lienlien












 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Gare de Shift - Un crapaud qui nage le crawl..!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roronoa Zoro
avatar
Sabreur Mugiwara

Masculin « Age : 31
« Messages : 3451

» Niveau : 8.
» Surnom : Zoro le chasseur de pirates.
» Rôle / Grade : Sabreur.
» Prime : 60.000.000 Berries.

MessageSujet: Gare de Shift - Un crapaud qui nage le crawl..!   Sam 29 Mar 2014 - 13:31


Vaincre un Shichibukai ou un Dieu ? Autant de défis relevés avec brio par l'équipage du Chapeau de Paille, autant d'expériences ayant contribué à crédibiliser leur quête, tout en renforçant les certitudes autant que les aptitudes des membres du septet. Il fallait bien que cette courbe ascensionnelle bute sur un obstacle de taille tôt ou tard et non des moindres, puisqu'il avait pris la forme d'un authentique iceberg, ce cauchemar séculaire de bien des navires. Aokiji, l'un des trois Amiraux de la Marine, s'était pour le moins chargé d'instiller panique et mise à l'épreuve au sein de la fine équipe. En un instant, l'échalas avait neutralisé les forces vives de la bande, menaçant d'attenter à la vie de Nico Robin, femme porteuse de mystère s'il en est et néanmoins membre émérite du collectif Mugiwara. Au final, l'issue de cette confrontation inattendue s'était avérée pour le moins heureuse, mais personne ne se voilait la face à bord du Going-Merry : pareil danger était appelé à frapper à la porte des concernés, au fur et à mesure de leur progression sur cette Mer capricieuse. La solennité d'un tel retour à la réalité avait de quoi choquer les plus solides d'entre eux et pourtant, il en était un pour garder la tête froide. Temporiser était la priorité, à ses yeux, au point qu'il se refusait à laisser l'insécurité ambiante gagner le coeur de ses compagnons d'aventure. De fait, Zoro s'adressa avec une fermeté mêlée d'un zeste d'empathie à un Usopp avachi contre le ponton. Le regard était soutenu, l'expression faciale s'accomodant quant à elle d'un soupir, signe de la fatigue commune aux pirates du Chapeau de Paille.

"Oï, Usopp ! Arrête de raconter n'importe quoi et repose-toi !

C'est la même chose pour tout le monde, on est tous éprouvé."

Tandis que Robin et Luffy récupéraient de leur face-à-face avec l'Amiral Aokiji, leurs camarades s'étaient attelés à la maintenance du Going-Merry. LongRing LongLand n'offrant que peu de possibilités en termes de ravitaillement, seuls quelques pommmmmes et autres poirrrrrrres avaient été collectées ça et là. Zoro avait bien cherché à proposer quelques raaaaats qu'il aurait récupérés au gré de ses sorties, l'engouement fut toutefois bizarrement absent dans le chef de Nami. Tout portait à croire qu'elle n'avait guère apprécié l'apport de viande fraîche lors du gueuleton au beau milieu de Skypiea... Bagatelle pour le sabreur, lequel cherchait principalement à s'aérer l'esprit autant qu'à s'imprégner des scories liées à son bref affrontement face à Kuzan. Là où certains auraient préféré tourner la page en vue de rebondir immédiatement sur d'autres songes, le natif d'East Blue privilégiait l'introspection et une permanence à soi cadrant en tout point avec la voie du sabre. Il ne s'agissait pas de choix, mais bien de conviction voire de sa nature la plus profonde. Porter le poids de son incapacité à défendre ses Nakamas lui permettait d'exhaler sa frustration avant de la moduler en une volonté féroce de progresser tant et plus. La voie commença à se dessiner rapidement, le processus était enclenché : afin de renforcer sa conviction graduellement, non qu'elle n'en eut le besoin, Zoro se rendit sur les lieux de cette amère défaite. Fermant les yeux, il se ressassa le bref combat qui esquissa en son for intérieur la nécessité de devenir plus fort, plus rapidement qu'il ne le serait devenu en d'autres circonstances. Le sifflement du vent n'était plus perçu, pas plus que la chaleur du soleil n'était prise en considération. Ne restait que Zoro face à lui-même, sur la terre de ses souvenirs les plus immédiats.

*On n'aura pas toujours la chance avec nous face à ce genre d'opposants. J'aurais dû le réaliser plus tôt et renforcer mon entraînement pour réussir à contrer ces pouvoirs-là ! Tsss... Je suis vraiment trop laxiste, bon sang ! Faut croire que je n'ai pas tiré les bonnes leçons de ma défaite contre l'autre Dieu. On croisera encore pas mal de mecs dotés de Logia, Luffy ne pourra pas toujours trouver le moyen d'en venir à bout. Réfléchis... Aokiji nous a gelés instantanément et aurait pu faire pire, les adversaires de son acabit sont insensibles au tranchant de mes sabres. Qu'est-ce que je peux faire ? Un sabre capable de tout trancher... Même ce genre de pouvoir ? On ne peut pas se permettre de rester là, les bras croisés en invitant le désœuvrement à bord. Je dois devenir plus fort, à tout prix !*

Le poing gauche serré, la main droite apposée contre ses sabres et sa résolution réaffirmée, le chasseur de pirates regagna le Going-Merry, non sans avoir mis deux heures à retrouver son chemin. Trois jours s'écoulèrent, le temps de reprendre un entraînement ciblé autant sur le renforcement mental que sur l'assise physique. Dans ces moments-là, ses pairs savaient qu'il ne fallait venir le déranger qu'au moment du repas. Au bout de ces trois jours, Luffy et Robin reprirent des couleurs et le temps vint pour mettre le cap sur la prochaine destination. Comme d'habitude, Nami se chargeait d'indiquer la marche à suivre, suite à quoi l'équipage agissait en fonction des directives de la navigatrice. Zoro se contentait d'alterner entre siestes, entraînement et les tâches usuelles, tandis que la sérénité avait regagné la troupe. Du moins, en apparence. La priorité allait à l'avancée du Going-Merry sur les flots de Grand Line, la soif d'aventure ayant succédé à la torpeur. Tant mieux si celle-ci n'était que passagère, l'heure n'était de toute façon pas au questionnement. Pas plus que le modus operandi du Mugiwara ne s'embarrassait de réunions pompeuses quant à la faculté de chacun à se remettre en question. Sur ce plan, s'il avait certes noté l'enchevêtrement qui avait gagné Usopp préalablement, le porteur du Wadô Ichimonji ne s'en faisait pas outre mesure. Le temps et les épreuves avaient apporté à chacun la preuve que tous tiraient sur la même corde.

