lienlien












 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Conséquences et Surprise! Incident dans la chambre du Maire!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tony Tony Chopper
avatar
Docteur Mugiwara

Masculin « Age : 23
« Messages : 428

» Niveau : 10
» Surnom : Cotton Candy Lover
» Akuma no Mi : Hito Hito no mi
» Rôle / Grade : Médecin des Mugiwara

MessageSujet: Conséquences et Surprise! Incident dans la chambre du Maire!   Mer 27 Aoû 2014 - 15:39

Les dernières heures semblaient irréelles au petit renne, un véritable cauchemar qui avait remplacé le véritable cours des choses. Il aurait bien voulu se réveiller, sur le Merry, avec Usopp et Luffy en train de rire bruyamment face au soleil du matin... Mais ça n'arriverait plus jamais, hélas. En lieu et place de leur navire, les Mugiwara avaient dû se contenter d'un hôtel trouvé à la hâte, et Usopp... Mieux valait ne pas y penser, sous peine de réveiller des plaies encore beaucoup trop récentes. La nuit avait été incroyablement longue et courte à la fois, et Chopper n'avait pas l'impression d'avoir beaucoup dormi, même s'il avait fini par sombrer après avoir pleuré un moment... D'abord Robin, puis la fin du voyage pour leur navire, et ensuite Usopp... Le tout contribuait à former un fardeau qui pesait horriblement sur la conscience du benjamin de l'équipage de Chapeau de Paille. Il s'était réveillé tôt, le matin venu, seulement pour faire face à un silence de plomb, d'autant plus surprenant qu'il était inhabituel au sein de leur petite compagnie. Sans un mot, il avait erré dans les couloirs de l'hôtel. Il avait besoin d'air, et il ne se voyait pas affronter la foule. Cherchant à s'élever, il se rendit sur le toit. Si sa mémoire était bonne, les réceptionnistes avaient évoqué la vue sur tout Water Seven depuis le sommet du bâtiment.

Lorsqu'il poussa la porte, le jeune cervidé remarqua immédiatement Zoro et Luffy, le premier adossé contre un léger aplomb mural au-dessus duquel reposait une cloche, et le second posé au sommet d'un bâtiment voisin, assis les mains sur les genoux comme il avait l'habitude de l'être sur la proue du Going Merry. Chopper ne pipa mot, préférant rester silencieux pour réfléchir tout à son aise. Un accord tacite semblait avoir été conclu entre les trois amis, puisque ni le Capitaine ni son bras droit ne prirent la parole. Le médecin s'installa contre le garde-fou, à proximité de Zoro, et s'assit en tailleur, avant de se pencher et de griffonner le sol dallé de son sabot. Quoi qu'il fasse, il ne pouvait s'empêcher de penser à Usopp. Le Roi des menteurs avait emporté avec lui l'innocence de l'équipage, semblait-il, arrachant le rideau coloré qui masquait la triste réalité du monde. Dans un coin de la caboche du natif de Drum, Robin-san se tenait, là. En un sens, son départ était pire que celui d' Usopp, puisqu'elle n'avait pas fait d'adieux, ou quoi que ce soit. Non, il était pessimiste pour rien. Peut-être qu'elle s'était simplement perdue, ou qu'elle avait un empêchement, ou qu'on l'avait kidnappée... Robin-san ne quitterait pas l'équipage.

Reniflant pour ravaler ses larmes, le renne continua de griffonner le sol. Il fallait rester fort, après tout. Pour apaiser le fardeau de Luffy, que le benjamin de l'équipage imaginait encore plus conséquent que le sien, eut égard à sa position de Capitaine, mais aussi pour ne pas bafouer la décision d' Usopp. Un peu ce que disait Sanji la veille au soir... Sur ces entrefaites, comme invoqué par la pensée de Chopper, le coq arriva à son tour sur le toit. Se levant pour l'accueillir, le cervidé lui indiqua la position de Luffy, puisqu'il l'avait demandée, après avoir fait une remarque sur les chambres qu'ils n'occupaient pas. Le docteur demanda au cuisinier d'où il venait, et il apprit qu'il était parti observer la péninsule du Merry, au cas où Robin y revienne. Puis, il annonça son intention de parcourir les rues pour la trouver, et c'est un petit renne plein de bonne volonté qui se proposa de l'aider. Non seulement c'était un peu de sa faute, mais ça permettrait également de lui changer les idées. Avec un peu de chance, avant la fin de la journée, ils auraient retrouvé Robin-san... Nami débarqua soudain en trombe, achevant de troubler le silence qui nimbait le toit. Et elle avait une information terrifiante: un dénommé Iceburg avait été...


Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t317-tony-tony-chopper-equip
Roronoa Zoro
avatar
Sabreur Mugiwara

Masculin « Age : 31
« Messages : 3451

» Niveau : 8.
» Surnom : Zoro le chasseur de pirates.
» Rôle / Grade : Sabreur.
» Prime : 60.000.000 Berries.

MessageSujet: Re: Conséquences et Surprise! Incident dans la chambre du Maire!   Sam 30 Aoû 2014 - 1:12

En temps normal, Zoro respectait un cycle de sommeil pour le moins irrégulier. Assoupi lorsque ses camarades s'affairaient de part et d'autre du ponton, éveillé et besogneux lorsque les mêmes dormaient à poings fermés. Il n'en alla pas autrement cette nuit-là, ni le matin qui y succéda lentement, comme se faisant désirer. Les évènements préalables n'étaient aucunement étrangers à cette cadence ralentie, les songes se succédant comme pour rappeler au bretteur qu'il était illusoire de croire que la partition serait invariablement jouée sans fausse note. En l'occurrence, c'était ni plus ni moins que deux musiciens qui avaient pris congé de l'orchestre, générant en cela cette cacophonie insupportable qui raisonnait dans la tête du chasseur de pirates. Ni culpabilité ni tourment excessif, simplement une nécessité de ressasser les faits en vue d'en isoler les leçons qui s'imposaient. Las, le natif de Shimotsuki se fit la réflexion que rester enfermé dans sa chambre n'apporterait rien de bon. Il n'avait d'ailleurs pas daigné gagner sa couche, à aucun moment. Aventurier né, peu regardant sur un confort superflu dans la voie du Bushido, il s'était contenté de rester adossé contre l'un des quatre murs de la pièce jusqu'alors. Par ailleurs, un pirate pouvait-il exhaler son aspiration au grand air, confiné en ces lieux ? Aucunement. De fait, d'un pas décidé, Roronoa s'empressa de gagner le toit de l'établissement, alors que les premières lueurs du soleil saluaient la cité sur l'eau. Quelques nuages se laissaient transpercer par les fruits de l'astre lumineux, symbolisant en cela les développements disruptifs qui habitaient le détenteur du Wadô Ichimonji.

Indubitablement, le navire tanguait et à ce titre, il était bien plus inquiétant de le voir opérer pareille manœuvre au sens figuré que cela ne l'eut été au sens propre. Pour autant, à proprement parler d'inquiétude, elle ne transparaissait nullement à travers l'expression faciale qu'arborait l'ancien chasseur de primes. Ses traits figés faisaient parfaitement écho à son attitude impassible, de même que ses paupières rabattues ne dénotaient que l'ampleur de sa concentration. Laissant de côté une fatigue reléguée au rang de futilité, il s'installa calmement contre la partie gauche de l'édifice dans lequel était encastrée une cloche. Sans doute l'un des nombreux systèmes préventifs en marge de l'Aqua Laguna imminente, cette catastrophe naturelle dont il avait eu vent la veille. Plongé dans ses pensées, seul face à lui-même, l'ancien disciple de Koshiro faisait corps avec son monde intérieur au point de ne remarquer que subrepticement la venue de Luffy, lequel gagna une position à quarante-cinq degrés de la sienne. Plusieurs mètres les séparaient, aussi le silence perdura-t-il sans qu'aucune prise de parole ne vint faire chanceler sa prééminence. C'est-à-dire qu'au-delà de leurs différences, parfois sources de divergences d'opinions, les deux hommes se savaient également capables de respirer le même air. En particulier lorsque le sérieux prenait le pas sur la frivolité habituelle du capitaine. À proprement parler de Zoro, il ne comptait pas polir la surface d'une étiquette étiolée. Cela ne figurait simplement pas dans ses attributions et encore moins dans ses traits de caractère. À plus forte raison lorsqu'il s'était fait fort de servir des paroles lénifiantes à l'homme-élastique, des suites de son duel face à Usopp. Il avait la conviction que lui passer de la pommade ne ferait que le desservir. Roronoa lui-même ne s'était pas forgé différemment, jusqu'à devenir plus acéré que ses propres lames. Son caractère bien trempé y trouvait sa genèse, quand bien même l'épée demeurait sise dans son fourreau, insondable et plongée dans un mutisme conférant solennité à la scène.

