lienlien












 
AccueilFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Le Début de l'Aventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur Bloodh
avatar
Pirate
Jvais me déchaîner...
Masculin « Messages : 820

» Niveau : 12
» Surnom : Bloodh
» Akuma no Mi : -
» Rôle / Grade : Capitaine !
» Prime : -

MessageSujet: Le Début de l'Aventure   Dim 9 Mar 2014 - 22:29



Doucement, le Soleil illuminait la Terre de ses chaleureux rayons. Petit à petit, le jour se levait sur Wasted Hall. Les cris aigus des mouettes survolant la ville de Liberia accompagnaient les bruits du chargement des cargaisons du port. Les habitants eux, n'émergeraient pas encore de leur sommeil paisible avant quelques heures.

La plupart, excepté un...


Plus loin, beaucoup plus loin, alors que nous parcourons les forêts touffues de l'île comme si nous étions de fiers aigles portés par le vent, notre court voyage nous amène vers une destination bien connue. Là, entre les branchages frémissants, la Maison des Bloodh se distingue. L'ancienne ferme partageant harmonieusement ses murs avec la mousse grimpante se confond à l'herbe. Devant la mer calme, allongé dans un hamac accroché entre deux grands érables, le regard d'un jeune homme se porte à l'horizon. Alors que la brise le fait lentement tanguer, les rayonnements de l'astre atteignent enfin la crique et viennent irradier le visage du reposé.

Levant son avant-bras gauche devant ses yeux, sa bouche laissa échapper un son à peine audible, laissant vite place à un mince sourire. Un vent marin traversa soudain le domaine, faisant virevolter au passage quelques feuilles au dessus du hamac.

- C'est aujourd'hui, dit l'homme allongé.

Ses bras redevenus ballants, il reposa son regard sur la mer, qui se met à scintiller telle une vaste étendue de diamants rutilants n'attendant que d'être attrapés. Son sourire s'élargit. D'un mouvement brusque, il s'extirpa de son petit perchoir en un seul bond, désormais pieds à terre. Il s'étira, en contemplant pour la dernière fois ce panorama magnifique, à la fois souvenir de son enfance, mémoire du présent, et rêves du futur. Arthur Bloodh regardait sûrement pour l'ultime fois ce qu'il avait toujours regardé. Car aujourd'hui, il prenait la mer. Aujourd'hui, il posait la première pierre qui construirait l'édifice de son rêve le plus fou.

Il se tourna vers deux croix boisées plantées devant la falaise, à quelques mètres de là. Il s'y dirigea calmement, ramassant au passage deux pierres symboliques.

Arrivé devant les sépultures, il s'immobilisa un instant, puis il déposa en silence chaque pierre sur une croix différente.

- Papa. Maman.
J'ai décidé d'accomplir mon rêve. Je vais devenir un grand Capitaine.
Je vais devenir le Seigneur des Pirates.
Regardez-moi.


En guise de réponse, une puissante brise éventa son visage, ses beaux cheveux noirs dansant sous la bourrasque. Et toute la forêt murmura en choeur.

Son visage afficha un air surpris. Il n'était pas superstitieux, mais ne croyait pas aux coïncidences non plus. Ravalant ses larmes et déglutissant le plus silencieusement possible, il termina.
- Vous allez me manquer...

Sans plus attendre, il se retourna et marcha jusqu'au portail de la ferme. Ses mains effleurèrent les parois de la propriété alors qu'il contournait l'endroit. La vieille bâtisse n'était pas délabrée par le temps. Comme si l'île elle-même tenait à le remerciait, la végétation avait solidifié les fondations, construisant comme une ossature autour et dans la maison. Une fois arrivé devant le portail et l'entrée de la forêt, il prit une grande inspiration, l'air traversant ses narines pour en emplir ses poumons. L'air d'ici, il l'emportait avec lui. Puis il aurait besoin de souffle. Il s'écria alors, sans ciller :

- J'Y VAIS !!!
(Ittekimasu!)