En parlant de corde, certains commençaient à avoir l'estomac noué à un stade médian de la traversée. Moment choisi par l'autre clown pour faire son numéro, nota avec dépit Zoro lorsqu'il fut tiré de son sommeil par les circonvolutions par trop maniérées de Sanji autour de Nami. C'est que l'animal s'était mis en tête de servir à l'ancienne voleuse un mets qu'il n'avait encore jamais présenté au menu depuis son intégration au sein du groupe : des pommes paille. Pas de quoi tempérer les ardeurs du bretteur, toujours preneur du moindre prétexte pour bousculer verbalement son vis-à-vis. Ronchon et peu enclin à laisser le blondinet gâcher son sommeil, l'homme à la chevelure verdâtre le cueillit à froid par les termes suivants, tandis qu'il demeurait adossé au bastingage.

"La ferme ! Y en a qui aimeraient pioncer ! (...) Tu veux que je te redresse les sourcils, blondinet ?! Écoute bien, guignol. Je dors autant que je veux et quand je veux. Venant d'un mec qui cuisine avec la cigarette au bec, tu me sembles mal placé pour la ramener."

Toute occasion était bonne pour se regarder en chiens de faïence, celle-ci ne fit pas exception à la règle. La manoeuvre fut cependant de courte durée, entre un Luffy qui cherchait à amuser la galerie et plus encore, une Robin qui avait enfin quitté son lit. Remise de ses récents tourments et du contrecoup subi suite à l'étreinte glacée d'Aokiji, l'archéologue cristallisa l'attention de ses congénères. A fortiori le cuistot, jamais avare d'attentions lorsqu'il s'agissait de montrer patte blanche aux femmes. Cette servitude n'avait que trop dérangé Zoro pour aujourd'hui, aussi en profita-t-il pour se glisser en cuisine. Les pommes paille garnirent son assiette aussitôt, l'homme regagnant rapidement le ponton avant d'effectuer les quelques tâches qui lui étaient dévolues. Bien que la traversée était calme, il fallait rester vigilant en toute circonstance sur Grand Line. De fait, il n'eut même pas l'occasion de s'atteler auxdites tâches que déjà, un évènement aussi inattendu que sortant de l'ordinaire s'offrait à sa vue : un crapaud qui nage le crawl, ni plus ni moins ! La bête portait des cicatrices sur tout le corps, renforçant le spectacle auquel assistaient les observateurs. Ni une, ni deux, Luffy somma ses partenaires de déployer les rames de sorte à suivre la trajectoire empruntée par le batracien. Dans ces moments-là, les paroles de Nami n'y faisaient rien. C'était un invariant à bord du Going-Merry, chacun s'y était fait. Nullement décontenancé, Zoro manoeuvrait conjointement avec Chopper, Usopp et Luffy quand l'objet de leur attention s'arrêta net. Réflexivement, les quatre hommes sentirent qu'ils devaient opérer un rapide demi-tour. Le navire venait de heurter quelque chose, quoiqu'ils n'étaient pas au bout de leurs surprises. Un authentique train déboula, bouchant leur champ de vision alors qu'il fonçait directement vers l'emplacement où stationnait le crapaud. La collision s'annonçait rude, non sans que les membres de l'équipage ne cherchent à emboîter les pièces du puzzle. Un train en pleine Mer, un crapaud géant et...une gare adjacente ! Trois silhouettes s'y distinguèrent, Zoro s'avérant d'ailleurs être le plus prompt à anticiper le déroulement de cet imbroglio. Il prévint ses camarades aussitôt du potentiel danger qui les menaçait.

"Hé, y a du monde au dehors ! Ils ont sorti un escargophone, sans doute pour appeler des renforts ! (...) Mais c'est quoi cette pochtronne ?!"

Une surprise succédant à une autre, sans pour autant qu'elles ne fussent du même tonneau, c'est une grand-mère portée sur la picole qui s'était dévoilée aux pirates. Une petite fille et une drôle de bestiole l'accompagnaient. Quant au crapaud, il avait percuté le train de plein fouet et manquait à l'appel. Grand Line, toujours aussi imprévisible. Encore un drôle d'endroit, se dit Zoro. Ca n'était pas pour lui déplaire.


Undisputed.

« My swords ? Sorry, they're really howlin' for blood..! »
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t312-roronoa-zoro-equipage-d
Tony Tony Chopper
avatar
Docteur Mugiwara

Masculin « Age : 23
« Messages : 428

» Niveau : 10
» Surnom : Cotton Candy Lover
» Akuma no Mi : Hito Hito no mi
» Rôle / Grade : Médecin des Mugiwara

MessageSujet: Re: Gare de Shift - Un crapaud qui nage le crawl..!   Dim 30 Mar 2014 - 15:28

Si en théorie, le jeune Chopper n'avait rejoint les Mugiwara que depuis peu de temps, en pratique il avait l'impression d'être membre de l'équipage du futur Seigneur des Pirates depuis rien de moins que des années. Il avait vu tellement de choses et il avait dû affronter tellement d'embûches. Mais cependant, pour rien au monde il n'aurait voulu être ailleurs. Que ce soit à Alubarna, alors qu' Usopp et lui se démenaient pour vaincre les agents de Baroque Works, ou encore sur Skypiea contre le prélat Gedatsu, Chopper était heureux. Car il avait enfin trouvé des camarades dignes de confiance. Mais, tout comme l'hiver obscurcissait les cieux après l'été, leur périple menaça de toucher à sa fin lorsqu'ils croisèrent l' Amiral Ao Kiji. Rien ne les prédisposait à cela, alors que le Docteur Chopper, se remettant à peine de l'émoi causé par le Davy Back Fight, venait de soigner Kelly et que Monsieur Tonjit se préparait à enfin partir retrouver ses proches. Après que la figure d' autorité suprême ait entièrement gelé Nico Robin, nouvelle venue et déjà si appréciée du petit renne, et même Luffy, le Capitaine en personne, Tony Tony avait fait de son mieux pour les sauver, essuyant de longs instants de doute. Ils étaient encore en vie, selon l' Amiral. Mais pouvait-il vraiment le croire? Jamais encore il n'avait vu de personnes entièrement gelées, et pourtant il était issu d'une île hivernale!

