlait Nick Nack était sans doute le plus vieux, tandis que le dernier était armé d’un sabre, d’une longue tignasse et d’un regard fervent, apposé présentement en direction d’Eriko. Séducteur ou trompeur, le jeune éphèbe avait l’air inoffensif, mais quand bien même armé. Trafalgar avait de toutes les manières déjà réfléchi en conséquence, et compte tenu de l’envergure de sa Room et des nombreux objets disséminés çà et là, il ne devrait pas être compliqué de mettre la situation à son avantage en quelques secondes.

L’hôte était avenant, ne s’exprimait pas comme les autres forbans. L’accueil était également chaleureux, tout pour le moment semblait si différent du reste, peut-être trop beau. L’air méfiant, Law attendit que le jeune sabreur s’asseye dans un premier temps, secondé par Minako, avant de s’approcher d’un pan de mur, face à eux, de sorte à n’avoir que la cloison dans son dos, et non un quelconque couteau. Le premier nommé ramassa pour l’occasion son arme d’un mouvement rien de plus pacifique, démontrant une fois encore son caractère placide, le deuxième sabreur affichait son long nodachi sur son épaule droite, comme d’accoutumé. Les deux locaux se rendirent en cuisine, sans doute pour ramener victuailles et boissons à leurs invités, l’œil du chirurgien surveillait en outre la porte de ladite pièce, prêt à dégainer à tout instant.

Kira n’avait pas attendu son reste pour rompre le silence. Conformément à ses dires, il connaissait déjà Trafalgar de nom. Le susmentionné n’afficha aucune réaction, impassible, son regard étant déjà porté sur son interlocuteur. Lequel embraya rapidement, tel un authentique suborneur, auprès de la membre des Heart’s, qui ne s’en trouva pas flattée pour autant. Profitant du blanc laissé par la réponse de sa nakama, Traffy se manifesta.


" Tu ne me sembles pas venir d’ici non plus, Kira, qu’est ce qui t’amènes sur ce caillou empuanti ? "


Finalement, l’équipage du Heart n’était pas le seul à avoir accosté sur l’île, ils n’étaient pas les seuls étrangers. Dès lors et de son naturel rationnel, le capitaine désirait en savoir plus. A en croire ce qu’il voyait, ils n’étaient que deux, et le nombre était déjà infiniment trop grossi en l’importance dérisoire du mangeur de sol en milieu de pièce. Ils n’étaient peut-être que deux à avoir atterris sur Bangarang, ou alors le groupe initial s’était subdivisé comme Law et sa bande, un second équipage pirate était possiblement en ces lieux. De même que la demeure de Gorly n’était pas côtière et qu’il avait fallu parcourir un petit morceau de chemin pour y arriver, quelle que soit la côte accostée. Dans tous les cas, le duo d’hommes en était au même endroit que le duo du Cœur, et même, ils étaient en avance. Si Law était connu de cet inconnu, de par sans nul doute les 133 millions de Berrys sur sa tête, le mystérieux en question devait également avoir quelques compétences et hauts faits derrière lui, sans quoi il ne serait pas présent à ce niveau de Grand Line. C’est ainsi que le détenteur de Kikoku considéra ainsi son vis-à-vis avec davantage d’estime.

La porte de la cuisine s’ouvrit, chacun des six yeux furent rivés sur elle, ou plutôt sur les deux habitants. Le petit portait un plateau comportant des breuvages, qu’il s’empressa de déposer au milieu de la table. Il était suivi de près par le plus vieux, mains croisées dans le dos, marchant sereinement avec le sourire aux lèvres en direction de la tablée. Déjà plus à l’aise et moins méfiant face à toutes ces nouvelles rencontres, le pirate s’avança et s’assied à son tour sur une des deux chaises restantes, apposant son sabre contre son nouveau siège. Affichant tout de même une moue dubitative quant à porter le verre à sa bouche, le Shi no Gekai releva un instant les yeux, en quête de ceux du maître de maison. Celui-ci acquiesça, toujours le rictus satisfait dessiné aux lèvres, Nick Nack lui, surenchérit.


