lienlien












 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés [PV Eryn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Batsu
avatar
Pirate Barbe Noire
ZEHAHAHAHAHAHA!
Masculin « Age : 32
« Messages : 803

» Niveau : 4
» Surnom : Barbe Noire
» Akuma no Mi : Yami Yami no Mi
» Rôle / Grade : Capitaine - Mangeur de tartes
» Prime : Inconnue

MessageSujet: Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés [PV Eryn]   Lun 31 Mar 2014 - 22:35



Encore une fois, Teach l'avait échappée belle. Il revoyait encore sa vie défiler devant ses yeux alors que le Marutabne se faisait disloquer comme un vulgaire amas de troncs qu'il était, infime face à la puissance des éléments matérialisée par le célèbre Knock Up Stream. Son plan était pourtant parfait, capturer ce rookie de Mugiwara et le livrer au Gouvernement Mondial afin d'être accepté en tant que Shichibukai. Tout était parfait, le timing réglé comme sur du papier à musique, Laffitte utilisant ses pouvoirs pour faire germer l'idée de le recruter dans les esprits des grands de ce monde pendant que Teach et le reste de l'équipage s'occupait de mettre la main sur le cadeau idéal pour se mettre dans leurs bonnes grâces. Rien ne pouvait mal se passer! C'est tout de moins ce qu'il pensait avant de se retrouver en approche du navire ennemi par un temps qui ne lui annonçait rien de bon. Quelle idée saugrenue de se séparer de son navigateur, même temporairement... Il l'avait payé au prix fort, perdu son navire et sa cible. Au moins, il n'y avait pas perdu la vie. Ceci, il le devait en grande partie à ce bon gars de Jesus. Ce diable d'homme avait à lui tout seul rassemblé tout ce petit monde en train de couler comme des masses pour les mettre sur l'un des troncs qui composaient le Marutabune et avait même poussé le vice jusqu'à rassembler tous les autres morceaux du navire. Cette coquille de noix n'était pas solide pour un rond mais elle était aussi facile à reconstruire qu'elle était à démonter. Le petit Jesus méritait sa ceinture de secouriste en plus de sa ceinture de lutteur. Le diable d'homme avait bravé la tempête, rassemblant tant bien que mal les morceaux de l'esquif et les maintenant par la seule force de ses bras avec des cordes de fortune.

Et voilà qu'ils se retrouvaient après quelques jours de pagaie, à nouveau à Mock Town. Il faudrait une bonne semaine avant que le Marutabune soit en mesure de reprendre la mer, le temps nécessaire pour la poudre de sécher également. Teach n'aimait pas particulièrement Mock Town. Bien sûr, l'avantage indéniable de ne pas avoir à se cacher de la Marine en ces lieux ne pouvait être ignoré, mais depuis l'exécution de Gol D. Roger, Mock Town était devenu également le repaire des pirates ratés et désabusés tentant de fuir l'écrasante vérité de leur médiocrité en se noyant dans l'alcool et le girond des femmes pour goûter à un soupçon d'aventure aussi éphémère qu'illusoire. Alors que son nez proéminent le guidait doucement mais sûrement vers son établissement favoris, le "Pub and Pies" où, quoi qu'on en dise, se faisaient les meilleures tartes aux cerises de tout Jaya, Teach n'oublia pas de tendre l'oreille aux commérages des pirates de passage. Il apprit ainsi en rassemblant les bribes de plusieurs conversations erratiques qu'un certain "Bellamy la Hyène" venait d'être humilié en public par son Maître, Donquixote Doflamingo. Ainsi donc ce cafard emplumé était en ville? Il allait falloir jouer profil bas s'il ne voulait pas le rencontrer inopinément au détour d'une rue. Nul doute que les paroles de Laffitte avaient été transmises aux Shichibukai, Teach voulait à tout prix éviter de croiser l'un d'entre eux pour l'instant, de peur qu'un de ces boys scouts veuille le livrer au Gouvernement Mondial juste pour le plaisir de faire voler en éclat son plan. Barbe Noire hésita l'espace d'une seconde à poursuivre sa route face à cette éventualité. Ayant arrêté soudainement sa marche, un pirate éméché qui lui emboîtait un peu trop le pas lui rentra dedans. Teach ne broncha pas, pas moins qu'il ne bougea d'un iota. Le type le dépassa, lui lâchant une bordée d'insulte dans trois langues différentes avant de passer son chemin face à l'absence de réponse de Barbe Noire, perdu dans ses considérations. "Cherry pies or not cherry pies, that is the question". Se surprenant lui-même de sa stupidité, Teach décida contre toute attente de tenter le diable et se rendit jusqu'au "Pub and Pies". Passant la porte, il ne fut pas surpris de constater que les lieux étaient encore marqués par la rencontre de Bellamy et de Mugiwara. Le comptoir avait été le plus touché, fendu en deux. Il n'était maintenu que par un amas douteux de planches et de clous, ce qui rappela la coque du navire de Mugiwara. Que cela pouvait être laid... Mettant fin à ses considérations d'esthète qu'il n'était pas, Teach frappa sans ménagement du plat de la main sur le comptoir, un clou se déchaussant presque instantanément. Il commanda de sa voix de tonnerre usuelle:
-"Oyaji! Une bouteille de ton meilleur rhum et 50... Non, 100 tartes aux cerises à emporter!"

