lienlien












 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Usopp
avatar
Sniper Mugiwara

Masculin « Age : 32
« Messages : 37

» Niveau : 11
» Surnom : Sogeking
» Akuma no Mi : Nope!
» Rôle / Grade : Sniper
» Prime : ???

MessageSujet: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   Lun 23 Juin 2014 - 22:44



Usopp se tenait seul au milieu de la brume. Derrière lui se faisaient entendre les rumeurs de la ville de Water Seven. Des discussions, des rires, des verres qu'on frappe les uns sur les autres avec insouciance. Les lumières de la métropole projetaient devant lui des ombres chinoises dansant autour de sa propre ombre immobile, âme en peine au milieu de la foule sans visage. Devant lui se présentaient les ténèbres. Seule la lune éclairait de son reflet blafard la lande de pierre le séparant du Merry et de son ancien équipage qui s'y trouvait certainement. Malgré la brume environnante, il fut à même l'espace d'une seconde d'apercevoir la proue du navire, petit bouc au regard fixe et au sourire immuable. S'il pouvait changer d'expression quel visage ferait-il? Surtout après avoir été témoin de l'altercation entre le long nez et son Capitaine tantôt...

Il se prit à se remémorer son réveil après avoir prit un passage à tabac mémorable alors qu'il tentait de récupérer leurs économies. Apprenant qu'il avait échoué, il s'était sentit incroyablement impuissant et stupide. Son cœur chavira à nouveau lorsque Luffy lui apprit la décision collective d'abandonner le Merry pour un autre bateau pendant son inconscience avec sa légèreté de ton habituelle. Usopp n'en crut pas ses oreilles. Comment pouvait-il se débarrasser aussi facilement d'un Nakama comme le Merry, quand bien fut-il agit d'un bateau? Ce bateau qu'il avait tenté tant bien que mal de réparer depuis le début de leur croisière à son bord. Après tout ce qu'ils avaient traversé ensemble... Le Merry les avaient emmené jusque dans l'île céleste, que diable! Ce n'était pas quelques vagues de plus qui allaient l'effrayer! Quoi qu'en disent les prétendus professionnels de Galley-la. Quelques planches, beaucoup de clous et quelques doigts frappés, si c'était là le prix qu'il devait payer pour réparer le Merry il le paierait, pourquoi cette fois-ci ne pouvait-il pas le réparer? Usopp ne voulait surtout pas entendre parler d'abandonner le Merry. Comme il l'avait si bien dit, il se considérait lui-même comme un poids mort pour l'équipage. Il n'était qu'un bricoleur menteur armé d'un lance-pierre après tout. Après le Merry, il était logique que ce soit lui. Luffy l'avait profondément déçu et il le lui avait fait savoir. Non seulement il avait quitté l'équipage de son propre gré, mais en plus il avait provoqué en duel l'homme caoutchouc. Ultime bravade qui lui vaudrait peut-être la vie mais c'était là sa fierté en tant qu'Homme. Jamais il ne pourrait se résoudre à laisser tomber un nakama. Il partirai avec le Merry ou sombrerait avec lui. Les mots n'étaient plus nécessaires, c'était maintenant le combat qui allait opposer Usopp et son ancien Capitaine qui le conterait pour eux.

- "..."

Il regardait en silence le navire et les ombres qui s'y profilaient. Usopp ne doutait pas un instant que Luffy se montrerai comme convenu. Il était 10 heures passées. Le long nez avança un peu plus sur la grève battue par le vent du large. Ses blessures le faisaient atrocement souffrir. Visiblement, Chopper ne mentait pas quand il lui avait à plusieurs reprises de rester allongé. Incorrigible têtu, Usopp avait fait tout l'inverse et ne s'était accordé aucun repos jusqu'à cette heure fatidique. Le vent semblait s'infiltrer à travers ses bandages afin de venir rouvrir ses plaies et geler les interstices de ses os fêlés. Serrant les dents afin de ne rien laisser paraître malgré ses airs de momie dégingandée, Usopp observa fixement l'ombre solitaire avançant vers lui, une farouche détermination se lisant dans ses yeux.

Revenir en haut Aller en bas
http://goo.gl/Fcptr9
Roronoa Zoro
avatar
Sabreur Mugiwara

Masculin « Age : 31
« Messages : 3451

» Niveau : 8.
» Surnom : Zoro le chasseur de pirates.
» Rôle / Grade : Sabreur.
» Prime : 60.000.000 Berries.

MessageSujet: Re: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   Sam 28 Juin 2014 - 18:54

L'atmosphère était pour le moins pesante et si Zoro se sentait habituellement dans son élément en pareilles circonstances, il en allait différemment ce soir. C'est que l'équipage menaçait de se disloquer entre la volte-face d'Usopp et l'inexpliquée disparition de Robin, une femme dont le bretteur n'avait cessé de se méfier depuis son intégration au groupe. De surcroît, il était aisé de se remémorer les quelques mises en garde d'Aokiji, cet Amiral qui semblait en savoir plus sur l'archéologue qu'elle n'avait bien voulu en dévoiler à ses nakamas. En cette soirée qui marquait un tournant dans l'épopée des pirates au Chapeau de Paille, Zoro garda un air sévère tout le long, bras croisés et traits tirés à l'appui. Son regard perçant était encore plus figé qu'à l'accoutumée, signe qu'il observait avec la plus grande attention la solennité des évènements courants. Pour ce faire, il avait pris place sur l'avant du Vogue-Merry, à quelques pas de la figure de proue. Sanji, Chopper et Nami étaient également présents, légèrement en retrait. Seul le vent sifflait au plus proche des oreilles de Roronoa, les paroles eurent de toute façon été superflues face à l'ampleur prise par la rixe opposant Usopp à Luffy. Il était difficile d'imaginer les deux camarades en venir à un duel pour régler ce qui avait dépassé le stade du simple contentieux, au point que toute tentative de conciliation se serait avérée vaine. Le coeur sur la main comme à son habitude, Chopper avait visiblement fait le pas vers le sniper sans que son entreprise ne soit couronnée de succès. Zoro n'en était pas certain, lui qui enguirlandait Sanji au même moment. Et vice-versa, comme de bien entendu. L'un et l'autre s'étaient rejetés la paternité de la dégénérescence du collectif, non sans que Nami ne soit intervenue pour y mettre un terme. Dans le chef du sabreur, il ne s'agissait pas de se voiler la face. Nullement homme à fuir ses responsabilités, il assumait son tort d'avoir pris les hommes de la Franky Family par-dessus la jambe. Nonobstant cet état de fait, il se savait irresponsable des pensées intestines d'Usopp, tant il avait pu remarquer quelques jours auparavant que la rencontre face à Aokiji avait marqué l'invétéré menteur. Ce qui n'était pas sans incidence sur sa défiance susnommée, quand bien même Zoro ne prétendait pas avoir parfaitement décrypté la chose. Des soupçons et des hypothèses, tout au plus.

Ressassant les développements ayant pavé cette voie à l'issue incertaine, Zoro se voulait objectif face à la teneur de cet imbroglio. Assurément, il ne s'agissait pas simplement du devenir du Vogue-Merry, dont Usopp savait forcément qu'il était un compagnon précieux pour tout un chacun. Ce sont d'ailleurs les propos du sniper qui retinrent l'attention du bretteur au moment de l'échauffourée préalable, davantage que les prises de position adoptées par Luffy. Car s'il jaugeait en permanence son capitaine, Zoro ne s'estimait non moins partie prenante d'une certaine cohésion au sein de l'équipage. Comme chacun de ses membres, la différence tenant principalement au fait qu'il avait pour prédispositions de garder son sang-froid face aux situations hasardeuses voire inattendues. Les circonstances actuelles, à défaut de lui plaire, allaient ainsi lui permettre d'apporter des réponses à certaines questions qui pouvaient le travailler à l'occasion. L'autorité exercée par l'insouciant Luffy en constituait un embranchement, la capacité de l'équipage à surmonter les remous internes en était un autre. En substance, le porteur de Wadô Ichimonji n'avait aucun reproche à formuler à l'encontre de Luffy quand à sa décision de se séparer du Vogue-Merry. Triste sort que celui d'un aussi fier bâtiment et néanmoins, une issue irréversible si tant est que l'objectif demeurait de poursuivre l'aventure sur Grand Line. Quant à Usopp, si son sentimentalisme mêlé de déni était compréhensible, son obstination à se mettre en porte-à-faux vis-à-vis du capitaine avait scellé sa position. Il n'était aucunement question de manquer de respect à celui qui était prêt à mettre sa vie en jeu pour ses convictions, quoi qu'eut à penser Zoro de ces dernières. La gestion des émotions étant un facteur non-négligeable pour des pirates désireux de s'élever par-dessus les conventions préétablies, ce déchirement aurait au moins le mérite de mieux les situer au plan de leur évolution en tant qu'hommes. A tout le moins, c'est l'angle depuis lequel Roronoa avait choisi d'observer ce duel et son issue. Aux confins de la détermination et des convictions, aucun d'entre eux n'avait le luxe de nager en eaux troubles.

Et voilà que Luffy descendait du navire, s'avançant lentement vers Usopp. Alors que son capitaine était à sa hauteur, Zoro ne détourna pas la tête pour jauger son état d'esprit. Seul son regard acéré esquissa un mouvement de côté vers celui qui valait 100 millions de Berries. L'obscurité masquait ses yeux, un voile d'ombre se dessinant sous le couvre-chef qui faisait sa fierté. Qu'importe, c'est davantage dans son aura que Roronoa puisa la confirmation attendue : Luffy était fermement décidé à répondre au duel lancé par Usopp. C'est à son corps défendant que ce dernier devrait accueillir son sort, ce à quoi il semblait préparé. Entre deux opposants qui se connaissaient aussi bien que ces deux-là, nombre de leurs techniques habituelles s'avéreraient probablement inopérantes. Pour cette raison, Zoro était tout de même intrigué par le déroulement du combat. Toutefois, c'est bel et bien la capacité des deux natifs d'East Blue à assumer les conséquences de leurs actes qu'il scruterait. Il les estimait également capables de laisser leurs sentiments de côté afin de valoriser leur honneur et leur fierté, ce qui différencie toujours un gamin d'un homme. Sans doute inquiet pour ses deux comparses, Chopper ne tenait pas en place et tout en lui laissait entrevoir qu'il vivait mal ce qui se passait sous ses yeux. Compréhensif, Zoro n'assimila pas l'attitude du benjamin de la bande à une quelconque forme d'indolence. Il était même normal qu'il ne suive pas les us et coutumes du duel aussi réalistement que le sabreur et le coq, davantage rompus à cette tradition belligérante. Non sans rester impassible, Roronoa s'adressa calmement au renne-docteur, lui formulant par là même ce qui constituait à ses yeux le meilleur conseil.

"Tu ferais mieux d'aller en cabine, Chopper."


Undisputed.

« My swords ? Sorry, they're really howlin' for blood..! »
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t312-roronoa-zoro-equipage-d
Tony Tony Chopper
avatar
Docteur Mugiwara

Masculin « Age : 23
« Messages : 428

» Niveau : 10
» Surnom : Cotton Candy Lover
» Akuma no Mi : Hito Hito no mi
» Rôle / Grade : Médecin des Mugiwara

MessageSujet: Re: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   Dim 29 Juin 2014 - 20:23

Appuyé contre le bastingage du Merry, le renne fixait de ses grands yeux ronds la silhouette d' Usopp qui se découpait sur la noirceur de la toile céleste. Il avait beau y réfléchir et considérer toutes les options, jamais il n'aurait pu envisager quelque chose comme ça. A peine quelques heures auparavant, Luffy, Zoro et Sanji et lui avaient pris d'assaut la Franky Family, réduisant à néant leurs effectifs et leur repaire pour venger le long nez, et voilà que ce dernier attendait Luffy pour un duel! Pure folie aux yeux de Chopper, en particulier dans son état. Sans compter que tout à l'heure, lorsqu'il l'avait suivi pour assurer les derniers soins et lui faire ses dernières recommandations, il n'avait rien écouté. Mais ce n'était pas ça qui avait le plus peiné le natif de Drum. Les paroles, particulièrement dures, d' Usopp s'en étaient chargées: tout est fini entre nous, retourne au navire! Navire qui était d'ailleurs à l'origine de la crise que traversait actuellement l'équipage du Chapeau de Paille. D'après ce que le sniper avait raconté au médecin, c'est son amie Kaya qui avait fait cadeau du vaisseau à l'équipage tout récemment formé à l'époque. Et le mammifère anthropomorphe pouvait donc comprendre sa réaction.

Mais y avait-il pour autant besoin d'aller aussi loin? Deux nakama qui se battent, c'était plus qu'incongru pour le renne. Luffy, Usopp et lui étaient un trio qui excellait dans les bêtises en tous genre, et la scission entre les deux premiers étaient d'autant plus douloureuse qu'elle était inimaginable, même dans les pires cauchemars. Et personne ne faisait rien! Zoro comme Sanji ou Nami ne cherchaient plus à arrêter le Capitaine. Quand à Robin, elle avait disparu peu après leur arrivée... A cause de lui, ce qui lui pesait particulièrement. Il avait détourné le regard cinq minutes, s'était laissé emporter dans la librairie, et... Même si Sanji et lui l'avait revue un peu plus tard, elle ne leur avait pas même jeté un coup d’œil. Pourquoi l'archéologue se comportait-elle de cette façon? Qu'arrivait-il au sein des Mugiwara? Sans piper mot, et sans quitter des yeux l'homme caoutchouc qui approchait du Commandant de huit mille hommes, Chopper se remémora de nouveau les étincelles qui avaient embrasé le conflit quelques heures auparavant...

Usopp s'est réveillé, avait-il annoncé fièrement à ses compagnons rassemblés au sein du Merry, Robin étant la seule exception puisqu'introuvable depuis leur promenade en ville. Il avait eu fort à faire pour panser les blessures du sniper laissé exsangue et brisé par sa tentative de récupérer leur argent volé par la Franky Family. Et alors que le Capitaine balayait les excuses du pirate de Syrup Town, ne lui tenant nullement rigueur des deux cents millions de berrys volés, le Chapeau de Paille annonça que cent millions suffiraient pour prendre un vaisseau de seconde main plus grand que le Merry. Le remplacement du Merry avait très vite fait sortir Usopp de ses gonds, et malgré les recommandations du Docteur, il ne s'était pas calmé le moins du monde. Sous les yeux d'un Chopper médusé, des paroles dures avaient été échangées, et les deux amis en étaient venus aux mains. Sanji les avait séparés, ce dont le petit renne avait été incapable. Pourtant, le long nez avait quitté l'équipage et défié Luffy en combat singulier avec pour prix de la victoire le Going Merry. Et les larmes du jeune cornu n'avaient rien changé à la résolution du tireur d'élite.