Alors que les oiseaux s'envolaient des branches, Bloodh entama sa course en direction de Liberia, s'engouffrant dans la forêt qui laissait passer des faisceaux lumineux entre ses rameaux, donnant au chemin une allure mystique. Les senteurs sauvages de la forêt l'enivraient, et le vent semblait cette fois souffler dans son dos, l'entraînant vers l'avant sans jamais le laisser se retourner.
Quelle belle journée.
Le monde l'accueillait à bras ouverts.

Le monde accueillait aujourd'hui le départ du futur Capitaine Arthur... Bloodh.


"Vivre. Défait d'ce système. Vers ma propre aventure ! Vers l'avenir.
Je vais prendre la mer, trouver des compagnons, et réaliser mon rêve.
Celui d'un Pirate, sous l'étendard de la liberté.
Et rien... rien ni personne ne m'arrêtera.
"


Dernière édition par Arthur Bloodh le Ven 14 Mar 2014 - 13:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arthur Bloodh
avatar
Pirate
Jvais me déchaîner...
Masculin « Messages : 820

» Niveau : 12
» Surnom : Bloodh
» Akuma no Mi : -
» Rôle / Grade : Capitaine !
» Prime : -

MessageSujet: Re: Le Début de l'Aventure   Mar 11 Mar 2014 - 0:08



2 heures étaient passées.
C'était le temps nécessaire pour parcourir le chemin de la Maison des Bloodh jusqu'à la ville de Liberia en traversant les bois à un rythme de course raisonnable. Une silhouette dévalait la pente du sentier entre les buissons. Sortant de la laie, les pieds du coureur foulaient à présent les pierres blanches du pont qui faisait la jonction entre la forêt et la ville côtière.
Sans s'arrêter, Bloodh tourna la tête afin d'admirer le lac dont l'eau scintillait ici aussi telle une mer dorée. Derrière, les ruines du Palais d'Éon de l'Or étaient toujours là, un mont insignifiant et étrange entre deux montagnes. En arrière-plan, on pouvait apercevoir la végétation et surtout la moitié du Soleil qui continuait de s'élever dans le ciel azuré.

Il recentra son attention sur sa route. La vision des décombres de son passé ne fit que réaffirmer sa course, l'amenant à accélérer. Rapidement, il dépassa les premières maisons.

Quelques habitants étaient déjà debout, plus tôt qu'à l'accoutumée, et ce n'était pas anodin. En effet, aujourd'hui était un jour de célébration. Un jour de double-célébration, même. Le jour de leur libération...! Le 6ème anniversaire, plus exactement.
Eh oui, Bloodh n'avait pas choisi un jour quelconque pour marquer son départ ! Emblématique s'il en est, il avait été également établi que ce jour marquerait le début de la semaine de la chasse annuelle aux Cerfs Volants, ces créatures mystiques susceptibles de se montrer uniquement en cette période du calendrier. Cela dit, il s'agit plus en vérité d'une recherche consistant à les débusquer afin d'assister à leur apparition dite majestueuse que d'une chasse à proprement parler. Même parmi les locaux, il était très rare d'avoir la chance d'en observer un spécimen.

De ce fait, un certain nombre de passionnés se préparaient de bon matin, mais cette fois, ils avaient bizarrement tous décidé de le faire en dehors de leurs maisons. D'aucuns oseraient avouer que c'était pour pouvoir saluer le jeune héros local alors qu'il traversait la ville en vue de son départ imminent, lui qui avait annoncé ses intentions depuis voilà bientôt 1 an. Ainsi, salutations et acclamations se faisaient progressivement entendre à droite à gauche.

- Eh, mais si c'est pas le jeune Bloodh ! Bonjour !
- Aoï !
répondait chaleureusement le concerné.
- Splendide journée, n'est-ce pas Bloodh ?
- Aoï, pour sûr !


