lienlien












 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Retrouvailles enflammées - Marshall D. Teach VS Portgas D. Ace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Portgas D. Ace
avatar
Pirate Barbe Blanche

Masculin « Messages : 6


MessageSujet: Retrouvailles enflammées - Marshall D. Teach VS Portgas D. Ace   Mer 25 Juin 2014 - 1:46

" ZZZZzzzZZZzzzZZZZzzzzZZZZ "



- On le réveille ?
- Je sais pas, on ne le connait pas, et puis il a cet insigne dans le dos …
- La marée monte … ou alors on l’emmène derrière les Banana Rocks.
- T’es sur ?
- Au point où en est la situation …



Portgas D. Ace avait accidentellement rejoint les bras de Morphée à même la côte, c’est à peine s’il eut pris le temps de poser ses deux pieds à terre. En effet là gisait Ace, étendu de tout son long sur le côté, un pied demeurant encore sur son fameux Striker.
L’eau qui chatouillait sa voûte plantaire ne semblait pas le déranger outre mesure, ni lui-même, ni la bulle formée à son nez. Le voyage avait dû être long, pour que pareil personnage puisse tomber de la sorte une fois arrivé à destination, mais c’était mal connaître le susmentionné et une chance qu’il n’avait pas remis sa sieste lorsqu'il fendait encore les flots à bord de son embarcation ingénieuse.
Son corps semblait s’être déplacé, la bulle implosa, un œil s’entrouvrit :


- Oï ! Qu’est c’qui vous prend ?!
- Pardon Mr Ace ! La marée montait dangereusement, on a du vous bougez .. !
- Oh je vois, vous m’avez sauvé ! Je vous en dois une, mais pas le ventre vide, ou est ce que je pourrais le remplir ?
- Ah vous savez, il n’y a plus rien en état dans cette ville depuis l’arrivée d’un petit équipage de pirate Mr Ace, ni habitations ni commerces ...
- Je vois … Restez ici, je m’en occupe. Termine t-il d’un air décidé.



L’information qu’il avait détenue n’était pas erronée. Du moins il en était quasiment certain, deux hommes qui tremblaient à l'annonce de son prénom et à la vue de son tatouage ne tenteraient pas de le duper.
Cette fois, il n’était plus question de se tromper de cible, plus de docteur, ni autres civils que ce soit ne seraient victime de la maladresse maladive – ou familiale c’est selon, du commandant de flotte de Barbe Blanche. La base du G-2 l’avait bien mené à bon port, en la très probable présence de la personne qu’il recherchait depuis tant dans sa quête vengeresse.
Conformément à ce qui lui avait été décrit par les deux autochtones, il n’y avait plus de doute à avoir, une ville saccagée et pillée sans l’once d’une pitié, des demeures et commerces ruinés, laissant derrière leurs habitants quand ceux-ci ne rentrent pas les pieds devants. La signature n’était que trop connue, et elle répondait au nom de Barbe Boire.
Maintes fois le frère de Luffy l’avait cherché, encore alors lors de sa rencontre fortuite avec ce dernier où la Marine et leur chef sur place, Smoker, avait pu voir et subir un avant-gout de ce qu’il réservait véritablement à son objectif. L’échauffement était désormais achevé et l’heure de la vengeance avait sonné. Ace était prêt à en découdre, plus que n’importe qui d’autre, il n’était pas à même de pouvoir oublier ce que l’édenté avait commis. Cette faute impardonnable, qui avait plongé Satch dans le continent des morts. Portgas s’était juré son tatouage dorsal qu’il le vengerait, et c’est ce qu’il s’apprêtait à faire aujourd'hui. Son sang bouillonnait, comble de l’utilisateur du Pyro fruit.

Le fils de Gold D. Roger évoluait à présent travers la ville après avoir passé les paysages non communs des abords de l’île – si tant est qu’il y ait une référence en terme de décor tant la diversité est grande, comprenant ces blocs de pierres en forme de banane qui entourent l’acre de terre au milieu de l’océan non loin de la cité aquatique. Dénommés par la population « Banana Rocks », ces rochers tirent leur sobriquet du fruit du même nom. Agréable tableau s’il en est, la suite ne peut hélas pas se vanter de pareil qualitatif.
La ville, dévastée au possible, faisait peine à voir, et les descriptions des deux habitants étaient enjolivées. Les bâtiments n’étaient que débris, comme si un raz de marée était passé balayer Banaro, qui elle, n’avait sans doute rien demandé. Quelques maisonnettes demeuraient encore debout tant bien que mal sans pour autant avoir été épargnées par la violence de Teach et sa clique.
De loin, on pouvait entendre des cris, des murs tomber, des vitres se briser, l’air n’avait plus le bon gout iodé de la mer, mais celle de la poussière. Et pourtant, parmi les bourrasques, Portgas détecta une odeur qui lui était familière, il savait que s’il la humait, il serait dans la bonne direction et toucherait au but. Il serra le poing puis, des flammes plein les yeux, se dirigea vers les toits encore entiers afin de suivre cette senteur qu’il connaissait si bien, celle des tartes à la cerise.

Quelques pâtés de maisons plus loin, d’où l’on pouvait entendre encore plus distinctement les grands coups de fracas distribués gratuitement, Ace avançait, de plus en vite. Jusqu'à toucher finalement au but.
L’endroit avait l’air un peu plus exempté du chaos qui régnait sur la ville, plusieurs maisons étaient intactes et le silence dominait le reste. La vision était désormais nette, on pouvait distinguer cinq silhouettes se pavanant sereinement au beau milieu de la rue. Le commandant et fils spirituel de Barbe Blanche s’établit à la perpendiculaire des antagonistes, toujours perché sur son toit, posté vers l’avant et accoudé sur ses genoux, il observait avec attention la scène. Apparemment, les pirates nommés supra n’avaient pas encore découvert la présence de l’intrus.
Deux étaient bien plus fins que les autres, l’un possédait un long fusil, l’autre ce qui ressemblait le plus à une canne. Quant aux trois autres, le premier se promenait à dos de cheval, l’autre traînait un gros sac qui révélait, au bruit, sans aucun doute le butin amassé lors de leurs pillages. Quant au dernier, nul effort n'était nécessaire afin de le reconnaître, il s’agissait de son ennemi numéro un.

Le détenteur de la volonté du D. prit le soin de replacer son chapeau sur son crâne, le couvrant du soleil au-dessus de sa tête. Le vent soufflait énergétiquement, de sorte à ce que la petite cordelette rouge, retenant son couvre-chef, virevolte avec rythme. Balayant de surcroît la poussière du futur champ de bataille, les conditions étaient réunies. Le moment jugé propice, Portgas D. Ace s’écria :


" OÏ !
Te voila enfin, je te cherchais, Teach. "





Dernière édition par Portgas D. Ace PNJ le Ven 27 Juin 2014 - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Batsu
avatar
Pirate Barbe Noire
ZEHAHAHAHAHAHA!
Masculin « Age : 32
« Messages : 803

» Niveau : 4
» Surnom : Barbe Noire
» Akuma no Mi : Yami Yami no Mi
» Rôle / Grade : Capitaine - Mangeur de tartes
» Prime : Inconnue

MessageSujet: Re: Retrouvailles enflammées - Marshall D. Teach VS Portgas D. Ace   Jeu 26 Juin 2014 - 0:01


Teach était furax, c'était le cas de le dire. Cela ne faisait désormais aucun doute que la cargaison d'or promise leur avait filé entre les doigts. Hors de lui, Kurohige était retourné au bateau avec la volonté de flanquer une dérouillée à Laffitte qui lui avait promis monts et merveilles. Néanmoins, il ne parvint pas à coller une droite bien sentie à son navigateur, bien plus agile que lui. Abandonnant l'idée de l'utiliser comme balle anti-stress, Teach ordonna à son équipage de passer au Plan B. Tous rirent à nouveau de concert à la mention de ce qui était devenu un rituel bien connu au sein de leur équipage de forbans. Le temps n'était plus à la subtilité mais bien à la mise à sac pure et simple de l'île tout entière. Galvanisant ses hommes d'un rire gras et tonitruant dont il avait le secret, ils passèrent à l'action dès qu'ils eurent à nouveau rejoint les bas fonds par lesquels ils étaient arrivés en premier lieu.

Teach prit un plaisir tout particulier à dégager tous ceux osant se trouver à portée de sa poigne d'airain. Parfois il choisissait simplement de dégager son adversaire d'un bourre-pif bien sentit dans les dents, parfois il agrippait le crâne de sa victime en l'enserrant dans ses doigts crochus pour la balancer en arrière, le plus souvent vers Jesus qui prenait lui aussi grand plaisir en finissant le boulot à coups de prises de catch mortelles. Le plus drôle dans cette partie de la ville était de demander au petit Jesus de déraciner les habitations afin de découvrir ceux qui se croyaient en sécurité, épiant derrière leur écran de bois et de verre. Quelques bandes de petites frappes eurent le courage de s'opposer à l'équipage du Marutabune mais ils furent balayés comme s'ils n'étaient que des miettes orphelines sur une table après un bon repas.

Bien sûr, tout ce tohu-bohu ne manqua pas d'attirer les autorités locales. Sous les traits du Shériff Abraham Tarou menant un troupe de jeunes adjoints armés jusqu'aux dents, ivres d'un quelconque succès contre d'autres hors la loi. Alors qu'ils s’apprêtaient à faire feu, un citoyen s'approcha d'eux, se plaignant de maux d'estomac. Il explosa quelques secondes après, Doc Q affichant un sourire maladif. Ce qui suivit fut un massacre sans nom. L'explosion sema la débandade dans les rangs des forces de l'ordre qui furent bien vite expédiées par Laffitte et Jesus, Van Augur se chargeant d'abattre les fuyards dans le dos. Teach savoura tout particulièrement l'expression d'incompréhension du Shériff se changeant en terreur pure face aux monstres qu'il avait eu le malheur d'attaquer. Le Capitaine du Kurohige Kaizokudan lui encastra la tête dans le sol, formant un cratère où le Shériff inconscient pouvait reposer, misérable.

Face à cette démonstration magistrale de violence, la populace ne manqua pas de fuir à toute jambes, désertant la ville. Teach et ses nakamas ne manquèrent pas de piller succinctement les endroits les plus prometteurs afin de rentrer dans leurs frais et continuer leurs pérégrinations sans se soucier d'avoir à compter les Berries qu'ils flambaient. Teach donna un dernier coup de pied dans le visage d'un dernier fou téméraire ayant cru que sa fourche serait suffisante pour lui trouer le cuir avant de décider qu'il était rassasié.
-"Allez, préparez-vous à lever l'ancre, on a du pain sur la planche!.."

Teach leva la tête en reconnaissant presque instantanément une voix fort familière à ses oreilles. Son sourire ne fit que s'élargir lorsqu'il leva la tête pour voir d'où elle provenait.

-"Ooooh! Ace! Commandant! ZEHAHAHA! Ça fait un bail! Comment as-tu su où je me trouvais? Plus important, est-ce que ça ne te dirait pas de devenir mon nakama? Ensemble, nous régnerons sur ce monde! J'ai déjà prévu chaque possibilité, l'ère de Shirohige est terminée. C'est moi qui deviendrai le Roi des pirates! D'abord, on doit aller buter Mugiwara no Luffy qui se trouve à Water Seven et l'offrir en cadeau au Gouvernement mondial!"