Et c'est après un temps interminable passé à laisser leur corps se réchauffer peu à peu qu'il put annoncer à ses camarades que leurs cœurs battaient encore. Cependant, malgré sa joie, une ombre obscurcirait bientôt son âme: et si l' Amiral n'était que le premier d'une longue lignée? Mais il n'eut pas de temps à consacrer à cette pensée, puisque les trois jours suivants furent bien remplis, occupé qu'il était à prendre soin de l'archéologue et de Luffy. Il avait été décidé que le bateau resterait amarré aux abords de LongRing LongLand, et ce même si le Log Pose était prêt à repartir: il fallait bien que tout le monde se remette de la bataille contre le soldat de glace. Fort heureusement, avec un capitaine comme Luffy, les cicatrices ne restaient jamais bien longtemps, et sitôt réveillé qu'il était déjà en train de plaisanter, amenant une hilarité bienvenue sur le navire des Mugiwara. Quand à Robin, elle aussi en forme, ses remerciements ne firent même pas plaisir à Chopper, qui se dandina toutefois de la façon si caractéristique qui était sienne.

Alors que le natif de Drum se régalait des pommes pailles de Sanji, conjointement à Usopp dont les histoires sur le monstre géant, Paille, le régalaient tout autant, et à Luffy, un nouvel événement des plus incongrus vint troubler l'apparente quiétude des Mugiwara : un crapaud qui nageait le crawl dépassa le Going-Merry. L'animal avait un corps bardé de cicatrices, une flamboyante chevelure sombre qui moussait comme l'écume des vagues, et surtout il nageait le crawl ! Bien qu'au départ incrédule, les crapauds ne nageant pas ainsi, il fallut se rendre à l'évidence, et sur ordre de Luffy, notre jeune renne, accompagné de Zoro, du grand Usopp et du Capitaine, s'attela au maniement du navire. Et le renne fut estomaqué lorsque l'homme au chapeau de paille annonça vouloir manger le batracien en barbecue, ce qui n'était pas sans lui rappeler les propos du Mugiwara et de Sanji (qui abonda dans le sens du Capitaine) lorsqu'ils l'avait rencontré. En bonne navigatrice, placée à la proue pour guider la course-poursuite rocambolesque, Nami annonça la présence d'un phare, et le renne, toujours occupé à aider le navire à se mouvoir, s'enquit de la présence d'une île, ce à quoi la rousse répondit par la négative.

Et alors que le crapaud s'arrêtait, comme attendant quelque chose, le Docteur assista à quelque chose qui tenait de la faribole : un vaisseau qui crachait de la fumée ! La stupeur lui fit perdre son Heavy Point, et le monstre d'acier passa à un cheveu de la petite caravelle des pirates au Chapeau de Paille. L'expert en crawl, quant à lui, s'était placé face à l'étrange véhicule, mais il fut envoyé dans les airs comme un fétu de paille, quoi qu'il ait tenté de faire. Et lorsque Zoro fit remarquer la présence d'une vieille femme ivre et d'une petite fille avec un lapin, et qu'il constata de ses yeux le fait, Chopper ne put qu'observer la scène avec circonspection : quelle aventure les attendait encore, cette fois?
Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t317-tony-tony-chopper-equip
Mai Soba
Nouveau/Nouvelle
Féminin « Messages : 36


MessageSujet: Re: Gare de Shift - Un crapaud qui nage le crawl..!   Mar 1 Avr 2014 - 20:31

Une fois de plus, l'équipage du Mugiwara avait bravé moult péripéties et avait reprit la mer. Ni le Davy Back Fight, ni un Amiral de la Marine n'avait ébranlé leur cohésion. Mais cela, personne n'en doutait une seule seconde. Cependant, la navigatrice était encore un peu sous le choc de leur rencontre avec Ao Kiji. Ce jour-là, elle avait eu peur de voir l'histoire se répéter, de perdre un être cher devant ses yeux, impuissante. Mais les choses étaient différentes actuellement, elle n'était plus la même qu'avant. Nami était devenue actrice de sa propre vie et cette notion, elle l'avait apprise grâce à Luffy. Qui avait d'ailleurs dissipé ses craintes à ce moment là. La jeune fille savait qu'en s'engageant dans cette aventure, elle serait amenée à combattre des ennemis d'une puissance redoutable et elle en avait eu l'exemple avec cet Amiral. Toutefois, elle savait qu'unis, ils étaient capables de franchir bien des obstacles. Il était important pour elle de ne pas oublier cette crainte, car elle devait être prête à appréhender n'importe quelle personne qui se mettraient en travers de leur chemin, ou qui attenterait à la vie d'un de ses compagnons.

Après cela, elle tâcha de garder tout de même un œil sur sa partenaire, car elle avait l'impression que cet épisode la travaillait bien plus qu'elle ne le laissait paraître. A côté de cela, d'autres soucis semblaient pointer le bout de leur nez. Merry était bien mal en point et ne cessait de laisser paraître de nombreux signes de faiblesses. Les rafistolages d'Usopp ne suffisaient plus … A ce rythme là, c'était la sécurité de l'équipage tout entier qui était menacé. Nami regarda longuement l'aiguille du log pose à son poignet.