Et ainsi de suite.
Chaque personne croisée y allait de bon coeur, femmes & enfants compris. Nul n'ignorait son identité ici. S'il avait ralentit la cadence, il ne s'arrêtait pas pour autant. Un petit garçon s'exclama soudain à son attention.

- Bloodh-san !! Aujourd'hui, j'vais trouver un Cerf Volant avec mon papa !
- J'en doute pas, gamin ! J'en ai vu en passant dans la forêt !!
- C'est vrai ?! Woooh !!

Par dessus son épaule, Bloodh acquiesça avec un large sourire aux lèvres qui dévoila toutes ses dents.
Il ne mentait pas.

Une centaine de mètres et civilités plus tard, il freina enfin sa course devant une grande échoppe. Immédiatement, une tête se dressa derrière le comptoir en bois. Un bonhomme barbu et ventripotent au teint basané se tenait devant Bloodh. L'homme essuyait son front partiellement recouvert d'un béret beige.
- Oh ! Te voilà.
Héhé... Alors, paré ?! Pac'que moi, je t'ai tout bien empaqueté !

- Super, patron. J'attendais qu'ça !


Ce dont parlait ce brave ravitailleur, c'était d'une cargaison d'un mois entier de vivres que les habitants de l'île avaient rassemblé pour leur bienfaiteur. Sur Wasted Hall, la monnaie n'existe pas, car elle a été remplacée par un système de trocs et de services. Quoi de plus normal ceci dit pour tout le monde de ne rien demander en retour venant de celui qui les avait libéré de leurs chaînes il y maintenant 6 ans de cela, jour pour jour ? Ils n'avaient jamais eu l'occasion de tous le remercier convenablement. À leurs yeux, c'était donc une occasion inespérée ! Il n'avait rien eu besoin de demander, ils avaient tout pris en charge immédiatement, insistant lourdement en avançant chacun des arguments farfelus pour le dissuader de faire quoi que ce soit en retour. D'un côté, ça l'arrangeait bien, notre joyeux fainéant !

- Par contre, j't'ai déjà fait charger tout ça dans l'bateau !
- Oooh ! Nickel.
J'vais l'voir de ce pas, d'ailleurs ! Encore merci !

- Pas d'quoi, Bloodh !


Il fit alors volte-face pour se diriger vers l'atelier en bordure de mer du charpentier Mique.

Là-bas, son bateau l'attendait.


"Vivre. Défait d'ce système. Vers ma propre aventure ! Vers l'avenir.
Je vais prendre la mer, trouver des compagnons, et réaliser mon rêve.
Celui d'un Pirate, sous l'étendard de la liberté.
Et rien... rien ni personne ne m'arrêtera.
"


Dernière édition par Arthur Bloodh le Ven 14 Mar 2014 - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arthur Bloodh
avatar
Pirate
Jvais me déchaîner...
Masculin « Messages : 820

» Niveau : 12
» Surnom : Bloodh
» Akuma no Mi : -
» Rôle / Grade : Capitaine !
» Prime : -

MessageSujet: Re: Le Début de l'Aventure   Mar 11 Mar 2014 - 14:24


Notre Pirate en devenir se tenait à présent devant l'atelier d'un des charpentiers de la ville, dont la spécialisation était la construction navale. Il s'était porté immédiatement garant de la conception du navire, chose plus que surprenante connaissant le personnage, Mique. Avant d'entrer, Bloodh regarda la grande pancarte en devanture, et esquissa un sourire. Il pénétra ensuite dans l'atelier en ouvrant la porte.