En guise de témoignage de sa bonne foi, Teach avait écarté ses bras, symbole universel de fraternité. Il montrait ainsi qu'il ne portait aucune arme et, au contraire, désirait l’accueillir en son sein. Tout comme Thatch, Ace avait toujours été pour lui un nakama important, quelqu'un qu'il avait toujours respecté profondément. Bien sûr, Kurohige était bien conscient que son cher Commandant Ace n'était pas là pour faire la causette ou trinquer au bon vieux temps. Des remords d'avoir tué Thatch, il n'en avait aucun. Teach n'avait jamais été quelqu'un hanté par le passé comme semblait l'être Ace. Un grand sentimental, à n'en pas douter. Si Ace désirait lui en coller une pour avoir commis l'irréparable, qu'il le fasse. Mais s'il y avait une chance, une infime chance, que Hiken no Ace puisse être séduit par ses ingénieux plans et décide de rejoindre son équipage, Teach était prêt à jouer cartes sur table. Un membre de cette stature dans son équipage ne manquerai pas de faciliter grandement l'avancement de ses manigances.

Teach jeta un bref regard sur son équipage autour de lui. Visiblement, les gamins n'étaient pas aussi détendus que lui face à la grande pointure qui se dressait devant eux. Ne pouvant pas se permettre de se soucier d'eux à l'instant présent, il espérait juste qu'ils sauraient se tenir au moins cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t316-marshall-d-teach-equipa
Portgas D. Ace
avatar
Pirate Barbe Blanche

Masculin « Messages : 6


MessageSujet: Re: Retrouvailles enflammées - Marshall D. Teach VS Portgas D. Ace   Ven 27 Juin 2014 - 23:36

L’atmosphère était à présent explosive. Portgas D. Ace n’était pas réputé pour savoir garder son sang-froid, encore que cette rumeur n’était pas des plus justes quand on connait la nature des pouvoirs du détenteur du Mera Mera no Mi. S’il avait réussi jusque-là à se canaliser et à ne pas foncer sur sa victime tête baissée, c’était car il s’attendait à une partie du discours que lui avait livré son adversaire. En effet, tout avait commencé comme Ace le souhaitait, il avait enfin trouvé sa cible, s’attendait à de vaines paroles de sa part, comme lui annoncer la fin de l'ère de son Paternel.
Mieux encore, Teach avait suggéré à son ancien partenaire de rejoindre son équipage. Ce à quoi Ace avait, un bref instant, penser à accéder afin d’approcher plus encore sa cible et le condamner plus avant. Néanmoins, même s’il pouvait le mériter mille fois, le Commandant était tout sauf l’égal de cette crapule, et ne profiterait ou n’utiliserait en aucune manière un moyen indirect, ou quelques autres sournoiseries du genre pour arriver à sa fin. Il comptait faire bien les choses de sa façon, les yeux dans les yeux.

Ces fractions de secondes de pensées ont vite été écourtées quand, de la bouche édentée de l’homme qui lui faisait face, sortit le prénom de Luffy. Tout dans la tête du frère de ce dernier bascula, y compris son expression faciale. Quelques questions fusèrent dans son esprit, pourquoi Teach s’intéressait à Luffy en particulier et pas à un autre, s'étaient ils déjà rencontrés ? Comment savait-il ou il se trouvait ? Bien qu’il venait d’apprendre pourquoi il le cherchait, Ace n’en avait cure. Plutôt que de s’inquiéter du statut recherché par le capitaine de l’équipage de Barbe Noire auprès du Gouvernement Mondial, il s’intéressait d’avantage à ce qu’adviendrait de Monkey D. Luffy s’il venait à être capturé. Plus jamais il ne laisserait un être cher, de surcroît un pirate que la Marine, ou une quelconque autre autorité du même acabit – ou pire encore, considère comme vermine. Il ne savait que trop bien quelle finalité il y avait au bout du chemin.
Ils avaient tous les trois prêté serment, liés par un lien qu’aucune force ne puisse altérer. Tout en empoignant son bras gauche à l’emplacement de son tatouage, et plus exactement au niveau du S barré, Ace se remémora l’image de son défunt frère en tête, de son rire, de la façon dont il fut conduit de vie à trépas puis de l’instigateur de ce sombre événement. Luffy était son petit frère, et jamais lui vivant ne laisserait pareil scénario se reproduire.

La dimension n’en devenait que plus personnelle. Si Satch était son frère, comme tous les membres de son équipage, et qu’il désirait le venger à tout prix, Luffy n’en était pas moins un également et il ne comptait pas rester assis à attendre que son ennemi juré le kidnappe.
Sa colère envers lui grimpa encore plus compte tenu de ces récentes révélations, ses sourcils se froncèrent à mesure que les secondes défilaient et l’on pouvait entrapercevoir une ou deux veines gonfler sur son visage, s’il avait le sang chaud naturellement, celui-ci n’allait pas tarder à révéler son effervescence. (+) En conséquence de quoi les quatre autres membres de l’équipage de Marshall firent un pas en arrière, serrant les poings les armes qu’ils possédaient, se tenant prêt à toute offensive impulsive.
Ils n’avaient pas tort d'afficher semblable réaction, la réputation d'Hiken no Ace le précédait, tant par ce qu’il était que par la personne qui le précédait dans la hiérarchie d’équipage, son Paternel, non peu connu de l’ex membre de la seconde division du Yonkô. Le chef de cette dernière était prêt à agir, il se redressa puis commença à clamer :


" Tais toi, Teach ! Je ne rejoindrais pas ton équipage, je suis venu venger Satch ! "

*Il pointa son doigt vers le groupe, tout en haussant le ton au fur et à mesure, révélant sa hargne et sa colère.

" Et je ne te laisserais pas toucher un cheveu de mon petit frère .. ! "


A peine eut il le temps de terminer sa phrase que deux balles furent tirées. Le sbire au fusil à lunette de Barbe Noire n’avait pas attendu plus longtemps avant d'ouvrir les hostilités, peut-être avait-il été pris de panique lorsqu'Ace avait pointé son doigt vers leur direction. Cependant, faire feu sur un homme flamme n’était pas des plus efficaces et le fils spirituel de Barbe Blanche le savait. Il avait prédit et vu déclencher la salve avec son Kenbunshoku no Haki (*), mais avait décidé de ne pas esquiver, rappelant ainsi qu'il était un Logia invulnérable à toutes ces attaques directes, il était temps qu’ils commencent à le considérer et qu’ils voient en quoi sa réputation était justifiée.
De fait, Portgas D. Ace jugea bon de passer à l’action à son tour. Profitant de la surprise générée par l’attaque téméraire de ce qui ressemblait au sniper de l’équipage, couplé à son désir de vengeance grandissant et sa volonté de protéger son petit frère, Ace aux Poings Ardents s’avança rapidement au bord du toit puis, se préparant à lancer son attaque, plaça son centre de gravité quelques centimètres derrière, bénéficiant d’un déséquilibre arrière éminent pour lancer son attaque avec d’avantage de puissance. Son attaque signature allait être lancée au maximum de sa force. En une poignée de seconde, son regard se figea sur le groupe des cinq hommes en face de lui, son bras gauche équilibrateur ainsi que ses ceintures pelviennes et scapulaires pivotèrent de concert pour finalement propulser son bras droit vers sa cible avec une célérité inégalable, libérant dans le même temps deux syllabes usuelles et une colonne de feu dévastatrice :


" HIKEN !!! " (**)

Le fils de Portgas D. Rouge voulait son duel, il l'attendait depuis longtemps et il avait aujourd'hui l’occasion concrète d’assouvir sa vengeance. D'après son Père, le fratricide est le pire crime qui puisse être dans un équipage de pirate, et Ace voyait également en ce sens, le châtiment devait tomber. Il tenait tout particulièrement à annoncer à sa victime qu’il se trouvait sur sa black list, et qu’il comptait bien l’y rayer. L’effet ressenti aurait été moindre si tel n’avait pas été le cas.

Confiant, le grand frère de Luffy descendit de son perchoir dans le but d’en finir définitivement avec son ennemi. (***)




~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Actions de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Batsu
avatar
Pirate Barbe Noire
ZEHAHAHAHAHAHA!
Masculin « Age : 32
« Messages : 803

» Niveau : 4
» Surnom : Barbe Noire
» Akuma no Mi : Yami Yami no Mi
» Rôle / Grade : Capitaine - Mangeur de tartes
» Prime : Inconnue

MessageSujet: Re: Retrouvailles enflammées - Marshall D. Teach VS Portgas D. Ace   Sam 28 Juin 2014 - 2:04


Teach, toujours les bras écartés, attendait la réponse de son vis-à-vis. Il avait bien perçu la réaction d'Ace lorsqu'il lui avait révélé son ingénieux plan consistant à livrer Mugiwara no Luffy en pâture au Gouvernement Mondial pour faire valoir sa candidature au poste de Shichibukai. Était-ce de la frustration que ressentait Ace? Certainement qu'il devait être énervé que son ancien subordonné l'ait surpassé en devisant un plan d'une telle perfection. Descendant finalement de son petit nuage, Teach commença enfin à réaliser que l'ambiance n'était pas conforme au compte de fée qu'il s'était imaginé. Bien au contraire, l'air semblait lourd, électrique. Ou plutôt soudainement étouffante, une chaleur sèche émanant tout autour de lui. Ses compagnons de vice ne parvenaient pas à détacher le regard de ce bon Ace, tout dans leur langage corporel rappelant des chats faisant le gros dos face à un chien menaçant.

La réponse de Ace ne se fit pas attendre. Les rêves qu'avait nourri Teach s'effondraient avec elle, il devrait ainsi faire une croix sur un allié de choix comme Commandant Ace dans son équipage. Barbe Noire avait vraiment du mal à comprendre pourquoi Ace tenait tellement à venger Thatch. Toute cette histoire appartenait au passé, de l'eau avait coulé sous les ponts depuis. Après tout, c'était Thatch qui était devenu à son insu l'instigateur de sa propre mort. Il savait pertinemment que son compagnon amateur de tartes aux cerises convoitait depuis toujours ce fruit, le Yami Yami no Mi. Teach avait même été jusqu'à ravaler sa fierté et à lui demander à genoux à plusieurs reprises de bien vouloir lui céder le fruit du démon. Restant sourd à ses supplications, Thatch lui avait tourné le dos, bien décidé à croquer le fruit mauve. Dans un accès de rage et de désespoir, Teach lui avait planté un couteau dans le dos sans vraiment regarder où il visait. Ayant touché les reins de son camarade, ce dernier était mort sur le coup. Mort accidentelle d'un être particulièrement égoïste. Où était le problème? Ceci avait permis à Teach de mettre la main sur le fruit de ses rêves, à aucun moment il n'avait donc regretté ce geste. Pendant toutes ces années il avait vogué en compagnie de Barbe Blanche et de son équipage dans l'espoir de trouver ce fruit. A de nombreuses reprises il n'avait pu trouver le sommeil, en proie au doute et à l'incertitude. Bien sûr, tout ceci, Ace ne pouvait le comprendre. Apparemment, il ne pouvait voir que les faits bruts et ne se souciait pas de tempérer sa vision extrêmement manichéenne en tenant compte des circonstances atténuante en faveurs de Marshall D. Teach.