*Emmène nous quelque part où soigner Merry, s'il-te-plaît … *

La rouquine fut extirpée de ses pensées par l'agitation qui régnait autour d'elle. Naturellement, Nami regarda par-dessus bord pour comprendre ce qui faisait l'objet de tant d'excitation. … Une grenouille mutilée nageant le crawl en slip de bain. Elle aurait bien volontiers rester perplexe devant ce spectacle ô combien étonnant … Mais un sifflement retentit aussitôt. Une … Locomotive fonçait droit sur eux. Les temps étaient graves, surtout avec une Merry aussi endommagé. Heureusement, l'équipage fut réactif et le navire chavira assez rapidement pour éviter la collision. Grand Line n'avait pas finit d'infliger d'air béat à la navigatrice. La surprise n'était pas finit, une gare se trouvait tout près. Oui, tout près, en plein milieu de la mer. Une gare. Les trois silhouettes qui s'y trouvaient semblaient elles aussi avoir remarqué la présence du bateau pirate, ce qui n'était pas forcément de bonne augure …

Une fois arrivé à proximité de la gare, les silhouettes dévoilèrent des visages. Celui d'une vieille dame imposante et visible saoûl, une petite fille et une étrange espèce qui pouvait s'apparenter à un chat. La navigatrice prit aussitôt les devants avant que l'un de ses coéquipiers ne fassent une gaffe qui leur serait dommageable. Elle pensait évidemment à Luffy qui n'avait lui non plus pas perdu de temps. A peine arrivée, la petite fille s'exclama d'un naturel familier.

«  Moi c'est Chimney, lui c'est mon chat Gonbe et voilà ma grand-mère Kokoro ! »

Bien que saoûle, la vieille dame n'était pas dupe. En voyant le Jelly Roger des Mugiwara flotter fièrement au vent, elle s’inquiéta de leurs intentions. Une fois rassurée, Nami demanda à la petite fille ce qu'était ce train. Elle leur expliqua donc qu'il s'agissait de l'Umi Ressha, plus précisément le Puffing Tom, un train à vapeur qui desservait de nombreuses destinations. C'était tout de même impressionnant.

La vieille femme leur expliqua le réseau que desservait ce train.

«  Eh bien, où voulez-vous allez ? D'ici vous pouvez vous rendre à St Poplar, la ville de la reine du Printemps, Pucchi la ville des gourmets ou encore San Faldo ville du carnaval et encore … »

Des destinations dignes d'un séjour touristique … Mais rien parmi ces choix-là ne pouvait intéresser l'équipage. Qui plus est, ce n'était pas dans cette direction que le log pose pointait son aiguille.

«  Nous ne prenons pas le train, nous avons un navire … Et notre log pose pointe l'Est … »

A peine eut-elle le temps de terminer, que l'ivrogne s'exclama.

«  Vous vous dirigez donc vers le point de départ de ce train Water Seven ! La ville aquatique, réputée pour ses chantiers navals … »

Voilà de quoi rassurer les inquiétudes de la navigatrice quant au devenir du Merry … Leur bonne étoile était de toute évidence avec eux ...
Revenir en haut Aller en bas
Monkey D. Luffy
avatar
Capitaine Mugiwara

Masculin « Age : 24
« Messages : 1946

» Niveau : 7
» Surnom : Luffy au Chapeau de Paille.
» Akuma no Mi : Gomu Gomu no Mi.
» Rôle / Grade : Capitaine de l'Équipage du Chapeau de Paille.
» Prime : 100.000.000 Berries.

MessageSujet: Re: Gare de Shift - Un crapaud qui nage le crawl..!   Jeu 3 Avr 2014 - 22:26

« Attention... Moi en congelé ! »

Se figeant dans sa course, posture raide, regard vide, bouche béante et langue pendante, recouvert de farine de pied en cap, Luffy singeait fidèlement – enfin, presque ! - sa situation d'il y a quelques jours seulement. De l'amertume de cette mésaventure ne subsistait plus aucune trace, le capitaine lui-même mettant du coeur à l'ouvrage à ce qu'elle fasse l'objet de toutes les plaisanteries. Avoir été défait si aisément ne lui faisait pas grand plaisir, il est vrai, mais l'essentiel n'était-il pas d'avoir réussi à protéger ce qu'il voulait ? Et puis, mieux vaut en rire qu'en pleurer ! Le geste laissé en suspension, il alla s'échouer contre le mur le plus proche et ne put ensuite que finir par s'effondrer lourdement sur le plancher qui accueillait sa piètre reproduction des événements. S'en amusant lui-même, il avisa son public improvisé :

« Alors, qu'est-ce que vous en dites ? »

Sautant sur ses pieds aussitôt après sous les rires et les acclamations de Chopper et Usopp, c'est sans se départir de son sourire qu'il accueillit les remontrances de Nami. Il aurait pu y passer, mais ce n'avait pas été le cas. Il leur fallait maintenant aller de l'avant et laisser ça derrière eux comme ils l'avaient toujours fait ! Et puis, il avait déjà fait chuter un Dieu de son trône céleste, viendrait bien le jour où il serait dans ses moyens de prendre sa revanche sur cet amiral qui leur avait mené la vie dure. S'il ne lui tenait pas rigueur pour son cas personnel, la façon qu'il avait eue de s'en prendre à Robin l'incitait à rester méfiant à son égard – étant trop insouciant que pour se demander pour quelles raisons il l'avait épargné. Non, plus que de s'en faire inutilement, ce qui l'intéressait pour de vrai était... Ce que la navigatrice avait dans son assiette !

« Oï, Nami ! C'est quoi que tu manges ? »

Nul besoin de voir le plat qu'elle tenait entre ses mains délicates – quoique pas tant que ça quand venait le temps des corrections – pour savoir que l'heure était à la dégustation, le fumet avait eu tôt fait de chatouiller les narines du goinfre qu'il était. Cela faisait trois jours qu'ils avaient jeté l'ancre au milieu de nulle part dans l'intérêt de leur convalescence à Robin et à lui, mais il se sentait d'ores et déjà en parfaite santé – et son appétit de même. Et il allait sans dire que les quelques heures qu'il avait pu passer à l'état de bloc de glace avaient créé une faille dans son cycle moyen de quinze repas par jour, créant un manque à gagner – ou à ronger – qu'il lui fallait encore combler. Volonté qu'il ne lui fallut pas longtemps pour manifester aussitôt sa curiosité satisfaite, étendant les bras pour se cramponner à la rambarde afin de s'y hisser d'un élan minutieusement calculé. Un escalier ? À quoi bon, quand on peut escalader ?

