lienlien












 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Dock n°3, visite du patron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joy Boy
avatar
Nouveau/Nouvelle
RP Master - level over 9000 !
Masculin « Messages : 14

» Surnom : Celui qui post plus vite que l'ombre de son ombre.
» Rôle / Grade : RP Master. Parangon d'Awesomeness.

MessageSujet: Dock n°3, visite du patron   Ven 11 Avr 2014 - 17:32

+++ Iceburg +++


------------------------------

Un jour comme les autres à Water Seven pour la tête pensante de cette île au profil singulier, le maire Iceburg. Comme à son habitude, il observait une routine agréable qui lui permettait de se défaire de toutes les corvées astreignantes imputant à un dirigeant tel que lui. Car s'il portait la double casquette de maire de la ville et de patron de la Galley-La Company, fer de lance socio-économique s'il en est, l'homme restait avant tout un passionné dans l'âme et c'est au milieu d'une aire de travail qu'il pouvait s'épanouir. Il aimait d'ailleurs toujours mettre la main à la pâte lorsque son emploi du temps le lui permettait, mais la bienveillance de ses employés l'empêchait de rester aussi actif qu'il ne le souhaitait, sur ce front. Qu'importe, voilà qu'il arpentait les docks un à un, au sortir de son bureau. Il en profitait pour saluer les badauds croisés à l'extérieur des chantiers, la masse plébéienne appréciant toujours autant le spectacle des charpentiers s'affairant à la construction de divers navires et autres structures en bois. L'ancien disciple de Tom avait le contact facile et taillait volontiers le bout de gras avec ses concitoyens, indépendamment de leur profil. C'est aussi ce qui faisait son succès, au point que rien ne pouvait égratigner son image. Sa petite popote rondement menée sur les docks les plus à l'Est de la cité, il parvint au 3ème, là où l'équipe en charge de la zone s'attelait à la rénovation du Glory Tear. Ce bâtiment appartenait à un certain Jirack, un pirate qui avait été capable de boucler les quelques négociations d'usage en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire. Si tous les clients pouvaient faire preuve du même bon sens, il y en aurait moins qui repartiraient les pieds devant. A ce niveau, Iceburg ne nourrissait guère de craintes : celui qui cherchait des crosses à ses hommes finissait toujours par s'en mordre les doigts.

Le Dock 3, donc, marquait la traditionnelle scène d'accueil du patron à grands coups de salutations et d'attentions appréciables. Dans la lignée de ce que lui avait inculqué Tom de son vivant, le boss avait un petit mot pour chacun, tandis qu'il observait avec attention ce qui se faisait à droite et à gauche. Les fonctions de maire ne lui avaient aucunement ôté le coup d'oeil qui lui avait permis d'émerger de la mêlée, plusieurs années auparavant : lorsqu'une pièce était mal emboîtée ou qu'un stock appelait à être renouvelé d'ici peu, il en faisait immédiatement part à l'un des contremaîtres présents. Le souci du détail et l'expertise dont il faisait montre étaient la base de la réputation dont jouissait la Galley-La, aussi s'était-il entouré des meilleurs artisans, tous plus robustes et minutieux les uns que les autres. L'un d'entre eux lui fit remarquer que le Glory Tear faisait l'objet des dernières finitions et que son équipage allait pouvoir mettre les voiles d'ici peu. A la plus grande joie d'Iceburg, lequel savourait toujours autant ce moment où un travail accompli venait gratifier l'art qui avait façonné son existence. L'odeur, la texture, ... du bois le renvoyaient à ce qu'il aimait par-dessus tout, aussi est-ce avec un sourire équivoque qu'il rétorqua à ses hommes, rassemblés autour de lui lors d'une courte pause...

"C'est du bon boulot, les gars ! Ces pirates ont fait les choses dans les règles, on leur offre en retour un navire capable de fendre les flots avec assurance. Bravo à tous, la prochaine commande ne saurait tarder. Des infos à ce sujet, ma chère Kalifa ?"