" Buvez, soyez pas flippez ! Il protège des grosses vapeurs, le Tag Tea, c’papy qui l’a dit ! "


Avec toujours un peu de réticence, Law céda finalement à une gorgée, puis à une deuxième. La boisson était rafraîchissante et de bon goût, si en plus de cela elle avait les propriétés curatives énoncées par le gamin, ce cocktail se trouverait être diablement bienfaisant. Esquivant ce petit moment de détente pour en revenir à son sérieux habituel, Law s’adressa au vieillard :


" Il me faudrait un échantillon pour analyse, Ossan, je pourrai sauver beaucoup de vies avec du matériel à ma disposition.

* Ne divulguant pas par choix qu’il pourrait le faire sur son navire, ni l’existence de celui-ci, le capitaine reprit.

Mais il faut éliminer le mal à sa source. Parlez-moi de l’usine, qu’est ce qu’on y fait là-bas, qui en est le responsable ? "


Les questions fusèrent dans la tête de l’ancien membre de la Doffy Family, ce Bodenpower sortait de toutes les bouches, à toute les sauces, il était forcément impliqué, ou intimement lié à tout ça. Mais pour l’heure, il s’agissait de bien sélectionner ses questions et de ne pas les poser toutes à la fois, une syncope pourrait vite arriver. Trafalagar Law déglutit une nouvelle gorgée du digestif thérapeutique, puis reposa son verre, en l’attente d’une quelconque réponse.

Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t499-trafalgar-law-heart-pir
Yoshikage Kira
avatar
Hors-la-loi

Masculin « Age : 23
« Messages : 49

» Niveau : 10
» Surnom : Atom Heart
» Akuma no Mi : Aucun
» Rôle / Grade : Escroc au grand coeur

MessageSujet: Re: Au pays de Gorly   Mer 24 Sep 2014 - 15:44

La jeune fille aux cheveux roses n'avait même pas relevé le compliment élégamment tourné du natif de Shimotsuki, préférant continuer à dévorer tout ce qui lui passait sous la main. Sans doute qu'elle était trop jeune pour comprendre ce genre de choses. Tant pis, et Kira passa donc au plat principal: Trafalgar Law. Celui-ci s'était enquis de la raison de la présence du sabreur sur cette île. Se contentant de hausser les épaules, l'homme aux cheveux d'ébène annonça la vérité de la plus sobre des façons: c'était sur sa route, voilà tout, et il fallait attendre que son Log Pose se recharge. Il jeta un œil à Aki, qui n'avait pas l'air de sortir de sa torpeur soudaine, puis haussa les épaules de nouveau: ce n'était plus son problème, après tout. Le gamin et Gorly pénétrèrent à nouveau dans le salon, apportant de nouvelles bolées de Tag Tea. Kira accepta de bon cœur le breuvage, et le gosse prêcha un convaincu en débitant son laïus sur la préparation de son "papy". Un véritable petit-fils de l'ancien de Bangarang, ou bien les jeunots avaient-ils tous pour habitude de l'appeler Grand-Père?

La réponse à cette question n'était que secondaire, et c'est le pirate originaire de North Blue qui posa les questions d'une importance capitale. L'usine. Parce qu'en plus de la guerre des gangs, Kira avait entendu dire que la fumée noirâtre qui recouvrait l'île et que les vapeurs toxiques qui venaient encrasser les poumons étaient originaires d'une mystérieuse usine. Bref, Bangarang avait tout pour plaire, de ses autochtones haut-en-couleur, jusqu'aux rencontres qu'on y faisait, tout juste bonnes à finir dans des petits cratères à même le sol. Pour sûr, cette partie là du voyage ne serait pas celle dont Kira se souviendrait, lors de ses vieux jours, avec le sang bouillonnant et un sourire aux lèvres. Bien au contraire. Passant de longs doigts fins dans sa chevelure d'ébène, le sabreur se permit d'embrayer après Law en ajoutant une question de son cru:


- Et je voudrais en savoir plus sur Bodenpower. Les bribes de tout à l'heure ont titillé ma curiosité, vieil homme. Je suis persuadé qu'il est lié intimement à tout ce qui arrive sur l'île, comme vous l'êtes. On vous respecte trop pour que vous soyez un simple vieil homme qui ne demande qu'à passer une retraite tranquille.