Et voilà où ils en étaient arrivés. Le moment du duel avait sonné, après des heures d'attente interminables que le renne avait passé à baguenauder la tête basse, penaud et cherchant désespérément l'endroit où se cachaient les beaux jours des Mugiwara. Installé à côté de Zoro, le jeune docteur se tourna vers l'épéiste et annonça d'un ton inquiet mais plein de sagesse doctorale:


- On devrait les empêcher de faire ça! Usopp est bien trop blessé...

Le sabreur l'interrompit en lui conseillant de rentrer en cabine. Il agita la tête pour marquer son refus: jamais il ne les laisserait se battre sans rien faire. Mais, tout compte fait... Pouvait-il faire quelque chose?
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t317-tony-tony-chopper-equip
Nami
avatar
Pirate Mugiwara
Féminin « Messages : 42

» Rôle / Grade : Navigatrice

MessageSujet: Re: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   Mar 1 Juil 2014 - 14:38

Comment pouvait-on en arriver là ?Il y a bien une seule chose qu'un équipage de pirate ne doit pas faire pour rester intact... Se battre. Alors pourquoi ?! Pourquoi Usopp et Luffy étaient tous les deux devant le Merry, qui était dans un piteux état, sur le point de régler leurs comptes ? Les choses devaient s'arranger ! Non pas se dégrader. La navigatrice des Mugiwara était présente sur le pont, face à une des barricades latérales de Merry, le regard fixant une silhouette qui se dessinait au loin, sur la terre ferme. Le canonnier et inventeur de l'équipage venait de faire son entrée dans la zone où le bateau était amarré. Il était maintenant dix heures du soir. Luffy était devant le reste de l'équipage, tournant le dos pour faire face à son adversaire. Le duel pouvait enfin commencer.

Water Seven, la cité sur l'eau. Un paradis pour ceux en quête de rêve ou bien d'un navire. Cette île était connue pour son chantier naval, mais aussi pour ses charpentier de renom. La Galley Company, endroit où les Mugiwara devait normalement trouver un charpentier pour retaper leur navire et recruter quelqu'un pour continuer leur voyage sur Grand Line. Avec trois cents millions de Berries avec eux, ils allaient pouvoir faire bien plus que de réparer le bateau ! La rouquine pouvait remercier Skypea pour cela. Finalement, arrivés au chantier numéro un, Luffy, usopp et la demoiselle avaient fait la connaissance de Kaku, un charpentier, qui après lecture de la lettre de Kokoro, décida d'aller au port d'attache pour aller vérifier certaines choses. Un homme incroyable ce Kaku ! Il ressemblait étrangement à Usopp avec son nez allongé... Tellement de personnes étranges dans cette cité. Cela faisait bien rire Luffy, surtout après avoir rencontré un type ventriloque et son oiseau. La rousse aurait juré qu'il aurait voulu recruter le pigeon dans l'équipage, cela ne se fit pas. Heureusement pour les Mugiwara.

Puis les choses commencèrent à se dérouler d'une façon des plus inattendue, mais tellement prévisible quand on est pirates. Le contre-maitre de la Galley, l'homme suicidaire au long pif, fit son analyse et avoua que Merry ne pouvait pas être réparé. Apparemment, la quille du bateau état en mauvais état et ne pouvait pas être changée. De plus, quelques minutes avant l'annonce, Usopp avait disparu du chantier, sans prévenir, laissant les mallettes contenant l'argent à côté de Nami. Cette dernière pensait qu'il était simplement parti faire un tour afin de zieuter ce qu'ils pourraient acheter par la suite après la réparation, mais cela n'était pas du tout le cas... Le pirates menteur avait rencontré la route de malfrats du coin : La Franky Family. Il était dans un état déplorable quand la jeune demoiselle l'avait retrouvé... Suite à cela, la jeune pirate était partie chercher de l'aide au navire et rester sur le Going Merry pour garder un oeil, même les deux sur la dernière valise contenant le reste de l'argent gagné avec l'échange du trésor de Skypea. La suite lui fut racontée par les autres et finalement arriva le moment où cette fameuse discussion tourna au vinaigre.

La nuit commençait doucement à tomber et Luffy annonça à tout le monde, sauf Robin qui ne semblait pas être rentrée en même temps que Chopper, qu'ils devraient bientôt se séparer du navire pour en prendre un tout nouveau. Le capitaine avait tenté d'expliquer les choses calmement, mais Usopp semblait croire que c'était de sa faute si le Galley ne pouvait pas retaper le rafiot... Il insista tellement que Luffy fini par perdre patience et avouer que ce n'était pas l'argent le problème, mais le bâtiment en lui-même qui ne pourrait plus naviguer sur les mers. Le natif de Sirop n'arrivait à y croire et finalement les deux meilleurs amis en arrivèrent aux mains, arrivant à ce moment que tout le monde redoutait par dessous tout...

Le vent du soir soufflait doucement sur le visage de la jeune fille, faisant bouger cette petite cravate qu'elle portait depuis leur arrivée à Water Seven. A ses côtés se trouvait les trois autres membres de l'équipage, qui allaient certainement regarder, tout comme elle, le duel entre les deux jeunes hommes. D'un coup d'oeil, elle regarda du côté de Zoro, l'épéiste aux cheveux verts, il semblait si calme à ce moment bien précis. Pourquoi ? Pourquoi l'ancien chasseur de Pirate ne semblait pas vouloir arrêter ce duel qui n'avait aucun sens aux yeux de la navigatrice ?! L'honneur et la fierté des hommes... Sanji aussi semblait être dans le même état d'esprit que le bretteur, seul Chopper, le médecin de bord, était du même avis que la jeune femme. Il fallait les arrêter avant que les blessures de Usopp ne s'aggrave. Hélas, la native d'East Blue avait tenté de résonner le Senchô, sans grand succès. Alors voilà... C'était peut-être la fin tant redoutée d'une époque. Les Mugiwara commençaient à se déchirer de l'intérieur, se séparant peu à peu. Robin était-elle partie aussi ? Est-ce qu'elle avait abandonnée ses amis ? Elle semblait différente depuis la rencontre avec l'homme de glace. L'équipage allait donc devoir se séparer de deux membres alors qu'ils étaient venus pour en recruter un nouveau ? Merry...Laisser le navire ici fendait le coeur de la navigatrice qui avait tellement de souvenirs.

Le bruit des vagues frappant les rochers de plein fouet se faisait entendre un peu partout, donnant l'impression d'un tempo. Comme des coups de tambour annonçant le début d'un combat acharné entre deux amis ayant vécus tellement de choses ensemble. Lentement, la demoiselle vit le long nez s'avancer doucement, un peu plus vers eux, l'air déterminé. La rouquine sentie son coeur se resserrer doucement alors qu'elle se mit à observer le capitaine qui ne semblait toujours pas bouger depuis quelques minutes. Les larmes commençaient doucement à monter à ses yeux, mais Nami les ravala pour le moment et contenta de placer ses mains dans son dos et de regarder en silence alors que le bras droit de Luffy conseilla au renne d'aller dans sa cabine si jamais il n'était pas capable de rester à regarder les deux autres se battre. Elle ne tiendrait pour personne durant ce duel, c'était évident. Pourquoi prendre le parti d'un des deux quand on sait qu'elle était contre ce duel depuis le départ ? Mais ne pouvant plus rien faire pour empêcher ce spectacle, elle se contenterait de continuer à regarder en silence, sans vouloir intervenir.
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t486-nami-mugiwara-no-ichimi
Monkey D. Luffy
avatar
Capitaine Mugiwara

Masculin « Age : 24
« Messages : 1946

» Niveau : 7
» Surnom : Luffy au Chapeau de Paille.
» Akuma no Mi : Gomu Gomu no Mi.
» Rôle / Grade : Capitaine de l'Équipage du Chapeau de Paille.
» Prime : 100.000.000 Berries.

MessageSujet: Re: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   Sam 5 Juil 2014 - 23:12

Luffy était depuis toujours quelqu'un de borné. La cicatrice qui cernait son oeil gauche en était la meilleure preuve qui soit, même si elle n'avait hélas pas suffi à lui donner ce qu'il désirait si ardemment à l'époque – bien que ce soit aujourd'hui pour le meilleur. Aussi n'était-ce qu'à titre exceptionnel qu'il s'abandonnait au dépit, et là encore seulement le temps de reprendre du poil de la bête avant de revenir à la charge. Légion de ses détracteurs et adversaires – bon nombre de personnes conciliant les deux fonctions – l'avaient appris à leurs dépens, des parrains d'une mafia cachée dans l'ombre du désert aux dieux autoproclamés. Non, Chapeau de Paille n'était pas invincible. Il lui arrivait d'être battu. Mais jamais pour de bon. Toujours, toujours, il arrivait à se relever et à reprendre les armes pour terrasser tous les ennemis, braver tous les dangers.

Pas cette fois. Car il est des batailles qu'on ne gagne pas avec les poings, et que ceux de Luffy étaient impuissants ici. Car et ce malgré quelques écarts dont Zoro devait fort bien se rappeler, ces poings étaient faits pour être brandis face aux ennemis, non aux amis. Pourtant, en ce jour de deuil, c'était ce qu'il allait devoir faire. Parce qu'il n'y avait pas d'autre issue possible. Parce que c'était ainsi qu'Usopp l'avait voulu. Le capitaine n'avait pas élevé la voix. Il l'avait déjà bien assez fait lors de la bisbille qui les avait conduits droit vers cette scission. Pas plus qu'il n'avait tenté de négocier ou de le raisonner. Le menteur invétéré était censé savoir ce qu'il faisait. Ces mots n'étaient pas de ceux qu'on pouvait prononcer à la légère. Décision avait été prise, et nul pas même le futur Roi des Pirates ne la discuterait. Irrévocable était-elle, de même que ce qui en sortirait ne pourrait être évité.

« Il est trop tard pour revenir en arrière. »

Telle avait été sa réponse quand Nami était venue l'exhorter à reprendre la conversation là où ils l'avaient laissée. C'était tout ce qu'il avait à en dire, avachi qu'il était dans son propre hamac, le visage et les yeux à l'ombre de son sempiternel couvre-chef, avant d'exiger d'elle qu'elle ne le laisse seule avec courtoisie mais fermeté. Le fils de Dragon n'était pas le plus doué quand il s'agissait de réfléchir, mais avait déjà bien assez retourné la question même sans son concours que pour revoir ses positions à présent. Lui aussi aurait aimé pouvoir croire que ce n'était point une voie sans issue, mais il ne pouvait ignorer ce vers quoi ils se dirigeaient. Qu'il le veuille ou non, il était de son devoir de s'y soumettre. Car c'était à l'aune de sa réaction que se verrait sa valeur en tant que capitaine. Ce n'était pas le moment d'y faire défaut.

D'abord Robin, maintenant Usopp.

Sans oublier la défection imminente du Vogue Merry qui, si elle n'était certes pas volontaire, s'ajoutait elle aussi au caractère pesant de la situation. Leur effectif avait toujours été réduit : c'en était même le principal signe distinctif. Ce qui, du reste, ne leur avait jamais posé ni problème ni préjudice ; car en plus d'une force avec laquelle il faut compter, la cohésion hors-norme qui s'en dégageait compensait avec aisance ce que d'aucuns auraient pu voir comme un inconvénient. Pourtant, voilà que ces liens indestructibles si solides qu'on les aurait dit indestructibles menaçaient de se rompre, semés de fissures que pas même sa bonne volonté ne saurait gommer. Alors, Luffy avait cessé de faire le pitre. S'il était facile de tenir le rôle de capitaine par plein soleil, c'était lorsque le temps se gâtait et tournait à l'orage qu'il devait faire ses preuves. Ce temps avait sonné. Le glas avec lui.

Il n'y avait eu ni nuit ni sommeil pour porter conseil.

Malgré sa posture détendue, le natif de Fuschia aurait à n'en pas douter été bien incapable de prendre le moindre repos. Une fois n'est pas coutume, c'est perdu dans de sombres pensées auxquelles il ne pouvait se dérober et oisif qu'il patienta jusqu'au moment fatidique. Il n'y avait plus rien à faire. Plus rien à dire. Il devait juste attendre, attendre jusqu'à ce que ce sort scellé d'avance connaisse un dénouement que même un crétin comme lui ne discernait que trop bien. Un destin face auquel il serait contraint de rester fort s'il ne voulait pas perdre ce qu'il lui restait encore. Le doute n'avait pas sa place. Il assumerait ses choix, et son rôle par leur biais. C'est d'un pas vide de toute hésitation qu'il se leva de sa couche et descendit du navire lorsque le nez élancé de celui qui fut autrefois son ami reparut à l'horizon. C'est le regard plein d'âpre résolution qu'il regarda droit devant lui.
Il irait de l'avant. Même s'il devait l'écraser pour cela, et leur amitié avec lui.

Oh, qu'il aurait aimé, lui aussi, qu'il y ait d'autres moyens. Mais il était trop tard pour cela, bien trop tard. Car à présent il lui fallait se faire violence au propre comme au figuré. Si Luffy n'était pas homme à mettre l'accent sur le respect que ses hommes lui devaient, il était des affronts qui ne peuvent être oubliés. Celui perpétré par le fils de Yasopp était du lot, sans aucun doute possible. En tant que tel, il devait être puni à hauteur de son forfait. Quelles que puissent être les conséquences, et si tragiques qu'elles se présentent déjà. Chaque craquement du bois sous ses sandales usées jusqu'à la corde le renvoyait sans faillir à l'état de précarité de leur navire, ne faisant que consolider une détermination dans laquelle il s'immergeait de tout son être. Par égard pour le sniper, il ne retiendrait pas ses coups.