Chopper en fut le spectateur, lui qui fut le troisième à rallier les hauteurs de l'hôtel. Notant son arrivée, le sabreur l'observa du coin de l’œil droit, entrouvert pour l'occasion. Sans surprise, il remarqua combien le docteur était affecté par cette chute de Charybde en Scylla. Lui qui avait les yeux de Chimène pour les histoires d'Usopp, se dit Zoro, regrettant que le benjamin ait à subir pareils tourments. Toutefois, il n'était pas plus question de le réconforter que dans le cas de Luffy, cette épreuve se voulant fondatrice autant que fédératrice à plus d'un titre. Eut-il été besoin d'enfoncer le clou que le chasseur de pirates s'en serait chargé, portant en germe devant ses compagnons les questions afférentes à la mort. Il s'en garda naturellement, rien ne lui dictant qu'il était nécessaire de recourir à de tels extrêmes que pour impulser réflexion et retour à la réalité en quiconque. Pour sa part, il préférait s'essayer au difficile assemblage des pièces d'un puzzle dont il ignorait jusqu'aux contours. À dire vrai, la succession d'incidents lui semblait minutée, pratiquement programmatique. Là où son désormais ancien nakama y aurait vu maldonne et coup fourré, celui dont la mise à prix culminait à soixante millions de Berries préférait adopter une approche méthodique, réfléchie. S'il lui semblait peu probable que les hommes de la Franky Family aient été mandatés par un présumé commanditaire, il n'excluait pas pour autant qu'ils aient fait partie de l'équation, fut-ce malgré eux. Quant à la volte-face inexpliquée de Robin, on ne lui ferait pas croire qu'elle ne tenait qu'à un malheureux concours de circonstances, a fortiori lorsqu'elle résultait de la mise en garde d'Aokiji. Qu'ignorait-il ? Sur quoi avait-il besoin de mettre le doigt pour protéger au mieux ses nakamas ? La réponse lui semblait étrangement proche et lointaine. Bizarrement, alors même qu'il furetait sur la voie pleine d'embûches qui était censée le mener à la réponse, il se remémora également la rencontre du sosie d'Usopp... Le parfum métallifère qu'exsudait le charpentier n'était pas sans lui rappeler l'instinct du combattant qui s'éveillait en lui face à des proies de choix. Avait-il tort ? Était-ce un leurre, une impasse ? Tant de questions sans réponse, décidément.