L'air était empli d'une odeur de sel marin, de sciures ainsi que de vernis. Un drôle de mélange de senteurs qui vous fouettait le visage. Étrangement, l'endroit était plongé dans l'obscurité. Les volets latéraux n'avaient pas encore été ouverts. Devant lui étaient alignés une dizaine de navires amarrés dans ce port interne. Certains en réparation, d'autres flambants neufs. Alors qu'il cherchait avec impatience le sien du regard, une ombre se rua derrière lui.
Immédiatement, Bloodh qui, en plus du manque caractéristique de discrétion de la manoeuvre, ayant été alerté par son instinct - et les habitudes, se retourna aussitôt. Il prit le coupable "la main dans le sac". Ce dernier se tenait là, à présent devant lui, l'air interdit, brandissant au dessus de sa tête un genre de tournevis bien pointu.


- Qu'est-ce que tu fais... ?
- Quoi, qu'est-ce que j'fais ??
- Pourquoi t'es comme ça ?
- Comme ça quoi ?
- Avec un tourn'vis dans ta main, là ?
- J'vois vraiment pas d'quoi tu veux parler.
- ...
- ...
- T'essaierais pas d'me buter, par hasard ?
- Moi ?? Non ! Pas du tout ! Comment tu peux penser ça ?
- J'sais pas. Le fait qu'tu t'amènes par derrière avec ton machin qu'tu pointes vers moi comme si t'allais me l'enfon--BON, ÇA VA!!! ON S'CALME !
J'VOUS JURE, ÇA MET UNE DE CES TENSIONS !!

- Okay, si tu l'dis !
Ha ha ha ha !!


C'était Mique.
Spoiler:
 

Il déposa son outil sur l'établi, comme si de rien était. "Encore raté", devait-il maugréer dans sa caboche. Cela peut éventuellement vous surprendre, mais le charpentier n'en était pas à sa première tentative d'homicide envers Bloodh. Ce n'est pas tant qu'il le détestait, c'était juste que depuis toujours, Mique était rongé par une jalousie dévorante à l'égard de celui envers qui il était redevable malgré lui. En effet, il avait rêvé d'être celui qui délivrerait Wasted Hall de l'esclavagisme, et en deviendrait par conséquent le héros. Le fait qu'un gamin de la ferme avec 5 ans de moins l'avait devancé, ou dans les faits, avait simplement accompli ce qu'il n'aurait jamais pu ni oser faire, ça l'avait bouleversé.
Durant 6 ans, ses tentatives pour assassiner le garçon avaient été nombreuses, mais toutes plus infructueuses les unes que les autres. Au final, s'il était mal vu par les habitants pour ces raisons, Bloodh de son côté n'avait jamais été farouche à son égard. Au delà de pouvoir le considérer comme une menace sérieuse, il n'avait jamais ressenti chez lui une réelle intention de nuire.

Sans plus attendre, il lui demanda plein d'entrain.
- Alors, le bateau est terminé, Mique ?!
Ce à quoi le concerné répondit fièrement.
- Évidemment ! Comme si je l'aurais pas fini à temps.
- Tu l'as pas saboté, hein ?
- N'importe quoi ! Jamais j'ferai un truc pareil.


Pour une fois, il disait vrai.
Il se dirigea alors vers une grande forme recouverte d'une espèce de toile brune. D'un mouvement brusque, Mique s'en empara et la retira dans un élan théâtral qui dévoila son ouvrage. Bloodh écarquilla les yeux et ouvrit grand la bouche, des gouttes de sueur naissant sur son visage.

- Qu... Qu'est-ce... que... ?
- Quoi, t'aimes pas ?


Au delà du navire en lui-même qui semblait magnifique, quelque chose choquait immédiatement, tant par le fait que ce soit la partie de l'embarcation la plus emblématique et mise en avant, que par le fait que ce soit aussi la plus proche de Bloodh. La figure de proue. C'était... LUI ! Enfin, une réplique parfaite de son visage taillé dans le bois, minutieusement détaillé, qui affichait l'air le plus solennel jamais vu. Un travail d'orfèvre en soi, mais ridicule dans les faits.

- ... !

Alors que l'ombre de la honte recouvrait la moitié du faciès de Bloodh qui demeurait bouche-bée devant son double boisé, Mique déclara.
- J'lai avais prévénus, mais ce sont les gars de l'ébénisterie, ils ont pas pu s'en empêcher. Enfin bon. C'est pas la vraie.