« Quoi qu'il arrive, ne descendez pas du bateau. »

L’œillade qu'il eut pour les compagnons qui lui étaient restés fidèles serait la seule à laquelle ils auraient droit avant que tout ceci ne s'achève. L'ordre avait été donné d'une voix sans réplique qui, si elle seyait bien mal à Luffy en temps normal, était de rigueur dans pareil schéma. Qu'ils restent spectateurs mais n'interviennent à aucun moment, car ce combat n'était pas le leur. Le duel au sommet qui se dessinait à l'horizon, si poignant, si cruel soit-il, devrait rester singulier du début à la fin. Peut-être était-ce cruel, il est vrai, mais c'est ainsi que les choses se passent dans un monde d'hommes.
Si n'importe lequel d'entre eux faisait ne serait-ce que mine de se précipiter sur ce qui serait d'ici quelques instants leur champ de bataille, le poulain de Shanks savait pouvoir compter sur Zoro pour leur faire barrage. Qu'il soit seul à se salir les mains dans ce duel fratricide lui convenait fort bien. Le vide se fit dans son esprit et il ne resta bientôt plus qu'Usopp à l'orée de sa conscience. Les moments d'allégresse qu'ils avaient partagé filèrent à toute vitesse dans son esprit, plus limpides encore que lorsqu'il les avait passés en revue au cours des dernières heures. Il était temps d'écrire la dernière page de leur histoire commune.
Ici, leurs routes se séparaient.

« Je vois que tu es venu quand même. C'est courageux de ta part. J'espère pour toi que tu ne le regretteras pas. N'oublie pas que c'est toi qui a voulu ça. »

Les bras croisés sur sa poitrine, le capitaine du Vogue Merry toisa son ancien allié d'un regard que l'amertume s'était chargée de durcir en prévision de cet ultime chapitre. L'intéressé était en bien triste état, couvert de bandages de pied en cap ou si peu s'en faut, mais ce ne devait être la cause d'aucune pitié. Même s'il entrait dans le style de combat de celui que l'on appelait quelquefois « capitaine Usopp » de se faire passer pour plus faible qu'il ne l'est afin de leurrer l'ennemi, ces blessures n'étaient pas de celles dont il aurait voulu se servir à cette fin. Car elles étaient sa plus grande honte. Ce qu'il considérait être un monument élevé à sa médiocrité. Pas bien reluisant, en plus d'incliner en la faveur d'une victoire toute tracée.

L'homme-élastique en ferait donc fi de sorte à ne point mettre de sel sur ces plaies encore bien trop à vif. Les aggraver ou non lui importait bien peu dorénavant – ou du moins avait-il chassé cette pensée de son esprit pour n'en être point ralenti. Preuve en était de ses yeux dépourvus de compassion, désertés de même par l'éclat rieur qu'on avait coutume d'y voir. Ses mains retombèrent à mi-cuisse, où elles émirent en choeur un craquement sourd aisément imputable à ses phalanges dégourdies. Toutes extensibles soient-elles, elles n'avaient pas pour autant été dépouillées de leur solidité et son vis-à-vis allait en faire les frais comme tant d'autres avant lui dès lors que le coup d'envoi aurait été donné. Non, la seule pitié qu'il lui restait à son endroit...

...Était celle de le laisser frapper le premier.


« So, you don't like to get hit, huh ? Well, you're about to have a very bad day. »



Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t500-monkey-d-luffy-equipage
Usopp
avatar
Sniper Mugiwara

Masculin « Age : 32
« Messages : 37

» Niveau : 11
» Surnom : Sogeking
» Akuma no Mi : Nope!
» Rôle / Grade : Sniper
» Prime : ???

MessageSujet: Re: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   Dim 6 Juil 2014 - 15:12

Luffy aussi ne rigolait pas. Seul lui aussi, il descendit du Merry qu'il semblait tant vouloir abandonner avec une légèreté qui piqua à nouveau Usopp au vif dans sa fierté. Lui qui devait la plupart du temps descendre en rappel ou avec une échelle afin de ne pas se casser une jambe à l'atterrissage. Comme c'était facile pour les autres d'accomplir ce genre de petits prodiges sur une base régulière. A force, ils ne se rendaient même plus compte qu'ils furent de simples humains comme l'étaient encore Nami ou encore le long nez. L'anormal devenait la nouvelle norme et ceux qui ne pouvaient pas s'adapter étaient laissés derrière? Ce n'était pas dans ce genre d'équipage qu'Usopp s'était enrôlé. Il avait l'impression que laisser aujourd'hui Luffy jeter le Merry comme un mouchoir usagé c'était ouvrir la porte grande ouverte à une purge des éléments gênants de l'équipage dont le sniper était certain de faire partie. Peu importe son choix, le résultat serait le même, il ne lui restait plus qu'à choisir la manière: quitter l'équipage de lui-même maintenant ou attendre de s'en faire expulser plus tard. Le choix avait été vite fait. Usopp avait beau être faible comparé à d'autres, il était sans nul doute le plus déterminé et, de ce fait, le plus têtu.

Luffy mieux que quiconque savait mieux que quiconque combien d'heures, de jours, de semaines, de mois, il avait consacré à retaper ce bon vieux Merry. Combien de fois avait-il frappé ses doigts par inadvertance en voulant enfoncer un clou récalcitrant? Et combien de fois le lui avait-il répété? Le Merry était l'un de leurs nakamas au titre de n'importe quel autre membre du Mugiwara no Ichimi. Le lien entre le navire et le long nez était d'autant plus fort que c'était un cadeau de Merry et Kaya. Sa chère Kaya qui l'attendait si loin au large. Que dirait-elle lorsqu'Usopp lui annoncerait qu'il avaient abandonné le Merry parce que c'était plus simple d'acheter un autre bateau? Usopp serra le dents lorsque Luffy fut à portée de voix. Voilà qu'il cherchait à l'effrayer? Les craintes du sniper se virent confirmées, son ancien Capitaine le voyait bien comme une poule mouillée, une lavette, et espérait qu'il s'enfuie la queue entre les jambes? Malgré toutes les aventures qu'ils avaient vécu ensemble, c'était bien mal le connaître. Sans se démonter ni montrer la moindre once de peur ou de doute, il répondit d'une voix forte:

- "Bien sûr. Vas-y à fond, je vais t'en donner pour ton argent. J'ai déjà construit toute la stratégie pour te vaincre. Donc ne commet pas l'erreur de me prendre pour les ennemis que tu as vaincu jusqu'à présent. Toi et moi, ça fait longtemps qu'on voyage ensemble, Luffy. Je connais très bien tes capacités. Ne sois pas surpris par ce que je vais te dire... J'AI 8000 HOMMES SOUS MES ORDRES! RENDS-TOI TOUT DE SUITE SI TU TIENS A LA VIE!.. USOPP SPELL!!! J'AI MIS DES RASOIRS ENTRE CHACUNE DE MES DENTS!!! ET SOUS TOUS MES ONGLES, DES ÉPINES DE CACTUS!!!.."

Les bras levés haut vers le ciel, Usupp jouait ainsi sa première carte avant que le duel n'ait commencé. Il avait pendant longtemps observé le vol des oiseaux sur Sirop alors qu'il cherchait de l'inspiration pour raconter de nouvelles histoires à Kaya. Il avait pu observer comment les plus petits fuyaient les oiseaux de proie en sifflant très fort et multipliant les figures aériennes afin de signifier au chasseur qu'ils étaient en pleine santé et pouvaient fuir tant que la poursuite durerait. Usopp avait également besoin de se mentir à lui-même afin d'oublier ne serait-ce que l'espace de quelques secondes son corps meurtri lui faisant souffrir le martyre. Nul doute que ses bravades forceraient son adversaire à faire le premier pas et créeraient des ouvertures pour qu'il puisse contre-attaquer. C'était dans l'intérêt d'Usopp que Luffy n'agisse pas à tête reposée et au contraire s'emporte. Il ferait ainsi moins attention à d'autres détails qui étaient importants pour la suite de son plan. Il vaincrait son ex-capitaine et prendrai possession du Merry quel qu'en soit le prix...



Revenir en haut Aller en bas
http://goo.gl/Fcptr9
Monkey D. Luffy
avatar
Capitaine Mugiwara

Masculin « Age : 24
« Messages : 1946

» Niveau : 7
» Surnom : Luffy au Chapeau de Paille.
» Akuma no Mi : Gomu Gomu no Mi.
» Rôle / Grade : Capitaine de l'Équipage du Chapeau de Paille.
» Prime : 100.000.000 Berries.

MessageSujet: Re: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   Lun 7 Juil 2014 - 22:23

Les quelques mots qu'il avait lancés à Usopp n'avaient rien d'une raillerie. C'était même plutôt une forme de compliment. Combien de fois n'avait-il pas été inventer un prétexte capillotracté pour fuir le danger ? Combien de fois ne s'était-il pas réfugié derrière l'un de ses camarades au nom de son insignifiance ? Tout cela, il l'avait fait et plus encore, souventes fois, sans honte et sans remords. L'échappée n'était pas belle. Parmi tous ces recours, tous ces appels au secours, il avait certes eu lui aussi ses mouvements de bravoure... Même si bien vite, trop vite étouffés par un retour à la normale précipité. Cela ne les rendait que plus éclatant, il est vrai, mais bien loin de ce qui ferait de lui le fier guerrier des mers qu'il prétendait devenir. Le chemin à faire en ce sens était encore long et semé d'embûches.

Or donc, cette fois-ci, les choses étaient différentes. Le long nez n'avait plus personne derrière qui se cacher. Il l'avait bien compris, sans pour autant en revenir sur sa décision à aucun moment. Sachant mieux que quiconque combien il lui en coûtait de se dresser devant lui sans ruse ni artifice, Luffy saluait son intrépidité. Le Roi des Menteurs avait fait un choix et s'y tenait même si c'était tout ce qu'il lui restait. L'homme à cent millions de Berries tira de ce constat un sentiment mitigé. Sous la coupe de la détermination, souveraine en son chef, se mêlaient fierté pour son ancien compagnon et amertume de voir que sa propre conviction allait jusque là. Que sa pleine témérité ne fasse son office qu'en cet instant critique, qu'au moment d'opérer volte-face était une ironie que le capitaine ne savourait guère.

C'était toutefois une raison de plus de ne pas reculer. D'aller jusqu'au bout de ce qu'ils avaient entrepris, fut-ce au prix de leur amitié. C'était cela que de prendre ses responsabilités – Ussop celles de son insubordination, Luffy celles de son titre qui, en ce jour et au même titre que son galure lesté par la pluie à venir, semblait plus lourd que jamais. Le ciel plombé qui les dominait n'avait rien de clément et annonçait la tendance de ce choc dramatique. Non, le sniper n'aurait jamais été capable d'une telle audace à l'aube de leur odyssée ; en cela, il démontrait que leur périple n'avait pas été vain ni ne serait oublié. Rendre honneur à ce parcours commun tout en en faisant le deuil, voilà ce qui l'attendait en cette sinistre soirée, et ça passait nécessairement par le langage des poings.

Une veine saillit sur la tempe de l'enfant terrible d'East Blue quand son vis-à-vis se lança dans son soliloque, lui servant l'habituel baratin. Tout le respect et l'estime que lui avaient inspiré sa présence à l'heure et à l'endroit prévu partirent en fumée, dévorés par les flammes d'une rage aussi soudaine que dévastatrice. Comment osait-il... ? C'était indigne de ce combat, indigne de lui ! Était-ce son véritable plan que de lui manquer de respect jusqu'au bout ? N'en avait-il pas déjà assez fait à cet égard ? Luffy connaissait par coeur ces esbroufes pour les avoir entendues un nombre incalculable de fois. Oser les lui jeter au visage une fois de plus était un affront qu'il ne saurait tolérer. Ses poings se serrèrent à en faire blanchir ses phalanges, et qu'il soit fait de caoutchouc était heureux ; sans cela, un filet de sang aurait probablement ruisselé au creux de sa paume.

« Arrête ton char ! Je sais très bien que c'est du flan ! »

Ce n'avait pas toujours été le cas, cela dit, mais tout ça était bien loin derrière. Maintenant que le signal du départ avait été donné plus que jamais. Si le tireur d'élite avait vraisemblablement opté pour l'agression verbale, au grand écoeurement de son ex-capitaine, ce dernier entendait recourir à des méthodes plus efficaces. Solidement campé sur ses jambes, il se catapulta vers l'avant avec toute l'énergie dont le pourvoyait l'effusion d'aigreur que venait de lui injecter son adversaire. Le bon côté des choses était qu'il n'avait dès lors plus la moindre difficulté à le voir comme tel : l'ardent désir de lui écraser son poing sur le visage était là et bien là. Et sans plus attendre, il le fit savoir, armant son bras d'une extension véloce.

« Gomu Gomu no... ! »

Projeté vers l'avant, son bras fusa avec autant de naturel qu'il l'avait fait vers tant d'ennemis auparavant. Pendant juste une seconde, Chapeau de Paille sentit son coeur se serrer, sans que cela ne l'affecte ni n'insuffle à son coup la moindre hésitation. Ça devait être fait, et il était seul à pouvoir le faire. La détente de son membre remonta jusqu'à son épaule, soutenu par un élan redoutable. Alors que la frappe menaçait de porter, le Seigneur des Pirates en devenir eut pour la première fois de sa vie l'impression de le voir se dérouler au ralenti. Comme si toute poignée de centimètres parcourue n'était qu'une séquence de plus dans un interminable enchaînement image par image, entrecoupé de bribes d'un passé bafoué. La réflexion n'eut-elle été plus hors de sa portée encore que de coutume, l'inconséquent nautonier aurait pu se dire que le dessein derrière ces provocations était de s'adjuger la garantie de n'être point pris à la légère. Auquel cas il allait être servi.

« PISTOL ! »


So Elastic:
 


« So, you don't like to get hit, huh ? Well, you're about to have a very bad day. »



Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t500-monkey-d-luffy-equipage
Usopp
avatar
Sniper Mugiwara

Masculin « Age : 32
« Messages : 37

» Niveau : 11
» Surnom : Sogeking
» Akuma no Mi : Nope!
» Rôle / Grade : Sniper
» Prime : ???

MessageSujet: Re: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   Mar 8 Juil 2014 - 23:43

Luffy était désormais hors de lui. Aux vues de leur altercation en ce funeste jour, ceci était à prévoir. Usopp avait beau être peureux et lâche, il était loin d'être stupide. Le long nez comprenait très bien la position dans laquelle il avait mis son ex-capitaine. Ses ordres devaient être parole d'évangile, c'était l'une des seules lois unanimement admise de la piraterie. Son statut et sa fierté ne lui permettaient pas de revenir en arrière sur l'une de ses décisions relevant de sa fonction même de capitaine. Mais Usopp n'en avait que faire, une mauvaise décision était une mauvaise décision. Ce n'était pas la première et certainement pas la dernière mais Usopp ne pouvait pardonner un tel acte. Lui aussi avait sa fierté et sa colère envers Luffy qui avait si apparemment facilement décidé d'abandonner Merry, abandonner leur nakama montait graduellement. Le capitaine au chapeau de paille, lui, fulminait face au show que donnait Usopp.