« Des patates ? Hé, j'en veux aussi, c'est que j'ai faim moi ! Hé, Sanji, tu peux m'en donner ? »

Le signe de la main qu'il lui adressa ne fut hélas pas suffisant pour attirer son attention ; le cuistot avait mieux à faire – poursuivre ses chamailleries avec Zoro, par exemple. Chapeau de Paille ne fut pas sans en être passablement dépité. S'il n'avait d'ordinaire cure de leurs querelles, voire même pouvait de temps à autre les trouver divertissante et prendre plaisir à y assister, il ne faudrait tout de même pas qu'elles prennent le pas sur son alimentation... ! Fort heureusement, Nami sut mettre un terme à leur énième dispute, ce qu'entérina la soudaine apparition de Robin. Si Chopper fut plus prompt que lui à demander de ses nouvelles, Luffy n'en pensait pas moins. Même si tout l'équipage en aurait bénéficié tout autant, c'était pour elle qu'il s'était battu, et la savoir remise à la fois de ses engelures que de ses émotions ne fit que consolider une humeur déjà au beau fixe.

« Chuper-bon, ches pailles-truc ! »

Il n'avait pas fallu longtemps pour que chacun se retrouve à mastiquer avec appétit les nouveaux essais culinaires de Sanji. Même Zoro qui, trop fier pour demander à son éternel rival de le servir et ne voulant rien lui devoir, était allé se servir lui-même sans mot dire les dévorait à présent avec une voracité notable. Pour sa part, le futur Roi des Pirates était allé se percher sur le bastingage auprès de ses deux compagnons de jeux. Sans le savoir, il venait de tendre à Usopp une perche dont celui-ci se saisit prestement, narrant avec emphase à un homme-renne plus crédule que jamais comment il était venu à bout du terrible monstre homonyme. Rien n'aurait cependant pu détourner Luffy de sa gamelle... Rien, si ce n'est l'annonce qu'un crapaud emmailloté faisait des longueurs à proximité. La stupeur passée, sa réaction ne se fit pas attendre...

« CHOPONS-LE, LES GARS ! »

Hors de question de le laisser s'échapper ! Il n'en fallut pas plus pour qu'à bord, ce soit le branle-bas de combat. Les autres partageaient son enthousiasme – ou du moins, sa curiosité – et tous ceux restés dehors pendant que ces dames prenaient tranquillement le café à l'intérieur entamèrent les grandes manoeuvre pour se lancer à sa poursuite. L'animal nageait le crawl avec une remarquable vélocité, mais Luffy n'en était pas moins déterminé à mettre la main dessus pour l'examiner de plus près... Et connaître le goût qu'il avait ! Si bonnes qu'aient été les pommes-pailles de Sanji, cela ne valait pas la viande, la vraie, et il voyait dans le gabarit de ce batracien de quoi faire un vrai festin ! Quand survinrent les premières protestations quant à leur brutal changement de trajectoire – dans l'urgence, la délicatesse leur avait cruellement manqué, c'est un Luffy en proie à l'effervescence qui se mit en devoir d'expliquer...

« On a vu un gros crapaud bourré de cicatrices ! On va l'attraper pour pouvoir le bouffer ! Allez, plus vite ! »

Tous n'avaient pas forcément la même vision de la chose... Mais qu'importe !
Pour lui, il n'y avait que cela qui comptait, ils pourraient le regarder de près à loisir avant qu'il ne le refile à leur chef-coq pour qu'il le fasse revenir à la poêle. Ce n'était pas la première fois qu'il attrapait la première bestiole bizarre du coin dans l'unique but de se la mettre sous la dent. Ils devraient commencer à avoir l'habitude, depuis le temps ! L'idée ne parut d'ailleurs pas déplaire à l'intéressé, qui avait déjà une idée très exacte de la meilleure manière de le cuisiner. S'il ne comprit pas grand chose aux détails, cela ne fit qu'empirer la fringale du capitaine et, avec elle, sa détermination à ne pas laisser à son futur casse-croûte une seule chance de leur échapper. Nami tenta bien de les raisonner, mais sans grand succès, pour ne pas dire aucun : rien ne se met entre Mugiwara et sa pitance ! Même ce fichu Ao Kiji n'aurait pas pu l'empêcher d'aller planter les dents dans cette chair tendre et...

*BONK*
Si l'embardée précédente n'avait pas été tendre, cette collision-ci ne les épargna pas non plus. Alors que leur proie avait freiné des quatre fers – Pattes ? Nageoires ? Autre truc ? s'interrogea Luffy -, le Vogue Merry s'était heurté à ce qui lui apparut à première vue être une barrière prévisible. S'il était sur le point de lui coller son habituelle étiquette de « truc mystérieux » à défaut d'une explication plus rationnelle – ce qui ne l'en aurait pas nécessairement empêché, cependant – il n'en eut pas le temps. Les sons de cloches répétés qui leur arrivèrent jusqu'aux oreilles signifia à son instinct qu'il leur fallait d'urgence faire demi-tour, ce qu'ils firent juste à temps pour ne pas être frappés de plein fouet par... Le passage d'un train ?! Il s'en était fallu de peu que leur fier navire déjà mal en point ne voie sa dernière heure sonner !...

« C'est quoi ce truc ?!... OÏ ! La grenouille ! BOUGE DE LÀ !! »

Le fier animal n'avait en effet, malgré le danger imminent, pas bougé d'un pouce, à son grand effarement. Pire encore, il paraissait se dresser fièrement sur les rails, prêt à affronter le monstre d'acier hurlant qui fonçait droit sur lui. Toute sa bravoure ne constitua cependant pas une armure suffisante pour le protéger de la vitesse à laquelle la locomotive lui rentra dedans, l'envoyant voltiger dans les airs avant que la gravité ne le rattrape et le fasse disparaître au milieu des flots tourmentés. Luffy en resta médusé : non seulement il n'aurait pas de cuisses de grenouilles au menu, mais en plus la pauvre bête s'était faite méchamment tamponner par cet engin surgi de nulle part. Qu'était-ce encore que ce cirque ?