Kira avait peut-être déjà évoque ce point avec Gorly, ou était-ce avec Aki, mais il fallait qu'il fasse profiter de ses suppositions à Law. Après tout, le pirate avait pour réputation d'avoir une tête bien faite, et le disciple de Kohsiro aimait à penser qu'il n'était pas bête (pensée renforcée lorsqu'il voyait l'intelligence dont faisaient preuve certains de ses pairs, ou plutôt l'absence d'intelligence au vu de leur comportement). Bref, le sabreur posa des yeux couleur de miel sur le grand-père, et se tut, n'attendant qu'une seule chose: enfin, des réponses. Et des réponses claires, si possible. Plus besoin de mots simples vu que l'idiot du village qu'il supportait jusqu'à maintenant était dans les pommes.Pour tromper son attente, il sirota une gorgée de Tag Tea: c'était toujours aussi bon, décidément.


Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t355-kira-sabreur
Minako Eriko
avatar
Pirate Trafalgar
Féminin « Age : 24
« Messages : 320

» Niveau : 12
» Surnom : /
» Akuma no Mi : /
» Rôle / Grade : alchimiste des heart pirate

MessageSujet: Re: Au pays de Gorly   Ven 26 Sep 2014 - 0:22

La réponse de l'alchimiste en vers Kira, avait été brève, en effet. Ce n'était pas par méchanceté, mais plus par méfiance qu'Eriko avait agit ainsi. Bangarang et ses habitants ne lui inspirait pas confiance et la rencontre pour le moins surprenante avec ce Kira, , ne lui disait rien de bon. Ne voulant pas remuer le couteau dans la plaie, Eriko préférait éviter de dire ce qu'elle ressentait. Son capitaine, bien que discret ce montrait tout aussi méfiant, dos contre le mur, évitant toute attaque surprise. Sans doute aussi une position stratégique, pour scruter les environs. Quant à ce jeune brun, la pirate savait pertinemment, qu'il était mal tombé si il tentait quelque chose de « pas bien ». Enfin, du moins sa l'a rassurait de savoir que son capitaine n'était pas très loin, si quelque chose devait se produire. Cependant, le sabreur avait l'air de connaître Law, de réputation. Et donc devait être aussi sur ses gardes. Tenter quelque chose ici, serait suicidaire ou pas très réfléchis. Eriko, malgré son entêtement à vouloir manger. Avait entendu parler de ce Bodenpower et le vieux Gorly l'a mentionner en nous accueillant. Mais, pourquoi l'avoir appelé la « boussole humaine » ? ce gars ou cette chose, devait vraiment avoir une drôle de tronche ! Ceci-dit, ce n'était pas trop la première préoccupation. La tronche de ce Gorly était bizarre aussi... Mais, ceci n'a guère d'importance et il ne faudrait que notre jeune femme, divague encore dans des choses …. Bizarre.


Revenons, à nos moutons- Le vieux Schnock, savait des choses. Eriko en était persuadé. Cet homme, était notre clé. Si lui ne nous aide pas, qui le fera ? Et que deviendra cette île ? Le gamin ? Pour Eriko, ce n'était qu'un « pion » du papy, si son grand père ne veut rien nous dire, le petit fils ne dira rien non plus. Il aura au moins eu la gentillesse de nous servir de guide. Law, savait comment s'y prendre avec ce genre de type. Une seule question à la fois, la bonne et pertinente question. Tout en restant secret sur les moyens que l'on avait à bord de notre sous-marin. D'ailleurs, ça fait penser qu'il doit rester de la tarte dans le frigo... Ce n'était pas forcément le bon moment pour y penser, mais c'était plus facile de réfléchir à la tarte, qu'a notre situation actuelle.