La fidèle secrétaire du maire le suivait comme son ombre, toujours prompte à le surprendre de par une efficacité déconcertante. A peine eut-il le temps de poser sa question que déjà, elle lui tendait une liasse de documents ayant trait aux prochaines manoeuvres à effectuer sur le Dock 3. Un groupe de marchands itinérants désireux de renforcer la structure de diverses embarcations de petite taille, cette fois. Voilà qui allait permettre aux artisans de mettre leur talent à l'épreuve, tout en variant les plaisirs. Soucieuse de soutenir au mieux le cours des choses, consciente des va-et-vient incessants qui jalonnaient les journées de son employeur, la charmante Kalifa réajusta une énième fois ses lunettes, non sans faire part au susnommé qu'il était temps de s'orienter vers le Dock 2. Rompu au professionnalisme admirable de la jeune femme, Iceburg lui emboîta le pas. Par la même occasion, il caressait délicatement le crâne d'une souris blanche qui avait trouvé refuge à même son épaule gauche.

"Fort bien, ma chère. Vous me surprendrez toujours, c'est comme si vous lisiez dans mes pensées ! A propos, il va falloir que je baptise ce petit animal comme il se doit. Hmm... L'inspiration viendra peut-être en marchant."

C'est ainsi qu'Iceburg et Kalifa s'apprêtaient à franchir la barrière qui obstruait le passage entre le Dock 3 et la zone piétonnière.
Revenir en haut Aller en bas
Jack Jirack
avatar
Nouveau/Nouvelle
Silver Beard
Masculin « Age : 35
« Messages : 304

» Niveau : 8
» Surnom : L'Argenté
» Rôle / Grade : Capitaine
» Prime : 60.000.000

MessageSujet: Re: Dock n°3, visite du patron   Sam 12 Avr 2014 - 13:54


Après un petit déjeuner de champion, il fallait bien le faire remarquer mais après le concours de boisson de la veille entre les Silver Beards, Jack en était sorti vainqueur contre Pazgoua qui avait éliminer de justesse peu de temps avant Morion. Charles avait usé d'un stratagème dont Jack n'allait pas lui reconnaitre sa paternité, à croire que Morion commençait à déteindre un peu sur l'équipage, le pauvre se retrouvant donc pris au piège par ses propres techniques. Tout cela pour dire que la première chose qu'avala Jirack dans sa chambre d'hôtel fut une grosse rasade de rhum. Lutter le mal par le mal, c'était un peu l'adage des lendemains de cuite, faire repartir la machine pour qu'elle ne s'encrasse pas de suite. Puis pour adoucir un peu le rhum et sa brulure stomacale, Jack qui après être descendu dans le hall prit des gaufres et du jus de pommes et retrouva Morion qui sirotait un café ou un truc du genre. C'est en silence que le capitaine et le second se substantèrent sachant pertinnement que le reste de l'équipage cuver les uns sur les autres dans la même chambre, après tout, c'était le prince et le barbu qui les avaient entassé la après être parti du bar de Blueno.

Jirack avait programmé le départ de Water Seven au lendemain, il devait donc s'assurer que le Glory Tear soit bien prêt pour le départ. C'est donc accompagné de Morion, le bienfaiteur royal de l'opération remis à neuf du navire, qu'il se dirigea vers le Dock numéro trois, l'atelier où les ouvriers oeuvraient à redorer le blason du navire pirate du Capitaine Jack Jirack. Il marcha d'une traite, ne s'arrêtant qu'une fois pour acheter trois pommes dont une qu'il offrit à Morion. Puis il reprit sa route tout en croquant le fruit vert et juteux, arrivant devant l'entrée du dock, il tomba alors nez à nez avec le maire de la ville et patron de la Galley-La Company. Encore à plusieurs mètres d'Iceburg et de sa secrétaire, Jack se laissa aller à un petit commentaire à demi-ton pour Morion tout en lorgnant sur la demoiselle à lunettes.

Spoiler:
 

_ Tu vois mon petit pote, c'est ça qui nous faudrait sur le Glory, une belle petite femme avec une croupe d'enfer comme elle. Je suis sur que le maire ne lui fait pas que faire sa comptabilité, héhé... Femme à lunettes, femme à ....

Il coupa sa parole vu que le maire et la secretaire s'était avancé vers eux. Souriant dans sa barbe, Jack salua le couple.

_ Aaahhh! Monsieur Iceburg. Je suuis ravi de vous voir. Vos hommes ont fait un travail formidable pour le moment, j'espère que ce que je vais voir aujourd'hui pour les finitions va me confirmer tout cela, mais je n'en doutes pas. Pour le dernier versement, je vous laisse voir cela avec mon second après tout c'est lui l'homme d'argent du navire.

_ Capitaine Jirack, je peux vous dire que vous ne serez pas déçu. Pour le paiement envoyez donc votre second aux bureau de la compagnie, le comptable lui donnera la facture totale.