Lui-même leva un sourcil en apprenant le lien de parenté existant entre Mugiwara no Luffy et Ace. Comme quoi toujours un détail venait changer la donne dans ses plans. Le fait que Thatch trouve le Yami Yami no Mi sous son nez en était un, le lien unissant Luffy et Ace en était un autre. Néanmoins, le Capitaine n'eut pas le loisir de procéder à de plus amples introspections nombrilistes. Ace venait littéralement d'exploser, prêt à en découdre. Van Augur en particulier céda à la pression mentale exercée par la présence écrasante du légendaire Hiken no Ace et lui tira dessus. Cela n'eut d'effet que de trouer temporairement le corps composé de feu de leur adversaire. Teach jeta un regard mauvais à leur sniper en faisant claquer sa langue de consternation. Il ne pouvait néanmoins le blâmer d'avoir tenté sa chance, après tout avec une telle déclaration de guerre il n'y avait plus grand chose à discuter. Qu'à cela ne tienne. L'édenté n'avait jamais refusé une bagarre, ce n'était pas aujourd'hui que cela allait commencer. Mais l'imposant Capitaine aimait bien faire la causette, c'était un défaut que ce bon Commandant Ace s'était toujours plu à lui rappeler en lui rabattant le caquet.

Teach libéra la puissance de son propre fruit sous la forme d'un immense pilier noir s'élevant dans le ciel. Il fit un geste du tranchant de sa main pour signifier à son équipage de s'éloigner séance tenante. Ils savaient mieux que quiconque qu'une fois que leur Capitaine était lancé dans un combat contre un adversaire de son niveau il ne prenait plus la peine de se soucier du reste.
-"Restez en dehors de tout ça, imbéciles! Vous n'êtes pas encore suffisamment forts pour vous mesurer à un tel adversaire. Décampez sur le champ si vous ne voulez pas être pris entre deux feus! Kurouzu!!! "

Teach avait réagit prestement en voyant la posture téléphonée qu'avait pris Ace. Il connaissait très bien le Hiken et ne laissa pas son adversaire terminer de lancer son coup. La paume de la main gauche tendue vers lui, un vortex de ténèbres malsaines s'y forma. Ace fut instantanément irrésistiblement attiré jusqu'à Barbe Noire, l'impressionnante main couverte de bagues du Capitaine du Marutabune se refermant sur le bras de sa victime. Les doigts de Teach ne touchaient désormais pas du feu mais bien de la chair, resserrant leur étreinte de manière à comprimer la peau redevenue temporairement élastique de ce bon Ace.

-"ZEHAHAHAHAHA! Qu'en dis-tu, tu as déjà compris n'est-ce pas, Commandant Ace? Yami Yami no Mi, un fruit du démon de classe Logia connu pour posséder le pouvoir le plus effrayant à travers l'Histoire. Je suis devenu un homme-ténèbres. Les ténèbres sont gravité, j'ai désormais le pouvoir de tout attirer sans laisser la moindre particule de lumière s'échapper, gravité infinie! Ceci incluant le pouvoir des fruits du démon. Paramecia, Zoan, Logia, tous sont impuissants face aux ténèbres! Qu'est-ce que tu en dis? Cela doit faire un bail que personne ne t'a touché de la sorte, non? Tu ne peux possiblement pas me tuer, Commandant Ace. BIG BANG!!!"


Les ténèbres entourant Teach se concentrèrent autour de son bras droit qu'elles vinrent envelopper de leur voile malsain. Manipulant soudainement les champs magnétiques mêmes, la gravité infinie du Yami Yami no Mi permit à son utilisateur de décocher un coup de poing d'une rapidité et d'une puissance incroyables vers le visage de Hiken no Ace alors que Teach maintenait toujours son bras. La vitesse atteinte en ce court laps de temps fut telle qu'une explosion assourdissante se fit entendre avant que le poing n'atteigne éventuellement sa cible. Un poing lancé à la vitesse du son sur un ennemi temporairement privé de ses pouvoirs ne manquerait pas de faire son effet, même si cet ennemi était quelqu'un de la puissance d'Ace. Certainement qu'avec un tel impact, s'il était effectivement infligé, ne manquerait pas de remettre les idées de ce bon Commandant Ace en place. Peut-être que son recrutement dans l'équipage de Barbe Noire n'était pas encore totalement compromis?

Déjà loin, l'équipage de Marshall D. Teach fuyait toujours à toutes jambes. Jesus avait visiblement du mal à courir, devant porter sur son dos Doc Q et son cheval Stronger qui n'étaient pas capable de tenir un tel rythme sans s'étaler sur le sol tous les deux mètres.




Actions de combat:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t316-marshall-d-teach-equipa
Portgas D. Ace
avatar
Pirate Barbe Blanche

Masculin « Messages : 6


MessageSujet: Re: Retrouvailles enflammées - Marshall D. Teach VS Portgas D. Ace   Mar 1 Juil 2014 - 1:23

Nonobstant le pilier noir qui s’élevait devant lui et émanait de son adversaire, Ace décida de n’y prêter que peu d’attention et de lancer tout de même son attaque. Tout bien considéré, cette épaisse lumière noire n’avait pas l’air de l’atteindre, ni même de lui causer quoi que ce soit. Le jeune commandant n’en avait cure et ne pensait qu’à une seule et même chose, rôtir son vis-à-vis. Erreur s’il en était, lorsqu'il s’aperçu que sa technique signature, celle qui faisait mouche en permanence, s’était vu annulée contre son gré.
Obnubilé par sa vengeance, Portgas n’avait pas remarqué que la paume de la main gauche de Marshall était pointée vers lui, deux hélices noires tournoyaient devant. Ce dernier avait comme qui dirait aspiré sa technique, l’annulant de fait. Un tel prodige n’était cependant pas compréhensible, de surcroît devant la puissance placée en cette attaque. Teach n’avait apparemment qu’à lever un bras pour annuler ses flammes. Si tel était le cas, le combat au corps à corps était tout indiqué, et même s’ils avaient eu l’occasion d’échanger quelques coups amicaux au sein de la seconde division de Barbe Blanche, l’issu d’un combat à mort dans ces conditions serait pour le moins incertaine, d'après la rapidité de l’un et de la force brute de l’autre.


* Quelle est cette capacité qu'il possède ?!


Soudain, non plus que l’Hiken, ce fut au tour de son utilisateur d’être attiré. Ace, désemparé, se posa mille et une questions tout en tentant de se débattre, en vain, de cette oppression gravitationnelle qui le dirigeait vers son plus grand ennemi. Qui plus est, son couvre-chef virevolta dans les airs sur le coup, avant de venir se poser non loin de quelques débris.
Le frère de Luffy volait, se déplaçait à son insu, complètement impuissant. Bien que sans doute pernicieux pour lui, Ace en savait d’avantages sur les capacités de son adversaire, lequel n’était pas seulement capable d’aspirer les flammes, mais pouvait également aspirer un individu. Le fils spirituel de Barbe Blanche se questionnait sur la nature de son fruit, il imagina un Aspiro fruit avant de se rendre compte qu’il n’allait, de toutes les manières, pas tarder à en savoir encore plus, car si Teach pouvait l’attirer vers lui avec cette force inconnue, Portgas ne doutait pas un seul instant que ce sournois personnage pouvait lui réserver bien pire.
Cette phase de questionnement prit fin rapidement, dès lors que sa colère l’emporta une nouvelle fois sur le reste, mais ô combien sa rage pouvait être grande, cet ascenseur incoercible l’empêchait de se mouvoir et même de se changer en feu, révélant ainsi la vraie nature du surprenant mais terrifiant nouveau pouvoir de Marshall D. Teach, en mesure d’atteindre un Logia.

Cela faisait des lustres qu’une personne ne l’avait pas empoigné de la sorte. Ace était stupéfait d’entendre enfin les révélations concernant le fruit avalé par le capitaine qui se tenait en face de lui, celui ci était devenu, après ingurgitation, un homme ténèbres, contrôlant la gravité.
Dans le même temps qu’il donnait ses explications, son autre poing s’armait. S’il savait qu’il ne pourrait l’éviter – l’étreinte de Teach étant ce qu’elle était, il allait tout de même se soustraire à un trop important traumatisme en apposant une partie moins vitale sur la trajectoire meurtrière du poing droit de son adversaire. L’initiative serait rendu possible grâce à son Haki, dont il était capable de maîtriser au point de voir les mouvements venir à lui au ralenti (*).

La frappe arriva bien plus rapidement que prévu, sa mâchoire était visée. Dans son effort, Ace parvint tant mal que bien à baisser sa tête de quelques centimètres mais il était trop tard pour la pivoter comme il le souhaitait. Qu’à cela ne tenait, l’édenté ne l’avait pas édenté cette fois.
Le choc entre la main et le visage avait eu son petit effet. Le coup était d’une puissance inouïe, encore jamais vu ni - surtout, ressenti par le renommé Hiken no Ace. Lequel fut inéluctablement projeté avec une célérité grandiose vers une maison qui bien qu’encore intacte, ne l’était désormais plus. Traversant l’habitation, Ace eut tort de croire que l’effet était similaire aux deux balles qu’il avait reçu un peu plus tôt, les balles elles, ne ressentent rien. Non sans souffrir, il se releva en se tenant la tête douloureusement.


Kofkof * Qu’est-ce que c’était que ce coup ?! Quelle puissance ! Je ne dois plus me faire attraper.


Il s’en souviendrait de ce gnon là et il en porterait quelques séquelles pendant les jours à venir, l’important était de s’en remettre prestement, de façon à ne pas perdre son objectif de vengeance en vue, celui-là même qui l’animait et l’armait toujours autant de force et de robustesse. S’il n’avait pas eu de bonnes raisons, le coup infligé aurait eu davantage d’effet, le mental y jouait beaucoup. Puis, à défaut d’être encore surpris de la force de l’impact, il ne le sera plus concernant cette obscure technique.
Le champ de bataille étant en pleine ville, elle-même garnit de bon nombre de maisonnettes - dont celle qui l'avait freiné, Portgas se tenait encore non loin de Barbe Noire. Enfin libre de ses mouvements, il s’adressa à ce dernier :


" Pourquoi tu as tué Satch, enfoiré ?! Comment as-tu osé tuer un frère ? Il disait avoir trouvé quelque chose, un trésor, puis il est mo … "


Son accès de colère remonta dès lors qu’il envisagea le pire des scénarios, à savoir si Teach avait tué le commandant de la quatrième division pour lui dérober son dû avant de prendre la tangente. Il n’y avait pas plus grande preuve de lâcheté et de déshonneur selon le détenteur du Pyro fruit.
Il se ressaisit difficilement, puis se positionna en face de Teach, en appui plié sur ses deux jambes, il pointa une croix formée par ses deux index vers lui, l’un étant à l’horizontal, l’autre à la verticale. Ces deux mêmes doigts s’enflammèrent puis, pareillement aux rayons du soleil, un reflet jaunâtre vint se dessiner sur le torse poilu de sa cible. Ace fixa du regard sa cible avec hargne, puis c’est au moment de prononcer le nom de la technique que les flammes se formèrent, suivant le chemin tracé par la lumière pour finir par se matérialiser en croix et atteindre son adversaire avec panache.