Le barman, totalement blasé, acquiesça la commande et ne tarda pas à donner un énorme paquetage de tissus contenant les mets promis. Teach balança une poignée de Berries qu'il avait attrapé dans sa poche. Cela faisait longtemps qu'il ne comptait plus et qu'il faisait ses calculs au poids. Pourquoi s'embêter avec des chiffres quand il suffit de piller l'île la plus proche pour se refaire les poches? Remerciant le gérant d'un signe de main sans se retourner, il quitta prestement les lieux. Alors que derrière lui le comptoir s'effondrait à nouveau sous les jurons du patron, une unique goutte de sueur coulant du front de Teach, ce dernier observa à gauche puis à droite avant de s'avancer dans la rue. Heureusement pour lui, le cafard emplumé était aussi facile à repérer qu'un furoncle sur le front. Peut-être son forfait accompli avait-il choisi de retourner dans son trou avec ses amis rampants? Espérons-le, mais ne tentons pas plus la chance. Teach aurait bien aimé à nouveau festoyer assis en plein milieu de la rue afin de gêner le plus possible cette bande de débiles profonds, mais ayant eu son compte de déboires ces jours derniers, il choisit de s'éloigner de la ville.

Sa démarche chaloupée le mena jusqu'à une crique isolée où il posa son auguste séant sans aucune pitié pour le sable le recevant contre son gré. Plantant son paquetage au fumet délicieux d'un côté et sa bouteille de rhum de l'autre, il poussa un soupir. Se reprenant prestement, il décida de boire autre chose que de l'eau de mer comme il l'avait fait il y a quelques jours à l'occasion du naufrage de son bateau et mordit ainsi à pleine(s) dent(s) dans le bouchon en liège qu'il arracha d'un coup sec à la douce étreinte du goulot pour cracher sans ménagement l'orphelin au loin. Déjà, les goulées du liquide brun coulaient dans son gosier et leur chaleur emplissait son être. C'est alors qu'il vit l'esquif. Les yeux de Teach éblouis par les lumières de Mock Town n'étant pas encore habitués à l'obscurité ambiante, il avait omis ce détail de taille. Un catamaran se trouvait là, échoué sur la plage, et le bouchon de sa bouteille venait de rebondir dessus, ou tout du moins dans son immédiate proximité. Reprenant une gorgée de rhum, Teach s'en désintéressa bien rapidement pour se perdre dans ses réflexions.
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t316-marshall-d-teach-equipa
Aslinn Klaylith
avatar
Nouveau/Nouvelle
Féminin « Age : 28
« Messages : 141

» Surnom : Black Feather
» Akuma no Mi : Aucun
» Rôle / Grade : Assassin/Informatrice

MessageSujet: Re: Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés [PV Eryn]   Mer 2 Avr 2014 - 0:54

-Squeak ! Squeak ! Squeeeeak ! furent les cris qui l'alertèrent.

Reposant la cuillère en bois qui lui servait à remuer son souper, Eryn sortit lentement sur le pont pour voir Pixie sauter dans tous les sens, tenant un bouchon de liège entre ses petites pattes avant. Souriant, la jeune fille s'accroupit pour regarder le cinéma de la petite écureuil, ce qui l'amusa beaucoup.

-Hé bien Pixie, c'est ton nouveau jouet que tu tiens tant à me montrer ? lui demanda-t-elle avec un léger rire.