_ Je ne peux que vous remercier, aider des personnes comme moi ne doit pas être simple avec les mouettes qui tournent autour de nous, héhé. J'espère que vos affaires et l'île continueront à prospèrer Monsieur le Maire.

Le quinquagénaire lâcha ensuite la grappe du maire pour reporter son attention sur la blonde à lunettes, blonde à ...

_ Mademoiselle, vous finissez à quelle heure? J'aimerai bien vous offrir un verre avant mon départ et passer mes derniers moments dans la ville avec vous. Vous en dites quoi?

Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t318-jack-jirack-silver-bear
Morion
avatar
Nouveau/Nouvelle
Masculin « Age : 25
« Messages : 80

» Niveau : 11
» Surnom : Le prince des mystères
» Akuma no Mi : /
» Rôle / Grade : Second des Silver Beard

MessageSujet: Re: Dock n°3, visite du patron   Lun 14 Avr 2014 - 2:53

    Le tournoi de picole s'était soldé par une défaite. J'avais fini troisième derrière le vieux morse. Et bien sûr, le capitaine, mais ces deux là, ils devaient déjà boire au biberon autre chose que du lait, si tenté qu'ils aient un jour était jeune. Toujours-est il que le réveil s'est avéré difficile. Enfin les deux seuls suffisamment vaillant pour s'occuper de tout ce petite monde, ça avait été au final, le capitaine et moi. Et ça n'a pas été de tout repos, on a évité de se faire chasser de la ville une bonne dizaine de fois et au moins autant de la voir ravagé de différentes façon, toutes plus spectaculaire et stupides les unes que les autres, bref, une cuite spectaculaire, qui laisserait un souvenir douloureux dans la chevelure de tout le monde ou presque pour un long moment !

    Fort de la fougue de la jeunesse, je me suis retrouvé le premier debout, et j'en ai profité pour faire un peu de sport et m’abandonner dans l'usage des katas que j'ai répété temps de fois. J'ai tenté de toucher l'état de zen mais il m'a échappé encore une fois. Je n'arrive plus à l'atteindre depuis le combat contre mon frère. Le changement de vie pèse encore, le pays me manque... Mais j'ai fais des choix et je dois m'y tenir, je suis plus content comme ça, c'est une vie pour moi au final de voguer d'île en île, prendre ce qu'on veut prendre, quand on le veut ! Sans la protection de l’État ! Après un peu de sport donc et un bon bain chaud, je me suis dirigé vers la salle commune, sirotant un café « Austrish cufé », un café avec un bon dose de whisky, de quoi rendre la lumière plus supportable. Doule J s'est levé un peu après tout ça, le cerveaux lui dégoulinant encore par les oreilles et les yeux encore embrumé par l'alcool, lui aussi, chassait le mal par le mal. Nous avons déjeuner en silence, avant de quitter la demeure, laissant les autres cuvés...

    Le programme était simple, nous devions reprendre la mer demain, les vacances terminés et le Glory retapé, aussi frais que s'il sortait de l'atelier. Après le traditionnel arrêt pomme, nous sommes arrivés sur le chantier, et il faut dire que le première chose que nous avons, Jack et moi, remarqué, n'est pas le navire flambant neuf, mais belle et bien la secrétaire, qui colle parfaitement à la définition d'une secrétaire particulière, qui accompagnait celui que j'avais reconnu comme étant Iceburg, le maire de la ville et également le patron de l'entreprise de construction la plus fleurissante et également, la meilleur ! Je n'ai pu qu'acquiescer au commentaire du capitaine sur cette charmante demoiselle et je n'ai pas eu le temps d'y répondre qu'elle se trouvait devant nous. Étant un homme de bonne manière, je me suis abstenu de ce genre de commentaire devant une dame.

    Ainsi, nous avons commencer à tailler le bout de gras avec le patron, et bien entendu, la question d'argent est venu sur le tapis. Disons que, je n'accorde pas un amour immodéré pour l'argent. Mais, elle sert un intérêt plus vaste, la vie n'est qu'un jeu et quelle est l’intérêt de jouer, si on ne sait pas qui peu gagner ? Elle ne sert qu'à compter les points et c'est moi, qui en avait le plus sur l'île d'Eodh. Et j'allais cracher une grosse partie de ma magot pour ça, bon, je me referais vite, j'ai déjà remboursé les excentricité bovine de double J.