Nul à bord n'eut toutefois l'opportunité de s'appesantir sur ce qui venait de se produire que déjà, les habitants du phare duquel ils s'étaient rapprochés en traquant le valeureux crapaud sortaient de leur tanière. L'avertissement oral de Zoro le sortit de sa torpeur, bien qu'il fallut encore attendre un instant pour qu'il détourne les yeux du point de chute de ce qu'il s'imaginait être « le corps du défunt ». Quand même, quel gâchis... La tension née de la crainte qu'ils entreprennent quoi que ce soit à leur encontre retomba très vite, néanmoins ; ce n'était pas une ivrogne, sa petite-fille et un familier bizarre mi-chat mi-lapin (Un lachat ? Ou un chapin ?) qui allaient leur causer grand tort. Si les explications détaillées au sujet du train lui passèrent au-dessus de la tête, il sut quand même trouver le moyen de n'en retenir que ce qui l'intéressait, ses yeux s'éclairant des milles feux de la convoitise...

« La ville des gourmets ?! Aïe ! »

Un coup bien senti derrière la tête avait suivi de près cette exclamation pour refréner ses ardeurs. Une habitude désormais. Il ne le savait que trop bien, qu'ils ne pouvaient pas laisser Merry derrière, et lui non plus ne le voulait pas, mais quand même, la ville des gourmets... ! Rien que le nom le faisait saliver. Par chance, la gamine le sustenta non pas des mets délicieux qui hantaient déjà ses pensées, mais d'informations au sujet de la « malheureuse victime » – Yokozuna de son nom – dès qu'il manifesta son inquiétude pour le sort qui lui avait été réservé. Alors comme ça, il s'en était tiré ?! Le visage de Luffy s'éclaira d'une joie sincère à cette idée. Non qu'il ait été particulièrement déprimé, mais il aurait été triste qu'après un tel tour de force de la part de la créature, on n'entende plus jamais parler de lui... !

« Alors c'est pour ça qu'il a pas bougé ? Wow ! Génial ! J'ai bien fait de pas le bouffer, je mange pas les crapauds qui en ont dans le ventre ! »

L'avantage à être tombé sur une gare – et non un phare, comme ils se l'étaient imaginé au début – était que ce soit un point fixe, ancré au milieu des flots. C'est pourquoi, si alcoolisée soit-elle, la grand-mère put leur renseigner que la direction dans laquelle pointait le Log Pose – ce fichu gadget que Nami refusait obstinément de lui confier, allez savoir pourquoi – était celle d'une île du nom de Water Seven, laquelle s'était faite connaître pour... Son chantier naval ! Le meilleur du monde, à en croire les assertions de la vieille bonne femme. Difficile de dire si c'était vrai alors que Grand Line réserve chaque jour de nouvelles surprises, mais au moins pouvaient-ils se fier à cette notoriété. Et il allait sans dire que cette escale tombait à point nommé.

Si dévoué qu'Usopp ait pu être à la tâche, ses bricolages de fortune ne suffisaient plus à maintenir leur galion en bon état. Pour les avoir suivis dans leurs aventures depuis tout ce temps, l'embarcation à tête de bouc avait bien mérité de faire peau neuve. Les fonds qu'ils obtiendraient en revendant le butin ramené des Îles Célestes ne serait pas de trop pour lui refaire une santé ! Et puis, avec une renommée pareille, ils auraient bien un ouvrier de trop caché dans un coin qu'ils pourraient embarquer avec eux pour la suite de leur périple... ! Le cerveau de Luffy fonctionnait de telle manière qu'il avait parfois un peu trop tendance à prendre des raccourcis, mais lui permettait aussi bien souvent d'aller à l'essentiel. Aussi est-ce ragaillardi par ce court échange qu'il s'affubla de son sourire le plus enjoué et clama :

« Yosh ! Allez, on y va ! Y'a un charpentier qui nous attend là-bas ! »


« So, you don't like to get hit, huh ? Well, you're about to have a very bad day. »



Revenir en haut Aller en bas
http://riseofanewera.forumactif.org/t500-monkey-d-luffy-equipage
Vivi Nefertari
avatar
Gouvernement Mondial

Féminin « Age : 28
« Messages : 1042

» Niveau : 5.
» Surnom : Miss Wednesday.
» Rôle / Grade : Princesse du royaume d'Alabasta. Alliée du Mugiwara.

MessageSujet: Re: Gare de Shift - Un crapaud qui nage le crawl..!   Lun 7 Avr 2014 - 3:40

S'il était une chose que Robin redoutait par-dessus tout, c'était de se retrouver à nouveau abandonnée, livrée à elle-même sur ces mers impitoyables. Cette peur lancinante avait refait surface, suffisamment pour lui glacer le sang au propre comme au figuré. L'Amiral Aokiji, celui-là même qui personnifiait la détresse larmoyante de la native d'Ohara, s'était rappelé à son bon souvenir par le biais d'une étreinte dont elle se serait bien passée. Elle ne le savait que trop bien, la panique qui s'était emparée d'elle ne s'en irait pas immédiatement et en dépit des années d'entraînement, passées à masquer ses émotions autant qu'à voiler ses pensées en tout temps, Robin avait éprouvé les pires sensations face à Kuzan. Bien sûr, il était toujours envisageable de considérer l'issue de telles retrouvailles comme heureuse. Il n'y avait eu ni heurt ni fracas, à proprement parler lorsque le corps de la jeune femme avait pris la forme d'une authentique statue de glace. Tant mieux... Toutefois, elle était bien en peine face à un quelconque soulagement. Sans doute eut-il paru présomptueux, car le message était clair, nullement mésestimé par ailleurs : "il" l'observait et se tenait prêt à mettre sa menace à exécution, lors de leur prochaine rencontre. Un rappel à l'ordre suffisamment explicite pour continuer à glacer l'échine de l'ex-Miss AllSunday. Néanmoins, elle luttait vaille que vaille pour ne pas la courber, cette même échine. Elle se refusait à ployer face à l'adversité, fut-elle symbolisée par l'homme qui avait marqué le top-départ de sa permanente quête pour sa survie. Elle se faisait fort d'avoir surmonté les obstacles, pourtant innombrables, jusqu'à aujourd'hui. Ca n'était pas pour mieux sombrer dans une détresse qui cherchait toujours à la ramener à elle, puis à l'enfermer dans une nasse sombre et sans issue. Il restait une porte dévoilant un faisceau d'une lumière qui ne faiblissait pas. Cette lumière représentait un espoir, celui de la fin des fuites, subterfuges et manigances en tout genre soutenant son instinct de préservation. Comme tout un chacun, Robin aspirait à rêver, à vivre avec légèreté, départie de cette chape de plomb qui risquait de la consumer à tout moment. Sa part d'ombre face à cette petite lumière, en somme...