Une partie de la conscience d'Usopp, son instinct de survie sur-développé sans aucun doute, lui disait de fuir. Bien sûr, un certain nombre de facteurs venaient grandement inhiber ce sentiment. Colère, tristesse, fierté, et surtout le fait qu'il avait préparé cette rencontre dans ses moindres détails. Mais la peur subsistait, comme une petite épine dans sa chaussure venant le titiller au moment où il s'y attendait le moins. La réaction de son ancien nakama ne tarda pas. Un déclic se passa dans le cerveau d'Usopp, un flux d'adrénaline, certes, mais pas que cela. C'était comme si quelqu'un qu'on avait aperçu tous les jours de sa vie se décidait enfin, après de longues années, à vous adresser la parole. Un mot, un seul, s'extirpa du subconscient d'Usopp: Sogeking. Soudainement, l'infime peur qui venait le tirailler disparu. Analysant soudainement avec un calme froid et calculateur, il observa les mouvements de son adversaire comme si ceux-ci se déroulaient au ralenti.

Comme il l'imaginait, Luffy allait l'attaquer en utilisant l'élasticité que donnait le gomu gomu no mi à son corps. Ceci lui laissait donc un bref instant pour réagir. Bien sûr, jamais il ne serait aussi rapide que le combattant redoutable auquel il faisait face. Comme il l'avait répété maintes fois dans les quelques heures précédant leur duel, Usopp fourra subrepticement une main dans sa sacoche et saisit quelques pilules rouges qu'il écrasa violemment sur sa bouche. A ce même instant, le long nez toussa afin de simuler une toux douloureuse. Même pour jouer la comédie, contracter ainsi son plexus solaire et son diaphragme lui firent effectivement souffrir le martyr. Sous la douleur, il posa même un genoux à terre, parfaisant malgré lui son stratagème alors que d'entre ses doigts coulait en abondance un liquide rouge ressemblant à du sang. Le sol devant lui en fut ainsi recouvert, un cri strident se faisant entendre depuis le pont du Merry. Cela devait être ce pauvre Chopper. Mais Usopp n'avait pas le temps de se soucier de son ex-disciple numéro 1.

Le coup de Luffy ne vint pas, ce dernier arrêtant soudainement sa course effrénée vers le sniper. Usopp lança un regard noir, fixant son ex-capitaine dans le blanc des yeux alors que sa main ensanglantée était toujours posée sur sa bouche.

- "Hissatsu... Ketchup Boshi. Et alors Luffy? Tu montres de la pitié envers un ennemi? Tu crois pouvoir te le permettre? Hissatsu: Shuriken Ryuuseigun!!!"

Attrapant son fidèle Ginga Pachinko, un simple mais robuste lance-pierres vert, Usopp chargea dedans un nombre impressionnant de shurikens bien alignés. Visualiser la cible, tendre l'élastique à l’extrême, corriger la trajectoire en fonction des mouvements de la cible et du vent, relâcher le projectile. Cette succession de mouvements, il l'avait répété un nombre incalculable de fois au point que cela devenait naturel pour lui. Mais cette fois-ci, il lui semblait qu'il n'était plus tout à fait lui-même. Aujourd'hui, il combattait pour Kaya, pour le Merry, et pour ses principes moraux. Est-ce que défendre ce qui lui était cher l'avait influencé à ce point? Quelle était cette présence qu'il ressentait? Usopp n'aurait su le dire. Mais il n'eut aucune hésitation à relâcher vers Luffy la bordée de shurikens qu'il lui avait préparée. Il connaissait bien sa faiblesse pour les objets coupants et comptait bien l'utiliser à son avantage. Pas besoin de viser, les shurikens étaient agencés pour s'éparpiller rapidement en cône. Il y en aurait certainement quelques uns qui toucheraient. Nul doute aussi que les autres viendraient se planter dans le sol et gêneraient Luffy s'il voulait se mettre à nouveau à courir vers lui. Calme, déterminé, Usopp préparait déjà son prochain mouvement.


Actions de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://goo.gl/Fcptr9
Monkey D. Luffy
avatar
Capitaine Mugiwara

Masculin « Age : 24
« Messages : 1946

» Niveau : 7
» Surnom : Luffy au Chapeau de Paille.
» Akuma no Mi : Gomu Gomu no Mi.
» Rôle / Grade : Capitaine de l'Équipage du Chapeau de Paille.
» Prime : 100.000.000 Berries.

MessageSujet: Re: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   Mer 9 Juil 2014 - 11:50

Alors qu'il était sur le point de frapper, une crispation à l'épaule lui fit suspendre son geste. Ses pieds se plantèrent dans le sol aussi fermement que s'il avait été doté d'une paire de serres, si brutalement qu'il en souleva une mandorle de poussière. Avoir passé le plus clair des dernières heures à déployer des trésors d'auto-persuasion n'avait apparemment pas suffi à ce qu'il ne se laisse pas apitoyer. Le capitaine du Vogue Merry ne pouvait décemment pas s'en prendre à l'un de ceux qui, à bord de ce même vaisseau, avait traversé avec lui tant d'aventures, mais il avait dû s'en faire une raison. En revanche, le malmener alors que c'était tout juste s'il tenait encore debout était au-dessus de ses forces. Le battre était une chose - et il y rechignait déjà : le tuer en était une autre, inadmissible de surcroît.

Cela le conforta dans l'idée que cette confrontation aurait pu et dû attendre... Pourvu qu'il y ait vraiment un seul bon moment pour déchirer en lambeaux leur amitié, sous le pavillon qui les avait rassemblés. C'était Usopp lui-même qui avait dessiné cet étendard, palliant aux lacunes artistiques de son capitaine avec un brio qu'on ne lui connaissait guère pour autre chose que la débandade. Et il y en avait eu d'autres, des talents cachés ! Des détails, pour certains triviaux, pour d'autres moins, comme on n'apprend à les connaître que lorsque l'on côtoie une personne tous les jours, jour après jour. Sans avoir les couleurs de son équipage sous les yeux, Luffy les vit très distinctement flotter dans son esprit ; oserait-il encore seulement les arborer à présent que son auteur n'était plus des leurs ?

Non, cela ne pouvait plus attendre. Il était trop tard pour cela, trop tard pour tout. Des choses avaient été dites parce qu'elles devaient l'être. Certaines de ces choses seraient regrettées, ou l'étaient déjà, mais cela ne changeait rien à l'affaire. Ils devaient aller jusqu'au bout du propos. Et pour cela, il n'existait qu'un moyen - qu'une seule voie d'accès : celle qu'ils empruntaient en ce moment-même. Non plus côte à côte, mais face à face. L'insouciance dont s'était nimbé leur trajet jusqu'ici ne serait jamais plus. Plus ensemble. Les dents de Luffy se serrèrent, et ce n'est qu'à grande peine qu'il se contenta de ne pas aller au bout de sa frappe préventive, tuant dans l'oeuf toute envie pourtant farouche de l'aider à se relever. De ses ennemis, il ne faisait pas de quartier. Ce n'était pas maintenant que cela allait changer.

Le voir ainsi terrassé par la douleur était un crève-cœur. Cependant, Chapeau de Paille estimait ne pas devoir faire quoi que ce soit de plus : rester là, le regarder souffrir le martyr sans jamais tendre la main était infiniment plus affreux que tout ce qu'il pourrait lui faire subir – quoiqu'il ne fut pas sûr de savoir auquel d'entre eux s'appliquait cette pénitence. Déjà si fragile en temps normal, c'était à peine s'il semblait encore capable de faire briller ses qualités d'orateur sans gâcher les maigres forces qu'il lui restait. Toute la commisération que lui portait Luffy se changea toutefois en une marée noire de ressentiment quand le Roi des Menteurs révéla son stratagème, tout en payant de retour pour son attaque avortée. Le tombereau de projectiles arriva droit sur lui sans qu'il ait pu s'y attendre.

S'il comptait de toute manière l'éviter, s'apercevoir de leur tranchant à mi-parcours précipita sa réaction. Sous la menace des lames, il n'eut d'autre choix que de se jeter de côté s'il ne désirait point finir perforé de toutes parts – et ce n'était guère en projet. Balancer la tête de côté lui évita d'y laisser un oeil tandis que la pression de ses mains sur le sol le mit hors de portée en toute hâte de ceux qui auraient dû l'y clouer. Son élasticité le munissait de le munir d'une souplesse et d'une agilité au-delà de l'humainement possible, mais si fameux que soient ces atouts, ils n'auraient su, à eux seuls, le protéger indéfiniment. Finalement, sa main agrippa une aspérité à quelques mètres de là et sa contraction l'entraîna à sa suite, le sortant de la ligne de mire du sniper.

« Enfoiré... ! Tu peux pas te battre correctement, pour une fois ?! C'est sérieux là ! »

Si c'était la contrition qui lui avait fait serrer les dents, l'ire vengeresse se chargea de les faire grincer. Cette mascarade devait cesser. Quel était l'intérêt de se comporter en homme si c'était pour au final en revenir aux mêmes enfantillages ? Si le balafré s'était fait à l'idée que son ami n'aurait de cesse de radoter les mêmes balivernes à chaque antagoniste, qu'il en fasse usage à son encontre n'était que pure plaisanterie. Une blague qui était loin de faire rire Luffy, dont les traits grimés par le ressentiment en auraient fait trembler plus d'un. S'être emporté n'avait pas épanché son fiel, que du contraire, puisqu'il se donna pour objectif de faire passer le goût tant de la rigolade que de la frivolité à son déchu canonnier.

« Gomu Gomu no... » récita-t-il à nouveau d'un ton plus sombre.

Gravant ses empreintes digitales dans la poussière, il y prit l'appui nécessaire pour le ramener vers une lutte de proximité si chère à son coeur. Si écervelé qu'on le dise, il le compensait par un sens du combat des plus aiguisés ; dès lors, nul besoin d'être plus dégourdi pour savoir que se tenir en retrait, en plus de le pénaliser, ferait de lui une cible rêvée. Le rythme frénétique de sa course sur le sol faisait sonner chaque mètre parcouru comme le bruit lointain d'un tambour de guerre à ses oreilles. Le sang lui battait les tempes à mesure que son front tombait sous le joug d'un réseau de veines ostenstatoires. Il perçut distinctement le craquement de chaque os dans son poing au moment où celui-ci fendit l'air pour la première fois – goutte solitaire annonçant le déluge à venir. La seule pluie à tomber serait une pluie de coups. Les plans rapprochés de ses phalanges s'imposèrent à la vue de l'apostat jusqu'à saturer son champ de vision.

« GATLING ! »

So Elastic:
 


« So, you don't like to get hit, huh ? Well, you're about to have a very bad day. »



Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t500-monkey-d-luffy-equipage
Usopp
avatar
Sniper Mugiwara

Masculin « Age : 32
« Messages : 37

» Niveau : 11
» Surnom : Sogeking
» Akuma no Mi : Nope!
» Rôle / Grade : Sniper
» Prime : ???

MessageSujet: Re: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   Jeu 10 Juil 2014 - 0:00

Les hostilités étaient enfin officiellement ouvertes. A en croire la réaction de Luffy face au mensonge très convainquant monté par Usopp, les choses sérieuses allaient enfin commencer. Étrangement, le long nez n'était pas aussi émotionnel que son adversaire. Il s'étonnait presque lui-même face au calme et à la détermination qu'il montrait face à un adversaire bien plus redoutable que votre serviteur. A l'instant présent, aucune émotion ne venait interférer dans la succession de ses actions. Désormais dans un état de concentration intense, il était l'impitoyable maître d'orchestre de ce requiem à un capitaine. Le premier acte venait de prendre fin, il était désormais temps de passer au second. Tout ne s'était pas déroulé selon la situation idéale qu'Usopp avait envisagé, mais ce n'était pas non plus le pire des scénarios qui venait d'être joué. Luffy avait échappé de peu au nuage de shurikens mais ces derniers jonchaient désormais le sol, créant une certaine distance entre eux deux. La portée des coups de son ex-capitaine n'était tout de même pas à prendre à la légère et Usopp en eut encore une fois la démonstration.

Se relevant doucement, le sniper se rendit compte que toute douleur semblait avoir quitté son corps. Bien qu'il se doutât que ceci était en grande partie dû aux inhibitions causées par les afflux d'adrénaline dans tout son corps meurtri, tout dans son langage corporel le montrait comme changé. Le torse légèrement bombé, le regard altier, il dégageait maintenant une assurance que jamais lui-même ne se serait soupçonné. Tout était comme si quelqu'un d'autre était aux commandes du long nez. La moitié de lui-même déboussolée et circonspecte au second plan, l'autre Usopp en ce moment contrôlant leur corps abaissa l'une des lunettes de son casque, restant sourde aux injonctions de Luffy. Tournant légèrement la lentille, il ajusta le zoom sur le visage de Luffy semblant fulminant de colère. Distance approximative de 10 mètres. Température de l'air de 10°C. Vitesse du vent de 2,5 nœuds. Pas d'obstacles en vue. Toutes les données préliminaires analysées et compulsées dans son cerveau, le sniper fourra à nouveau une main dans sa sacoche et en tira une pastille d'un rouge écarlate qu'il chargea dans l'élastique de son Ginga Pachinko. En face de lui, Luffy s'élançait pour lancer l'une de ses nouvelles attaques fétiches. Le fait que lui aussi annonce systématiquement ses actions aidaient grandement Usopp pour choisir la meilleure course d'actions possibles. Droit comme un "i", il tendit à l’extrême l'élastique du lance-pierres alors que les poings de son adversaire faisaient de même. Alors que les premiers coups commençaient à cingler autour de lui, l'un d'entre eux allant même jusqu'à frapper avec violence le sol et y former un misérable petit cratère, le sniper garda son calme. Toujours le viseur concentré sur sa cible, il bloqua sa respiration avant de relâcher au bon moment son projectile. La petite bille sanguine virevolta, rebondissant sur plusieurs poings de Luffy qu'elle sut utiliser pour se frayer insidieusement un passage jusqu'au fond du gosier du garçon au chapeau de paille.