Cette remarque ne sembla pas plaire à l'animal qui tapa du pied en se mettant à siffler et grogner de plus belle. Tendant le bouchon, elle le lança en direction de la blonde, avant de revenir le chercher pour se taper la tête dessus. Puis elle recommença à vociférer en pointant l'avant du bateau avec une patte. Elle semblait vraiment énervé, et Eryn se demanda ce qui pouvait bien mettre son amie dans un tel état. Décidant alors d'écouter l'écureuil qui avait commencer à tirer sur sa robe pour la faire bouger, l'aventurière se leva et suivit l'animal en direction de la proue du navire.

Elle avança prudemment, mais avec expérience, en équilibre sur la coque, jusqu'à arriver au bout, où elle chercha des yeux ce qui pouvait bien énerver Pixie. Plissant les yeux, elle chercha dans la pénombre quoique ce soit, mais ne trouva rien d'autre hormis un gros rocher poser sur la plage -et depuis il y en avait un au fait ? Rien en somme qui aurait put excité à ce point l'animal. Mais cette dernière insistait en pointant justement le roc sur le sable.

Soupirant, Eryn décida de se mettre à l'eau, sautant du haut de la coque pour arriver dans la mer, où l'eau lui montait jusqu'à mi-mollet. Sa robe bleue flottait autour d'elle, semblable à une couronne de fleur, prenant doucement l'eau. D'ailleurs, lorsque ses pieds nus touchèrent le sable, le vêtement était devenu plus lourd, mais elle s'en moquait bien, et Pixie sur l'épaule, elle se dirigea vers le rocher.


-Là, tu vois bien que c'est juste un gros rocher noir ! lança-t-elle à l'écureuil.

Pour le prouver, elle tapota même le roc, qui se révéla mou sous ses doigts. Il faut bien le dire, c'était la première fois qu'elle rencontrait de la pierre moue ! Elle tourna alors légèrement autour du rocher pour chercher d'où pouvait bien venir ce mystère. C'est alors qu'elle se retrouva devant lui, sans pour autant parvenir clairement à discerner de quoi il s'agissait.

-Bon d'accord ce rocher est mou, mais tu vas pas en faire tout un plat non plus ! dit-elle de nouveau à l'animal qui n'en démordait toujours pas.

Soudain, la lune réapparut de derrière un nuage, laissant alors apercevoir un visage humain en train de mâcher ce qui semblait être une tarte.

-Ah ben tu vois, il est gentil ce rocher, il mange des tartes ! s'exclama-t-elle joyeusement.

...Attends...un rocher qui mangent des tartes ? oO ...Y'a un truc là...

-Aaaaaaah ! Quelqu'un ! hurla-t-elle tout à coup en faisant un bond en arrière.

En effet, ce qu'elle avait prit pour un rocher, était en réalité un homme de très forte composition -pour ne pas dire énorme selon ses propres termes- en train de déguster des tartes, accompagné par une bouteille d'alcool. Reprenant ses esprits après cette surprise, Eryn, tomber au final sur le dos après son bon, se redressa sur ses coudes, et vit alors Pixie filer droit en direction du mangeur, et se planter droit devant lui.

La petite écureuil recommença alors à vociférer à grand renforts de sifflements et de grognements dans sa direction, brandissant le fameux bouchon de liège. Puis elle finit par lancer ce dernier de toute sa -maigre- force sur son ennemi, avant de prendre une dérisoire posture de combat. Et ça avait un côté tellement surréaliste qu'Eryn en resta un moment sans voix à regarder l'animal défier une créature qui faisait au moins cent fois, voire mille fois sa taille !

Haussant un sourcil, la jeune fille se redressa sur ses fesses, les jambes toujours étendu devant elle et observa l'écureuil en se demandant si elle devait en rire ou s'inquiéter de la témérité de la petite bête. Au final c'était plutôt une surprise un peu amusée qui l’emporta, et elle pointa l'homme sur doigt, un sourire en coin, tout en regardant Pixie.


-Non mais sans déconner, commença-t-elle, tu rêves pas un peu éveillée là ma belle ? lui demanda-t-elle. Non mais parce que pour penser pouvoir venir à bout de ça, reprit-elle, y'a que dans tes rêves les plus fous que ça se réalise, et encore je garde quand même un doute, lança-t-elle sur un ton amusé.

