lienlien












 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [Benda] Une île particulièrement disproportionnée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Trafalgar Fils
avatar
Nouveau/Nouvelle

Masculin « Messages : 399

» Niveau : 7
» Surnom : Chirurgien de la Mort
» Akuma no Mi : Ope Ope no Mi
» Rôle / Grade : Capitaine - Médecin
» Prime : 133.000.000 Berries

MessageSujet: [Benda] Une île particulièrement disproportionnée   Mar 24 Juin 2014 - 22:22

Passé les quelques minutes traditionnelles de vacarme qui suivent l’éponyme annonce d’une terre à proximité, la procédure d’émersion prit fin et le submersible gagna la surface. Tous vinrent alors sur le pont afin de contempler ce qui avait été sommairement décrit par le vigile responsable du périscope.
L’arrivée sur une nouvelle île était toujours un moment très excitant, et la première impression que l’on en avait, justifiée par l’aspect et l’atmosphère générale que dénote l’île après un rapide coup d’œil, était bien souvent un avant-gout de l’ambiance dans laquelle la population baignait.
Trafalgar Law sortit à son tour, et ni la pluie, ni les nuages, ni le soleil en son dos n’iraient perturber la vue qu’ils pouvaient tous découvrir. Les rayons de l’étoile jaune éclairaient, et traversaient la magnifique forêt qui s’offrait devant les visages ébahies des membres du Cœur. Des plantes de toutes sortes, des fleurs pleines de couleurs, des branches en mille et une dendrites permettaient une vision des plus agréables, revigorante.
En face d’eux, entre tous ces arbres d’un vert plein de vie, se trouvait ce qui ressemblait à un port. Seul et unique accès visible au vu des grandes falaises qui entouraient l’île.

Le capitaine fut le premier à quitter le navire, suivi de près de son second qui avait prit le temps d’énoncer au reste de l’équipage le nom du lieu où ils allaient fouler terre, qui semblait paradisiaque. La forêt était encore plus belle vu de près. Les arbres avaient l’air de plus en plus grand à mesure que l’équipage regardait au loin.
C’est avec une joie non dissimulée que la grande majorité des compagnons de Law se jetèrent sur la plage de sable fin afin de profiter des dernières lueurs du soleil pour piquer un petit roupillon. Certains gardes de côtes regardaient la scène, sans y communiquer le moindre sentiment, impassibles, comme s’ils en avaient trop vu, des forbans comme ceux-là. Satisfaits, contents d’avoir enfin trouvé une île paisible où se prélasser les pieds dans une mer turquoise est la seule préoccupation.
Law, quelque peu désemparé de voir pareils comportements venant des siens, songea à remanier à sa manière son équipage. Mais pour l’heure, il y avait plus important. Le chirurgien n’avait pas oublié la principale raison de sa venue, et s’il trouvait également l’île visuellement accueillante, il attendrait d’en savoir plus avant de se prononcer là-dessus. L’habit ne fait pas le docteur, comme il aimait à dire, et il ne le savait que trop bien.

Il s’avança d’un pas assuré sur le ponton en direction du poste de garde afin de quérir quelques informations. Tout en avançant, il se repassait en tête cette rencontre inattendue, et les paroles de ce mystérieux Kiyo il y avait de ça 6 jours par communication escargophonique.

Citation :

- Cruchcrblm Salut mon gars ! Chrumcblm tu es bien Trafalgar chruchcrlm Law ?
- Comment avez-vous pu joindre cet escargot ?
- Je suppose que ChruchCrlbm c’est toi ! Tu m’excuses mon gars chrulmchruch je mange en même temps vahahahahaha !
- Qui êtes-vous ?
- Je m’appelle Cruchcruch Kiyo. Je suis membre du dojo Yin Chrunchcrblm, à Benda. Navigue vers l’Est Chrublmchruch et retrouve-moi là-bas.
- Cette conversation est inutile, je n’en ferais rien.
- Vahahaha crublmcruch je me doutais que tu répondrais ça. J’ai des informations cruchcrblm qui t’interesseront.
-
- J’ai des informations sur …


" Vos p’tits gars ont l’air bien contents d’être arrivés, dîtes. Traversée difficile ? "


Un garde s’était approché de Law, et l’avait ramené à la réalité. Avant de lui poser quelques questions, il rétorqua de son habituel ton impassible et froid :


" Allez savoir. J’aimerais me rendre au dojo Yin, vous savez ou il se trouve ? "


Après avoir précisé que le fameux dojo se trouvait dans la ville de Karayami, il invita le capitaine à s’entretenir avec un guide, de sorte à ce qu’il lui indique au moins la direction à prendre.
Trafalgar repensa à sa conversation avec le susmentionné Kiyo.