" JUJIKA !! " (**)

Autour, quelques fous restaient contempler la confrontation. Amateurs de sensations fortes pour certains, fascinations pour d’autres. Les bâtisses et les commerces s’effondraient à mesure que le combat avançait. La population, impuissante devant cette démonstration de puissance, était témoin de la dévastation de leur ville.
En dépit de ce sombre tableau, les habitants s’entraidaient du mieux qu’ils le pouvaient, une petite équipe de courageux cow-boys intervenaient rapidement et assidûment, comprenant qu’ils n’auraient pas de rôle à jouer dans la bataille qui faisait rage si ce n’était d’aider leur prochain. Ainsi, de nombreuses interventions auront pu sauver la vie de malchanceux, comme le secours d’une dizaine d’individus coincés dans de petits cratères creusés par les débris, ou encore le sauvetage in extremis d’une petite fille ramassant sa plante fétiche lorsqu'une poutrelle lui tombait dessus. Si Ace n’était pas à même de pouvoir s’occuper de la protection des habitants ainsi que des deux hommes qu’il avait rencontrés, il aimerait savoir qu’aucun quidam n’ait eu à subir quelconque dommages collatéraux.



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Actions de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Batsu
avatar
Pirate Barbe Noire
ZEHAHAHAHAHAHA!
Masculin « Age : 32
« Messages : 803

» Niveau : 4
» Surnom : Barbe Noire
» Akuma no Mi : Yami Yami no Mi
» Rôle / Grade : Capitaine - Mangeur de tartes
» Prime : Inconnue

MessageSujet: Re: Retrouvailles enflammées - Marshall D. Teach VS Portgas D. Ace   Mer 2 Juil 2014 - 22:15


Teach jubilait intérieurement et ne faisait absolument pour le cacher, affichant un sourire aussi édenté qu'hilare. Sans aucune surprise, l'attirance irrésistible du Kurouzu opéra sur sa cible, la prenant totalement au dépourvu. Rassuré de ne pas se prendre un des fameux Hiken de son cher Commandant Ace, Teach parvint donc à agripper fermement son bras. Sa surprise était bien visible. Après tout, Barbe Noire avait quitté le giron de Barbe Blanche dès la consommation du fruit qui lui était défendu, Ace n'avait donc jamais eu l'occasion de combattre contre ce nouveau "lui", même pour s'amuser comme il leur était autrefois arrivé de faire. Teach aurait presque pu se permettre de s'attarder en divagations, se remémorant leurs folles aventures avec leurs nakamas du Moby Dick, mais avant cela, il avait une mornifle mémorable à distribuer à son bon ami. A l'impuissance était ainsi réduit le possesseur du pouvoir du Mera Mera no Mi, mais à court de ressources il n'était visiblement pas. Juste avant que le bras droit enchâssé de ténèbres de Teach ne vienne heurter le doux visage de Hiken no Ace à une vitesse surhumaine, ce dernier fut à même de décaler légèrement le point d'impact afin d'échapper à une séance chez le dentiste. C'est en plein front que le poing obscur et sa rangée de bagues de mauvais goût vinrent apposer leur empreinte sur le corps d'Ace. Après l'explosion laissée dans l'air par le coup ayant passé le mur du son, un second choc se fit entendre nettement, bien que moins assourdissant. Les vibrations de l'impact durent faire vibrer tout le squelette de sa pauvre victime avant de la projeter violemment au loin, la libérant par la même occasion de l'étreinte incapacitante du Yami Yami no Mi. C'est dans une habitation que Commandant Ace vint finir sa course, défonçant totalement la façade et le toit s'effondrant sur lui en raison des dommages irréparables infligés à la structure de l'édifice. Autour des deux adversaires, plusieurs personnes semblaient ne pas avoir encore déserté Banaro. Pauvres fous qu'ils étaient, Ace ou non, le Kurohige Kaizokudan les auraient retrouvé tôt ou tard. Et maintenant ils allaient certainement être pris dans ce maelstrom implacable de passions et de violence.

Bien sûr, Ace se releva. Teach n'en attendait pas moins de son ancien supérieur. Son coup, par contre, semblait avoir porté ses fruits et tout dans son langage corporel disait qu'il en souffrait encore. Tous sont égaux face à la puissance du Yami Yami no Mi, il venait d'en faire l'expérience. Teach connaissait bien les penchants "romantiques" d'Ace et ses tendances à vouloir ne pas blesser les innocents, aider les êtres dans le besoin, blah blah blah... Pour qu'il ne lève pas le petit doigt cette fois-ci il devait être sérieusement retourné contre lui. Les ténèbres compactes de son pouvoir rejoignirent la sombre chandelle qui semblait consumer son dos alors qu'il prenait le temps d'écouter ce que son vis-à-vis avait à dire. Voilà qu'il parlait encore de Thatch. A ce point là, cela relevait vraiment de l'idée fixe! Combien de temps devait-on encore pigner sur qui avait tué qui? Teach était déjà plus que las de ce sujet de conversation et se préparait à lui dire de lâcher l'affaire lorsqu'une croix se dessina sur son torse. Kurohige baissa légèrement sa tête, voyant que ses poils commençaient à roussir à l'endroit du dessin. Comme un bon gros plot lent à la détente qu'il était, il ne montra pas le moindre mouvement pouvant ressembler de près ou de loin à une esquive. Teach encaissa de plein fouet la salve de flammes qui le transformèrent en torche humaine. Ses yeux se révulsèrent sous l'intense douleur qui lui était soudainement infligée. Il était à l'agonie, ressentant simultanément la douleur du condamné sur le bûché et un feu intérieur semblant consumer ses entrailles.
-" Ch... Ch... Chaud... Chaud! CHAUD! ÇA BRÛLE!!! "

N'importe quelle autre personne soumise à une telle torture amplifiée par son Logia aurait bien vite perdu connaissance. Mais Barbe Noire, fidèle à sa réputation, possédait une endurance hors du commun. Oubliant toute fierté, il tomba de toute sa masse sur le sol, soulevant son impressionnante bedaine pour se retourner et éteindre les flammes continuant de brûler son épiderme si anormalement sensible. Une fumée noire s'échappant de son corps qui n'était pas celle du Yami Yami no Mi, Teach reprit son souffle quelques secondes avant de se relever difficilement.

-"Ze... Ha... Ze... Ha... Ze... Ha... Pourquoi j'ai tué Thatch? Quelle question! Il avait trouvé avant moi le fruit que je convoitais, voilà tout! Il est resté sourd à mes supplications. Tu ne me croiras pas si je disais que c'était un accident, n'est-ce pas, Commandant Ace? Ne comprends-tu pas que ce pouvoir m'a choisit? Laisse-moi te montrer l'étendue de sa puissance. Je te propose un marché. Tu restes où tu es bien sagement pendant que je te fais une petite démonstration et en échange j'essaierai d'éviter d'affecter qui que ce soit, les civils comme toi-même. Par contre, fait mine de profiter de la situation et je te concasse comme tout ce qui compose ce trou perdu. A toi de voir, Commandant Ace!"


Sans attendre la réponse, Teach se campa fermement sur ses deux jambes comme l'aurait fait un yokuzuna à un tournoi de sumotori. En plus d'abaisser son centre de gravité et de lui permettre de ne pas se faire désarçonner par la première pichenette venue, ce qui ne serait certainement jamais le cas aux vues de sa carrure, il pouvait ainsi mettre sa paume en contact avec le sol. Instantanément, les froides flammes d'ébène se déversèrent goulûment sur le sol. Elle se déplacèrent d'abord avec célérité vers Ace, évitant prestement le sol où il se tenait pour venir s'étendre et envelopper les environs. Teach observait fixement son adversaire soudainement isolé dans un îlot perdu au sein d'une mer de ténèbres visqueuses. Au moindre mouvement de sa part, il était prêt à refermer les flots noirs sur lui et à prononcer les deux mots qui scelleraient son destin. Teach sentant tout mouvement effectué dans l'obscurité de Yami Yami no Mi lorsque celui-ci était déployé, il évita consciencieusement chaque civil qui tentait de fuir. Tous avaient cessé de fuir, se rendant compte de la futilité d'une telle entreprise. Immobiles, ils attendaient la libération ou que s'abatte le couperet. Et celui qui détenait le pouvoir d'arrêter la hache du bourreau n'était autre que ce brave Ace. Qu'allait-il décider quand d'autres vies innocentes pesaient désormais dans la balance? Teach avait presque envie qu'il tente de balancer du feu de son Logia dans les ténèbres du Yami Yami no Mi. Il ne lui faudrait qu'une seconde pour les absorber avec leur utilisateur. Kurohige se permit à nouveau un sourire carnassier. Quitte ou double, rien ne va plus...




Actions de combat:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t316-marshall-d-teach-equipa
Portgas D. Ace
avatar
Pirate Barbe Blanche

Masculin « Messages : 6


MessageSujet: Re: Retrouvailles enflammées - Marshall D. Teach VS Portgas D. Ace   Dim 13 Juil 2014 - 6:16

L’attaque avait atteint sa cible. La lumière projetée sur le buste velu de son vis-à-vis devenait flammes, lesquelles carbonisaient promptement la pilosité de Teach, manquant de peu d’affecter par la même occasion sa si significative barbe noire. Ce dernier se roulait par terre, tordu de douleur, essayant tant bien que mal d’étouffer le feu avec ses grosses paluches. En pleine décadence, l’édenté hâlé peina à revenir sur ses deux jambes, Ace le considéra, songeur. Il avait au moins ce mérite-là, de se relever devant la puissance émise dans le Jujika.
Portgas amena une main à sa tête, les séquelles du précédent coup de poing reçu allaient être plus importantes qu’il ne l’avait pensé ; une migraine s’empara de lui, il ferma les yeux un instant, toujours la tête enfoncée dans le creux de sa main, en les rouvrant une fraction de seconde plus tard, son adversaire semblait avoir retrouvé ses esprits, il respirait normalement, non sans recracher quelques vapeurs noirâtres de sa bouche. La torche humaine fronça un sourcil avant d’afficher un sourire du coin de ses lèvres lorsqu'il remarqua un détail qui semblait avoir son importance.


* C’est vrai, le pouvoir de contrôler les ténèbres a ses avantages, mais c’est bizarre qu’une attaque comme celle-là l’atteigne s’il est un Logia …


Et c’était temps mieux, à défaut de se faire inévitablement attirer par la main gauche de Marshall –et le processus était désormais connu, Ace pouvait l’atteindre quelle que soit la technique employée. Il y avait donc matière à, non pas que rivaliser, mais mettre en défaut son adversaire si tant est qu’il réfléchisse avant d’agir, et dans le même temps, qu’il évite au maximum le corps à corps.

A la question qu’il avait posée préalablement, Teach s’expliqua enfin sur les raisons qui l’avaient poussé à tuer son frère. Et aussi bien qu’il l’avait suggéré, il s’agissait bien du trésor que Satch avait trouvé qui l’avait poussé à commettre l’irréparable. Ladite convoitise était l’un des Akuma no Mi, le fruit des ténèbres. Il en jonchait des dizaines et des centaines de par le monde, mais c’était sur celui trouvé par son compagnon qu’il avait son regard, et sans crier gare, il n’hésita pas outre mesure à le tuer de sang-froid afin de ramasser tel un chacal son fruit et de combler son avidité. Voilà en plus qu’il accusait le coup, mettant en cause un simple accident. C’est sans surprise qu’Ace sortit de ses joncs, avançant le poing fermé vers le démon sans cœur qui se tenait en face de lui, sans omettre une insulte ou deux à son encontre.
Un étonnement en revanche, il en eut ressenti un dès lors que l’attention au reste des paroles du capitaine pirate prit le dessus sur sa colère. La menace était telle qu’il en redevint assagi, il s’arrêta net, perturbé par l’ultimatum que lui posait son vis-à-vis. Ses paroles n’étaient pas fondées sur des faits, mais il n’était pas genre d’homme à effectuer des menaces en l’air, il allait sans nul doute passer véritablement à l’action. Il n’était plus question que de l’homme flamme ni de l’homme ténèbres uniquement, ce dernier mettait désormais de simples civils dans la bataille. Le frère de Luffy savait son adversaire cruel, il l’avait bien découvert tandis qu’il déambulait dans la ville, mais impliquer les habitants sans défense dans cette confrontation musclée était indécent. Cependant et une fois encore, Barbe Noire avait su habilement surprendre son ancien commandant, lequel ne pensait pas que son ex partenaire avait atteint un niveau tel d’immoralité et de lâcheté. Toutefois, l’édenté savait très bien ce qu’il faisait, connaissait Ace, et savait qu’il était incapable de laisser des innocents payer les pots cassés et devenir de simple dommages collatéraux.