De rêve, précisément, elle n'en fit pas lors des trois nuits qui suivirent les évènements. L'équipage s'en était trouvé chamboulé sur le coup, mais avait rapidement remonté la pente sans coup férir. Comme souvent, avait-elle aimé remarquer. Cet équipage, cet assemblage de sept individus, était précisément la source de cette lumière tenace qui permettait à la jeune femme de maintenir le cap. Sa boussole intérieure était pourtant agitée, les frissons - ceux-là n'ayant plus rien à voir avec les effets du refroidissement causé par Aokiji - la faisaient tressaillir autant que le Vogue-Merry ne pouvait tanguer sous certaines secousses, ... Et pourtant... Et pourtant, elle n'avait pas fui cette fois-ci. Pas même ne l'avait-elle entrepris, encore moins envisagé. Réalité équivoque que celle-là, tant la propension de la jeune femme à s'esquiver en pareille situation s'était avérée sa meilleure alliée dans le passé. Encore une fois, il fallait y voir les effets de cette lumière qui l'enveloppait avant de lui réchauffer le coeur. Autant elle pouvait haïr la sensation d'impuissance liée à l'apparition d'Aokiji et à certains souvenirs, autant ce sentiment presque neuf de bien-être, d'espoir...était réconfortant et apaisant. Indéniablement, il fallait y voir cette subtile différence entre la Robin sans attache qui aurait pris la clé des champs et la Robin actuelle qui se surprenait à se sentir à sa place. Tant et plus. Elle aurait pu en sourire ou en pleurer si le voile d'ombre n'avait pas été aussi oppressant, toujours est-il qu'elle souhaitait explorer plus en avant ce confort grandissant. S'accrocher à la lumière dans le but de s'octroyer une vue éclairée de ce qui l'entourait, au lieu de n'y voir que danger et temporalité limitée. La lutte intestine se poursuivait sous son masque impassible, pour ainsi dire inexpressif. Telles étaient ses pensées les plus profondes, tiraillant l'archéologue qui se livrait une guerre aux confins des tourments reliant un passé douloureux et un avenir qui lui avait jusqu'alors semblé un songe interdit. Comme elle l'avait dit à Monkey D. Luffy en un autre lieu, en un autre temps... Trop d'ennemis l'empêchaient de réaliser son rêve. Elle s'évitait la douleur émotionnelle au prix de nets efforts de concentration, bloquant le cheminement de ses souvenirs à son enfance. Une silhouette assombrie de très grande taille, un chemin de glace et une mer de flammes... Dès que le canevas prenait forme, elle le fuyait, refusant de formaliser cette période traumatisante de son existence. Aokiji était le détonateur d'une série de rouages, mais elle refusait de verser dans un passé trop souvent ressassé. Car il l'accompagnait chaque jour, cette vie de pirate n'en était qu'une déclinaison supplémentaire. Définitivement, il valait mieux laisser la lumière du présent perdurer, plutôt que de plonger dans le voile d'ombre du passé.

C'est au milieu de cet enchevêtrement complexe que la féru d'histoire observa un repos nécessaire à son retour aux affaires. Elle était demeurée inconsciente lors des 36 heures qui avaient suivi son passage à l'état glaciaire, la suite des évènements ayant consisté en une succession de marques d'attention toutes plus adorables les unes que les autres à son égard. Alitée et encore incapable de se mouvoir, elle récupérait ses facultés tout en prenant le temps d'apprécier ce dont faisait montre chacun de ses compagnons. Le taiseux et austère Zoro faisait exception à la règle, privilégiant son entraînement et un isolement qui le caractérisaient. Elle ne lui en voulait pas, car elle ne différait pas tellement sur cet aspect si l'on remplaçait les haltères par des ouvrages scientifiques. Nami et Usopp s'étaient quant à eux relayés à son chevet, en particulier la navigatrice qui avait forcément plus de légitimité à se trouver dans leur chambre. Sanji n'avait pas manqué à son rôle de gentleman cuisinier, le potage qu'il avait concocté s'étant révélé particulièrement goûteux et efficace face à la courte période de rétablissement traversée par Robin. Chopper ne fut pas en reste, le petit renne s'était pour le moins démené lorsqu'il s'agissait de prendre soin d'une jeune femme qui appréciait beaucoup la compagnie de cette mascotte aussi mignonne que naïve. Enfin, en laissant traîner une oreille tandis qu'elle faisait mine de se reposer, elle avait appris que le capitaine était dans la même situation qu'elle. Il n'avait pas hésité à s'interposer entre sa partenaire et un Amiral, faisant montre d'un courage qui ne cessait de surprendre Robin. Une nouvelle fois, son sourire fut intérieur face à cet état de fait. La journée, elle n'affichait rien de décelable et se contentait d'une simplicité teintée de son habituelle politesse. Depuis son intégration au sein des troupes du Chapeau de Paille, elle avait adopté une attitude sereine et quelque peu distante, sans qu'il n'y ait rien de froid dans ce qu'elle s'accordait à exprimer. Toujours de courtes phrases et des interventions bien pesées, jamais sous les projecteurs. Elle cultivait le secret depuis sa plus tendre enfance, aussi estimait-elle que ses pairs s'en étaient accommodés. La mise en garde d'Aokiji avait-elle changé la donne ? C'est ce sur quoi elle s'évertuait à cogiter, la nuit, moment choisi pour refaire face à l'ombre, aux questions et aux doutes. Pendant que les autres dormaient, elle gardait les yeux ouverts et cherchait à emboîter les pièces du puzzle. Allaient-ils se méfier ? Leur attitude allait-elle changer ? Chercheraient-ils à lui poser les questions à éviter ? Mais surtout, tenteraient-ils de se débarrasser d'elle, maintenant que sa présence menaçait la bonne marche de leur aventure ? Autant de questions pour si peu de réponses. Comme lors de la nuit précédente, elle misa encore et toujours sur la chaleur, la lumière et l'espoir. Le lendemain lui en apprendrait plus, assurément.