Et oui, elle avait totalement négligé l'homme jusqu'à présent, et non ça lui était pas venu une seule fois à l'esprit de s'excuser. Tout ce qu'elle fit fut de le dévisager et de détailler sa tenue. Tiens d'ailleurs à bien y regarder il avait un peu la dégaine d'un pirate...non ?
Revenir en haut Aller en bas
Batsu
avatar
Pirate Barbe Noire
ZEHAHAHAHAHAHA!
Masculin « Age : 32
« Messages : 803

» Niveau : 4
» Surnom : Barbe Noire
» Akuma no Mi : Yami Yami no Mi
» Rôle / Grade : Capitaine - Mangeur de tartes
» Prime : Inconnue

MessageSujet: Re: Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés [PV Eryn]   Mer 2 Avr 2014 - 22:20


Sans plus attendre, Teach commença en engloutir les tartes aux cerises comme l'aurait fait un ogre. Ces tartes étaient vraiment un délice. Engloutissant presque chaque tarte en un seule bouchée, il jura intérieurement en se remémorant cet imbécile profond de Mugiwara qui avait osé dire qu'elles étaient parfaitement dégueulasses. Sa main se serra sur sa bouteille de rhum à ce souvenir. La colère de Teach aurait certainement eu raison de ladite bouteille si quelque chose ne s'était pas fait entendre depuis la direction générale du catamaran où il avait inopinément balancé un bouchon de liège.

N'arrêtant pas pour autant d'absorber les tartes à une cadence infernale, un bien étrange spectacle se joua devant lui. Une silhouette de femme s'était dressée sur l’embarcation et semblait discuter avec quelqu'un. Le lieu étant Mock Town, Teach s'attendait à voir débarquer quelques pirates de mauvaise vie qui en voudraient peut-être à ses tartes, ses berries ou tout simplement sa vie. Barbe Noire mordit à nouveau dans une tarte, le jus rougeâtre des cerises maculant le pourtour de ses lèvres ainsi que sa barbe d'ébène. Il fut ainsi témoin d'un bien étrange manège. Il s'avéra que l'inconnue fasse la conversation à un animal. Teach n'étant pas féru de biologie, la bestiole était pour lui un rat. Un de ces petits machins qui bouffent vos provisions pendant que vous dormez et quittent votre navire aussi sec, vous laissant mourir de faim avant la prochaine île. Voilà que ce diable de femme s'approchait d'un pas résolu et sans peur, parlant de lui comme d'un rocher. Surpris, Teach stoppa net sa mastication alors que la bougresse lui donnait une tape dans le dos, l'ignorant royalement. Barbe Noire essayait désespérément de comprendre la situation. Folle dangereuse? Imbécile congénitale? Myope comme une taupe? Fine stratège cherchant à le prendre au dépourvu pour mieux l'assassiner? A l'idée de cette dernière possibilité, une goutte de sueur se forma sur son front. Teach alla jusqu'à rapprocher sa main ne tenant pas la précieuse bouteille de rhum de l'un de ses pistolets lorsque la blonde se rendit enfin compte qu'elle était en présence d'un être humain, tombant à la renverse de surprise. Se détendant subrepticement, Teach constata enfin que le rat semblait lui chercher des noises. Il planta sa bouteille dans le sol et attrapa une cerise de la tarte qu'il n'avait pas fini de consommer pour la balancer d'une puissante pichenette dans la direction de la tête du rongeur. Se désintéressant de la bestiole, il reprit un peu de sa superbe et s'adressa à l’excentrique, le ton passablement amusé:
-"Oi, femme! Je serais toi, je tiendrai mon rat en respect. Qui sait ce qui peut arriver par les temps qui courent... Un conseil d'ami, quitte Mock Town dès que ton log pose pointera vers l'île suivante. Si tu restes trop longtemps ici, tu deviendras avant que tu t'en rendes compte comme un de ces pirates ratés qui justifient leur médiocrité par la venue de cette prétendue "nouvelle ère". Ou tu seras un de leurs jouets pour passer le temps, l'un ou l'autre. Où est-ce que tu te rends, femme? Tu viens écouter les derniers ragots? A moins que tu ne cherches l'île dans le ciel? ZEHAHAHAHAHA!"