Après Chopper, c'est Sanji qui finit par rejoindre les trois hommes au sommet de leur base improvisée. Tirant le constat prévisible de l'absence prolongée de Robin, le coq semblait quelque peu désemparé, quoique n'en laissant paraître que peu de choses au travers de son faciès. Mis au parfum, les uns et les autres étaient libres de se livrer à l'interprétation qui leur seyait. Reste que tout ceci n'était pas un jeu, sans compter le fait que Zoro avait déjà tiré sa propre conclusion à ce sujet. L'équipage était emporté dans l’œil du cyclone, le temps n'était pas aux états d'âme mais bien au redressement d'une situation dont il se refusait d'être une victime consentante. Cependant, parole et décision revenaient au capitaine, suite à quoi le bretteur aviserait. Le loup solitaire d'hier s'était mué en l'électron libre d'aujourd'hui, ainsi qu'en - même s'il ne se l'avouait pas encore ouvertement - protecteur de la cause commune, porteur qu'il était de la préservation des volitions et autres aspirations du collectif. Luffy n'eut, néanmoins, pas le loisir de s'exprimer puisque Nami débarqua en trombe, mettant ainsi un terme à la farandole dans les cieux. Communiquant la nouvelle d'une tentative d'assassinat sur la personne d'un certaine Iceburg, toute en panique, la navigatrice ne faisait au fond que raviver le brasier. Aussi Zoro demeura-t-il stoïque, guère ébranlé par l'information délivrée. Non qu'il fut insensible à l'intégrité du maire, tant s'en faut. Simplement en était-il au point où plus rien ne l'étonnait, chaque nouvel élément ne faisant que rajouter de l'eau au moulin de sa réflexion, offrant subséquemment de nouvelles pièces au puzzle qu'il s'évertuait à assembler. Et puis, il était peu enclin à réagir au bacchanal de Nami pour la simple et bonne raison que sa posture d'observateur lui convenait davantage que celle d'acteur, pour une fois. À tout le moins était-ce ce que lui dictait son instinct. Eut-il été question d'aller au charbon qu'il aurait figuré en première ligne, toujours est-il qu'il s'estimait quantité négligeable si la démarche portait sur une visite au chevet d'un blessé. Il n'en alla pas différemment lorsque Sanji lui proposa de l'accompagner, ainsi que Chopper, à la recherche de l'archéologue. Diplomate de circonstance, Zoro les préserva de la franchise qu'il aurait expulsée en d'autres temps. Il se savait désintéressé du sort de Robin, au point qu'il l'avait déjà exprimé en différentes occasions. En ce compris dans un passé pas si lointain. Plutôt que de heurter plus encore ses comparses - tout comme le cuistot avait évité les sempiternelles piques -, il demeura placide au moment de leur rétorquer...

"Nan... J'attends de voir comment tout ça va évoluer..."

Mains jointes derrière sa nuque, il adopta une posture plus confortable contre le marbre. Nulle émotion palpable a priori, place nette pour l'introspection. Encore. Tout au plus perçut-il la ferveur mêlée de détresse avec lesquelles la population se transformait en foule en furie. Il entendait, mais n'écoutait pas. Quitte à nager en eaux troubles, il importait au soliste de maintenir le cap, au moins lorsqu'il s'agissait de naviguer entre analyse et prélude à l'action.


Undisputed.

« My swords ? Sorry, they're really howlin' for blood..! »
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t312-roronoa-zoro-equipage-d
Monkey D. Luffy
avatar
Capitaine Mugiwara

Masculin « Age : 24
« Messages : 1946

» Niveau : 7
» Surnom : Luffy au Chapeau de Paille.
» Akuma no Mi : Gomu Gomu no Mi.
» Rôle / Grade : Capitaine de l'Équipage du Chapeau de Paille.
» Prime : 100.000.000 Berries.

MessageSujet: Re: Conséquences et Surprise! Incident dans la chambre du Maire!   Sam 30 Aoû 2014 - 9:39

Bien qu'ils aient pris la peine d'investir une chambre d'auberge, Luffy n'y avait plus mis les pieds depuis qu'ils y avaient déposé leurs affaires. Le soulagement procuré par le grand air n'était que parcimonieux, mais aller s'y enfermer ne ferait que mettre l'emphase sur un malaise qui gagnait à être mis de côté. Dès après avoir gagné le toit de l'hôtel où ils avaient pris leurs quartiers, Chapeau de Paille alla en toute hâte se jucher sur le faîtage d'un bâtiment voisin, fort d'une agilité que même les séquelles qu'il tenait de son dernier combat ne nivelaient point par le bas. Ainsi élut-il domicile sur l'éminence la plus élevée qu'il ait pu trouver dans les proches environs, sa prétendue quête d'un bol d'oxygène l'amenant à reprographier la posture qui était la sienne sur le crâne de Merry. Peut-être fallait-il y voir le fait d'une vieille habitude, elles dont on dit le cuir si robuste. Un substitut à ce qu'il avait perdu – à ce qu'ils avaient perdu, même si le choix de s'en défaire plus tôt que prévu n'avait dépendu que de lui.