Law et ce jeune Kira, avait pointé directement à la source, par leurs questions. Si ce vieux Gorly répond sérieusement, on aura largement plus de chance de sauver cette ile. Mais le contraire, reste aussi à prévoir, après tout on ne connait cet homme que depuis peu. Eriko, aurait voulu insister pour qu'il réponde, mais ne voulait pas gâcher le peu de confiance déjà entretenu, elle ne pouvait qu’espérer une réponse sincère de ce Gorly. Le jeune brun, avait mis un point intéressant. Le faite que ce vielle homme est bien trop respecter pour qu'il ne sois pas lié à cette histoire. Un vieux du même âge sur une île banal, serais paisiblement en train de profiter de sa retraite. La jeune fille, restait discrète, mais écouta attentivement la conversation. Avec une hâte de savoir ce que le vieux va pondre comme réponse.
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t457-minako-eriko-heart-pira
Joy Boy
avatar
Nouveau/Nouvelle
RP Master - level over 9000 !
Masculin « Messages : 14

» Surnom : Celui qui post plus vite que l'ombre de son ombre.
» Rôle / Grade : RP Master. Parangon d'Awesomeness.

MessageSujet: Re: Au pays de Gorly   Dim 28 Sep 2014 - 2:20

+++ Pnj joués : Gorly & Nick-Nack +++


------------------------------

Loin de se douter que le brouhaha prenant place dans le salon allait donner lieu aux derniers soubresauts du dénommé Aki, écroulé à même le sol et bon pour un repos prolongé, le vieux Gorly se fit la réflexion qu'il aurait dû suggérer au concerné de regagner ses pénates. De toute évidence, sa volte-face prouvait qu'il n'avait pas les épaules pour s'impliquer dans toutes les histoires qui tiraillaient les Bangers, tant s'en faut. Vantant les mérites d'une prudence à tout crin, le doyen se voulait néanmoins bonne pâte vis-à-vis du restant de la troupe, encore qu'il n'eut rien d'autre qu'un regard dur et sévère à l'encontre de la jeune femme qui faisait équipe avec le brun ténébreux. Signe de la complicité qui le reliait à son petit-fils, le papy pas si gâteau cogna doucement son poing contre celui de Nick-Nack, tout en opinant du chef. Nul mot n'aurait mieux fait transiter leur idée commune qu'une gestuelle codifiée, gage des années écoulées et d'un enseignement infaillible. C'est précisément par leurs mimiques réciproques que les deux locaux communiquèrent, encore qu'il n'y eut rien d'impoli à y voir vis-à-vis de leurs invités. Comme pour mieux le confirmer, l'ancien mentor de Bodenpower adressa même un clin-d’œil à Kira, ce dernier l'ayant déjà vu et entendu manier les bases du Rapp sous diverses formes depuis leur rencontre antérieure. Maintenant que les doses de Tag Tea étaient servies, il ne restait à l'aïeul qu'à s'exécuter et à tenir sa part du marché, à savoir faire la lumière sur l'obscurité qui voilait Bangarang. Au sens figuré, comme de bien entendu, dès lors qu'il n'y aurait eu lieu de faire tant de mystères s'il avait été à même d'opérer au sens propre.