- "Hissatsu: Tabasco Boshi!"

L'un des derniers coups donné par Luffy frôla son visage, détachant en partie l'un des nombreux bandages qui couvraient son faciès. Le Usopp présent n'aimait pas cela, préférant pour une raison qui lui échappait que son visage soit caché. Comme une machine, Usopp déclamait lui aussi ses attaques. Cela lui permettait de maintenir le rythme implacable de sa symphonie macabre. Sans montrer aucune pitié envers celui qui se tenait désormais la gorge sous l'effet de la douleur, allant même jusqu'à cracher du feu tant l'effet de la bille de piment concentré était intense. Atone, il prépara l'attaque suivante, prenant cette fois-ci trois billes d'un noir de jais. Bandant à nouveau le Ginga Pachinko, Usopp annonça la suite des événements comme un sombre présage:

- "Hissatsu: Sanren Kayaku Boshi!"

Les trois billes d'obsidienne fendirent à nouveau l'espace séparant le capitaine du sniper. Ces dernières ne manquèrent pas de venir doucement frapper le torse mou comme la gomme de leur cible avant de s'illuminer et causer une explosion au point d'impact. Luffy, nimbé dans les flammes, suffocant, ne manquerait pas de reculer sous l'effet de ces assauts répétés l'acculant. Avec un peu de chance, il pourrait même marcher sur l'un des shurikens plantés précédemment sur le sol. Encore quelques mètres et il serait à la bonne position. Tout avait été calculé pour qu'il ne se doute de rien. La victoire d'Usopp était proche, aucun doute là dessus. Utiliser le Sanren Kayaku Boshi aussi près de la zone cible était risqué mais tout s'était bien déroulé. Après tout, ça aussi il l'avait calculé et ce nouveau "lui" était parvenu à analyser tous les facteurs nécessaires.

Actions de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://goo.gl/Fcptr9
Monkey D. Luffy
avatar
Capitaine Mugiwara

Masculin « Age : 24
« Messages : 1946

» Niveau : 7
» Surnom : Luffy au Chapeau de Paille.
» Akuma no Mi : Gomu Gomu no Mi.
» Rôle / Grade : Capitaine de l'Équipage du Chapeau de Paille.
» Prime : 100.000.000 Berries.

MessageSujet: Re: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   Mar 15 Juil 2014 - 9:32

Ce serait mentir que de dire que Luffy ne se vit pas vainqueur quand ses poings commencèrent à marteler le sol, semant des cratères en pagaille, redéfinissant le paysage. Les circonstances n'eussent été ce qu'elles étaient, il aurait été admiratif des trésors de rouerie et d'inventivité déployées par le sniper. Souvent déconsidéré, celui-ci n'en détenait pas moins une authentique qualité de stratège. Pourvu qu'on le pousse dans ses derniers retranchements, que tombent les masques et avec eux ses fastidieuses supercheries, le sniper laissait entrevoir d'extraordinaires ressources ensevelies. Un potentiel latent qui jaillirait par tous les pores de sa peau, comme un geyser crevant le sol sous la pression.

L'homme-élastique était courroucé, oui, mais moins par les simagrées de son ancien nakama que par la fierté qu'il éprouvait à le voir briller de tout son éclat. Un diamant brut qui ne demandait qu'à être taillé pour se dégager de son écrin charbonneux. Ce n'étaient pas là des sentiments comme l'on pouvait en éprouver pour un antagoniste, à n'en pas douter, mais il eut beau s'en fustiger, rien n'y fit. Peut-être même était-ce de n'avoir pas pu s'en défaire qui le fit échouer dans sa belliqueuse tâche. À moins que la faute n'en soit à sa hâte d'en finir – non pas parce qu'il pensait le vaincre sans efforts, mais plutôt parce qu'il n'entendait pas prolonger ce qui n'était pour lui qu'un calvaire au-delà du nécessaire.

Oui, Chapeau de Paille était fier de ce que son ancien canonnier était devenu, du panache qu'il exsudait à l'instant présent. L'étoffe qui sied à l'un des compagnons du futur Roi des Pirates, à n'en point douter, mais ce n'était plus possible à compter de ce jour. Les choix avaient été faits et les jeux de même. Ceci n'en était que la conséquence, le dernier écho avant le silence. Tout s'achevait ici alors que se chevauchaient chaotiquement dans sa tête les bribes de mémoire de leur première rencontre, du front commun contre le capitaine Crow au moment où Usopp était monté à bord pour la toute première fois. Des reliques d'un passé révolu qu'ils balayaient ici de leurs mains.

Porté par l'essor de sa propre attaque, Luffy s'y abandonna entièrement, vociférant de tout son saoul dans l'espoir futile que cela apaiserait la douleur de son âme. Ce combat n'était pas celui qu'il voulait mener. Ce n'était pas pour vivre cela qu'il était parti sur les mers ! Mais il le devait, envers et contre tout. En cela, cette technique était la plus adaptée, car il n'avait nul besoin de penser. Si ce n'était pas son fort d'ordinaire, c'était dans son propre intérêt qu'il devait ici s'en préserver. Hélas, son rugissement féroce constituait aussi la fenêtre de tir dont la fine gâchette rêvait depuis que leur querelle avait gagné en concrétion. Le Monarque des Mers en devenir ne s'avisa du passage du projectile que lorsque son feu lui dévora les entrailles.

« RAAAAAAAAAAAAAAAH ! ÇA BRÛLE !! »

La gorge asséchée et l'estomac en fusion, il n'eut d'autre choix que de cesser là son offensive, se focalisant par automatisme sur le brasier qu'il régurgitait sans jamais en voir l'accalmie. Les larmes aux yeux, mâchoires et gosier n'étant plus que chair à vif, le fils de Dragon ne fut guère en mesure que d'aspirer l'air à grandes goulées pour résorber l'inflammation. Aussi ne sut-il en aucune façon anticiper le plat principal qui seconda cette mise en bouche – laquelle venait, fort ironiquement, de mettre en exergue qu'il y avait encore des choses qu'il ne puisse ingérer sans en pâtir. Tout cracheur de flammes qu'il fut pendant une seconde, sa « puissance de feu » était peu de choses comparé à celle que lui fit éprouver son tortionnaire.

Jusque là tourné vers les cieux comme pour les implorer de lui faire l'aumône d'un quelconque soutien, son regard noyé dans son torrent lacrymal ne retomba que bien trop tard sur un long nez encore en bien meilleur état qu'il ne l'avait escompté. La main qu'il avait portée à sa gorge sous l'action d'un réflexe primaire ne trouva point l'espace de se dresser en bouclier avant que le souffle de l'explosion n'emporte son chemin de croix à un tout autre niveau. Le corps jonché de sang et de suie, encore sous le choc de la déflagration, le capitaine du Vogue Merry tangua sur quelques mètres avant de reprendre contenance.

S'il s'imaginait encore que l'entièreté des coups que le sniper pourrait lui asséner seraient sans comparaison avec la douleur morale, il y avait là de quoi réviser son jugement. Dans la rage de la bataille, au pinacle de cette lutte sans merci, il lui semblait ressentir dans chaque blessure le sincère mépris d'Usopp. Comment en étaient-ils arrivés là ? Peu importe combien il y songeait, il était toujours aussi laborieux à Luffy de comprendre comment son adversaire avait pu croire que laisser leur navire derrière lui l'indifférait. C'était un déchirement, un vrai... Et voilà que ce sombre abruti lui en imposait un autre. L'hébétement qui avait pris les commandes de son être rendit à la fureur sa place légitime. Si tout le chemin parcouru ne lui suffisait pas à remettre en doute ce verdict... S'il le connaissait si peu que pour accorder la plus petite foi en une pareille interprétation... Qu'il ne soit plus des leurs confinait à l'évidence.

« Tu vas me le payer... Tu m'entends ?! USOPP !!! »

Quoiqu'encore peu assurée, la gestuelle de Luffy avait retrouvé tout son tonus. À tout le moins bien assez pour écraser cette inepte mutinerie. Campant ses pieds sur le sol avec une violence à l'en faire trembler, il inspira à pleins poumons pour mieux se précipiter vers son ennemi avec toute la hargne qu'on lui connaissait. Le Roi des Menteurs avait peut être la gâchette – ou bien l'élastique – rapide, mais c'était tout, là où celui qui fut son capitaine savait faire montre d'une célérité face à laquelle plus d'un s'étaient inclinés. Au tour du long nez d'en faire l'expérience à présent. Car si fin observateur soit-il, le voir était une chose, le vivre en était une autre. Puisse la démonstration qu'il était sur le point de recevoir lui servir de leçon.

Jetés en arrière, ses bras avalèrent les mètres à une vitesse inouïe pendant que le chapeauté, lui, piquait des deux pour briser la distance que son vis-à-vis essayait de garder entre eux. Ce ne serait pas si facile cette fois. Tirant pleinement parti de leur capacité d'extension, dépassant le Merry-Go à l'article de la mort qui trônait sur les flots dans son dos pour conquérir toujours plus d'espace, ses mains parurent flirter avec la ligne d'horizon avant que la rétractation ne s'y applique. Le martèlement de ses pieds dissemblables – il avait égaré l'une de ses sandales plus que fatiguées dans la frénésie du moment – sur cette terre meurtrie suggérait le grondement d'une vague de tonnerre. Ses membres supérieurs revinrent à sa hauteur et le doublèrent à un rythme effarant.

« Gomu Gomu no... BAZOOKA ! »


So Elastic:
 


« So, you don't like to get hit, huh ? Well, you're about to have a very bad day. »



Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t500-monkey-d-luffy-equipage
Usopp
avatar
Sniper Mugiwara

Masculin « Age : 32
« Messages : 37

» Niveau : 11
» Surnom : Sogeking
» Akuma no Mi : Nope!
» Rôle / Grade : Sniper
» Prime : ???

MessageSujet: Re: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   Mer 16 Juil 2014 - 22:44


Usopp savait que tout serait bientôt fini. Et bien étrangement, en étant tout à fait conscient, il n'avait aucun mal à accepter cette réalité future. Il ne lui restait plus qu'une pièce à déplacer et cela serait un échec et mat. Usopp continuait d'observer de ses yeux ronds les mouvements de celui qui fut jusqu'à ce matin son ami. A en juger par sa posture, il allait encore utiliser sa technique du Gomu Gomu no Bazooka. Pour quelqu'un comme Usopp qui avait été témoin de tant de combats menés par son ex-capitaine, ce n'était pas difficile à prévoir, surtout quand ce dernier devait invariablement projeter en arrière les membres qu'il voulait utiliser pour porter un coup. Prenant une position défensive en pliant légèrement ses genoux et en exposant le moins possible son corps à l'ennemi en faisant pivoter son buste de côté, le sniper fourra à nouveau sa main dans sa besace. Il n'eut aucun mal à y trouver à tâtons la surface rugueuse du coquillage qu'il cherchait. Attendant le bon moment, il posa doucement ses doigts sur le déclencheur du dispositif. Usopp connaissait le moment exact où Luffy aurait à coup sûr les yeux grands ouverts, lorsque ses bras sont tendus à leur paroxysme et qu'il hurle le nom de sa technique. C'est toujours à ce moment là où il vise et ajuste ainsi la position de son corps afin d'être certain de faire mouche. Ce moment était d'ailleurs venu. Prestement, le long nez sortit le dial de sa poche et le plaça devant lui, l'ouverture pointée vers le visage de Luffy. Il ferma les yeux alors qu'il pressait le bouton:

- "Flash Dial!!!"

Une lumière aveuglante émana soudainement de la petite coquille où elle s'était trouvée prisonnière. L'espace d'une seconde, il fit jour sur la grève où les deux adversaires se faisaient face. Luffy avait sans nul doute été totalement ébloui par la clarté à laquelle sa cornée avait été soumise. Usopp se redressa, laissant nonchalamment tomber le dial vide sur le sol. L'attaque de Luffy n'avait pas eu plus d'effet qu'un "Usopp wagomu", ce dernier ayant tout naturellement porté ses deux mains à ses yeux temporairement incapacités. Cette expression à la fois déterminée et butée que le visage que son vis à vis ne pouvait plus voir pour l'instant, le sniper tendit avec panache dans sa direction son Ginga Pachinko vert pomme comme l'aurait fait un joueur de baseball annonçant un homerun au pitcher de l'équipe adverse:

- "J'ai volontairement inhibé tes sens afin que tu ne te rendes pas compte que des breath dials que j'avais disposés préalablement dans cette zone diffusaient un gaz hautement inflammable tout autour de toi. Je te l'avais pourtant dit que tu n'avais aucune chance. Il est désormais trop tard pour te rendre. Adieu, Luffy-kun."

Le sniper se demandait pourquoi il avait rajouté "kun" après le nom de son ex-Capitaine. Cela lui avait semblé naturel sur le moment de placer une relative distance entre eux, tout en conservant une certaine sympathie en souvenir du bon vieux temps. Mais une fois de plus, le moment n'était pas à de telles divagations. Lentement mais avec un mouvement d'une précision mécanique, il tendit à l’extrême le caoutchouc de son lance-pierres, prenant une pose rappelant celle d'un maître archer. Alors qu'il se préparait à sceller le destin de celui qui avait été plus qu'un ami durant tant d'aventures, Usopp était étrangement en paix. En paix avec lui-même, certes, bien qu'il n'avait pas l'impression d'être totalement lui-même à l'instant présent. Il était également convaincu de faire le bon choix par rapport à Kaya et au Merry. Jamais Kaya n'aurait voulu qu'ils jettent le Merry comme un vieux papier gras dont ils n'avaient plus l'utilité. Jamais le Merry ne leur pardonnerai de l'abandonner ainsi, lui qui était aussi un membre de l'équipage à part entière. Usopp lui aussi connaissait les légendes qui couraient parmi les pirates. Des légendes disant que parfois l'esprit d'un navire pouvait prendre forme par une nuit brumeuse et sans lune afin de réparer lui-même les dommages qu'il avait subit. Quelque part dans le cœur de l'apprenti charpentier qu'il était, Usopp avait toujours su ce qu'il avait vu cette nuit où les bruits de coups de marteau sur la coque l'avaient intrigué. Luffy qui lui n'avait rien vu ne pouvait pas comprendre que ce satané bateau avait une âme. Dans une bouffée de rage renouvelée envers celui qui se tortillait dans le gaz inflammable devant lui, Usopp relâcha la bille explosive qui mettrait définitivement fin à leur rencontre et à leur amitié.