Teach se gratifia lui-même d'une nouvelle rasade de rhum après cette éprouvante tirade. N'étant pas d'humeur à "bosser" ce soir (traduction du terme "bosser" selon Teach: "piller, violer, brûler, tout ça dans l'ordre qui vous branche sur le moment"), Barbe Noire balança une tarte à la cerise dans la direction générale de la blondinette comme il l'aurait fait s'il se fût agi d'un frisbee. Se souciant de la réception de la femme comme de l'an 1000, il se prit à observer le ciel. A l'écart de la ville, les étoiles étaient magnifiquement brillantes dans le ciel vierge de tout nuage. Teach se demanda si Mugiwara était parvenu à l'île dans le ciel ou s'il avait eu moins de chance et terminé sa course quelques kilomètres plus loin, faisant une belle crêpe sur l'océan. Barbe Noire souhaita que cela ne soit pas le cas. Non pas qu'il apprécie le gamin, mais c'était quand même un sacré bon rapport puissance/prime! Le Capitaine jura entre ses dents et repris une rasade de rhum pour faire passer ce souvenir au goût amer.
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t316-marshall-d-teach-equipa
Aslinn Klaylith
avatar
Nouveau/Nouvelle
Féminin « Age : 28
« Messages : 141

» Surnom : Black Feather
» Akuma no Mi : Aucun
» Rôle / Grade : Assassin/Informatrice

MessageSujet: Re: Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés [PV Eryn]   Jeu 3 Avr 2014 - 23:19

C'est avec un brin d'appréhension qu'Eryn regarda une cerise voler droit sur la tête de Pixie. Cette dernière se la reçut tout naturellement en pleine tête, la force du coup la faisant voler en arrière et même faire un tour complet sur elle-même. Le visage encastré dans le sable -qu'elle avait dû bouffer au passage-, la petite écureuil leva mollement un bras pour agiter un petit drapeau blanc. Relevant les genoux, la jeune fille posa son coude sur l'un d'eux et fit reposer son menton au creux de sa main.

-Je te l'avais dit que t'avais aucune chance, lui chuchota-t-elle.

Puis elle haussa un sourcil, s'intéressant à la voix qui s'adressait à elle, et prit également le temps de mieux détailler son interlocuteur. Ce dernier avait une dégaine de marin, avec son bandana sur la tête et son torse poilu à l'air, et soyons honnête ça ne faisait pas du tout son charme, c'était même plutôt le contraire. Et si en plus on ajoutait à sa une dentition pas forcément des plus entretenues, le jus de tarte qui lui dégoulinait sur la face, ça en ajoutait encore moins ! Bref, ça avait presque un côté repoussant d'être en la présence de cet homme, mais ce n'était pas pour son apparence physique qu'Eryn restait, mais plutôt pour ce qu'il disait. Elle resta un instant figé par ses dires.

Surprise par le mouvement, ce fut avec une rapidité instinctive qu'elle rattrapa la tarte et lui évita le triste sort de finir en pleine sur sa figure ! Ç'aurait été grandement dommage pour la tarte ! Non parce que soyons honnête, elle pouvait prendre une douche, c'était pas un peu de tarte qui allait lui faire peur ! Mais la nourriture elle, aurait été perdu à jamais, condamné ensuite à finir ses jours sur le sable de la plage... Elle observa ensuite le dessert qu'elle tenait désormais entre ses mains, semblant réfléchir à quelque chose.

Ce fut alors un léger rire qui commença à courir dans sa gorge, avant de prendre plus d'ampleur pour se transformer en un rire explosif. La jeune fille se tint même les côtes, se pliant en deux tellement elle riait, quelques larmes même apparurent au coin de ses yeux. Elle mit du temps à se reprendre, essuyant les larmes qui perlaient à son regard, et cherchant un souffle qu'elle avait perdu. Lorsqu'elle retrouva en parti ce dernier, c'est avec un ton amusé qu'elle s'adressa à l'homme.


-Pixie n'est pas un rat, dit-elle en essayant de ne pas repartir dans un fou rire, c'est une écureuil volante ! expliqua-t-elle. Mais dis-moi, reprit-elle plus sérieusement, tu as parlé de quelque chose qui m'intéresse, dit-elle.

Elle se leva alors prestement, sa robe parsemée de grain de sable lui collait à la peau des jambes, mais ça ne semblait pas la gêner. Elle se rapprocha alors de son interlocuteur, se plantant juste devant lui. Ses yeux brillaient sous la lumière lunaire, où se reflétait une exaltante passion, mêlé à un brin de rêverie.

-Tu as parlé d'une île céleste c'est bien ça ? reprit-elle avec ferveur. Est-ce que tu sais où elle est ? demanda-t-elle. Comment est-ce qu'on y va ? Qu'il y a-t-il là-bas ? Tu crois qu'il y a des dragons ? enchaîna-t-elle.

Elle sourit de toutes ses dents alors qu'elle tournait sur elle-même, lui tournant le dos, la tête levée vers les étoiles.