Quelques instants auparavant, depuis sa cuisine, il avait déjà décrypté les palabres de cette équipe faite de bric et de broc, aussi n'y eut-il guère de surprise lorsque les questions qui lui furent adressées l'amenèrent à entrer directement dans le vif du sujet. Nonobstant cet état de fait, qu'il comprenait très bien, que croyaient donc ces jeunots ? Loin d'être un vieux bonhomme souffreteux atteint d'une macilence perceptible, Gorly était bien portant pour son âge, certes. À plus forte raison si l'on tenait compte de la paupérisation ambiante qui frappait le tout Bangarang, tant socialement qu'économiquement. Au-delà de ces constats de petite minute (!), l'un des pères fondateurs du Rapp n'en demeurait pas moins soumis au poids des ans et toutes ces choses qui appelaient au respect, à la patience, ... C'est donc sans laisser l'occasion à cet improbable trio de l'écrouer sous davantage de questions qu'il prit les devants, au détour d'une gorgée de son breuvage préféré. D'intensité éclatante et d'intonation inflexible, la voix du maître de maison inspirait quelque chose de cool et d'autoritaire à la fois, les relents du mélomane d'hier se mariant savamment avec les nombreuses couches du sage d'aujourd'hui. Fixant tour à tout Law, Kira et Minako, il mit un point d'honneur à paver la voie de leur réflexion d'indices, en sus des pistes plus concrètes fournies ça et là.


"Écoutez-moi bien, les jeunes. Je vous ai déjà dit que si vous ne vous calmiez pas, ça allait mal se finir...pour moi. Assaillir un vieux d'la vieille de questions, on n'a pas idée. Hé, j'vous ai demandé si l'mollusque avait des cochons roses fumasses sur son caleçon ? Allez même savoir s'il en porte, bernique ! Pour commencer, j'apprécierais assez qu'la môme nous la joue discrète avec sa faim. On a tous les crocs, petite et c'est pas ici qu'tu vas trouver buffet et gueuleton à t'caler dans l'bec. Ah oui, je sais, t'as pas eu besoin d'demander. Mais t'as parlé avec tes yeux, plus gros qu'le ventre qui causait pas mal, lui aussi. Et pourtant, tu n'es même pas enceinte... Ouais, observez, jeunots. Les éléments, le décor, tout est porteur d'une voix propre. Certaines plus bavardes que d'autres, suffit de prêter l'oreille pour entendre. Écoutez. Vous là, les deux zigs, vous en êtes au moins capables. Je le sais. Je le sens."

Non sans s'accorder une nouvelle rasade de Tag Tea, Gorly s'amusait en lui-même d'avoir ainsi donné le la. Balle au centre, il savait qui serait le premier à s'en saisir : lui. S'ils n'étaient pas scotchés, ses jeunes interlocuteurs auraient au moins le mérite de le savoir plus gouailleur qu'eux. Reste que l'enjeu n'était pas de poser ses billes sur la table pour déterminer qui en avait le plus dans sa besace. La vérité retenait simplement que s'il acceptait l'échange de bons procédés, c'était et ce serait invariablement à sa manière. Chaque chose en son temps. La pause de quelques secondes se suffisant à elle-même, il balaya une nouvelle fois l'assemblée du regard avant de reprendre là où il s'était arrêté. Marquant le retour aux affaires d'un enchaînement de trilles dont il avait le secret, il pointa Law du doigt, le considérant sous ses lorgnons. Et ses yeux scrutateurs de faire le va-et-vient entre le pirate et Kira.

"Qui je suis et ce que je fais n'a que peu d'importance, loustics. Un retraité ne peut-il profiter du bon temps sans avoir à rendre de comptes au premier bougre venu ? Héhé... Bon, on repassera pour le bon temps. Vous m'avez eu sur ce coup, sacrés gamins ! Bien, vous voyez ce cadre là-bas ? Oui, passe-moi ça, p'tit gars. Merci. Avec la chaîne autour du cou et la plaque par-dessous, c'est moi. À côté, c'est Bodenpower tout môme, comme vous maintenant quoi. Et à sa gauche, c'est ma fille. Ils ont disparu tous les deux, ça doit faire deux ans ou pas loin. Les gars d'ici vous parleront de leur ancien leader, mais n'allez pas croire que son absence suffit à expliquer tout ce qui fout l'camp sur cette foutue île... Ma fille et d'autres choses seraient bien utiles. Tant de choses ! Le Rapp n'était qu'un moyen d'expression à la base, puis c'est devenu un outil rassembleur. On dit que le grondement des flots appartient à celui qui bécote un certain fruit... P'têtre bien, qu'est-ce que j'en sais, moi ? Bodenpower avait la puissance d'un millier de groves en lui. Tous ces îlots qui regroupent des gens, ouais, il était devenu l'univers des gars qu'vous voyez avancer comme du bétail détaillé. Le Rapp était leur trésor commun. Jusqu'à ces foutues histoires de bagues scindées..."