- "Hissatsu: Kaen Boshi!!!"

Les yeux du sniper s'écarquillèrent alors que la bille assassine venait à peine de commencer à prendre de la vitesse sous l'effet ressort de l'élastique du Ginga Pachinko. Au loin, par delà Luffy, le gaz et l'obscurité, il avait aperçu fugitivement la silhouette enfantine et fantomatique qui lui était apparue cette étrange nuit. Bien visible juste sous le bastingage du Merry, les pieds posés sur le rocher où ils étaient arrimés, Usopp avait clairement vu le visage triste et réprobateur de l'âme du Merry le condamner du regard. Une larme unique coula de l'œil gauche du sniper, réalisant soudainement ce qu'il avait fait. Comme sous l'effet d'un électrochoc, Usopp était dorénavant redevenu lui-même. C'est alors que l'explosion retentit, enveloppant Luffy dans le souffle incandescent des flammes du gaz se consumant avec sa victime. Cette larme qui lui avait échappé s'évapora avec la manifestation physique du Merry sous l'air brûlant soulevé par la déflagration. Des regrets, il en aurait, mais ce qui était fait était fait. Se retournant de manière à ne pas voir le corps calciné de Luffy, Usopp rangea son Ginga Pachinko dans sa besace. Tout était fini. Il reviendrait plus tard pour récupérer le Merry. Et si ses anciens nakamas devaient tenter de le tuer pour venger la mort de leur Capitaine, il ne comptait pas résister. Au contraire, ce serait une libération pour lui. Finalement, il n'y avait aucune option où il ne perdait rien qui lui était cher mais au moins il avait fait ce que lui dictait son cœur sur le moment. Savoir si c'était le bon choix ou non était une autre paire de manche. Derrière lui, les flammes laissaient vite place à l'obscurité reprenant ses droits en cette funeste nuit. Seul ses pas résonnaient désormais dans la plaine de pierres stériles...


Actions de combat:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://goo.gl/Fcptr9
Monkey D. Luffy
avatar
Capitaine Mugiwara

Masculin « Age : 24
« Messages : 1946

» Niveau : 7
» Surnom : Luffy au Chapeau de Paille.
» Akuma no Mi : Gomu Gomu no Mi.
» Rôle / Grade : Capitaine de l'Équipage du Chapeau de Paille.
» Prime : 100.000.000 Berries.

MessageSujet: Re: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   Mar 22 Juil 2014 - 2:11

La collision tendait vers une fin. Luffy savait déjà au moment de dégainer ses fidèles poings que cela ne durerait pas. Aucun d'eux n'avait goût aux batailles d'attrition, lui pour n'avoir pas coutume de ménager sa peine, le long nez faute de gabarit idoine. Le prolonger à outrance ne saurait qu'enfoncer plus avant l'aigre clou de la séparation dans le bois pourrissant de l'amitié sous les coups du marteau de la désunion. Son allocutaire avait déjà dû s'en faire la remarque, mais l'esprit de Chapeau de Paille, couramment fécond en concepts biscornus, demeurait cette fois infertile à l'envi. Les tribulations qui l'avaient mené jusqu'ici lui avaient inculqué que savoir se renouveler, au même titre que progresser, est clé de survie autant que leçon de vie. À plus forte raison pour qui attise les avares appétits des nemrods de tous horizons.

Néanmoins, si son sens créatif avait fait le malheur de plus d'un, il n'avait à cet exact moment pas le coeur à faire parler l'inspiration. Au royal mépris de ses efforts les plus soutenus, il était dans l'incapacité la plus rigoureuse d'en faire l'objet de son aversion. Pas après avoir tant vécu. Pas après avoir eu en commun les rires et les pleurs qui maintenant s'étaient tus. Aussi ne se reposait-il en tout et pour tout que sur un classicisme entêté – c'était déjà bien suffisant, et même trop. Car, et toute la bravoure du sniper n'aurait pu suffire à le lui cacher, il paraissait évident que le surmenage auquel il s'astreignait pour lui tenir la dragée haute pressait le déclin d'un corps qui n'était déjà plus qu'une plaie. D'entre les bandages d'albâtre suintait le pourpre, nul besoin d'un oeil acéré pour le voir. Le fabulateur creusait sa propre tombe, un coup de pelle après l'autre – et puisse le caractère macabre de la formule être vide de prémonition.

Que son physique chétif soit sollicité à l'excès dès lors que le capitaine du Vogue Merry passait à l'offensive lui en coûtait, et l'obole se faisait plus carissime à chaque fois. Il n'aurait qu'à insister pour bientôt le voir s'effondrer, exsangue, ses dernières velléités bellicistes ruisselant sur le sol avec ce que ses veines avaient encore à offrir. Un spectacle dont la calamité venue d'East Blue se passerait bien. Pour lui éviter de péricliter de plus belle, il convenait d'écourter cette bisbille avant que son bien-être menacé ne le fasse pour lui. Chose qu'il ne pouvait accomplir sans lui-même faire béer les contusions qui se devinaient sous les pansements, mais mieux valait elles que les portes de l'au-delà. Jugement que dut toutefois modérer l'homme qui valait cent millions de Berries quand une lueur incisive lui ravagea la rétine.

« Argh... ! »

La main qui s'était abattue sur son visage pour se prémunir de la cécité n'arriva que bien trop tard, ses orbites le lançant déjà aussi allègrement que s'il avait regardé le soleil en face – et il en savait quelque chose, s'étant bien sûr déjà prêté à l'exercice. Il se fustigea une fois de plus d'avoir ici aussi enterré l'ex-armurier occasionnel du Merry-Go à la hâte. Alors qu'il se jurait de ne plus se laisser avoir par ces perfides stratagèmes, le choc du coquillage trafiqué heurtant le sol fit savoir à un Luffy vacillant dans quel sens tourner la tête. La vue ne lui était point encore revenue, l'empêchant d'user de cette information comme il l'aurait voulu, mais à tout le moins savait-il de quel côté se protéger - voire riposter, autant que sa condition amoindrie daignait le lui concéder. Étourdi, Luffy l'était au naturel, mais rarement autant qu'à cet instant ; non qu'il aurait beaucoup mieux saisi le sens à donner aux paroles de son ex-compère en temps normal.

« Hein ?! Je comprends rien à ce que tu dis ! »

Pas plus qu'il ne comprit de quelle manigance il était cette fois encore le martyr quand l'air prit feu à l'entour. Une perspicacité primitive implanta sans ambages dans son esprit la conclusion à laquelle le raisonnement logique dont il était incapable l'aurait mené. L'odeur infecte dont sa torture oculaire l'avait distrait n'était autre que du gaz. Le fils de Dragon avait pourtant toutes les cartes en main pour s'en aviser. Combien de fois n'avait-il pas été battu comme plâtre pour l'avoir accidentellement allumé, manquant par là même de faire sauter le Merry et sa peuplade lors d'une incursion dans la cuisine ? Les alléchants fumets qui cernaient perpétuellement cette dernière lui semblèrent bien loin néanmoins quand c'est sa propre peau qu'il put sentir en train de se consumer, le souffle destructeur le soulevant du sol aussi franchement que s'il avait tout à coup appris à voler.

Que ce soit la sienne ajoutait peut-être au dégoût, mais Chapeau de Paille obtint la conviction définitive que la chair humaine, même grillée – surtout grillée – n'aiguillonnait guère son sempiternel appétit. Encore que la présente circonstance ne convenait guère pour en juger : à titre exceptionnel, Luffy avait l'estomac noué. En proie à une douleur cuisante, force lui fut de constater que cette dernière était adepte de la complétion, chaque parcelle de son être ayant été équitablement incinérée. Que certaines de ses écorchures passées aient été cautérisées du même coup n'ôtait hélas rien à l'ampleur du sévice. Mis à terre, le garçon élastique tarda à se relever. Non qu'il n'en soit pas capable : si laborieux que cela s'annonce, il en fallait bien plus -exponentiellement plus - pour le faire renoncer tant que subsistait une lueur de conscience. Il le savait, et Usopp le savait aussi. Perdu dans l'azur, son regard encore farouche n'y voyait pas les nuages mais les éclats acérés d'un passé morcelé.

D'une vie qui devait à présent et pour toujours n'avoir jamais existé.

Ses doigts frémirent un à un pour s'assurer de leur mobilité. Ses jambes eurent pour elles la primeur de darder vers le firmament. Bondir sur ses pieds depuis cette posture lui fit regretter la vigueur qu'il y avait mis, la souffrance le condamnant à serrer les dents pour rendre muet le cri de douleur que la spontanéité lui proposait. Ce fut ensuite de tousser dont il dut se garder, les arabesques de fumée qui l'environnaient encore voilant aussi bien sa position que son état de santé. Encore assourdi par la détonation, toujours hanté par un jadis crucifié, il n'avait point les idées claires, mais n'irait guère y quérir un prétexte à la dérobade. Ne l'avait-il pas rappelé le premier ? C'était sérieux, cette fois. Nulle demi-mesure ne serait consentie. Pas plus qu'il ne pouvait compter sur le moindre temps mort qu'il n'aurait au préalable durement gagné.

À terre gisait sa coiffe, sans qu'il daignât la ramasser – que ce fut parce qu'il ne se voyait pas l'arborer en une heure où ses principes étaient bafoués, parce qu'il avait déjà assez souffert dans cette rixe ou encore pour être à ce point soucieux que même son bien le plus cher en soit invisible à ses yeux. C'est nu-tête que Luffy s'avança, retournant au combat, déliant sans délai son épaule nouée d'une poigne de fer pour n'en être nullement dérangé. Les vents levés par la pétarade avaient bien cru pouvoir assiéger le Merry par les flots, et il s'en était fallu d'un rien qu'il ne rejoigne avant l'heure sa dernière demeure – son liquide mausolée. Bombardé par la marée, conquis par l'écume et harcelé par les flots, le valeureux rafiot qui les avait portés jusqu'ici ruisselait autant que s'il venait de rejaillir des profondeurs.

Le regard inquisiteur de la figure de proue où son capitaine aimait tant se percher n'en avait cependant rien perdu de sa force, de sa vie – si proche de la fin soit celle-ci. Les yeux rivés sur l'algarade et le charivari dont il était l'enjeu, le museau caprin versait des larmes d'eau de mer, âme captive d'un bois expirant faute de chair pour tout carcan. Qu'une horde de points colorés virevoltent encore devant son regard n'empêcha pas Luffy de faire la mise au point. De ce qu'il pouvait en voir – croyait en voir ? -, le tireur d'élite avait pris le parti de croire que c'en était terminé. Il pouvait le comprendre. Il eut aimé lui aussi n'avoir pas à jouer une chapitre de plus de cette grotesque tragédie. Pouvoir consigner qu'il n'était pas le seul à crier victoire trop tôt le réconforta un brin, autant que cela se pouvait dans pareil schéma – bien peu de chose.

« Gomu Gomu no... » s'annonça-t-il une fois de plus.

Toute emphase avait quitté sa voix, laquelle était dure, grave, presque sinistre. Si d'ordinaire, chaque syllabe respirait la joie de vivre et la soif d'aventure et de ripaille, elles étaient ici aussi lourdes qu'un sac de pierres. Quantité négligeable à côté du poids qui lui pesait sur l'estomac, cela dit. Il aurait fort bien pu frapper dans le dos sans mot dire pour s'assurer un succès aisé, mais la perspective ne l'en avait pas même effleuré. Ce n'était pas le fruit de quelque sens de l'honneur exacerbé : s'il en avait bien de vagues notions, le natif de Fuschia n'était pas fermé à la rosserie en toute occasion. Il fallait plutôt y voir le dernier hommage qu'il rendrait à un ami qui mourait aujourd'hui, quittant son coeur à défaut de quitter cette terre. Les lentes foulées de Chapeau de Paille vers son camarade d'antan se muèrent en course frénétique. Il voulait le regarder droit dans les yeux une dernière fois.

« Rifle ! »

Aucun suspens possible ici : c'est bien dans l'abdomen du fils de Yasopp que son poing finit sa course, et la chaleur liquide qui abreuva ses phalanges ne laissa planer que peu de doutes sur l'efficacité de son estocade. Plus exténué qu'il ne l'aurait cru, Chapeau de Paille se vit contraint de garder la pose durant quelques secondes pour ne pas s'effondrer, le « poing final » de cette triste histoire brandi dans les airs. Il réalisa n'avoir plus de souffle – sans doute depuis déjà un long moment – et s'échina à le récupérer, en vain. La mine acerbe tournée vers le vaincu de ce pugilat féroce, il le jaugea un long moment avant que ses membres inférieurs ne cèdent sous son poids, le renvoyant au plancher des vaches.

« Pauvre abruti... » anhéla-t-il douloureusement.

Chaque mot était un coup de poignard en travers du torse, comme si toutes ses blessures de la première à la dernière avaient choisi le même moment pour se rappeler à son bon souvenir, ne lui laissant d'autre choix que d'en faire l'inventaire. Vidé de ses forces, oui... Mais pas seulement. Ses espoirs et ses envies avaient disparu dans le néant. Surmonter cela lui parut plus dur que toutes les épreuves endurées au long de ses dix-sept années d'existence condensées en une seule. La main opposée à celle incriminée vint en saisir presque trop fermement le poignet, comme pour la punir de l'acte qu'elle venait de commettre. Malgré cette apparente discorde, toutes deux tremblaient à l'unisson. Qu'avait-il fait ?...

« TU CROYAIS VRAIMENT POUVOIR ME BATTRE ?! »

Citation :
¤ Gomu Gomu no Rifle : Prenant appui sur un principe similaire à celui du Pistol, il ne serait pas irrationnel de voir cette arcane comme sa version évoluée. Se réalisant cette fois en torsadant son bras pendant qu'il est projeté vers l'arrière, elle est le plus souvent utilisée à très courte portée pour un impact optimal. La vélocité du coup s'en trouve nettement accru tandis que le recul, lui, est réduit à presque rien du fait que Luffy n'ait pas à étendre le bras aussi loin que de coutume avant de passer à l'assaut.
¤ Amélioration(s) : -
¤ Limite(s) et contrecoup(s) éventuel(s) : -





« So, you don't like to get hit, huh ? Well, you're about to have a very bad day. »



Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t500-monkey-d-luffy-equipage
Usopp
avatar
Sniper Mugiwara

Masculin « Age : 32
« Messages : 37

» Niveau : 11
» Surnom : Sogeking
» Akuma no Mi : Nope!
» Rôle / Grade : Sniper
» Prime : ???