« - Je suppose que c'est la même chose que partout, du monde qu'on peut payer, on peut s’offrir ce qu'on veut. L'avantage est, que j'ai suffisamment d'argent pour ça c'est tout. Mais le mots « facture » me donne mal à la tête ! Mais bon, chacun ces affaires après tout ! La qualité à un prix et il est souvent très élevé... »
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t343-morion-silver-beard-sec
Joy Boy
avatar
Nouveau/Nouvelle
RP Master - level over 9000 !
Masculin « Messages : 14

» Surnom : Celui qui post plus vite que l'ombre de son ombre.
» Rôle / Grade : RP Master. Parangon d'Awesomeness.

MessageSujet: Re: Dock n°3, visite du patron   Lun 5 Mai 2014 - 15:57

+++ Iceburg +++


------------------------------

Alors qu'il pensait se diriger tranquillement vers le Dock n°2, au sortir du 3ème, Iceburg croisa Jack Jirack et son second. Toujours flanqué de sa fidèle Kalifa, l'homme d'affaires prit le temps de causer popote et pépettes avec les susnommés, tandis que les riverains observaient la scène avec un certain amusement. En effet, s'il était devenu habituel de voir le maire converser avec des forbans comme si de rien n'était, la scène avait toujours de quoi surprendre. Dans le bon sens, de surcroît, car cela tendait à renforcer le sentiment de confort qui ralliait les locaux. Une ville dont le plus haut dignitaire est à l'aise en toute circonstance et face à n'importe qui, voilà qui était aussi beau sur papier que dans la pratique. D'ailleurs, c'est tout naturellement que l'ancien disciple de Tom salua ses concitoyens, non sans accorder aux deux pirates l'attention qu'ils méritaient. Rigueur professionnelle et respect du client allant de pair, la moindre des choses était de vendre le produit dans l'idée autant que par la paperasse et la livraison. Ainsi Iceburg se fit-il un devoir d'indiquer la position du contremaître en charge du Dock n°3, faisant comprendre à Jirack et à Morion que c'est avec lui qu'il fallait discuter des dernières précisions d'usage. A dire vrai, le maire s'en serait bien chargé lui-même, mais déjà Kalifa lui rappelait-elle que l'emploi du temps était chargé, ne laissant que peu de place à l'improvisation.

"Un réel plaisir d'avoir fait affaire avec vous, messieurs. Hauser, là-bas, se chargera de vous formuler les dernières recommandations en vigueur avant que vous ne puissiez prendre possession du bâtiment. Rassurez-vous, les artisans de la Galley-La n'ont pas failli à leur réputation. Je viens de m'en assurer moi-même."

Une poignée de main, un merci et un au revoir plus tard, l'homme décida de sauter le Dock n°2. Les hommes y planchaient sur des stocks en vue de commandes futures, de quoi garnir les entrepôts en prévision de commandes ultérieures. Confiant en leur capacité à gérer cela sans le moindre souci, il fit remarquer à Kalifa qu'il préférait prendre la direction du Dock n°1 directement. Conformément à son habitude, la jeune femme ne put d'ailleurs réprimer un "Encore une tentative de harcèlement sexuel caractérisé" à la remarque de son employeur. Ce dernier lui avait touché un mot au sujet de son silence face à l'approche peu orthodoxe de Jirack à l'encontre de sa secrétaire. Mi-amusé, mi-embarrassé pour le pirate, Iceburg ne fut donc aucunement surpris de voir Kalifa passer outre. Ce qui était toujours préférable à la voir agir en furie. A tout le moins, cela lui évitait d'accumuler les hématomes liés aux accès de violence de la jeune femme. Raison de plus pour la titiller quelque peu, tenter une fois encore de creuser sous ces épaisses couches de sérieux.

"Tout de même, très chère, vous auriez pu lui renvoyer un mot agréable. Cet homme ne s'y prend peut-être pas de la meilleure des manières, mais il a pu vous faire honneur à sa façon. Néanmoins, on dénombre de plus en plus de cas de harcèlement sexuel dans les environs, d'après vos derniers rapports. Si j'avais à m'en inquiéter, soyez sûre que j'en informerais les hommes."


A peine eut-il le temps de ponctuer cette dernière phrase que le Dock n°1 se dévoilait à sa vue. Magnifique édifice, symbole de la réussite de toute une idéologie au-delà d'une fierté socio-économique. Mais qui étaient ces jeunes individus faisant face à Kaku ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Dock n°3, visite du patron   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dock n°3, visite du patron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG One Piece : Rise of a New Era :: 04 (Hrp) :: Archives :: Archives du RP principal-