* Comment sait-il qui je suis ? Comment m’a-t-il contacté sur mon escargophone ? Comment savait-il où je me trouvais pour m’indiquer la direction ? Et pourquoi n’arrêtait-il pas de manger quand il parlait ?


Tout le mystère qui planait autour de cet étrange personnage laissait Law dubitatif depuis leur rencontre. Et c’est précisément dans la perplexité que le chirurgien de la mort n’aimait pas être. Il aimait au contraire avoir le contrôle sur ce qui se passait et non l’inverse. Voilà donc qu’un fou osait le manipuler. Le voleur était volé. Si le sujet n’avait pas été délicat, le capitaine du Heart n’aurait pas entreprit le déplacement mais Kiyo le savait bien.
Dès lors, comme à son habitude, Trafalgar s’était déjà imaginé moult scénario afin d’établir un maximum de plan d’attaque comme de secours. Son informateur connaissait beaucoup de chose, tenter de le duper serait bien trop risqué. Le pirate devra le rencontrer quoi qu’il arrive.

Tandis que les membres de son équipage vaquaient à leurs occupations en attendant les ordres, Law se dirigeait vers un des guides. Il discuta avec l’un des leurs pour se procurer quelques informations, et sur l’île, et sur les fameux dojos réputés de par North Blue. Il n’en avait en réalité jamais entendu parler, cependant il espérait pouvoir récupérer des informations sur son indic indirectement, de sorte à ce que le guide ne se pose aucune question et surtout, ne rapporte rien à qui que ce soit.
Par chance, le chirurgien tomba sur un fan incontesté de l’art du sumotori, de surcroît supporter endiablé du tournoi annuel organisé sur l’île. Il n’hésitait pas à donner ses pronostics, et c’est quand le nom de Kiyo sortit de sa bouche que Trafalgar voulu creuser un peu plus, toujours encore en masquant au mieux ses véritables intentions.
Au fil de la discussion, il apprit donc entre autre chose, une brève partie de l’histoire de l’île ; la date de la fameuse compétition, qui aura lieu la semaine suivante ; le nom de ses deux tortues apprivoisées, Tahl et Line ; l’emplacement du dojo Yin à Kurayami, et sa direction ; le gigantisme de l’île tant pour la faune que la flore, et non pas une différence de relief et pour finir tout ce qu’il savait sur Kiyo. C’était, en réalité, bien plus d’informations que ce qu’espérait le pirate. L’île avait l’air quelque peu étrange, mais Law n’avait pas l’intention de s’éterniser, et encore moins de prendre part aux affaires internes de Benda.

Le chirurgien le remercia avant de lui annoncer leur départ imminent vers la ville qu’il leur avait indiqué. Le guide sursauta de plus belle et, l’air effaré, s’écria :


- Mais ?! Vous êtes fous, le soleil se couche, et il est très fortement déconseillé de traverser la forêt la nuit ! La forêt est dense, et sans lumière on s’y perd rapidement et on a tôt fait de finir dans l’estomac de l’une de ces bêtes dont vous n’imaginez pas la taille ! Seul un fou s’y aventurerait, vous êtes inconscient, et bien étranger !

- Je n’ai pas de temps à perdre. A vrai dire, je comptais sur vous pour nous guider.

- Gnéééé ???!!!!



Sa peur semblait on ne peut plus réelle. Et il faut bien avouer qu’une épaisse forêt plongée dans l’obscurité de la nuit, emplie de bêtes sauvages, d’une taille anormalement grande, ayant soif de sang frais et qu’il faut traverser pendant de longues heures, n’attirait pas vraiment. Mais le capitaine du Cœur n’en avait cure et comptait bien entamer ce trajet dès maintenant. Malin, il sut convaincre le guide en lui rappelant deux trois détails et valeurs qu’il avait volontairement mis en avant concernant l’art du sumotori. Le guide, presque indigné, céda rapidement. Law retourna alors auprès de ses compagnons.


" On va se diviser en trois groupes. Un restera sur le navire, un autre explorera l’île une fois la nuit passée, à l’aube, et j’irais avec le guide vers l’une des deux villes. Bepo, tu dirigeras le deuxième groupe, partez à trois, quatre environ. Je pars sur le champ, on garde contact par escarphone. "


C’est ainsi que le pirate fit face, en prenant soin de faire un signe de la main à ses nakamas avant de s’enfoncer dans la forêt qui ne tarderait pas à devenir sombre, très sombre.

Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t499-trafalgar-law-heart-pir
Minako Eriko
avatar
Pirate Trafalgar
Féminin « Age : 25
« Messages : 320

» Niveau : 12
» Surnom : /
» Akuma no Mi : /
» Rôle / Grade : alchimiste des heart pirate

MessageSujet: Re: [Benda] Une île particulièrement disproportionnée   Mer 2 Juil 2014 - 18:30

Cela faisait quelques temps que j'étais arriver sur l'ile de benda, plus précisément dans une ville au sud, appelé Hikari. J'étais partis m'installer ici, après la mort de mon maitre, je voulais changer d'air , voir autres choses et rencontrer d'autres personnes, qui n'ont aucuns rapports avec mon passé. Je me suis trouver un petit logement près des commerces, puis me fis embaucher par l'alchimiste du coin. C'était d'ailleurs le seul alchimiste de l'ile, faut avoué que l'alchimie n'est pas un travail très réputer et donc il y en a pas beaucoup dans les environs. Mon premier jour de travail avait été très laborieux, le patron, qui était un vieux papy de 80 balais était pour le moins un peu spécial. En effet, ce papy ne supportait pas d'être contredit ou d'avoir une seule saleté dans son laboratoire. Le début avec lui avait été très dur, je ne supportais pas comment il me parlait. Des reproches sans aucuns vrais fondement, c'était juste pour montrer que c'était lui le patron et pas moi, l'air supérieur qu'il se donnait en me parlant... tout ceci me tapais sur les nerfs. Pourtant, je le voyais parler avec les jeunes de la ville et ils avaient l'air de bien rigoler. Les jeunes d'ici en général le trouvaient très sympa, alors pourquoi moi je le trouve insupportable ?

J'avais décider de me renseigner sur ce fameux papy, donc j'allais discuter avec les quelques personnes qui le connaissait. C'est là ou j'ai eu une sacré surprise, ce vieux grincheux voulait juste montrer qu'il avait peut être 80 balais, mais qu'il peut travailler et se faire respecter comme un jeune de 20 ans ou homme de 40 ans. Beaucoup, m'on dit qu'il ne faisait pas ça par méchanceté, mais pour me connaître, voir mes réactions... En faite, je compris vite qu'il voulait me tester.

Je n'avais pas beaucoup de temps libre, entre le boulot, mon entrainement à l’épée que je faisais seule maintenant, puis les tâches habituel de tout les jours. Ceci ne me donnais pas énormément de temps pour allez voir quelques bestioles qu'ils pouvaient avoir dans cette gigantesque forêt. Quelques temps après, la relation entre moi et ce vieux schnock commençait tout doucement à s'améliorer. Un jour, papy me dit qu'il fallait aller en forêt pour chercher des plantes pour ses potions. Ont partient donc tout les deux, car il était hors de question pour lui d'aller tout seul, déjà car il ne voulait pas me confier son laboratoire, mais surtout car il avait les jetons de sur quoi il pouvait tomber.

«  Bon allez jeune fille, on va en direction du nord c'est là ou les plantes du diable se trouvent »

« Les plantes du diable ? Eh, papy c'est quoi ces plantes là ?

« Arrête de m’appeler papy ! Ah ! Une alchimiste qui ne connait pas les plantes du diables, c'est la meilleur celle-là !

Ermès, ouvrit son livre de poche, ou il est répertoriés la plupart des plantes indispensable pour quelques potions. Il expliquait à Eriko qu'elle servait surtout pour les plaies, petites blessures... Ca agit un peu de la même manière que l'alcool, sauf que là c'était moins douloureux et surtout qu'en plus de ça, sa aidait à la cicatrisation.

« Ah ! Bravo papy tu as juste relu ce qui était marquer sur le bouquin, c'est pas ce que l'on appelle connaître quelque chose... »

« RRRRrrrr ! Ca suffit ! » s'écria t'il

Après ça nous, nous sommes rendu à l'endroit indiquer, en passant par les petits chemins car papy avait une peur bleue des bestioles qui trainaient par là. Je trouvais ça plutôt « chiant », les petits chemins sont plus long et ce n'ai pas pour ça qu'il n'y a aucuns risques... Enfin, une fois arrivés nous, nous sommes poser sur l'herbe puis cueillons ces fameuses plantes.

Alors, que le vieux continuait sa cueillette, moi j'étais plus intéresser par les bestioles qu'il pouvaient y avoir ici et donc je commençais à m'aventurer dans les hautes herbes, laissant ce vieux grincheux se débrouiller...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t457-minako-eriko-heart-pira
 

[Benda] Une île particulièrement disproportionnée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG One Piece : Rise of a New Era :: 03 (Rp / HRp) :: RP Libres :: Memories-