En cela il avait raison, Portgas avait maintenant les idées confuses, il grommela intérieurement avant de s’imaginer multiples scénarios afin de se sortir du bourbier dans lequel il était. Il fut alors exempté de toutes pensées lorsqu'un sinistre spectacle s’offrait devant lui. Marshall D. Teach avait apposé une de ses mains à même le sol, puis l’espace d’un instant, des vagues de ténèbres déferlèrent en tous sens, à la manière d’une sphère qui grossit indéfiniment. Sans avoir eu le temps de dire feu, le fils de Roger se trouva au beau milieu d’un océan noir, épargné volontairement par la marée, il ne lui suffisait que d’un pas, ou d’une parole de son ennemi pour qu’il soit noyé. Ace regarda prestement autour de lui, et il en était de même pour les civils qui demeuraient dans le rayon d’attaque du capitaine du Marutabune, ceux qui étaient restés contempler la scène pouvaient maintenant regretter et implorer la charité. Tous avaient en réalité peur de ce qui allait se produire.


" Attends Teach !! Arrête ! Laisse-les en dehors de tout ça ! "


Le détenteur du Mera Mera no Mi cria ces paroles tout en levant les bras au ciel, dans l’espoir de le convaincre de stopper sa folie. Les conditions étaient simples, si Ace ripostait ou dénotait n’importe quel autre comportement semblable, le pirate attaquerait tout le monde, lui-même et civils compris. Si Ace ne faisait rien, il effectuerait une démonstration de son pouvoir sans atteindre à l'intégrité de tout un chacun.
Ne rien faire, tel était ce qui posait problème à Portgas D. Ace, il n’avait pas parcouru tant de route pour ne rien faire, il n’était pas partie momentanément de son équipage pour ne rien faire et il n’avait encore moins atteint son but pour ne rien faire. Cependant, des vies innocentes étaient en jeu, il ne pouvait pas par égoïsme sacrifier d’éventuels corps en tentant quoi que ce soit.


* Je ne peux pas le laisser prendre le dessus, mais je ne peux pas ne rien faire, quel dilemme ! Teach, enfoiré !


Le Commandant de la deuxième flotte de Barbe Blanche, excédé par les sentiments, tomba à genoux sur le sol, les deux mains en avant, son visage était dirigé vers la terre, il serra l'un de ses poings. A quatre pattes, il était accablé par ses pensées, ne trouvant solution à son problème, condamné à être la marionnette de Teach, il retournait sans cesse scénarios sur scénarios, possibilités sur possibilités, une attaque serait inutile, car a la seconde ou il l’amorcerait c’en serait terminé de lui, mais également du reste de la population entourée des nuages ébènes. Il se remémorait les dires de son adversaire, lesquels n’avaient finalement que peu d’importance pour découvrir un moyen de s’en sortir. Rien ne pouvait plus charger sa colère que de ne rien pouvoir faire face à un édenté ricanant qui avait très bien joué sa main. Il n’y avait aucune solution, et l’amertume pouvait se lire dans son regard.

Quand soudain…

Une seconde, un éclair, un embrasement, il releva la tête puis bondit en l’air de toutes ses forces (*). Les dents serrées, armés de sa fougue et de sa hargne envers l’assassin de son frère, il était temps d’entrer en action avec la manière. Il s’éleva de plusieurs mètres en direction de Marshall, hors de portée du lit de ténèbres qui jonchait le sol, une fois à sa verticale parfaite -ou presque, il entreprit de lancer une attaque.
Un amas de flamme vint l’entourer de part et d’autre, concentrant ainsi beaucoup de puissance en son corps. Il plaça ses bras vers le haut avant de les redescendre rapidement –paumes vers le bas, en direction de sa cible en dessous de lui. Dès lors, Ace relâcha tout ce pouvoir emmagasiné sous la forme d’un pilier de feu, qu’il propulsa avec une force considérable, l’impact allait être cinglant à n’en pas douter.


" Enkai - HIBASHIRA !! " (**)

Toujours dans les airs et après avoir déployé son ardeur sur sa cible, Ace s’écria :


" Je dois vivre de façon à ne jamais avoir aucun regret ! Tu ne me manipuleras pas, Teach ! "


Le pari d’attaquer était également risqué. L’édenté l’avait pourtant prévenu que s’il bougeait un cil, il déchaînerait ses ténèbres, mais Portgas ne ferait rien qu’il puisse un jour regretter, et justement ne rien faire dans ce cas de figure et se laisser diriger par son plus grand ennemi étaient source de regret. Certes, des civils étaient désormais dans la bataille, mais qu’est ce qui pourrait bien faire croire au fils spirituel de Newgate que Marshall tienne parole ? Lui qui avait tout saccagé en ville, pillant et tuant le moindre individu qu’il rencontrait.
Dans ses pensées antérieures, Ace s’était certifié qu’une attaque franche de face n’aurait aucune utilité, en un, il était possible que celle-ci se voit infirmée, puis de deux, Teach n’hésiterait en aucune façon à envoyer ses ténèbres aux pieds de ses victimes s’il voyait une contre-attaque arriver. Ceci étant dit, si ladite attaque venait des airs, le détenteur de la volonté du D ne serait pas affecté par le brouillard noir, car non en contact avec celui-ci. Le hic survenait en la présence des habitants qui pourraient très bien en pâtir de l’action en cours.
Avec de la chance, il ne posséderait pas le temps nécessaire pour faire la démonstration de son pouvoir –annulant de fait la condamnation de la population, et esquiver l’attaque de grande envergure de son opposant en même temps. Mais parfois, la chance ne suffit pas.



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Actions de combat:
 

Revenir en haut Aller en bas
Batsu
avatar
Pirate Barbe Noire
ZEHAHAHAHAHAHA!
Masculin « Age : 32
« Messages : 803

» Niveau : 4
» Surnom : Barbe Noire
» Akuma no Mi : Yami Yami no Mi
» Rôle / Grade : Capitaine - Mangeur de tartes
» Prime : Inconnue

MessageSujet: Re: Retrouvailles enflammées - Marshall D. Teach VS Portgas D. Ace   Mar 15 Juil 2014 - 22:43



Son sourire hilare d'édenté toujours plaqué sur son visage, Teach continuait d'étendre ses ténèbres de manière à englober la totalité de la ville. Comme il l'avait initialement convenu, il apportait un soin tout particulier à épargner les habitants innocents. Comme Ace, ils avaient droit à leur petit cercle de pureté, havre de paix où l'obscurité ne semblait pas vouloir pénétrer. Cette sécurité n'était bien sûr que toute relative car dépendant du bon vouloir de Barbe Noire. Ayant droit de vie et de mort sur une bonne dizaine de civils, le Capitaine du Marutabune continuait de fixer son ancien Nakama avec délectation. Il aurait parié ses berries sur le fait que ce bon Commandant Ace préférerai jouer le jeu plutôt que de risquer de mêler des vies innocentes à leur combat. Le voir soudainement décoller dans les airs ne le surprit néanmoins qu'à moitié car comme il l'avait annoncé tantôt, Teach avait également prévu cette éventualité. Alors que son adversaire lui cachait soudainement le soleil de sa propre silhouette, il lui fit part de sa grande déception:
-"Dommage... Vraiment dommage, Commandant Ace."

Oui, Teach était déçu car en réalité Ace n'avait jamais vraiment eu de choix dans toute cette affaire. Il ne pouvait possiblement pas vaincre le pouvoir absolu des ténèbres. Il aurait tout au plus pu prolonger son calvaire en acceptant les termes qu'il lui avait si généreusement proposé. Alors qu'Ace commençait à déployer une salve de flammes qui lui était sans nul doute destinée, Teach profita des quelques secondes qui lui était allouées pour clore tout trou dans sa mer d'obscurité, ceci incluant l'endroit où Ace se tenait un instant plus tôt. Submergés ils étaient, les inconscients dans leurs petits cratères misérables. Les quelques cow-boys téméraires se retrouvèrent également à patauger dans l'étrange matière d'ébène. Pas si loin d'eux, la petite fille sauvée in-extremis d'une poutre assassine tenait sa plante préférée dans ses bras, pleurant désormais à grosses larmes, terrorisée par l'ombre rampante issue de celui qui deviendrai coûte que coûte le Roi des Pirates.

En prévision du couperet brûlant qui allait s'abattre, Teach plaça son bras libre au dessus de sa tête en guise de défense de fortune, comme s'il cherchait à se protéger des rayons du soleil l'éblouissant. L'attaque, dévastatrice, ne manqua pas de le frapper à nouveau de plein fouet. Totalement enveloppé dans la fournaise qui se déchaînait autour de lui, Barbe Noire poussa un hurlement. Douleur et rage s'y mêlaient en un maelstrom tonitruant faisant concurrence au rugissement des flammes. A nouveau, Teach subit mille tourments amplifiés par l'effet pervers du fruit qu'il avait consommé. Son cri, pure manifestation de la volonté du "D", lui permit de ne pas perdre connaissance alors que le flot de flammes lui semblait durer une éternité. Son propre rugissement mourut avec le feu de son adversaire alors que ce dernier commençait à retomber vers le sol. Le cri se mua en un rire gras dont il avait le secret, faisant fi de la douleur résiduelle qui élançait son corps à fleur de peau. Retirant le bras brûlé qu'il avait placé pour défendre sa tête, Teach découvrit à nouveau son sourire carnassier dont la superbe n'avait en rien terni. Il avait maintenu en l'état sa mer de ténèbres où le feu de son ennemi n'avait rien eu à consumer. Sur le corps de Barbe Noire, çà et là continuaient à brûler quelques morceaux épars de vêtements et de poils mais il semblait l'ignorer, comme s'il commençait déjà à s'habituer à la souffrance du bûcher.
-"...ZEHAHAHAHAHAHAHA!!! Oh mais tu le regretteras bien assez tôt. Tu aurais dû accepter de devenir l'un de mes Nakamas, quel gâchis. Maintenant, crèves dans les ténèbres, Commandant Ace! BLACK HOLE!!!"