C'était le cas de le dire puisque Robin se sentait désormais apte à quitter son lit. Trois jours s'étaient écoulés depuis leur départ de LongRing LongLand, ce qui la rendait d'autant plus curieuse de savoir si leur prochaine destination était déjà en vue. Déjà, le bruit au dehors de la porte lui ôta un sourire alors qu'elle reconnaissait la voix de Luffy et les rires d'Usopp et Chopper. Elle distinguait également une énième rixe mettant aux prises le cuisinier et le sabreur, chaperonnés en arrière-plan par la navigatrice. Rien de neuf, en somme, une journée de plus à bord du Vogue-Merry. Cette allégresse la parcourut, rendant d'autant plus agréable et naturel le geste qui la vit ouvrir la porte de sa chambre avant de quitter la pièce. Dévoilant sa silhouette sur le ponton, la jeune femme fut accueillie par de grands sourires et une joie manifeste, le médecin au nez bleu étant le plus prompt à s'enquérir de son état de santé. A sa suite, le cuisinier l'imita et délaissa même le sabreur pour proposer à la native d'Ohara quelque chose à boire ou à manger. Robin fit bonne réception de la question de Chopper, ainsi que de l'offre de Sanji. Elle leur rétorqua, accompagnant ses mots d'un sourire sincère :

"Je me sens beaucoup mieux maintenant, grâce à toi. On peut dire que j'ai bénéficié d'un excellent docteur. (...) Eh bien, si ça n'est pas trop demander, je prendrais bien une tasse de café, cook-san."

Simplicité, bonnes manières et politesse sous un sourire ne laissant aucune place à l'interprétation : le visage habituel de Robin, en dépit des multiples réflexions qui avaient bercé ses nuits. Dans le cas présent, cependant, l'agitation lui avait valu une manifestation sincère de ce qu'elle ressentait sur le moment. Comme souvent avec cette petite bande, d'ailleurs, ni plus ni moins. Leur affection pansait ses plaies, éloignait ses doutes et atténuait l'affliction qui la guettait. Aussi se laissa-t-elle aller à sa posture d'observatrice, en retrait, davantage spectatrice qu'actrice face au va-et-vient qui continuait d'animer le ponton du navire. A propos de celui-ci, Robin n'avait pas manqué de remarquer qu'il était dans un piètre état après toutes les péripéties qu'il avait traversées. Sans doute ne fallait-il pas s'attendre à autre chose, dans le cas d'une caravelle qui avait été jusqu'à voguer parmi les cieux. C'eut été un comble si une experte ès analyses comme elle avait laissé échapper pareille réalité. Il n'en était rien, elle attendait même le moment où le débat viendrait se poser sur la table des discussions. D'ici là, elle demeurait accoudée à la structure en bois garnissant la devanture de sa chambre, dégustant des pommes paille entre deux gorgées du café que lui avait servi Sanji. Mais le laxisme était interdit sur Grand Line... Pour une aventurière comme elle, qui parcourait cette Mer depuis plus de 5 ans en provenance de West Blue, les aléas d'une traversée n'étaient jamais aussi surprenants que lorsqu'elle se demandait quelle surprise Grand Line allait lui réserver. Il n'y avait pas de quoi être déçue aujourd'hui puisque c'est un crapaud géant qui s'offrait à la vue de tout un chacun. Pour compléter le tableau, l'animal nageait le...crawl et figurait déjà en tête de liste des choses que Luffy souhaitait voir dans son assiette. Déjà habituée à ce genre de cavalcade, bien qu'elle était la dernière arrivée au sein de l'équipage, Robin indiqua la voie à suivre vers la mission "Crapaud au menu du jour". D'un air détaché et inexpressif au possible, comme à son habitude, elle narra la trajectoire suivie par leur proie.

"On dirait qu'il y a une tour à l'horizon. Le crapaud s'oriente vers elle, comme nous."

Sans crier gare, le batracien marqua un temps d'arrêt et fit face à un train qui fendit les flots en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire. Pour une femme qui aimait l'histoire et les secrets du passé, cette merveille technologique était également extrêmement appréciable. C'est toutefois le choc et la surprise qui marquèrent son visage lorsqu'elle assista à ce spectacle ahurissant. L'inattendu dans son plus bel apparat et déjà un nouveau retournement de situation qui incitait Zoro à la vigilance. Visiblement, il y avait du monde au sein d'un bâtiment proche du point de collision entre le crapaud et le train. Trois silhouettes plus précisément, dont une penchée sur un escargophone. Robin n'y vit aucun danger justifiant le recours à son pouvoir, sans quoi elle aurait fait éclore une main à hauteur de la joue de cette personne, juste de quoi annihiler sa capacité à s'exprimer oralement. Au lieu de ça, elle laissa certains de ses camarades mettre pied à terre, à la rencontre des individus occupant ce qui ressemblait à une gare en pleine mer. Discrètement mais sûrement, Robin fit pousser une oreille contre l'arrière de l'épaule de Nami, plus précisément sur son vêtement. De la sorte, elle pouvait écouter et entendre ce qui se disait sans en perdre une miette.

*Water Seven ? Ca ne me dit rien... C'est une bonne chose si on peut trouver un charpentier, hihi.*

Le capitaine était décidé, de toute façon. Que restait-il d'autre à faire que de laisser cette nouvelle île dévoiler ce qu'elle avait à offrir ? Cette quiétude passagère continuait à rassurer Robin, elle qui appréciait tout particulièrement l'insouciance de son jeune entourage. Puisse la suite être dans la même veine.


princess of alabasta | alabasta no hime
My citizens : ask not what your country can do for you – ask what you can do for your country. Ask of us here the same high standards of strength and sacrifice which we ask of you. With a good conscience our only sure reward, with history the final judge of our deeds.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Gare de Shift - Un crapaud qui nage le crawl..!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gare de Shift - Un crapaud qui nage le crawl..!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG One Piece : Rise of a New Era :: 02 (Zone Rp) :: Grand Line :: 2ème route :: Water Seven :: Abords de Water Seven-