-Ce serait vraiment génial qu'il y ait des dragons, dit-elle d'une voix douce.

Puis elle se retourna de nouveau en direction du marin -mais peut-être était-ce un pirate, après tout il semblait savoir de quoi il parlait quand il décrivait la ville qu'il appelait Mock Town. Son visage était souriant, reflétant une sorte de tendresse toute féminine, et ses yeux perdus dans ses pensées trahissaient toute l'affection qu'elle portait à cette idée. Soudain, elle sembla se reconnecter à la réalité, et la joie fit vibrer à nouveau son corps, et sourit à nouveau à l'homme imposant.

-Après tout, les dragons volent, donc ça pourrait bien être leur terre ! Car c'est là que je me rends : sur la Terre des Dragons, lança-t-elle d'une voix assurée.

Elle accentua sa phrase en posant sa main sur ses hanches, la deuxième tenant toujours la tarte. Une détermination sans failles se dégageait d'elle, et il était certain qu'elle continuerait à chercher cette fameuse terre tant qu'elle ne l'aurait pas trouvé !

-Je la trouverais, c'est sûr ! s'exclama-t-elle.

D'un geste volontaire, Eryn mordit la tarte à pleine dent, arrachant un morceau aussi gros que sa bouche pouvait en contenir. Elle se retrouva alors avec des joues de hamster, mâchant énergiquement sa part.

-Chette tarte est pas mauvaishe, baragouina-t-elle la bouche pleine.
Revenir en haut Aller en bas
Batsu
avatar
Pirate Barbe Noire
ZEHAHAHAHAHAHA!
Masculin « Age : 32
« Messages : 803

» Niveau : 4
» Surnom : Barbe Noire
» Akuma no Mi : Yami Yami no Mi
» Rôle / Grade : Capitaine - Mangeur de tartes
» Prime : Inconnue

MessageSujet: Re: Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés [PV Eryn]   Ven 4 Avr 2014 - 21:10


Voilà que la bougresse reprenait son étrange manège, éclatant de rire à sa réplique comme s'il venait de lui raconter la meilleure histoire drôle de sa vie. Avait-il dit quelque chose d'aussi spirituel? L'espace d'un instant, Teach crut que c'était à la mention de l'île dans le ciel qui lui avait valu l'hilarité de la blondinette, la mettant dans la même catégorie que la plupart des pirates arpentant les rues sales de Mock Town. Il fut bien vite détrompé. Visiblement il s'était fourvoyé sur l'appellation du rongeur qui n'était apparemment pas un rat. En mauvais élève qu'il était, Barbe Noire ne prit pas la peine d'écouter le nom de la créature ni ce qu'elle était, s'en contrefoutant royalement alors qu'il mordait à pleines dents dans une nouvelle tarte. C'était un rongeur donc c'était un rat. Fin de la discussion.

Sa curiosité fut à nouveau piquée au vif par la suite des élucubrations de son interlocutrice. Voilà qu'elle montrait un intérêt manifeste pour la fameuse île dans le ciel, ne remettant nullement en cause son existence, allant même jusqu'à demander des détails pour s'y rendre et fantasmant sur la présence éventuelle de dragons. Ceci ne manqua pas de rendre le sourire à Teach après ces histoires de rats. Quelque chose dans la candeur et l'innocence de la jeune femme éclairci l'espace d'un instant les ténèbres de son âme. La silhouette d'Eryn se découpant sur l'horizon séparant abruptement mer d'eau et mer d'étoiles dégageait à la fois fragilité et détermination, irréelle, presque touchante aux yeux du vil boucanier. La magie ne dura qu'un temps et Teach reprit bien vite ses esprits. Pendant ce bref laps de temps, lui aussi avait rêvé d'île dans le ciel et de dragons au côté de l'étrange et frêle blondinette. Les ténèbres avaient finalement repris le dessus, n'effaçant néanmoins pas le sourire de l'édenté. Après tout, elle aussi appréciait les tartes du "Pub and Pies"! Bon point.