Une onde sembla se répandre dans toute la sombre marée rampante, un glas sombre retentissant alors que les pieds de Portgas D Ace touchaient à peine le sol. Doucement mais implacablement, c'est tous les bâtiments de la ville qui semblèrent craquer à l'unisson en un long soupir d'agonie. Atour d'eux, les cow-boys pris dans l'obscurité commençaient à comprendre ce qu'il se passait. Petit à petit, leurs pieds s'enfonçaient dans le sol et aucun de leurs efforts pour s'en extraire ne semblait porter ses fruits. Rapidement à court de futiles tentatives pour se libérer, ils se bornèrent pour la plupart à appeler "au secours". Les larmes de la petite rescapée tenant bien fort sa chère plante dans ses petites mains potelées redoublèrent d'ardeur, la pauvre gamine appelant ses parents à tour de rôle, comme si soudainement l'un d'entre eux pouvait produire un miracle pour la sauver. Si elle devait maudire quelqu'un pour l'avoir condamnée au ténèbres, elle pouvait maudire ce bon Commandant Ace qui était décidément foutrement obstiné. Après quelques secondes, les parties des corps de ses victimes déjà enfoncées dans la dimension parallèle du Yami Yami no Mi commencèrent à ressentir la gravité infinie qui était appliquée à tout ce qui y pénétrait. L'innocente petite fille perdit presque instantanément connaissance à la première pointe de douleur lancinante, ses yeux se révulsèrent et de la bave fut expulsée par la commissure de ses lèvres. Elle tomba en arrière dans les flots noirs, un cow-boy l'ayant sauvée tendant une main impuissante dans sa direction alors que le trou noir la consumait totalement, clamant son tribu. Le pot de sa plante explosa avant de disparaître à son tour, rejoignant sa petite propriétaire. Les hurlements des cow-boys encore conscients se mêlèrent au fracas de la ville se brisant en milles morceaux autour d'eux. Les toits allaient bientôt suivre les murs auxquels ils appartenaient, tout autour du duo de pirates n'allait bientôt plus être qu'une vaste étendue stérile.

Les jambes d'Ace déjà enserrées jusqu'aux genoux, il ne manquait certainement de ressentir lui aussi la douleur lancinante qui était venue à bout des civils moins résistants. Les quelques flammes continuant de faire souffrir Teach dansaient avec son feu noir et s'y perdaient petit à petit. Très bientôt, leur créateur les rejoindrai dans l'autre monde où il n'y avait que souffrance qui les y accueilleraient. S'attendant à ce qu'Ace tente un dernier baroud d'honneur, il crispa le poing de son bras libre. Nul doute qu'il ne serait pas capable de résister éternellement à un tel déploiement d'énergie mais il avait de la résistance à revendre et ce n'était pas un dernier passage sur le bûcher qui allait le faire tourner de l’œil. Mais peut-être qu'Ace avait quelque chose à dire avant de tirer sa révérence? Résorbant tout doucement vers lui les ténèbres n'ayant plus rien à dévorer, il continuait de fixer Portgas D Ace en souriant comme s'il n'était pour lui qu'une tarte aux cerises de plus à dévorer.



Actions de combat:
 

Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t316-marshall-d-teach-equipa
Jesus Burgess
avatar
Pirate Barbe Noire
Masculin « Age : 32
« Messages : 234

» Niveau : 8
» Surnom : Champion
» Rôle / Grade : Timonier de l'équipage de Barbe Noire

MessageSujet: Re: Retrouvailles enflammées - Marshall D. Teach VS Portgas D. Ace   Sam 9 Aoû 2014 - 23:10

Un véritable choc des titans se déroulait sous ses yeux, peinant à masquer le mélange d'excitation et de frissons qui le parcouraient en cet instant, mais Burgess en était réduit au simple rang de spectateur. Quelle plaie pour Champion, qui ne tenait déjà plus en place depuis...le tout début en fait ! Forcément, puisque l'opportunité d'ôter quelques dents à un lieutenant de Barbe Blanche ne se présentait pas tous les jours ! Le bougre de jeunot s'en sortait plutôt bien face au capitaine, d'ailleurs, mais le timonier n'avait pas manqué de noter que son Sencho menait la danse avec brio. Et déjà Hiken no Ace n'était-il plus qu'une coque de noix sans pilote, voué à mordre la poussière face à son ancien subalterne. Bien sûr, il aurait été simple d'acclamer la victoire prochaine du capitaine, mais la tension demeurait à son comble et pour cette raison, Jesus évitait d'entamer les festivités trop tôt. D'autant que s'il était clairement sur la pente descendante, le feu follet n'en demeurait pas moins un redoutable combattant. Un constat qui ne faisait que rajouter déception et rancœur chez le catcheur, las des corrections infligées aux figurants. Quand viendrait son tour de briller, de retrouver le ring sous le feu des projecteurs ?! Oh, il n'enviait pas Kurohige par jalousie gratuite. Sa diligence était indubitable, aussi avait-il déjà fait la preuve de son dévouement à la cause, à maintes reprises ! Simplement, homme de baston, ce colosse masqué trépignait d'impatience, comme un animal en cage. Il faisait les quatre-cent pas sur un petit périmètre, allant de droite à gauche et inversement, ne se souciant que peu des réflexions de Doc sur le destin ou de l'analyse de comptoir délivrée par Auger. Ces pécores ne ressentaient-ils pas la même chose que lui, au fond ?!

Malgré le bon deux-cent mètres qui les séparait de la zone de combat, ils avaient pignon sur rue quant à admirer la bataille au premier rang. Ils ne se souciaient même pas des cris des autochtones, pas plus qu'ils ne ressentaient le besoin de faire le ménage. Expressif, concentré et nerveux, Burgess n'avait que trop bien conscience de l'importance que revêtait la joute à laquelle il assistait à distance. L'échec n'était même pas envisageable, tout ça n'était qu'une étape vers d'autres objectifs et plus loin encore, la grande fiesta ! De même, il savait à quel point le capitaine savait y faire lorsqu'il s'agissait de respecter le plan. A fortiori quand ça consistait en la capture, voire le meurtre d'un adversaire. Ce qui dérangeait vraiment le bagarreur, c'était de se sentir impuissant dans cette situation. Il n'avait pas signé pour camper les seconds rôles, mais bien pour être à la droite de Teach quand il ornerait sa grasse coiffe d'une couronne officialisant son triomphe. Et là, à quoi jouait-il ? Vraiment, sa brève escarmouche face au Logia avait été tellement vaine qu'il s'en rongeait les sangs. Il aurait préféré s'y brûler les doigts, au propre comme au figuré. Mais voilà que la posture du capitaine l'ôta à tout cet énervement envers lui-même. Il savait. Il comprit très vite. Les ténèbres allaient tout ravager sur leur passage, il fallait prendre encore plus de distance que tout à l'heure. Cette fois, cette feignasse de Doc se débrouillerait avec son canasson !

"UIIIHAA ! Le captain va encore utiliser cette technique, on recule ! Ce Portgas D. Ace en avait dans l'short, mais il est fini là ! C'est un mec qui méritait de finir sa carrière de pirate par un vrai combat, en tout cas !"

Et Jesus ne pesait jamais ses mots lorsqu'il parlait de la sorte. La substance d'ébène s'était répandue tout autour du capitaine, le gong venait de retentir. Burgess le perçut au mieux : non via ses oreilles, mais bien parce qu'il retentit dans son cœur de guerrier. Cela eut pour effet de le calmer quelque peu, du moins en surface. Il se figea là, devant les autres et aux côtés de Laffitte. Les bras croisés, le faciès au plus sérieux sous son masque. Toute chose sur Banaro semblait faire corps avec Kurohige. Burgess n'y faisait pas exception, il venait encore une fois de se rappeler pourquoi il avait emboîté le pas de ce gaillard-là.
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t369-jesus-burgess-equipage-
Portgas D. Ace
avatar
Pirate Barbe Blanche

Masculin « Messages : 6


MessageSujet: Re: Retrouvailles enflammées - Marshall D. Teach VS Portgas D. Ace   Mar 12 Aoû 2014 - 15:28

Sa colonne de feu disparu, Ace entendait bien redécouvrir son ennemi cuit, non pas seulement à point, mais bel et bien carbonisé devant la puissance émise dans sa technique, et en l’absence d’une quelconque protection de son vis-à-vis pour se défendre. L’attaque perdura plusieurs secondes, et qu’elle ne fut la surprise du vengeur de Satch lorsqu'il aperçut, alors que ses flammes se dissipaient dans l’obscurité, Barbe Noire encore debout, le bras en l’air en guise de bouclier provisoire. L’on aurait pensé à une véritable forteresse tant ses résistances naturelles étaient hors normes, de quoi faire rougir son frère tout de diamant.
Le quitte ou double qu’il avait occasionné était un échec cuisant, car non seulement il n’avait pas plus que quelques cris atteint à l’intégrité de sa cible, mais en plus ce dernier allait être à même de lancer la technique qu'il avait mentionné avant, et en l’état, les civils allaient en pâtirent, puisque l’édenté – aussi dénué d’honneur soit-il, tiendrait parole sur ce qu'il avait pu dire auparavant.

La chute de Portgas l'entraina à quelques centimètres de Marshall, et une sensation étrange, encore jamais vécue, parcourue l’ancien camarade du capitaine pirate dès lors qu’il eut posé le pied à terre dans cette brume noirâtre ineffable. A l’annonce de ladite technique, les jambes du Commandant commencèrent à s’enfoncer dans une masse invisible. Le poids de ces ténèbres incorporelles était tel qu’il lui était présentement impossible de bouger ses parties enveloppées, et encore moins de se défaire de l’emprise de ce brouillard mystérieux. D'autant que cette technique, en plus de l’attirer fatalement dans cet espace immatériel, lui causait une douleur certaine, comme si ses membres étaient comprimés.


" Teach, enfoiré !! Que.. Mes jambes ?! "


A mesure qu’il s’enfonçait, il observait autour de lui le spectacle macabre dont se délectait gaiement l’instigateur de tout ceci. Les bâtisses crépitaient de mille feux pour finir leur décadence en amas de pierres tandis que les innocents criaient à l’aide dans leur descente aux enfers, qui pouvait bien être le genre d’homme capable de telle infamie ?
Rejetant d’abord la faute sur Barbe Noire, le fils de Gol D. Roger se rendit lui-même compte de sa part de responsabilité dans l’affaire, s’il n’avait pas écouté son instinct, peut-être que les choses n’en auraient pas été dégradées ainsi. Mais avec des si … S’il avait été là ce jour-là, Satch serait peut-être toujours là. C’est à ces pensées qu’Ace parvint à se ressaisir malgré sa délicate et périlleuse position. Des flammes pleins les yeux, il s’adressa à son adversaire avec hargne :


" Je ne te le pardonnerais pas !! "


Bon gré mal gré, le détenteur du Pyro-fruit s’enfonçait plus encore lorsqu'il s’énervait ou qu’il gigotait en tous sens. Et, en la raison d’un raisonnement lucide et perspicace, il comprit que s’il tentait quelque chose, où qu’il exécutait le moindre geste, il verrait le poing armé de son tortionnaire d’un peu trop près, et à ce stade critique du combat, il était question de l’éviter à tout prix, sous peine d’accélérer le processus d’enfoncement. De fait, Ace ne fit plus montre d’aucune résistance ni d’aucun geste brut dans cet ascenseur gravitationnel au ralenti. Puis finalement à bien y réfléchir, il avait appris à ses dépens à Alabasta qu’il ne valait mieux pas se débattre dans pareille situation, à l’image des impitoyables sables mouvants de l'île désertique. Il restait donc figé là, les dents serrées, fixant droit dans les yeux son ennemi juré, lequel était prêt à parer à toute éventualité et à couper court à toute entreprise que mènerait sa victime.