Faisant peu de cas de la toux qu'il expectora, le propriétaire des lieux se rinça le palais au moyen d'une nouvelle gorgée de thé et fit mine de plonger dans ses pensées. Quelque chose lui donnait l'impression que ces jeunots n'étaient pas que des curieux avides de révélations et autres histoires à raconter. Lui-même ne luttait qu'en survivant jusqu'ici, inattaquable ou presque comme il l'était. Il n'y avait pas de révolution de sa part, car l'ennemi était invisible, presque immatériel en quelque sorte. Cette situation ne l'incitait guère à la révolte, pour autant, tenant compte du fait qu'il n'avait pas en mains de quoi y donner corps. L'élaboration du Tag Tea, la préservation des bandes concomitantes, le fait de maintenir les gorilles de Pete au garde-à-vous, ... Autant de hauts-faits imputables au seul Gorly. Et pourtant, la soif d'action qui transparaissait à travers l'attitude de ses invités était contagieuse, en plus d'être communicative. Pour lui qui cherchait à instiller le respect plus tôt, il ne pouvait en faire de meilleure réception qu'en les voyant à son écoute, attentifs et silencieux. Caressant son menton vierge de barbe, le médecin pré-pensionné reprit la parole, plus calme. Un peu plus mélancolique, aussi.


"Enfin... Tu dis vouloir prélever un échantillon de ceci, de cela, "chapeau tacheté". C'est bien beau, tout ça, mais le Tag Tea est concocté à base de plantes, de baies et d'éléments naturels qui poussent ici. Il suffit d'isoler les cultures des zones polluées. C'est pratique d'être un vieux bonhomme qui a le temps de s'adonner au jardinage dans sa serre, si vous me suivez... Héhéhé. On a beau ne pas pratiquer la médecine de la même manière, on reste des médecins... Pas vrai, "chirurgien de la mort" ? Oh oui, j'ai su qui tu étais dès que je t'ai aperçu derrière mon p'tit gars. Difficile de l'ignorer, on parle assez souvent de toi dans les journaux... Rassure-toi, j'aime les jeunots qui ont l'action jusque dans le pantalon. J'en ai pas fait que de belles dans ma jeunesse, héhé. Si tes pouvoirs sont bien ceux auxquels je pense, figure-toi que tu as... Non, que tu ES la clé de ce mystère que tu cherches à résoudre. Èh non, je ne cherche pas à t'embrouiller. C'est la vérité. Le Tag Tea permet de tromper l'infiltration du poison dans l'organisme, mais il ne renforce pas suffisamment le système pour y être immunisé sur la durée. Toi, par contre, tu dois pouvoir pousser l'analyse un peu plus loin, voir à travers l'invisible... Le problème, c'est qu'il te faudra trouver un contaminé récent pour en saisir le mécanisme. Ou que tu t'exposes aux émanations, toi-même. Quant à savoir qui est derrière tout ça, je l'ignore. C'est bien pour ça que je ne peux pas faire plus que rester terré ici, à assurer le maintien de ceux qui peuvent encore prêter une oreille à mes avertissements. Je suis persuadé qu'il y a un lien entre les activités vaporeuses de l'usine et la disparition d'la famille mais...je n'ai pas encore pu rassembler la moindre preuve. Qui qu'ils soient, ces gars-là ne sont jamais sortis. Jamais vus. C'est qu'ils sont protégés du poison. Mais le plus intéressant, c'est qu..."