MessageSujet: Re: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   Mar 22 Juil 2014 - 21:33


Usopp s'arrêta. Il avait distinctement entendu derrière lui du bruit et cela ne venait pas du Merry. Entendre le bruit qu'il connaissant si bien de la peau de Luffy se distendre au-delà de l'extrème et prononcer les quelques mots annonçant une puissante attaque mirent fin à ses doutes. Un flot de sentiments contradictoires formèrent à nouveau un maelstrom troublant le calme du long nez. Cachant tant bien que mal la joie de savoir son ex-meilleur ami en vie, il se retourna, contractant ses muscles faciaux dans une pâle imitation du masque de colère et de détermination qu'il portait pourtant si bien quelques instant auparavant. Usopp fit face à ce Luffy tête nue, couvert de brûlures, haletant. Lui aussi avait le souffle court. L'excitation et l'état de grâce qu'il avait atteint durant leur lutte fratricide était retombé comme un soufflé lorsqu'il avait cru y avoir mis un terme. Tout son corps s'était remis à sentir la douleur, il lui semblait même que toutes les élucubrations que le sniper avait effectuées afin de tenir tête à l'homme caoutchouc avaient amplifié cet état de douleur générale au point de le rendre insupportable. Nul doute que les bons soins de Chopper alors qu'il était inconscient sur le Merry avaient été rendus vains à cause de son entêtement à refuser de rester couché comme il le lui avait tant de fois répété. Usopp se campa fermement sur ses jambes, bien que ces dernières étaient agitées de légers tremblement dus à la douleur lancinante qui parcourait tous ses os, muscles et nerfs. Il planta son regard droit dans les yeux de Luffy, continuant par ce médium ce dialogue de sourds qu'ils avaient tenu verbalement puis au travers de leur poings. Ne dit-on pas que les yeux sont le reflet de l'âme? En observant ceux de Luffy durant le bref laps de temps avant que son poing ne revienne vers lui à une vitesse rendant pour le sniper impossible toute esquive, Usopp eut le sentiment de commencer à le comprendre. C'était le long nez qui se reflétait dans les pupilles écarquillées de son ex-capitaine. Ils avaient fait deux choix diamétralement opposés face à une situation difficile mais ne ressentaient-ils pas la même chose au fond. Écartant subrepticement les bras en acceptation du châtiment, Usopp murmura quelques mots uniquement audibles de Luffy alors que le marteau du jugement se préparait à le frapper de plein fouet:

- "Je le savais... Je savais que quelque chose comme cela ne te tuerai pas. Quel que soit le combat, tu t'y jettes corps et âme, de toutes tes forces..."

Le poing de Luffy le frappa en plein milieu du plexus solaire. L'onde choc du violent impact se répercuta dans ton son être, achevant de rouvrir la plupart de ses blessures qui se mirent à nouveau à suinter du sang. Usopp vomit également un mélange de bile et de sang alors que ses yeux se révulsaient. A la limte de l'inconscience, il aperçu le ciel nocturne le narguer alors qu'il était projeté plusieurs mètres en arrière. Comme s'il allait mourir à cet instant, il revit l'espace d'une seconde plusieurs événements marquants de sa vie défiler devant ses yeux.

Souvenir d'Usopp:
 
Souvenir d'Usopp:
 

Les souvenirs s'arrêtèrent en même temps que sa conscience lui revenait. Peut-être qu'il ne mourrait pas aujourd'hui après tout. Son corps refusa néanmoins de supporter cette tête pleine de fierté mal placée. Ses genoux touchèrent terre, suivit de son buste meurtri. Allongé en chien de fusil sur le sol, Usopp n'était plus capable de se relever. Cette fois-ci, le combat était vraiment terminé et il avait perdu. Aussi étrange que cela pouvait paraître, Usopp se fichait désormais éperdument de sa propre personne. S'il ressentait de la frustration à l'instant précis c'était envers Kaya et le Merry qu'il n'avait pas su protéger. Le sniper le savait déjà depuis belle lurette mais encore une fois il avait eu la preuve qu'il était faible, incapable de vaincre même un adversaire qu'il connaît par cœur, incapable de vaincre même en préparant autant un combat qui se déroule comme il l'avait prévu. Il y avait bien une limite à ce que l'ingéniosité et l'astuce pouvaient compenser. Son adversaire était tout simplement hors de sa portée. A quelques pas de lui, son ex-Capitaine beuglait l'évidence. Usopp aurait voulu se lever comme si de rien n'était et aller lui taper l'arrière de la tête avec une réplique bien sentie "Bien sûr, banane!". Mais il n'était en mesure ni physiquement ni moralement d'effectuer un tel acte. Il perdait plus qu'un combat aujourd'hui, il perdait un ami, son meilleur ami. Usopp trouva la force de serrer un poing avec le peu de volonté et de hargne qu'il lui restait à expulser. La douleur qui vrilla ses nerfs lui fit serrer un peu plus les dents. Il aurait préféré mourir plutôt que de montrer ses larmes à Luffy. Comment avaient-ils pu en arriver là?
Revenir en haut Aller en bas
http://goo.gl/Fcptr9
Tony Tony Chopper
avatar
Docteur Mugiwara

Masculin « Age : 23
« Messages : 428

» Niveau : 10
» Surnom : Cotton Candy Lover
» Akuma no Mi : Hito Hito no mi
» Rôle / Grade : Médecin des Mugiwara

MessageSujet: Re: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   Jeu 7 Aoû 2014 - 14:20

Le combat entre ses deux amis se déroulait, implacable, sous les yeux du jeune renne, et les hauts comme les bas des deux camps en présence dictaient le rythme aux émotions du médecin de l'équipage: il frémit et manqua défaillir de douleur imaginée lorsqu' Usopp clama bien fortement ses si destructeurs sortilèges, il serra les dents à l'approche des poings durs comme l'acier de son Capitaine, et cria maintes et maintes fois les patronymes de ses confrères du trio le plus amusant du Mugiwara. Mais pas une fois ces cris n'atteignirent leur but, et il resta impuissant. Impuissant à les arrêter, impuissant à diminuer leur peine et impuissant à épancher leurs douleurs. Et lorsqu'enfin Luffy acheva cette bataille, son moment de faiblesse l'instant d'avant ne trompant aucun des pirates ici présents, puisque tous connaissaient la détermination et l'endurance de leur élastique Capitaine, c'est le nom d' Usopp, bouche grande ouverte et yeux emplis de larmes, que le natif de Drum scanda. Pourquoi? Oui, pourquoi avaient-ils dû aller aussi loin?

Le fier guerrier des mers était déjà aux portes de la mort avant ce combat, à cause des blessures infligées par la Franky Family, et le docteur lui avait conseillé du repos. Affronter en duel la force de la nature qu'était Luffy était véritablement l'antithèse des prescriptions du Docteur. Et s'il n'agissait pas rapidement, sans doute qu' Usopp risquait d'y passer. Ce qu'il se refusait à voir, même si en substance, le long nez n'était plus l'un de ses nakama. Un Docteur se doit de guérir tous les malades, comme le disait le père spirituel du cornu. Dressé sur le bastingage, le petit renne prit une impulsion, pour rejoindre le tireur d'élite, mais ses bras tendus ne touchèrent que de l'air, puisque la poigne de Sanji vint enserrer son épaule, le sommant d'arrêter. Tournant vers lui un visage d'inquiétude et de tristesse mêlées, le renne vociféra:


- Pourquoi ?! Il était grièvement blessé avant même le combat et vient de recevoir un sacré coup ! […] Peu importe ! Je suis un docteur ! Laisse-moi au moins examiner ses blessures!

Adoptant la carrure colossale qui était sienne en Heavy Point, le renne anthropomorphe repoussa l'emprise du cuistot blond. Toutefois, il grogna de surprise lorsque ce dernier le plaqua contre la rambarde de bois du Merry, le grincement du navire déjà bien fatigué semblant signifier sa désapprobation de ce nouveau conflit. Alors le cook sermonna le docteur sur l'état d'esprit d' Usopp, sur l'inutilité de la pitié et le mal qu'une telle réaction pourrait faire au long nez, achevant sa tirade en disant que le natif de Sirop savait pertinemment à quoi s'attendre. Chopper se tut, et comme une froide morsure, toutes ces notions, la fierté du vaincu, et surtout la conviction, clamée par le Docteur Hiluluk auparavant, vinrent se loger dans son crâne, pics de métal gelé qui semblaient paralyser tous ses sens. Il entendit sans les comprendre les paroles de Zoro comme celles de Luffy, et reprit sa forme Brain Point, se libérant par la même de l'emprise de Sanji. Le visage déchiré par la tristesse, il observa un instant Luffy, qui partageait, semble-t-il, son émotion. Alors, malgré le regard désapprobateur du cuistot, Chopper se hissa sur le garde-fou du Mugiwara.

D'un pas souple, il bondit jusqu'au sol et atterrit avec une légèreté étonnante, tant son cœur lui semblait lourd de désespoir. Le genre de maladie pour laquelle il n'existait, hélas, aucun traitement... Rapidement, tricotant de toute la force de ses petites jambes, il se porta auprès d' Usopp. Et même s'il sentait sa respiration sifflante, gênée par toutes ses fractures et ses bosses, et même s'il voyait son visage ruisselant, inondé par des torrents lacrymaux, il ne pipa mot, s'efforçant de garder un air digne, pour ne pas blesser encore plus la fierté déjà bien abîmée de son ex-meilleur ami. Déposant tout le nécessaire pour le soigner, depuis les compresses jusqu'aux bandages propres en passant par tous les anti-douleurs et les désinfectants, il lui jeta un dernier regard. Et se retourna, avant de tricoter de nouveau, direction cette fois le Vogue-Merry. Sans un regard en arrière, pour ne pas montrer à Usopp sa tristesse. Et les instructions de Zoro, rare membre du Chapeau de Paille à garder son calme, résonnèrent clairement sous le ciel froid et triste, qui semblait lui aussi contenir ses larmes.

Ils ne retourneraient plus jamais sur le Vogue Merry.


Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t317-tony-tony-chopper-equip
Roronoa Zoro
avatar
Sabreur Mugiwara

Masculin « Age : 31
« Messages : 3451

» Niveau : 8.
» Surnom : Zoro le chasseur de pirates.
» Rôle / Grade : Sabreur.
» Prime : 60.000.000 Berries.

MessageSujet: Re: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   Lun 18 Aoû 2014 - 20:16

En dépit des conseils avisés de Zoro, Chopper était resté sur le devant du Vogue-Merry. Mettant de côté ce qui travaillait le renne-homme, le premier nommé se contenta par la suite de contempler le duel qui s'offrait à lui. Sans s'en rendre compte, cet imbécile d'Usopp était occupé à se donner tort de la plus belle des manières. Et pour cause, non content de prendre le dessus dans cet affrontement fratricide, donnant le "la" tel un maître d'orchestre des plus expérimentés, il faisait montre d'endurance et bien plus encore, d'assurance. Tout ce qui lui faisait défaut en d'autres circonstances, soient autant de qualités dont il disait manquer, quelques minutes plus tôt. À le croire, il se sentait largué vis-à-vis des prouesses de ses camarades, mais ne s'était-il pas simplement laissé dépasser par les évènements ? À n'en point douter, ce combat offrirait la réponse à tout un chacun. À ce titre, le sabreur ne manqua pas d'observer avec attention la détermination dont faisait preuve l'apprenti-stratège, profitant des particularités du terrain autant que de sa connaissance des mécanismes du Gomu Gomu no Mi. La démonstration du fier combattant cristallisait le regard acéré de Zoro, plus affûté que jamais, statique et impassible à la manière d'une lame sise dans son fourreau. Les affres de la bataille eurent tôt fait d'atteindre leur paroxysme, rien ne la prédestinant à une guerre de tranchées. Petit à petit, Luffy se résolut à surmonter le carcan d'amitié qui l'empêchait initialement de donner sa pleine mesure vis-à-vis du courtisan de Kaya. Toujours aux aguets, le natif de Shimotsuki gardait les yeux rivés sur ce triste spectacle, bras croisés et posture figée. À proprement parler d'issue, elle ne faisait aucun doute dès lors que le duel avait été décrété.

Ici, en cet instant, à ce carrefour de l'aventure de l'équipage, il était uniquement question de sentiments. De convictions. De valeurs. Et d'engagement. Au-delà des intérêts de l'un et l'autre camps, Roronoa n'excluait pas de revoir lui-même sa position quant à son allégeance à la cause Mugiwara, si toutefois la rixe accouchait d'une souris. Plus que tout, il répudiait d'être emporté par les remous d'une ingérence qui n'avait que trop souvent cours à bord. Fort heureusement, ce scenario ne faisait que lui effleurer l'esprit, car ses deux comparses mettaient tout leur cœur dans chaque coup. Il y avait même quelque chose d'admirable dans le refus catégorique d'Usopp de ployer ou d'user de ses fanfaronnades habituelles. En temps normal, du moins Zoro s'en faisait-il la réflexion, le tireur d'élite aurait sans doute feint la mort avant de bondir derrière son ancien capitaine pour un énième coup fourré. En lieu et place, il lui faisait face et lui renvoyait son regard le plus noir. Lorsqu'il en fut le témoin, le sabreur voulut réellement croire qu'il n'y avait plus à y soupçonner quelque turpitude que ce soit. Le poids des sentiments, on y revenait. Ainsi que leur nombre. Eurent-ils été tangibles qu'ils auraient déjà envoyé l'objet de cet affrontement rejoindre Davy Jones dans les fonds marins. Tout imperturbable qu'il était, le chasseur de pirates ne pouvait y être insensible, ressentant parfaitement ce qui transitait à travers chaque coup de poing. Ainsi qu'à l'esquisse des dents serrées de l'un, des traits fermés de l'autre. Certes, rien qui soit de nature à avilir l'homme endurci, insondable et imperturbable comme de coutume. Tout de même, en son for intérieur, il éprouvait de la sympathie pour celui qui avait fait le vœu de devenir un preux guerrier. Ainsi que de la compassion pour Luffy, résigné à exécuter ce qui était pourtant contradictoire avec tout ou partie de ce qu'il était. Contradictoire, mais nécessaire. Le dogme du leader. Le moment était venu, le tournant était là.