Gardant espoir vaille que vaille et plus concentré qu’à l’accoutumé, car il allait devoir l’être s’il désirait sortir du pétrin dans lequel il était embourbé –ou du moins essayer, le frère de Luffy se focalisa sur une de ses dernières cartes en main réalisables : le Haki. (*) Sans pour autant montrer ce qu’il cherchait, le porteur de la volonté du D. sonda son opposant en quête d’une information, d’une faille imperceptible à l’œil nue. Il n’était pas question ici de pressentir une attaque ; toutefois, Teach étant capable de surprises et sournoiseries sans noms, il convenait de rester des plus prudents si un autre coup que son poing armé venait à tomber ; mais de percevoir la décomposition des mouvements du bon vivant diabolique afin d’en détecter le point le plus proche de son centre de gravité. Le but étant le déséquilibre, et de fait, l’arrêt de sa technique par un contact stoppé entre sa main et le sol.

Le bougre étant particulièrement gras, il allait falloir y mettre une puissance décente si perte d’équilibre il voulait. L’espace de quelques centièmes de seconde, il dématérialisa ce qui lui restait hors du trou noir afin de foncer sur l’homme ténèbres. Les pieds et tibias, enfermés dans l’ombre, demeuraient matériels, tandis que le reste, à partir du genou jusqu'à sa tête, devint flamme éthérée. Les deux bouts étant joints, cela ne laissait pas beaucoup de portée à l’action qu’il s’apprêtait d’entreprendre, futilité que ceci dès lors que les deux acteurs de ce combat se trouvaient l’un en face de l’autre. A la manière d’un canon, le fils spirituel de Barbe Blanche se projeta sur Marshall, en visant avec précision le point d’application, découvert par le Kenbunshoku, de la résultante des forces de pesanteur du capitaine de Jesus. Mêlant astucieusement vitesse et force, la volée de flamme eut un panache détonant, percutant le ventre grassouillet de sa cible à l’endroit stratégique susdénommé. (**)
Teach avait beau être résistant et solide sur ses appuis, d’autant depuis sa démonstration de robustesse contre Hibashira, le contact avec l’élément pur du feu se devait d’être ardent au sens propre du terme. Et quand bien même sentir le roussi ne lui poserait pas de problème outre mesure, il n’en demeurait pas moins humain au fond et pourvu de points plus sensibles que d’autres, lesquels s’ils sont habilement utilisés, pourraient renverser une situation.

Quoi qu’il advenait, il ne serait resté sans rien faire à attendre de passer de l’autre côté des ténèbres, et quand bien même il ne savait pas exactement ce qu’il trouverait s’il venait à être totalement absorbé, il ne comptait pas perdre de temps à y réfléchir, qu’importait en réalité, car l’un dans l’autre, cela signifierait sans nul doute la fin de ce combat, et de ce brave Portgas D. Ace, quand bien même celui-ci ne s’avouerait pas encore, ni jamais, vaincu.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
Actions de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
Batsu
avatar
Pirate Barbe Noire
ZEHAHAHAHAHAHA!
Masculin « Age : 32
« Messages : 803

» Niveau : 4
» Surnom : Barbe Noire
» Akuma no Mi : Yami Yami no Mi
» Rôle / Grade : Capitaine - Mangeur de tartes
» Prime : Inconnue

MessageSujet: Re: Retrouvailles enflammées - Marshall D. Teach VS Portgas D. Ace   Mer 13 Aoû 2014 - 16:53



Ne perdant pas une miette du spectacle, Teach restait à l'affût d'une dernière bravade de son cher, très cher Commandant Ace. Autour d'eux, la ville de Banaro qui s'érigeait tantôt si fièrement avec ses bâtiments en bois et ses devantures si typiques qui ne manquaient sans aucun doute d'attirer son lot de touristes tous les ans durant les beaux jours avait disparue avec terreur et fracas. Derrière le passage des ténèbres liquides ne restait qu'une lande aride, désertique, d'où rien ne pousserait le temps de plusieurs moissons. Il ne restait plus q'un mince couloir d'obscurité liquide semblant relier le disciple de Shirohige et Kurohige. Au loin, les civils ayant eu la présence d'esprit de se réfugier en bordure de l'île, au pied des imposants Banana Rocks se laissèrent aller au désespoir, poussant des cris de colère, de frustration ou encore pleurant leurs biens voire leurs proches ayant été moins chanceux. D'autres plus peureux ou tout simplement moins démonstratifs restaient bouches bées face à la terreur que provoquait en eux cette capacité aussi effrayante qu'implacable. Il était temps que le monde subisse à nouveau la peur générée par les ténèbres inégalées du Yami Yami no Mi.

Cela ne fut donc pas une surprise pour Teach quand, remis de sa surprise aux vues des effets du Black Hole, Ace entreprit son ultime baroud d'honneur. Ses options étaient plus que limitées, Teach qui avait utilisé cette technique un nombre incalculable de fois avant de jour fatidique connaissait mieux que personne comment réagissaient en général les victimes à demi-enfoncées dans son Black Hole: Une attaque sur lui, l'instigateur de la technique en espérant que cela en annulera ses effets. Le Capitaine de Marutabune en était presque déçu par ce mouvement si téléphoné que ce bon Commandant Ace semblait prêt à effectuer. Mais Teach n'avait pas pour habitude de prendre son adversaire à la légère, et surtout pas un gradé de l'équipage du Moby Dick sous les ordres duquel il avait servi. En forme de flamme, le buste de son adversaire se rapprocha dangereusement de lui en rasant l'opaque brouillard généré par son fruit du démon qui les séparait. La façon dont Ace se déplaçait laissait présager qu'il ne tenterait pas une simple attaque dans le but de le cramer, sans quoi il aurait balancé un de ses piliers de flammes comme précédemment. Se rendant compte ça sentait le roussis, et que cela ne venait pas uniquement de sa propre personne, Teach se prépara à encaisser l'attaque comme il se devait, plantant les doigts de la main à l'origine de sa technique Black Hole dans le sol. A cela, Kurohige ajouta à la dernière seconde un deuxième point d'ancrage en agrippant de sa poigne d'airain ce même sol dur et compact où se tenait précédemment une ville. L'impact du coup de Commandant Ace vint, bien plus précis et puissant que Teach ne l'aurait supposé. Le choc se répercutant dans tout son être créa des vagues de graisse sous sa peau et la chaleur mordante du brasier ne manqua pas à nouveau de lui faire subir mille souffrances. Les yeux de Barbe Noire s’écarquillèrent sous la violence de dernier supplice qu'il devait endurer. Sa peau, brûlée à nouveau en de nombreux endroits, fut totalement carbonisée à l'endroit où son ennemi venait de frapper, laissant par la même occasion un trou fumant dans ses vêtements. Le point d'impact choisit par Ace fut particulièrement efficace, dommage qu'il n'ait pas pensé à inclure dans ses calculs la possibilité que Teach s'accroche avec sa seconde main sur le sol, lui-même devait pourtant savoir à quel point la poigne du Capitaine ventripotent était puissante. A défaut que ses mains se détachent du sol où elles étaient solidement ancrées, ce sont les jambes de Kurohige qui faillirent à leur tâche et agirent en conducteurs de la force cinétique déployée par le coup du subalterne de Shirohige qui cherchait à se diffuser quelque part. Teach termina donc ventre à terre, allongé sur le sol, mais il maintenait toujours sa technique. Quelques flammes continuaient de consumer ses vêtements et sa peau mais à cet instant, il n'en avait cure. Pour lui seul absorber Ace importait. Crachant un immonde glaviot de sang, de glaires et de sucs gastriques mêlés devant lui, Teach ne put néanmoins s'empêcher de rire à nouveau. Ceci malgré le fait que tout son être n'était plus que souffrance, perclus, brûlé, il lui faudrait plusieurs jours voire semaines pour s'en remettre. Doc Q allait avoir du pain sur la planche, tout du moins s'il ne se débinait pas dès qu'on lui demanderait de faire ce pour quoi il était venu dans cet équipage. Le souffle court, Teach observait toujours Ace disparaître de sa vue dans l'obscurité. Désormais enfoncé jusqu'au torse, il n'y avait plus grand chose qu'il pouvait tenter mis à part écouter une dernière fois le rire tonitruant de son ancien nakama du Moby Dick:

-"ZE... HA... ZE... HA... HAHAHA!! Un joli dernier coup de poker, Commandant Ace! Mais c'est mal me connaître, moi aussi je n'abandonne pas aussi facilement, j'ai toujours un atout dans ma manche! Même si je dois finir sur les rotules je terminerai de t'absorber. Dans mes ténèbres, tu auras tout le loisir de taper la causette avec ceux que tu y as emmené avec toi. Ne me pardonne pas, que veux-tu que ça me fasse? Tu n'es qu'une marche supplémentaire que je piétine dans mon ascension vers le titre de Roi des Pirates. Ceci est MON ère! ZEHAHAHAHAHAHAHA!!!"

Teach ne fut pas à même de rire aussi longtemps qu'il l'aurait voulu, s'étouffant l'espace d'une seconde dans son propre sang qu'il cracha à nouveau dans la flaque qui s'étalait sous lui après que les ténèbres aient absorbé tout autre chose se trouvant dans un rayon de plusieurs centaines de mètres. Ace disparu dans la dimension parallèle du Yami Yami no Mi, Kurohige retourna sa masse imposante afin d'éteindre le feu qui ne semblait pas vouloir s'arrêter de le dévorer de sa morsure désagréable. A bout de souffle, la respiration sifflante, il était désormais incapable de bouger le moindre petit doigt sans que des vagues de douleur ne se fassent ressentir dans tout son corps meurtri. Sa peau, noircie en plusieurs endroits, suintait un mélange immonde de sang et de pus entre les craquelures qui la zébraient. Ce combat avait été court mais d'une intensité sans pareille. C'était en tout cas ce que les blessures que lui avait infligé Commandant Ace lui disaient désormais. C'était vraiment tout lui, Teach en avait toujours fait trop, ne se rendant compte des conséquences qu'après coup. Mais des regrets, jamais il n'en aurait. C'était là sa manière de faire et cela lui avait toujours réussit à présent. Se sentant parfaitement minable à l'instant présent, cachalot échoué sur une plage à marée basse. Mais ce sourire victorieux figé sur son visage ensanglanté rayonnait. Il venait de franchir une étape importante vers son accession potentielle au rang de Shichibukai et pour la suite de ses plans. Bientôt, son équipage allait passer le récupérer. Qu'ils prennent leur temps surtout, Teach n'était absolument pas en train de se vider de son sang!..

Actions de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t316-marshall-d-teach-equipa
Portgas D. Ace
avatar
Pirate Barbe Blanche

Masculin « Messages : 6


MessageSujet: Re: Retrouvailles enflammées - Marshall D. Teach VS Portgas D. Ace   Jeu 14 Aoû 2014 - 12:49

Portgas D. Ace était prisonnier des ténèbres du Yami Yami no Mi. S’il avait pensé pouvoir trouver une faille dans la technique dont il était la victime, il s’était en réalité fourvoyé. Non pas que cette attaque soit spécialement infaillible, mais il n’avait plus le temps à réfléchir à une potentielle porte de sortie, et d’autant moins à l’exécuter si un éclair de génie traversait son esprit. S’enfonçant à mesure que le temps passait, et de la même manière que tout ce qui touchait la brume noirâtre, le Commandant avait pourtant tenté une dernière offensive bien ciblée, mais son vis-à-vis, semblable aux Bananas Rocks elles-mêmes en terme de solidité, essuya la douleur et passa au-dessus comme il l’avait fait depuis le début de leur combat. Ace eut du mal à se l’affirmer, mais il avait sous-estimé son adversaire. En ultime baroud d’honneur s’il en était, le détenteur du Mera Mera no Mi s’était risqué à foncer vers Teach pour qu’il annule sa technique, et même si le choc fut prodigieux, l’édenté était resté à la même place bien que dorénavant sur le ventre devant la puissance émise dans la charge. Si cela pouvait annoncer, aux premiers abords, une réussite, il n’en était rien compte tenu de la robustesse du gaillard, n’hésitant pas une seule seconde à planter ses gros doigts dans la terre, esquivant de fait la projection.