Comme par magie, le charpentier s'empara de "l'oeuvre d'art" pour la décrocher de son support, révélant alors une autre figure de proue, ce qui soulagea aussitôt le futur propriétaire du navire. Il souffla un grand coup en s'essuyant le front d'un revers de manche. Si le travail était remarquable, quelle vanité, quel narcissisme cela aurait été que de naviguer avec sa propre trogne aux 4 coins de l'océan. Plus arrogant que ça, tu meurs !

Remarquant cela, Mique s'avança pour replacer la tête en bois de Bloodh, mais ce dernier s'empara aussitôt du tournevis d'un air menaçant, dissuadant illico le charpentier de poursuivre.

~ ~ ~


Avec fierté, Bloodh admirait désormais son bébé à la lumière des volets ouverts qui laissaient passer la lumière et le regard des curieux. On pouvait dire ce qu'on voulait de Mique, il connaissait son métier. Il avait réussi à construire un navire robuste, solide, de qualité, esthétique, mais surtout dirigeable par une seule personne - et ce en un temps record. Cette mini-caravelle était à l'image de son Capitaine. Pas bien grande mais néanmoins impressionnante. Ce qui lui plaisait d'autant plus, c'était la figure de proue. La vraie. Un poing rouge provenant d'un bois spécial, dont les phalanges pointaient vers l'horizon, enfermant dans sa paume des chaînes qui encerclaient le poignet, là où les maillons étaient brisés. Un travail sculptural d'une qualité indéniable.

Admirant avec un large sourire heureux l'oeuvre du charpentier, Bloodh posa sa main sur l'épaule du géniteur.
- C'est somptueux. Il est superbe.
Bravo, Mique !


Ne voulant pas montrer qu'il était flatté, celui-ci répondit en bougonnant.
Il en profita pour reprendre le tournevis en douce, ultime tentative qui résulta en un énième échec, Bloodh n'ayant qu'à serrer l'étreinte de sa main sur son épaule pour qu'elle émette un craquement préventif.
- N'y pense même pas.
Dissuadé pour de bon, il lâcha l'outil.

- Dis, Mique...
- ?
- Pourquoi tu viendrais pas avec moi ??
- Qu... Qu'est-ce que tu veux dire ?
- Tu sais bien ! Viens voguer avec moi ! Qui mieux que toi pourra prendre soin du navire ? Après tout, c'est ta création !


Bien plus touché par la proposition de Bloodh qu'il ne l'avait jamais été par aucune autre, Mique dû ravaler bruyamment ses larmes avant de donner une réponse. Malgré toutes ses mauvaises actions, Arthur le considérait ni plus ni moins comme un ami et avait suffisamment de confiance et d'estime en sa personne pour lui proposer de monter à bord et de faire partie de l'aventure. C'était comme si un halo lumineux l'entourait présentement. Mais sa réponse était courue d'avance.

- Ça va pas ? C'est... c'est pas fait pour moi, cette vie de vaurien !
Bloodh haussa les épaules.
- Comme tu veux ! Dommage.

Pas de quoi être étonné. Après tout, ce n'est pas pour rien qu'on l'avait appelé Mique, en référence à la fameuse expression : "avoir les miquettes". La vie de Pirate n'était en effet pas désignée pour quelqu'un comme lui, en dépit de ses compétences indéniables. Il servirait davantage ici, à Liberia. Ceci dit, une interrogation effleura l'esprit de l'aventurier.

- Et ma "tête" ? Qu'est-ce tu vas en faire ? Jouer aux fléchettes avec ?
- Crois-moi, j'aimerais bien, mais ils veulent bâtir une stèle en ton honneur avec, chez toi, à la veille ferme.


L'idée de voir sa tronche quelque part face à la mer entre deux branches entourant la toiture le fit rigoler un moment.