Il restait à impulser la manœuvre pour éviter de percuter l'obstacle.

"... C'est terminé."

Le timbre de voix s'était naturellement fait monocorde, ne dénotant en cela ni indécision ni hésitation. L'auteur de ces paroles, quant à lui, campait la même position stationnaire qu'initialement, à ceci près qu'il avait tourné le dos à la zone de combat. Un dernier signe de respect à l'égard du compagnon qui avait fait montre de son abnégation. Et si Zoro n'était pas insensible au devenir du concerné, il était taillé dans un bois qui cémentait à ses yeux d'autres priorités qu'une empathie excessive. Dans ces moments-là, il se savait capable de recourir à un discernement catalytique, lui permettant d'instiller subséquemment des directives simples mais justes à ses pairs. Froides, par ailleurs. Sûrement. Il était ainsi fait et s'appréciait tel quel. Il ne broncha d'ailleurs pas quand Chopper et Sanji échangèrent quelques mots, ainsi qu'autre chose. À ses yeux, tout sabreur digne de ce nom ne pouvait faire corps avec sa lame qu'en étant à son image : froid, tranchant et affûté. Autant de caractéristiques qui transparurent au travers de la séquence qui succéda aux quelques pas de Luffy vers le navire. Adossé au garde-corps, n'inclinant que ses yeux en direction de son capitaine, Roronoa n'eut aucunement besoin d'être devin pour se figurer que le susnommé était en proie à des songes divergents. Nullement formaliste, l'ancien chasseur de primes se fit la réflexion que tout ceci était prévisible, tandis que ses iris saillants trahissaient la propension qu'avaient ses pupilles à appuyer leur étreinte sur l'homme-élastique. Ce regard en coin demeurait perçant, mais surtout observateur, s'enquérant de la prise d'informations préalable à la dernière prise de parole. Les quelques mots prononcés par Luffy furent l'indicateur nécessaire, quoique son visage se chargeait déjà d'exhaler ce que le sabreur avait deviné. Il savait et comprenait. Il eut été aisé de laisser les souvenirs s'accaparer son esprit, l'entraînant ainsi sur une pente à laquelle il se refusait. Grimper était son leitmotiv, après tout. De fait, le récital se fit sur le même ton que précédemment, différant simplement par son contenu et sa longueur. La résolution y était manifeste, pas question de tergiverser lorsque le navire tanguait. Ni de laisser le capitaine suivre une autre voie. Le fait qu'Usopp soit impliqué ne devait pas lui faire perdre des yeux qu'il y aurait d'autres épreuves à surmonter, bien plus âpres que la prise de congé d'un véritable ami. La perte d'un des leurs, par exemple.

"C'est la dure tâche du capitaine. N'aie pas de remords.
Si tu te mets à flancher, à qui pourrons-nous nous fier ?"


S'adressant au petit-fils de Garp, Zoro n'avait pourtant pas pris le pas de lui faire face. Ni de fixer quiconque. Le vague à l'âme était perceptible chez chacun des pirates du Chapeau de Paille, c'était au collectif qu'il imputait de redresser la tête. Pas à l'individu. Il en avait conscience. Néanmoins, les choses étaient ainsi faites. Le fardeau incombant au capitaine n'était pas qu'un mythe créé pour illuminer les rêves dont se nourrissaient les jeunes ambitieux d'hier. Il était aussi et surtout la réalité d'aujourd'hui. À tout le moins, si Luffy était le connecteur vital à la marche en avant de la bande, Roronoa endossait le rôle de catalyseur. C'est en tant que tel, mais sans s'en attribuer le statut, qu'il prit congé du Vogue-Merry et invita ses compagnons à en faire de même.

"Quittons le navire et laissons-le en bon état pour Usopp. Désormais, nous n'y reviendrons plus."

Juste le temps de rassembler quelques paquetages et de prendre la direction d'un hôtel repéré plus tôt par le coq, le sabreur quitta les lieux sans se retourner.


Undisputed.

« My swords ? Sorry, they're really howlin' for blood..! »
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t312-roronoa-zoro-equipage-d
Monkey D. Luffy
avatar
Capitaine Mugiwara

Masculin « Age : 24
« Messages : 1946

» Niveau : 7
» Surnom : Luffy au Chapeau de Paille.
» Akuma no Mi : Gomu Gomu no Mi.
» Rôle / Grade : Capitaine de l'Équipage du Chapeau de Paille.
» Prime : 100.000.000 Berries.

MessageSujet: Re: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   Lun 25 Aoû 2014 - 7:43


Les nimbus poussiéreux que leur rixe avait semés de part et d'autre commençaient enfin à se dissoudre dans l'atmosphère. L'envie de serrer les dents était forte pour réduire au silence tant la douleur de ses plaies que ce qu'il avait sur le coeur, mais l'air manquait tant qu'il ne pouvait faire autrement. Usopp pouvait être fier de lui : il l'avait mis dans un sale état, et ce n'était pas peu dire envers quelqu'un qui avait fait ses armes en se dressant tant contre des dieux factices que contre des pontes mafieux. Le Roi des Menteurs n'avait plus grand chose de l'individu qu'il était à l'époque où il l'avait invité à monter à bord, sinon justement ce goût pour l'affabulation. Nul doute qu'avec une force pareille, même s'il ne croyait pas en lui, pas encore ou pas assez, il ferait un jour de ses mensonges une réalité. La seule doléance de Mugiwara à ce sujet était qu'il ne serait plus là pour y assister.

Car c'était ici que leurs routes se séparaient.

Ce qu'il lui fallait acter sans plus tarder, n'était-ce pas l'enjeu que son ex-compagnon avait lui-même souhaité ? S'il ne partait pas l'esprit serein, au moins le faisait-il avec la certitude que l'intéressé serait plus que capable de (sur)vivre par ses propres moyens au moment de façonner son propre chemin. Lesté de tout le mésaise qu'il devait à sa fatigue et ses blessures, se relever lui prit de longues secondes - à moins que ce ne fût de savoir qu'il n'y aurait plus de volte-face une fois le dos tourné qui lui donnât l'impression d'y passer l'éternité. Quand bien même le taeditum vitae que tout ceci lui inspirait aurait dû au contraire le convaincre d'au plus vite s'en défausser... C'était une ère entière qui se brisait avec le fil si solide de leur amitié et il n'était pas pressé d'entendre son bris, son cri parvenir jusqu'à lui. Sous le poids des réalités, la fantaisie était de verre...

Une jambe trouva son appui sur ce sol encore ravagé, non sans qu'un regard brouillé se soit au préalable assuré de ne marcher sur rien. Ses sandales – et les pieds qu'elles étaient supposées protéger – avaient, tout comme le reste de sa personne, assez souffert des pièges posés ça et là au cours du combat. Sa consoeur la rejoignit aussitôt après avoir renouvelé ces précautions, et leur propriétaire n'eut plus qu'à appuyer ses mains tout aussi meurtries sur ses genoux, non sans souiller un peu plus d'amaranthe son short ruiné pour l'occasion. Son corps entier irradiait d'une souffrance sans bornes, même s'il avait connu pire et de loin, car galvanisée par le poids des regrets. N'auraient-ils pas pu aller dans la même direction encore quelques temps ? Mais la réponse, la seule réponse possible était la négative et il le savait. Il n'avait pas à revenir sur ce qu'il avait fait, à aucun prix, car c'était son autorité qui s'exerçait ici.

Même si elle devait se retourner contre lui.

S'efforçant de ne mettre aucun atermoiement dans son dernier regard pour le mutin, Chapeau de Paille redressa sa silhouette écorchée, non sans que son être entier lui chante en choeur la mélodie de ses peines, la complainte de ses lésions. Oui, il avait mal, c'est vrai, mais ce n'était rien à côté de ce que son coeur éprouvait. Les contusions et les brûlures s'évanouiraient, mais quant à ce qu'endurait son palpitant, il ne pouvait en être sûr. Le trou béant que le sniper allait laisser derrière lui n'était pas que concrète et physique : c'était aussi de leur tribu - de leur vie - qu'il s'exilait à tout jamais. Tel était la conséquence du choix qu'il avait fait, de sa décision en tant que pirate mais aussi et surtout en tant qu'homme. Ce que quoi, qu'il arrive, l'un et l'autre respecteraient. Si habile qu'il soit à jouer avec les mots, à s'en faire une arme, même, c'était en ce jour plus qu'en aucun autre qu'il en éprouverait la portée.

Luffy ne vacilla pas une fois quand, un pas après l'autre, il s'éloigna de l'endroit où tout s'était terminé, arpentant en silence ce paysage sur lequel ils avaient déposé le manteau de la ruine. Ils n'y avaient pas été de main morte, mais c'était là encore à travers eux que la déprédation avait été la plus forte, à un point tel que même le reste de la bande en faisait les frais. Sans un mot, le capitaine s'en alla récupérer la coiffe à laquelle il devait son épithète à quelques mètres de là. S'il ignorait par quel prodige sa propre version du tricorne s'en était là encore sortie sans dommage, il n'était pas d'humeur à se le demander. Lui rendant sa place légitime, ce qui eut le mérite de baigner son regard dans son ombre, il stagna sur place pour quelques instants alors que sa main y demeurait en appui. La fumée qui planait encore à l'entour lui piquait aussi bien les poumons que les yeux. Mais dans le cas de ces derniers, il savait que ce n'était point ce qui les embrouillait...

« Merry est à toi. Fais-en ce que tu veux. Nous, on va continuer notre route à bord d'un nouveau bateau. »

Chaque mention à ce remplacement inéluctable était un nouveau déchirement, quoi qu'en dise le vaincu. Mais pour être déjà ébranlé par la tristesse qui l'animait, Luffy n'aurait peut-être pas pu trouver de meilleur moment pour le rendre d'autant plus concret. Certes, la propriété de ce vaisseau était censée revenir au vainqueur du combat... Signifiant qu'il pouvait en faire ce que bon lui semblait. Et il lui semblait bon à cet instant d'en faire don à celui qui avait été pendant tout ce temps son canonnier, puisqu'il y tenait tant. Ce geste miséricordieux n'était nullement un moyen d'enfoncer le clou, même s'il n'y manquerait certainement pas, mais bien un dernier effort pour peut-être lui faire comprendre sa résolution. Du reste, même s'il n'y avait que peu de sens à offrir un bateau ne pouvant plus naviguer, c'était encore entre les mains d'Usopp que leur bon vieux Merry serait le mieux soigné.

Car si un lien aussi sincère que profond les unissait tous autant qu'ils sont à cette embarcation, il n'irait point nier que le long nez y était le plus attaché : il avait ses raisons. Des images du passé refluèrent à nouveau des quatre coins de sa mémoire qui, si elle n'avait d'ordinaire rien d'exceptionnel et une vilaine tendance à « retoucher » les événements par endroits, s'avérait étonnamment prolixe cette fois. Il revit l'homme qui gisait à terre lui disputer sa place de choix sur la figure de proue du vaisseau, leurs incursions à l'improviste avec Chopper dans l'atelier qui était pour eux une caverne aux merveilles en dépit des incidents provoqués, leur promesse d'un jour visiter Erbaf ensemble... Ou plus récemment, leur danse autour du feu jusqu'au bout de la nuit alors qu'ils se tenaient encore au-dessus du monde. Tant de temps passé à bâtir ces souvenirs, et si peu pour les rendre douloureux. 

« Adieu, Usopp. On se sera bien amusés. »

Et si aucune joie n'accompagnait les inflexions de sa voix, ce n'était pas faute de le penser. Sa procession le ramena bien assez tôt à proximité d'un Vogue Merry où il s'apprêtait à se hisser pour la dernière fois, bien qu'il ne put entreprendre l'escalade dans l'immédiat, s'interrompant à quelques mètres de sa coque que les réparations successives avaient bigarré. Un autre reflet de sa fin proche et de son état précaire – mais aussi et même principalement du temps que le fils de Yasopp avait pu passer à le remettre d'aplomb. C'était plus qu'il ne pouvait en supporter. Sa tension émotionnelle était telle qu'il ne se sentait plus capable de faire un pas de plus avant d'avoir relâché la pression.
Ses jambes ne le porteraient pas plus loin avant ça. Craquer. N'en avait-il pas le droit lui aussi, après tout ? Il s'était dit que le duel serait le plus dur, mais il s'était trompé et lourdement. Était-il en quête d'un appui, ou est-ce qu'il cherchât à se cacher ? Peut-être un peu des deux, mais sa main ne s'en referma pas moins sur le bord de son galure, faisant crisser la paille sous ses doigts. Les larmes, enfin, se mirent à couler, baignant son visage sans autre bruit que leur chute sur ce sol ravagé, sans pour autant l'aider à se sentir plus léger. Rien ne le pourrait, car rien ne restaurerait ce qu'il avait perdu. Car le passé n'est pas fait pour être revécu.

Que même si une fin entraîne un nouveau commencement, encore faut-il endurer l'épilogue.

« C'est dur... ! »


Les mots de Zoro, seul avec Sanji à paraître tenir le choc, n'en résonnèrent pas moins à travers lui. Le garçon élastique ne put que s'estimer heureux qu'il soit là pour prendre la relève : après s'être efforcé de faire bonne mesure tout au long de cette séparation, il n'avait pas plus la force que les mots. Son devoir en tant que capitaine était accompli, oui, mais à quel prix ? Peut-être était-ce néanmoins ainsi que cela devait se passer. Peut-être fallait-il cela pour lui faire voir en face que partir à l'aventure n'a pas que des bons côtés. L'heure n'était plus à se demander pourquoi il avait fallu que cela se déroule de la sorte, mais bien à se dire qu'il avait agi comme il le fallait - même s'il était encore trop tôt pour se dire qu'il devrait le refaire s'il le fallait. Et tandis que ces sages paroles se réverbéraient à travers lui, à travers une conscience qui sonnait plus vide que jamais, il se fit un serment solennel. Celui de devenir plus fort.

Celui qu'il ne perdrait plus personne.


« So, you don't like to get hit, huh ? Well, you're about to have a very bad day. »



Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t500-monkey-d-luffy-equipage
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Luffy VS Usopp! Le choc des fiertés.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG One Piece : Rise of a New Era :: 02 (Zone Rp) :: Grand Line :: 2ème route :: Water Seven :: Abords de Water Seven-