Pose qui, d'ailleurs, n'avait pas changé depuis lors, comme si le natif de Fuschia était tombé en léthargie au moment même où il l'avait adoptée. Ce n'était toutefois pas le cas – et il n'aurait pas pu, peu importe combien il l'aurait voulu. Le spectre de sa dernière bataille planait encore sur le fil pour une fois soutenu de ses pensées, les couvant de son manteau d'ombre et de lypémanie. L'humeur habituellement au beau fixe de l'équipage avait tourné à l'orage. Orage qui, si ses grondements s'étaient tus, n'en avait pas moins laissé une chape nuageuse dans son sillage. Qu'il en soit le premier touché n'était que logique, ayant été à la fois juge et bourreau n'étant qu'une couche de plus, une couche de trop. À un degré émotionnel, son statut de capitaine faisait de lui le catalyseur de l'humeur de ses pairs, l'ambiance loufoque à bord ne lui étant due que trop souvent. Si même lui n'avait plus goût à rire, qui leur rendrait leur sourire, dommage collatéral de cette joute fratricide ?

Le garçon-caoutchouc n'avait qu'une vague conscience de tout cela, la perception qu'il en avait devant se limiter au fait de ne pas faire de cette triste affaire un motif pour négliger les nakamas qu'il lui restait. Si partager sa peine devait leur permettre de comprendre sa présente apathie, il ne lui en fallait pas moins se relever pour les guider. Une pensée qui, si elle ne l'avait pas quitté, ne réussissait en l'état qu'à mettre un accent excédentaire sur sa culpabilité ; il ne s'en sentait pas la force. Comme à son habitude bien trop insouciant, il n'avait pas un seul instant songé en débutant son aventure – ni par la suite – qu'il pourrait perdre des compagnons en cours de route. S'ils avaient bien connu un déchirement en se séparant de la princesse d'Alabasta, la faute en incombait aux circonstances. Ici, tout était différent, en cela que c'était une décision libre de toute contrainte – à défaut d'être mûrement réfléchie.

Si cela ne remettait point en doute sa volonté de s'ériger au sommet du monde de la piraterie comme un pavillon noir hisse haut ses couleurs, la vision qu'il s'en faisait, d'autant plus sensible qu'elle était depuis toujours invariable, en avait été ébranlée jusque dans ses fondements. Forcée de gagner en gravité et en sérieux tout à la fois, choses dont Mugiwara ne s'accommodait que trop peu. D'autant plus acrimonieux, il apprécia d'avoir pendant un temps Zoro pour seule compagnie. En parallèle de la place privilégiée que valait au sabreur sa qualité de première recrue, son silence et son stoïcisme apparent avaient sur lui des vertus apaisantes. Véritable roc tant physique que psychologique, le bretteur était de ceux sur lesquels il savait pouvoir s'appuyer en toute occasion, là où les autres n'auraient actuellement su que résonner avec sa propre détresse. Nul besoin de mot pour se comprendre, l'atmosphère s'en faisait le médium.

Ils restèrent ainsi sans mot dire des heures durant, en proie à leurs questionnements respectifs, statues de chair décorant les hauteurs de la cité des eaux. Le marasme ayant trait au Roi des Menteurs ne perdit du terrain que pour accueillir à son côté toute l'incertitude du devenir de Robin, sa trace perdue depuis la veille n'ayant toujours pas été retrouvée. Un sujet de plus sur lequel s'interroger, tout en sachant qu'il ne trouverait pas plus de réponse que de solution miracle. Une raison de plus de douter, voire même de se remettre en question – ce à quoi l'homme qui valait cent millions n'était guère prédisposé. La fatigue le harcela toute la nuit durant sans jamais réussir à le mettre à terre, fermer l'oeil lui étant formellement interdit par son crâne en ébullition. Encore que nulle partie de son être, déjà en majeure partie remis de ses blessures, ne fût plus à plaindre que son coeur – plus lourd qu'il ne l'avait jamais été, par son étau de plomb lesté.