Soudain, la porte de l'atelier s'ouvrit.
Une tête s'introduisit dans l'entrebâillement.


- Bloodh-san. Le Maire est là, il vous attend !
- Oh ?



"Vivre. Défait d'ce système. Vers ma propre aventure ! Vers l'avenir.
Je vais prendre la mer, trouver des compagnons, et réaliser mon rêve.
Celui d'un Pirate, sous l'étendard de la liberté.
Et rien... rien ni personne ne m'arrêtera.
"


Dernière édition par Arthur Bloodh le Ven 14 Mar 2014 - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arthur Bloodh
avatar
Pirate
Jvais me déchaîner...
Masculin « Messages : 820

» Niveau : 12
» Surnom : Bloodh
» Akuma no Mi : -
» Rôle / Grade : Capitaine !
» Prime : -

MessageSujet: Re: Le Début de l'Aventure   Jeu 13 Mar 2014 - 1:01


Ainsi, le Maire l'attendait à l'extérieur ?
Esquissant un sourire, Bloodh jeta un dernier regard à Mique avant de quitter l'atelier. Le charpentier hocha brièvement la tête. Sur ce, notre futur Roi des Pirates ouvrit la porte.


Dès qu'il dépassa le seuil, il fut ébloui par la lumière du jour, puis abasourdi par un triomphe d'applaudissements et d'acclamations. Une foule massive s'était réunie devant le bâtiment. Le centre-ville était tout simplement blindé de monde. Stupéfait, Bloodh écarquillait les yeux alors qu'il réalisait que tout ces gens étaient là pour lui, pour lui souhaiter Bon Voyage. Il y avait de quoi être ému.

- Tout l'monde... murmura-t-il, heureux.

Au milieu du peuple, le Maire s'approcha. Il fut immédiatement reconnu par Bloodh qui s'avança également avec entrain, écartant ses bras en allant à la rencontre de celui-ci.



- Dodom !!
- Mon vieil ami !
dit le Maire au travers de sa belle moustache blanche.
Ce qui était assez comique compte tenu du fait de leur différence d'âge. C'était un peu les rôles inversés. Nul doute qu'il s'exprimait ainsi en souvenir de leur passé commun, qui avait crée des liens, et pas de ceux qu'ils avaient brisé ensemble.
Les deux hommes échangèrent une franche accolade des plus amicales sous le regard bienveillant de la populace. Ils étaient là, leurs deux héros.

- Ha ha ha ! J'suis content qu'tu sois là !
En lui tapotant le dos, Dominick Free se redressa, pour rire de bon coeur.
- DoHoHo HoHoHom !
Bien entendu ! Comment aurais-je pu manquer ton départ ??


Affichant un large sourire, le Pirate se gratta sous le nez avec le dos de son index, une main posée sur la hanche. En effet, c'était une somptueuse journée. La meilleure qui soit pour prendre son envol. Le vent était favorable, le ciel dégagé, et la mer paisible. En revanche, Liberia, elle, était plus animée que jamais. La cohue s'intensifiait à chaque instant, la masse grandissant en nombre alors que tous s'agglutinaient pour voir la vedette locale quitter le nid. Il y avait des personnes partout : aux portes, aux fenêtres, sur les bites d'amarrage, sur les toits... Bloodh n'avait pas vu un tel rassemblement depuis la Rébellion, l'Élection du Maire, ou encore la Célébration de la mort d'Éon de l'Or.
Perdu un instant dans l'euphorie du moment, Dominick le ramena dans le présent en déclarant sur un ton bienveillant.

- C'est aujourd'hui, alors.
Un brun de mélancolie s'était emparé de sa voix, ainsi qu'une once de fierté pour ce vieil homme qu'Arthur pouvait considérer comme un père.
- C'est aujourd'hui.
- Montre-leur.