Gorly n'eut pas le temps ni la possibilité de finir sa phrase. Deux, puis trois secousses vinrent accaparer l'attention de tout un chacun, sans que leur provenance ne put être déterminée immédiatement. Étrangement, on aurait dit comme un bruit de pas. Mais comment l'expliquer ? Même une meute de géants n'aurait pas causé un tel vacarme, sans parler du fait que le plancher semblait se fissurer. La toiture, quant à elle, tanguait comme si un cyclone menaçait de l'arracher à ce qu'elle recouvrait. Percevant le danger imminent qui les guettait tous, le vieillard se posta devant son petit-fils et se saisissant de sa canne, eut bien du mal à faire les trois pas nécessaires. La force qui émanait du dehors était à ce point faramineuse que la répulsion générée était sans commune mesure. La demeure du doyen n'allait pas tenir longtemps, à ce compte-là. C'était cependant à sa propre sécurité qu'il songea, ainsi qu'à celle de ses convives. L'un d'eux le précéda en cela, faisant la preuve de son talent. Car, au moment où le bois se déroba sous les pieds des deux natifs de Bangarang, aspirant une chaise au passage, ce fut Kira qui leur porta secours. Agile et réactif, le sabreur les entraîna hors de portée du gouffre de cinq mètres de diamètre. Aki n'eut pas cette chance, emporté qu'il fut dans les méandres de Bangarang. Plutôt que de prendre le temps de remercier le sauveur du jour, Gorly fixa intensément le dehors de son regard perçant : une silhouette colossale approchait, sa bicoque et ses occupants en étant clairement la cible. L'anachorète ne pouvait décrire précisément de qui ou de quoi il s'agissait, seul un monde bicolore lui apparaissant lorsqu'il recourait à cette perception accrue, héritage d'une vie antérieure. Maniant l'humour malgré la circonstance, il adressa une dernière volée au trio, tout en tentant de se relever.

"Bon, on dirait que le mystère n'attend pas d'être résolu... J'vous jure, on peut plus prendre de plaisir à rien, d'nos jours. J'espère que vous savez y faire, les jeunes. Je vous filerai un coup de main si vous n'assurez pas, vous en faites pas."

L'enjeu, à ce stade:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yoshikage Kira
avatar
Hors-la-loi

Masculin « Age : 23
« Messages : 49

» Niveau : 10
» Surnom : Atom Heart
» Akuma no Mi : Aucun
» Rôle / Grade : Escroc au grand coeur

MessageSujet: Re: Au pays de Gorly   Dim 28 Sep 2014 - 19:57

Plus un seul mot ne venait troubler la quiétude qui avait empli la maison de Gorly, exception faite de la voix de ce dernier. Pour la première fois depuis longtemps, Kira écoutait religieusement quelque chose d'autre que le son de sa propre voix. Et si les réponses ne venaient pas de la plus claire des manières, au moins quelques choses commençaient à faire sens: le lien entre Bodenpower et le vieil homme fut le premier à être dévoilé, et Kira ressentit de la peine pour ce pauvre Banger qui avait perdu sa fille. Il repensa un instant à son vieux maître, qui avait subi la même chose... Lui comme Gorly faisaient preuve d'un courage exemplaire, pour pouvoir encore sourire et vivre avec. Cela dit... Peut-être que la mère ou tante du gosse, si tant est qu'il soit le véritable petit-fils de Gorly, était encore en vie, tout comme l'était l'homme à la puissance d'un millier de groves. Kira voulait y croire. Puis, l'ancien en dévoila un peu plus sur lui et le Tag Tea, et le natif de Shimotsuki ne fit que peu de cas des considérations techniques, plus destinées à Trafalgar Law: à la place, un malaise grandissant serrait son cœur et sa poitrine. Il avait un mauvais pressentiment, et son instinct ne le trompait que rarement.