Chopper les rejoignit aux premières lueurs de l'aube, les quelques mètres qui le séparaient de la terrasse que battaient ses sabots n'étant pas de taille à en biaiser le son à ses oreilles. C'est la seule manière dont il le reconnut, du reste, le balafré n'ayant pas daigné tourner la tête dans sa direction. Point d'offense à y voir, pas plus que de dédain à son égard ; c'était tout simplement qu'il avait d'autres choses en tête, sans que cela l'enchante, et qu'il ne lui était guère possible de s'en détourner – à son grand déplaisir. Il ne lui en fut pas moins reconnaissant de respecter le voeu de silence tacite sur lequel s'étaient mis au diapason les deux compères déjà présents. Tout ce qu'il pouvait lui souhaiter était de n'être pas venu auprès d'eux en quête de consolation. Si lui en donner n'était point dans le caractère de Zoro, Luffy n'était quant à lui tout simplement pas en état. Telle semblait ne pas être son intention néanmoins, la naïveté ostentatoire de l'homme-renne ne lui fermant pas à la truffe la porte de la perspicacité.

Leur triade n'était pas vouée à s'inscrire dans la durée, Sanji passant la porte pour la muer en quatuor et se confondre dans le malaise général – bien qu'il fasse montre d'une résistance qui, sans équivaloir celle du maître du Santoryū, demeurait digne d'éloges en ces temps troublés. Un écart notable entre eux et lui qu'il s'attela sans le vouloir à creuser en témoignant n'avoir rien trouvé qui soit susceptible de les mettre sur la piste de la liseuse de ponéglyphes. Ces recherches stériles ne firent qu'infliger un coup de marteau surnuméraire au clou du moral des troupes, l'enfonçant à ne plus en faire dépasser que la tête – comme si sortir les leurs de l'eau ne s'annonçait pas déjà assez âpre comme cela. Non que le cuistot y puisse grand chose, cela dit. S'il s'en raidit imperceptiblement au sommet de son toit, le meneur ne bougea pas plus à son entrée en scène qu'à la précédente. Seule celle de Nami, presque consécutive, le prit à part de ses idées noires. Il fallait au moins la nouvelle dont elle était porteuse – mauvaise, évidemment – pour y parvenir.


C'est pas vrai ?! Ice-ossan... Qui a bien pu lui faire ça ? Tout le monde l'adore...

Le seul « Dieu » dont il lui ait été donné de constater l'existence de visu étant celui qu'il avait lui-même convaincu d'abdiquer à la force des poings, Luffy n'avait pas de foi à donner à quelque puissance céleste et supérieure que ce fût. Eût-ce été le le cas, il aurait fini par se persuader que celle-ci avait des griefs à leur encontre pour que le sort s'acharne à ce point. À croire que poser le pied dans cette ville avait incité leur karma trop bon jusque là à remettre les pendules à l'heure en faisant pleuvoir sur eux les calamités jusqu'à remettre la balance en équilibre. Une contrariété à ajouter à une liste déjà bien trop longue, qu'il aurait bien déchiré sur le champ si elle n'avait été fictive. La passivité n'avait, quoi qu'il en soit, que trop duré – en plus de ne lui réussir que trop peu. Aussi se remit-il sur ses pieds sans délai. Il aurait certes dû avoir à souffrir de n'avoir pas cillé des heures durant, mais son pouvoir étant la meilleure immunité qui soit face à la plupart des crampes, courbatures et autres trivialités. Prenant à peine le temps de s'étirer, il bondit de son promontoire au mépris de la chute vertigineuse qui l'attendait.