Ces simples mots suffirent à élargir le sourire de Bloodh au maximum, comme s'il était redevenu un enfant. Ces propos faisaient écho à une discussion passée très importante qu'ils avaient eu dans leur cellule commune. Une sorte de promesse, sans vraiment en être une. Au delà de son rêve, il y avait une mission certaine.

- Compte sur moi.


Soudain, les clameurs redoublèrent. Suivant la source de l'attention générale, Bloodh porta son regard sur la Mer. Les portes de Liberia étaient exceptionnellement grandes ouvertes, et un navire se tenait là. Le sien. Mique à son bord l'avait amené au bon endroit. Des étoiles pétillantes ayant remplacé ses pupilles, il s'exalta à la vue de son embarcation, accompagné par une ribambelle de gosses l'imitant.
- TROP LA CLAAASSE~!!!
- TROP LA CLAAASSE~!!! - TROP LA CLAAASSE~!!! - TROP LA CLAAASSE~!!!


L'heureux propriétaire n'était pas le seul à être fier de son bateau. En effet, Mique faisait le beau en prenant une pose exagérée, le torse bombé, son crâne luisant et dégarni laissait flotter ses quelques cheveux au vent.


Incapable d'attendre une seule seconde de plus, Bloodh se rua vers la mini-Caravelle afin de sauter à son bord. Mique n'avait pas encore installé l'échelle jusqu'au ponton que l'intrépide forban avait entamé un bond incroyable afin d'atterrir sur le plancher du navire, et par la même occasion, sur lui. Il s'affala de tout son long, alors que Bloodh se réceptionnait aisément, s'agrippant au mât d'une main pour exécuter une jolie pirouette qui lui permit de faire le tour du navire dans les airs afin de se retrouver de nouveau face à la ville.
- Whop !
- Nan mais ça va pas !? T'aurais pu attendre que je finisse mon introduction ! beugla un Mique des plus effarouchés.
Ce à quoi le jeune acrobate répondit simplement.
- Non. Il avait un visage aussi sérieux que sa réplique de visage en bois qui aurait pu être sa figure de proue. Il enchaîna. L'Aventure n'attend pas un Homme, c'est l'Homme qui l'attend !
- C'est quoi cette réplique à deux Berrys ?!

Le regard de Bloodh se leva jusqu'en haut du mât.
- Mon bateau...
Sa main caressa le bois.

Il n'eut pas à réfléchir longtemps.
- Tu t'appelles... Freedom ! décida-t-il tout sourire.

Dans la vieille langue d'ici, cela voulait tout bonnement dire "Liberté". Quel nom plus approprié pour un navire qui portait en son sein pareils rêves et idéaux ?

- DoHoHoHoHom ! Comme moi ! s'exclama le Maire tout content.
Mais comme personne ne comprit la boutade, il se renfrogna en se raclant la gorge et en resserrant son collet.


Un frisson d'excitation parcourut le corps de Bloodh. L'appel du large se manifestait.
L'océan, il l'appelait !
Immédiatement, en bon Capitaine, Bloodh s'adressa au concepteur de ce bébé.


- Hissez les voiles ! On va avoir l'vent en poupe !!
Hahahaha !

- T'as déjà oublié ?! J'viens pas ! hurla Mique.
Râler ne l'empêcha pas de s'exécuter.

Cela laissa le temps à Bloodh de s'exprimer devant tout Liberia.
La quantité de personnes présentes était tout bonnement incroyable.
Prenant sa plus belle inspiration, il s'élança en s'accrochant d'une main aux cordages, un pied sur la rambarde.

- LIBERIA !!!


Tout le monde répondit à l'appel, faisant trembler les murs de la ville, poings levés, mouchoirs déjà agités. Il ne manquait plus que Johnny, le vendeur de briquets, et l'ambiance aurait allumé le feu.

- Merci à tous d'être venus !
Aujourd'hui, nous sommes des hommes libres !
VIVONS !!!

Vous tous, REGARDEZ-MOI !!!
CAR JE DEVIENDRAI...
LE SEIGNEUR...
DES PIRATES !!!