Revenu à l’état de corps uni, bien qu’une partie flottait présentement dans une toute autre dimension, Portgas considéra son ennemi avec encore plus de haine, il avait vu, il était venu et il avait été vaincu. Se relevant difficilement sous les yeux irascibles du piégé, Marshall D. Teach ne manqua pas une nouvelle fois d’humilier à la force de ses mots son ancien Commandant. Non seulement celui-ci n’affichait aucun scrupule à parler des morts qu’il avait causé, mais en prime il se permettait de passer outre son Paternel en revendiquant qu’il parviendrait au titre mérité par Barbe Blanche.
A cette pensée, couplée à celle des civils innocents dont Ace se savait en partie responsable, ce dernier explosa de colère, il ne pouvait croire que c’était la fin pour lui, il ne pouvait croire qu’il laissait filer une fois de plus l’assassin de Satch, qui cherchait également et hâtivement on petit frère. Le visage couvert de poussière et de sang, le possesseur de la volonté du D. s’écria, des flammes rouges écarlates dans les yeux :


" En…ENKAI ! "


Comme le voulait la technique, quelques flammes vinrent miroiter autour du fils de Roger, mais peu, trop peu. Il tendit ensuite, poing fermé, son bras et sa main vers son opposant, mais il était trop tard. Sa descente aux enfers l’avait attiré jusqu’à son torse sans qu’il ne s’en rende forcément compte, aveuglé par la hargne et la fureur qui grondaient en lui pour sentir une quelconque douleur. Ses forces happées, ses membres compressés par la masse infinie de la profondeur éternelle engendrée par Marshall, le feu qui virevoltait près d’Ace s’éteignit tout seul dans les airs, de même que la flamme qui animait ce corps svelte du fils spirituel de Newgate. Bientôt, l’on ne verrait plus rien de ce dernier, enfoui dans les abysses obscurs du capitaine pirate.


*.. Père … Lu…Luffy ….


Portgas le savait bien, son petit frère n’était en l’état pas capable de gravir la montagne Teach, même si celui-ci avait fait montre d’une belle progression sur l’île désertique. Et si le traître avait en tête de le capturer, il allait devoir se montrer des plus prudents et même, éviter le combat. Cependant, il connaissait bien le cadet du trio, qui ne refuserait jamais le moindre défi, et lorsque celui-ci allait apprendre la fâcheuse conclusion de ce combat …
Il fut ramené à la réalité, quoi que l’expression serait à nuancer, par la rude douleur qui le parcourait maintenant de ton son être, de ses pieds à la pointe de ses cheveux noirs ébènes.
Il faisait si sombre qu’on ne discernait pour ainsi dire rien, aucuns sons, aucunes odeurs. Comme si ses sens avaient été atrophiés jusqu'à la racine. Le frère de Sabo avançait, quand bien même ses jambes lui semblait peser une tonne chacune, il marchait encore et encore. Il eut l’impression de marcher pendant des heures, dans un couloir interminable. Là était donc l’étendue du nouveau pouvoir de Teach, capable d’enfermer ceux qui lui font obstacle dans une dimension vide de tout, coupée du monde réel et où les secondes paraissent des heures ?

Quoi qu’il en était, ce dangereux pirate avait maintenant pouvoir sur son prisonnier et il pouvait en faire ce qu’il voulait, tel un sombre marionnettiste. Et où donc allait bien pouvoir atterrir Portgas D. Ace quand, si, l’édenté le renvoyait dans le monde des vivants ? Malheureusement, il en avait bien une petite idée.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Jesus Burgess
avatar
Pirate Barbe Noire
Masculin « Age : 32
« Messages : 234

» Niveau : 8
» Surnom : Champion
» Rôle / Grade : Timonier de l'équipage de Barbe Noire

MessageSujet: Re: Retrouvailles enflammées - Marshall D. Teach VS Portgas D. Ace   Lun 18 Aoû 2014 - 0:19

Burgess n'en revenait pas ! Ce fameux "commandant Ace" avait beau se faire malmener par le capitaine, pas un seul instant n'envisageait-il la défaite pour autant. Et si c'était le cas, il était au moins doué pour le masquer. Dans un dernier soubresaut, le bellâtre de la flotte de Barbe Blanche avait tenté un coup de poker mais à ce jeu-là, Teach finissait toujours pas triompher. La présente bataille ne délivra pas une autre issue et c'est finalement d'un soulagement manifeste que les pirates de Barbe Noire saluèrent le résultat de ce duel dantesque. Même Auger était déridé pour l'occasion, ce que Burgess ne manqua pas de remarquer alors qu'il compressait la carcasse de Stronger contre son torse bombé. Laissant la bête en piteux état, le maître ès roustons adressa un de ses "UIIIIIIHAHAHAHAHAHA !!!" les plus stridents à Doc Q quand celui-ci le menaça de lui réserver une surprise de son cru, si d'aventure le bestiau ne s'en remettait pas. Bah, pas de quoi déstabiliser le colosse. Quel sale coup Doc Q ne lui avait-il déjà pas réservé, à part celui de fuir la queue entre les jambes lorsqu'il était amené à exercer ses fonctions..? Encore que, Jesus aurait bien mis une pièce sur une défection prochaine du concerné, jamais très motivé lorsqu'il s'agissait de mouiller le maillot, le masque et bien d'autres choses. Le plus guilleret était encore et toujours Laffitte, exécutant une petite danse de la victoire bienvenue. Champion lui emboîta le pas et lui en tapa cinq, avant que le plus urgent ne le rappelle au véritable ordre des priorités. Car plus loin, s'il avait triomphé, le capitaine était pour le moins en mauvaise posture. Affalé de tout son long, il semblait proférer quelque dernière provocation bien sentie à l'encontre du perdant, mais il n'en menait pas large. L'hémoglobine répandue sous sa bedaine était perceptible depuis le poste d'observation de la troupe, aussi Jesus battit-il le rappel au bout des quelques secondes de célébrations qui n'avaient déjà que trop duré. Comme toujours, sa voix tonnait au plus haut, au plus fort et il se voulait démonstratif dans sa course si...caractéristique, balançant ses gros bras qui tombaient presque à hauteur de genoux.

"UIIIIHA...HAAA ?!! Boudiou, Auger ! Avec ton soi-disant oeil de lynx, t'aurais pu nous dire que le captain était en mauvaise posture ! Laffitte, fais le ménage dans la foule pendant qu'je vais récupérer le captain ! Auger, sécurise l'allée au cas où ce Portgas D. Ace aurait un complice quelque part par ici. Et toi Doc, tu viens avec moi mais tu feras le chemin du retour tout seul ! Enfin, à dos de Stronger quoi..."

Pressant le pas, tel un bison ruant dans les brancards, le brancardier du moment avait emporté la Faucheuse sur son épaule droite, sa bestiole sous l'autre bras. Restait à espérer que ce flemmard devant l'éternel avait autre chose que des pommes piégées dans son chapeau, sans quoi il lui faudrait autre chose qu'un tour de passe-passe pour se remettre des gnons que Burgess lui collerait. Il n'avait encore jamais vu Kurohige dans cet état, pas même lors de leurs premières incartades. Qu'importe, il avait déjà pu attester à quel point la constitution du bonhomme était hors normes. Ce qui ne l'empêchait pas d'intervenir et plus encore, de jouer son rôle de second. Non qu'il prenne à cœur ces choses-là, la baston occupant le top sur sa liste des priorités. Mais tout de même, cette histoire d'équipage et de grand objectif, ça lui parlait suffisamment pour qu'il se sente impliqué et assez dévoué à la cause de Marshall D. Teach. Au bout de plusieurs secondes d'une cavalcade peu académique, soulevant un nuage de poussière dans sa foulée, le brutal et pas si petit Jesus parvint sur les lieux du crime. Portgas était sous scellé, pas d'inquiétude là-dessus. Teach était mal en point, pour sa part, comme prévu. Là où d'autres lui auraient adressé une petite vanne bien sentie pour moquer la situation, Jesus préféra balancer Doc Q et sa pouliche contre le sol avant de se pencher sur le corps malmené de son capitaine. À ses côtés, se tenait une femme qui avait rallié la bande depuis trop peu de temps que pour être bien connue du timonier. Elle venait de l'ombre, ce qui suffisait à faire comprendre à tous ce que le détenteur des pouvoirs du Yami Yami no Mi pouvait lui trouver. De toute façon, la situation ne se prêtait pas à un échange de politesse et s'occuper du transport du blessé était une charge dévolue à un homme fort comme Champion. Penché auprès de son supérieur, il utilisa son épaule gauche comme un levier avant de voir sa carcasse recouvrir entièrement son dos. Relevant ensuite les jambes, dressé fort et fier comme un bûcheron, le catcheur poussa un cri pour se donner du courage et tracter Teach jusqu'au Marutabune en mettant un point d'honneur à ce que le corps du dernier nommé ne touche pas le sol.

"UYYYYYYYYYHAAAAAAAAAA !!! Doc, vieille crevure, occupe-toi des premiers soins pendant que je transporte le captain ! C'est pas comme si j'allais pouvoir piquer un sprint jusqu'à la bute. Je préfère faire attention, en plus les ténèbres pourraient m'absorber ou un truc du genre ! Au fait, captain : joli coup de filet, c'gars-là les avait bien accrochées ! Va falloir que je devienne assez fort pour m'en faire un de son calibre rapidement... La place d'un CHAMPION est sur le ring, pas dans les gradins !"


Laffitte s'était rapidement acquitté de sa petite besogne, sans trop de surprise. Il vint rapidement les rejoindre, imité en cela par Auger qui n'avait finalement rien eu à sécuriser tant les quelques locaux survivants avaient détalé comme des lapins. Quelque part, Jesus pouvait les comprendre. Lui non plus n'était pas pleinement rassuré face aux pouvoirs du Yami Yami no Mi. Son truc, c'était le combat physique, pas les drôles de matières sombres qui absorbaient ceci ou rejetaient cela. D'un autre côté, c'était plutôt impressionnant d'imaginer tout ce que le captain pouvait ingurgiter et stocker là-dedans. Qui sait, peut-être qu'un jour, il pourrait même y préserver du cola au frais. C'est pas comme si les cyborgs à ventre réfrigéré existaient..!

Dix bonnes minutes de marche plus tard, le second posa le leader contre le mât du Marutabune et laissa la place à Doc Q. Il était bien curieux de le voir à l'œuvre, ce sauciflard.
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t369-jesus-burgess-equipage-
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Retrouvailles enflammées - Marshall D. Teach VS Portgas D. Ace   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles enflammées - Marshall D. Teach VS Portgas D. Ace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG One Piece : Rise of a New Era :: 02 (Zone Rp) :: Grand Line :: Autres routes :: Banaro :: Ville-