Aiguisé par des années passées à cheminer le long de la route du Bushido, et peut-être signe avant-coureur d'une capacité nécessaire à la progression au delà de Grand Line, qui sait, l'intuition du sabreur tira toutes les sonnettes d'alarme dans son corps. Alors que le sol commençait à trembler, et que la maison vacillait sur ses fondations, aussi antinomique que cela puisse paraître, Kira beugla:


- Law, protège Eriko! Immédiatement!

S'il avait pu, il se serait occupé de ça lui-même, mais sa priorité restait Gorly et le petiot. En tant que type arrivé avec elle, et potentiellement Capitaine, c'était le devoir de la coqueluche de ces dames de North Blue de couvrir la fille à l'appétit d'ogre. Kira banda tous les muscles de ses jambes, et bondit vers l'aïeul et le gamin, les repoussant de ses bras. Grand bien lui en prit, puisqu'à l'endroit où ils se tenaient un instant plus tôt, se trouvait désormais un trou béant. Aki y était tombé, mais, hé, tant pis. Le gouffre était si profond qu'on n'y voyait qu'une dense obscurité, qui semblait vouloir étendre de sombres tentacules pour attirer les malheureux. Peu de chances que l'autre s'en sorte, inconscient qu'il était. L'épéiste d' East Blue ferma les yeux et pria un instant pour le salut de l'âme du débile qui l'avait tout de même distrait, si peu que ce fut, à son arrivée sur Bangarang, puis darda son regard à travers toute la pièce. Law et Eriko avaient l'air sain et sauf, mais le jeune homme aux cheveux d'ébène avait été trop occuper à sauver les deux Bangers pour voir comment s'en étaient sortis ses deux nouveaux alliés. Gorly, à la peine pour se relever, proposa son aide au trio pour s'occuper de la menace. Un médecin, hein?

Tandis que le jeunot aidait son vieux à terminer son mouvement ascensionnel, Kira dénoua ses cheveux, et agita la tête vers l'arrière histoire de regrouper son torrent noir de geais. Tout en les rattachant, plus serrés pour éviter que des mèches rebelles ne le gênent, il se tourna vers Gorly et lança sur un ton badin accompagné d'un clin d’œil:


- Préparez un plan jusqu'à l'usine, Oyaji. On règle ce détail et on met les voiles là-bas.

En temps normal, devant une menace d'une telle ampleur, Kira n'aurait pas demandé son reste et aurait pris la fuite, pas par lâcheté mais par manque d'envie: affronter quelque chose capable de faire des trous pareils apporterait sans doute son lot d'ennuis. Mais il éprouvait de la sympathie pour Gorly. Il était le premier homme à lui avoir manifester un peu d'égard, sur cette île pourrie. Il lui avait offert le Tag Tea, cette boisson des dieux, et des biscuits à se damner. Et puis, par dessus-tout, il sentait l'homme libre à plein nez. Si le disciple de Koshiro pouvait lui aussi passer ses vieux jours dans une maison cosy à raconter des histoires à des jeunes, il serait heureux. Il devait bien ça à l'ancien. Inspirant un grand coup, l'escroc au grand cœur dégaina son katana, le chuintement de la lame quittant son fourreau toujours aussi mélodieux à son oreille. Demandant à Law et Eriko de le soutenir, sans quoi il n'y arriverait pas, il s'avança. Poussant la porte de la maison, qui ne tenait plus qu'à un gond au vu des secousses, il sortit dans l'air obscur, et pointa son sabre dans la direction que son instinct lui indiquait, espérant juste qu'il ne se trompait pas et ne passerait pas pour un imbécile. Et puis, sur un ton glacial:

- Ramène-toi, gros plein de soupe. On a un compte à régler, toi et moi.


Actions de combat:
 


Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t355-kira-sabreur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Au pays de Gorly   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au pays de Gorly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG One Piece : Rise of a New Era :: 02 (Zone Rp) :: Grand Line :: 1ère route :: Bangarang :: East Side-