L'excitation atteignit son paroxysme, l'air lui-même semblait trembler sous les décibels des voix chaleureuses et les encouragements de tout un peuple qui célébrait un Jour non plus marqué au fer rouge, mais à la croix rouge. Celle des fiers et libres Pirates~

Dans le vacarme d'applaudissements, Bloodh s'adressa finalement à son vieil ami sur le pont qui se tenait naturellement aux premières loges.
- Dodom ! Fais moi une promesse.
- Tout ce que tu veux, mon cher !
- Quand vous entendrez parler de moi pour la première fois, je veux que vous fassiez la plus belle fête qui ait jamais été organisée !
- Naturellement !
- Et que vous redoriez le blason de Vaste Hall. Redonnez-lui son véritable sens, à commencer par son nom.


Dominick n'eut pas besoin de mots pour répondre, son expression à elle seule constituait l'évidence.
Alors que Mique descendait grâce à l'échelle qu'il remorqua ensuite en la lançant, Bloodh se dirigea vers le gouvernail. Là, il remonta l'ancre puis se dirigea vers la barre, soutenu par un tonnerre d'acclamations. Des confettis & serpentins balancés par des gamins en haut des toits volaient partout. Le vent en poupe insuffla le tout premier souffle de vie dans les voiles du Freedom.

Le bateau commençait à voguer.
Le futur était en marche.

- En avant... TOUTE !!!

Le brouahaha fut plus intense que jamais.
Il bloqua la direction, afin de rendre un dernier hommage à son île bien-aimée. Il courut jusqu'au mât où, juste à côté, une bouteille de champagne avait été laissée, car il était de coutume d'inaugurer un départ par l'ouverture d'un tel breuvage, spécialement à Liberia. Mais Bloodh était quelqu'un qui chamboulait les moeurs. Il cassait les habitudes, littéralement.

Positionnant sa main gauche du côté de sa bouche et sa main droite tenant fièrement la bouteille par le goulot, il scanda :
- VIVE LIBERIA !!!

Ce à quoi tous ceux présents répondirent en choeur :
- VIVE BLOODH!!!!!

Et il fracassa la bouteille contre le mât.
Juste pour se rendre compte après de sa bêtise.

- ...
AAH!!! MERDE!
J'VOULAIS LA BOIRE !!!
s'exclama-t-il avec les yeux exorbités, les dents acérées et les gouttes de sueur de mise.

Cette fois encore, tout le monde rétorqua à l'unanimité, surtout Mique :
- IMBÉCILE !!!

Et l'hilarité fut totale, alors que Bloodh et son air bête reprenait le contrôle de la barre, le baume au coeur. Et en cette journée emblématique, ce souvenir précis resta dans les mémoires de la population de Wasted Hall.


Ainsi marquait le départ du Capitaine Arthur Bloodh de son île natale.


Le regard du Maire Dominick fixait le Freedom et son navigateur qui se dirigeait vers l'horizon, là où pointaient à présent les rayons de l'astre. Les deux mains sur sa longue canne blanche, il s'exprima, adressant ses mots autant à sa propre personne qu'au héros de Liberia.

- Tu vas nous manquer, Bloodh...
Mon vieil ami. Accomplis tes rêves. Ne laisse personne te dire le contraire.
À présent, tu es le Maître de ta vie. Le Capitaine de ton navire.
Tu seras le Seigneur des Pirates.


"Vivre. Défait d'ce système. Vers ma propre aventure ! Vers l'avenir.
Je vais prendre la mer, trouver des compagnons, et réaliser mon rêve.
Celui d'un Pirate, sous l'étendard de la liberté.
Et rien... rien ni personne ne m'arrêtera.
"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Le Début de l'Aventure   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Début de l'Aventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RPG One Piece : Rise of a New Era :: 02 (Zone Rp) :: Les 4 Mers :: North Blue :: Wasted Hall-