Se dressant sur ses jambes arquées, Barbe Noire frappa brièvement son pantalon au niveau des genoux et du séant afin de se débarrasser du sable qui s'y était aggloméré. Il laissa planté dans le sable sa bouteille de rhum presque totalement bue ainsi que trois ou quatre tartes aux cerises survivantes de l'holocauste fruitier qui venait d'avoir lieu. Il essuya le pourtour de sa bouche et sa barbe d'un revers de la main disgracieux, consentant enfin à répondre à l'originale avec un nouveau rire gras et tonitruant dont il avait le secret:
-"ZEHAHAHAHAHA! Incroyable! Tu es vraiment stupide au delà de tout secours! Mais il se trouve que j'aime justement les gens stupides comme toi. J'ai aucune idée de comment se rendre jusqu'à cette île céleste mais je suis certain qu'il doit en exister un. Tout comme je suis certain que les dragons doivent bien exister quelque part. Comme peuvent dire certains, il n'y a pas de preuve que cela soit le cas, mais à l'inverse, a-t-on des preuves qu'il n'y en ait nulle part? J'espère que tu trouveras ton île aux dragons, femme... Sur ce!"

Cette dernière réplique lancée, il tourna sans autre discours le dos à la jeune femme. C'est ce moment que choisit le soleil pour poindre le nez à l'horizon, illuminant soudainement la scène, mettant fin à la magie du moment de sa lumière crue. Teach leva un bras en signe d'adieu, sans se retourner. Il avait laissé derrière lui les reliefs de sa gargantuesque collation. Peut être que la farfelue voudrait se rincer la bouche avec le restant de rhum ou nourrir son rat avec les quelques tartes restantes. Le fait que de tels rêveurs ingénus parcourent encore ces mers rassurait toujours Barbe Noire. L'être humain a toujours fait preuve de bien peu d'imagination. Les légendes existent car quelque chose les a créées et que des gens ont jugé qu'il était important de les transmettre à travers les âges. L'ère était à la rationalisation, quelques principes scientifiques ronflants et le troupeau de moutons suivait derrière, rassuré que certains puissent expliquer ce que leurs petits cervelets ne comprennaient pas. Pitoyable. Les grands noms n'ont jamais suivi la masse mais ont, au contraire, eu l'audace de nager à contre-courant en leur temps. Ne dit-on pas que la chance sourit aux audacieux?

Teach s'arrêta soudain à mi-chemin de Mock Town. Accaparé par le train de ses pensées, il se rendit compte qu'il avait oublié un petit détail. Il avait omis de se présenter. Le Capitaine Pirate hésita. Cela valait-il le coup de se retourner après avoir fait une sortie aussi cool? Ne pouvant se décider, il resta planté au milieu du sable quelques dizaines de secondes avant de finalement commencer à se retourner...
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t316-marshall-d-teach-equipa
Aslinn Klaylith
avatar
Nouveau/Nouvelle
Féminin « Age : 28
« Messages : 141

» Surnom : Black Feather
» Akuma no Mi : Aucun
» Rôle / Grade : Assassin/Informatrice

MessageSujet: Re: Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés [PV Eryn]   Dim 6 Avr 2014 - 13:14

Lorsqu'il se leva, elle put alors vraiment constater à quel point cet homme était imposant, et comme elle paraissait frêle à côté. Ils offraient un contraste des plus saisissants, tels le chêne et le roseau -sauf qu'elle n'était pas sûre que ça soit le chêne qui perde face au vent de cette nouvelle ère qui soufflait.

Un soupir un peu déçu passa la barrière de ses lèvres alors qu'il disait ne pas savoir comment se rendre à l'île céleste, mais son sourire doux réapparut rapidement sur ses lèvres. Cet homme possédait un esprit qu'elle appréciait, et Eryn aurait aimé pouvoir discuter avec lui encore toute la nuit, mais il semblait qu'ils doivent partir. Et les premiers rayons du soleil mirent un terme au charme de cette étrange rencontre nocturne.

Il partit, un simple signe de la main pour au revoir. Elle se baissa et ramassa son animal de compagnie entre ses mains. Elle ne prit pas la peine de lui répondre, de toute façon il ne le verrait pas, à quoi bon ? A la place elle caressa doucement Pixie qui se réveilla lentement, les yeux au bord des larmes alors qu'une petite bosse apparaissait sur son front. La jeune femme secoua la tête et invita l'animal à grimper sur son épaule, ce que fit cette dernière, s'arrêtant tout de même à mit chemin pour se retourner et tirer la langue au grand dadais qui partait, faisant doucement rire sa maîtresse. Cette dernière caresse doucement le menton de sa petite écureuil avant de se tourner vers l'aube rougeoyante.