Je vais voir ce qui se passe !

D'ores et déjà absorbé par la mission qu'il venait de se donner, il n'entendit pas la voix de la navigatrice, en outre brisée par les vents – lesquels semblaient de plus en plus coléreux. Sans que l'effleure l'idée de se réjouir du malheur d'autrui, cette sinistre affaire était peut-être ce qu'il lui fallait pour se changer les idées. S'il était vrai qu'il était toujours prompt à assouvir sa curiosité au mépris du danger quand celle-ci était piquée au vif, son départ avait presque des allures de fuite détournée. Aussi sincère que puisse être sa sollicitude pour le maire, n'était-il pas un peu trop pressé ? Pressé de fuir la détresse qui l'accablait au même titre que ses coéquipiers. S'en remettant tant à ses bras extensibles qu'à l'architecture profuse de Water Seven pour se balancer comme le ferait un enfant sauvage de liane en liane, il avalait les distances à vive allure. Sillonnant un pont qui surplombait le canal, il eut la surprise de voir Nami le rejoindre par le biais de ce dernier, tirant les rênes d'un Yagara mis à contribution.

Invité à monter à bord, Mugiwara ne se le fit pas dire deux fois, gagnant l'embarcation d'un bond avec force éclaboussures. Si l'animal était – ironiquement – comme un poisson dans l'eau dans celles qui parcouraient l'ensemble de la ville, ses compétences de guide furent mises à rudes épreuves quand, quelques centaines de mètres plus loin, toutes les directions possibles se révélèrent en proie à des embouteillages. Le cuisinier n'avait pas menti en disant que toute la ville était en émoi, et c'était peu de le dire : le passage était si encombré qu'il était légitime de se demander si chaque habitant n'était pas venu y mettre du sien, sans la moindre exception. Fidèle et dévoué, leur « pilote » mena sa barque littéralement autant qu'il le put, empruntant ici des venelles obscures que nul n'exploitait, jouant là de ses dimensions pour passer à travers le blocus qu'assemblaient ses congénères. Un zèle louable mais qui trouva hélas ses limites quand aux abords du quai numéro 1, la foule se fit aussi dense que le brouillard dans lequel baignait cette histoire.

On va pas pouvoir entrer par ici... Mais on doit le revoir dans tous les cas...

Se ralliant à son opinion, la rouquine interpella un quidam dont l'esquif jouxtait le leur, le questionnant sur la meilleure manière de se rendre au siège de la Galley-La. Relégué au siège passager, Mugiwara ne pouvait que trépigner en attendant, une main portée machinalement à son couvre-chef pour le remettre en place, bousculé qu'il avait été par les bourrasques. Serviable, le brave homme leur fit savoir que leurs chances d'en passer le seuil étaient quasi-nulles, le droit en étant momentanément réservé aux forces de l'ordre et à la presse. Bien qu'il leur eût fallu s'y attendre, l'homme-élastique n'y avait pour tout dire pas pensé le moins du monde. Pas plus qu'à quoi que ce soit d'autre. L'exutoire était tel qu'il s'était précipité sans autre forme de procès, retrouvant en cela un peu de son tempérament. Si contrariant que ce soit, il n'était pas homme à y voir une voie sans issue. Si la route officielle n'était pas en mesure de les conduire au chevet d'Iceburg, il était de leur ressort d'y trouver une alternative – ce en quoi Luffy avait tendance à se montrer excessivement doué, grassement achalandé en idées saugrenues.

Avant qu'il ait pu faire appel à son génie créatif, une musique de mauvais goût en fit dévier son attention...


« So, you don't like to get hit, huh ? Well, you're about to have a very bad day. »



Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t500-monkey-d-luffy-equipage
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Conséquences et Surprise! Incident dans la chambre du Maire!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Conséquences et Surprise! Incident dans la chambre du Maire!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG One Piece : Rise of a New Era :: 02 (Zone Rp) :: Grand Line :: 2ème route :: Water Seven :: Ville-Basse-