-Oui, dit-elle dans un murmure, nous sommes stupides nous autres les rêveurs. Pas un pour rattraper l'autre ! Mais...c'est ce qui fait notre charme non ? continua-t-elle en direction du ciel. Sans les rêveurs, le monde serait fade et triste, et puis ne dit-on pas après tout que les fous sont les sages de ce monde ?

Son sourire doux se transforma en un sourire amusé, alors qu'elle riait à nouveau, sans aucune raison apparente : elle avait simplement envie de rire. Oui, elle était folle, stupide, rêveuse, et bien d'autres choses encore qui faisaient qu'elle déstabilisait nombre de gens. Mais cet homme lui, semblait presque aussi fou qu'elle, une folie différente, comme si tous les opposaient au final, et que seule cette nuit avait pu les réunir.

Elle dégagea une mèche de cheveux de son visage, la calant derrière son oreille, alors qu'une légère brise marine soufflait. Puis elle songea qu'il serait temps de rentrer au bateau, manger un peu et bien dormir avant d'aller à la recherche de cette île dans le ciel. Elle se tourna alors lentement vers son catamaran...

Soudain, le tonnerre retentit, la réveillant en sursaut ! Elle regarda autour d'elle, complètement désorientée, se demandant ce qui se passait, où elle était. Qu'était-il advenu du sable ? Des arbres ? De l'homme ? Pourquoi était-elle dans on lit ? Se levant en quatrième vitesse, elle sortit précipitamment de la cabine et se rua sur le pont. Ce qu'elle découvrit la sidéra : aucune forêt, aucune plage, juste un monceau de roches et de falaises abruptes.

Soupirant, elle s'assit finalement sur le pont, tentant de retrouver ses esprits, passant une main dans ses cheveux et sur son visage. Tout ceci n'avait-il été qu'un rêve ? Pourtant cela avait semblé si...réel ! Sa bouche était encore imprégnée du goût de la tarte aux cerises qu'elle avait mangée. Elle revoyait si clairement chaque détail de son interlocuteur que s'en était déstabilisant.

Ce fut Pixie qui la sortit de ses pensées, alors qu'elle s'approchait en émettant quelques petits couinements. Eryn tourna doucement la tête vers elle en l'examinant : aucune trace de bosse sur son front. Alors elle avait vraiment imaginé tout ça... Dans un sourire un peu triste, elle tendit la main vers l'animal qui grimpa jusqu'à son épaule pour se faire caresser.


-J'ai vraiment fait un drôle de rêve tu sais, lui chuchota-t-elle.

Un autre bruit de tonnerre la fit sursauter, et tournant son regard vers l'horizon, elle vit alors un amas de nuages noirs se diriger droit sur elle. Il était temps de bouger, mieux valait ne pas rester là. À contre cœur alors Eryn se leva et mit les voiles pour échapper à la tempête qui arrivait, délaissant derrière elle cette île inhospitalière, et, flottant au gré des vagues grossissantes : un étrange bouchon de liège...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Quelque part...


...A l'instant même où Barbe Noire se retournait vers la jeune femme, son visage heurta soudainement une surface dure. La douleur, fulgurante, traversa ses nerfs à vif, le réveillant. Ouvrant les yeux, Teach mit quelques secondes à comprendre qu'il se trouvait actuellement dans la cale du Marutabune et qu'il venait de tomber de son hamac. Ses pensées revenant à lui, il se souvint que cela faisait déjà plusieurs jours que leur navire était en train d'être réparé au port de Mock Town. Se redressant difficilement et s'agrippant au filet du hamac, il manqua de tomber à nouveau en se prenant les pieds dans les cadavres des bouteilles qu'il avait vidé hier soir avec son équipage. Ainsi donc tout ceci n'était qu'un rêve... Un rêve qui avait l'air très réaliste, certes, mais juste un rêve... Alors que son esprit vagabondait, son estomac le rappela aux bonnes vieilles valeurs terrestres en faisant des siennes. Portant une main à ses lèvres, Teach couru sur le pont pour aller vomir par dessus le bastingage sous les quolibets des membres de son équipage qui l'avaient vu courir comme un possédé. Le contenu de sa panse souillant les flots, Teach se jura que c'était la dernière fois qu'il buvait autant... Jusqu'à la prochaine fois tout du moins!


[HRP : Je précise que j'ai discuté avec Teach, et que j'ai donc son autorisation pour poster la dernière partie de son rp ici]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés [PV Eryn]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés [PV Eryn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG One Piece : Rise of a New Era :: 03 (Rp / HRp) :: Zone de Combats :: Concours RP-